Connexion  •  M’enregistrer

Le Haltbefehl

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3481  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 31 Mar 2017, 16:48

Je reviens sur l'une des polémiques du présent fil:

Chef Chaudart a écrit:
Personne ne pense alors un rembarquement possible parce que personne n'imagine que les Panzer vont être stoppés en plein mouvement. Si on laisse agir les blindés, la question d'un rembarquement allié ne se pose pas: Dunkerque tombera très bientôt, sans laisser le temps à l'ennemi de s'enfuir par bateaux.


Nicolas, je persiste: Je réréréré(ré)pète: PERSONNE ne pense un rembarquement possible, sauf, à peine, les Britanniques... Et cela encore le 26, pas beaucoup moins le 27, le 28... Même APRES l'ordre d'arrêt!
La Luftwaffe a parfaitement les moyens de détruire le port, et Halder lui-même, qui devrait être le premier à râler sur la porte restée ouverte ne le fait pas. il ne fait aucun doute que tous pensent que Dunkerque peut-être neutralisé sans investir la ville.


"Personne ne pense un rembarquement possible"? Discutable, pour ne pas dire faux.

En effet, l'historien Hans-Adolf Jacobsen note l'existence d'"avertissements de la "section des armées étrangères de l'ouest" qui faisait état de la possibilité d'une évacuation", aussi bien le 18 mai que le 21 mai ("L'erreur du commandement allemand devant Dunkerque", Revue historique de l'armée, 1958, n°3, p. 71). Jacobsen, de manière peu crédible, considère cependant que le "commandement suprême de la Wehrmacht", faisant prétendument preuve de "mentalité continentale", n'aurait pas pris au sérieux ces avertissements (ibid.).

Je pense plutôt que ledit "commandement suprême" n'y pense point dans la mesure où il ne s'attend pas à ce que les Panzer soient stoppés en plein mouvement: si on laisse agir les blindés, la question d'un rembarquement allié ne se pose pas, puisque l'ennemi n'aura pas le temps de le mettre en oeuvre.

Toujours est-il que l'hypothèse d'une évacuation alliée de la poche par voie maritime n'est pas absente des calculs de Hitler, comme l'atteste cet extrait de la directive 13 du Führer en date du 24 mai 1940, que l'on comprend mieux au regard de l'information délivrée par Jacobsen en 1958 : "La mission de l'armée de l'air consistera à briser toute résistance ennemie des forces encerclées, à faire obstacle à toute évacuation des forces britanniques à travers la Manche, et à protéger le flanc sud du Groupe d'Armées A".

Certes, le risque d'une évacuation, pourtant évident, n'est visiblement pas ce qui ressort des critiques adressées immédiatement par les généraux de l'armée de terre à l'encontre de l'ordre d'arrêt.

A leurs yeux, en effet, la directive constitue une "erreur monumentale" dans la mesure où Hitler stoppe le mouvement alors que rien de sérieux n'y fait obstacle. Ce qui,

- à l'échelle locale, accorde un répit à l'ennemi et risque de poser problème si l'avance reprend ultérieurement (en termes de sang versé),

- et à l'échelle de l'ensemble de la campagne retarde la conclusion de la bataille dans le Nord... et donc la relance de l'offensive au Sud, contre le reste du territoire français.

Sans parler de l'ego et de l'aspect politique des choses (intervention de Göring), qui jouent un rôle secondaire dans le mécontentement des généraux. De là à en déduire que le risque d'une évacuation a été sous-estimé, je n'y crois guère.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3482  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 31 Mar 2017, 18:24

j'avançais ceci dans un post précédent :
il faut s'interroger sur la commande passée à la Luftwaffe en mai 40 ?
était-ce interdire le rembarquement de la BEF en détruisant le port de Dunkerque ?
ou détruire une (plusieurs) armée en rase campagne et sur un périmètre de plusieurs centaines de kilomètres carrés ?
Si dans l'esprit des donneurs d'ordre c'est la destruction des équipements portuaires, la Luftwaffe réussit sa mission.
Le port est inutilisable au soir du 27 mai.
Les rembarquements se font sur les jetées qui ne sont pas des quais mais des ouvrages de protection maritime.
Maintenant si l'on considère que l'ordre donné est d'anéantir des centaines de milliers d'hommes avec des milliers de véhicules répartis sur des centaines de kilomètres de routes, on nage en plein délire.
je ne pense pas que les Allemands étaient aussi stupides...
Est ce que les ordres/directives données à la Luftwaffe existent et sont actuellement disponibles.
Dans le cas contraire, cette destruction de masse dont on charge l'aviation allemande me semble une interprétation née après guerre.

S'agit il d'une accusation des généraux de l'armée de terre, condamnant la décision d'Hitler, en reprochant l'inefficacité de la Luftwaffe, arme nazie, et visant la personnalité d'un Goering plus là pour défendre l'aviation ?
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3439
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3483  Nouveau message de Soxton  Nouveau message 31 Mar 2017, 22:06

dynamo a écrit:Est ce que les ordres/directives données à la Luftwaffe existent et sont actuellement disponibles.


Il me semble qu'on a déjà évoqué plusieurs fois la directive n° 13.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 482
Inscription: 12 Fév 2016, 23:19
Région: LYON
Pays: France

Voir le Blog de Soxton : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3484  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 31 Mar 2017, 22:48

Soxton a écrit:
dynamo a écrit:Est ce que les ordres/directives données à la Luftwaffe existent et sont actuellement disponibles.


Il me semble qu'on a déjà évoqué plusieurs fois la directive n° 13.


je me suis mal exprimé certainement.
quels sont les objectifs donnés aux aviateurs/unités, envoyés en mission sur Dunkerque.
quels sont les résultats des débriefings/rapports après les missions.
Pourquoi, après guerre, la Luftwaffe est accusée d'un échec alors qu'à mon avis elle a fait le boulot en rendant le port inutilisable pour un rembarquement.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3439
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3485  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 31 Mar 2017, 23:26

Les Allemands commencent les raids massifs sur Dunkerque à partir du 27 mai,avant,il fallait s'occuper aussi de Calais et Boulogne et ,contrairement à ce qui s'est passé jusque là,ils n'ont pas la supériorité aérienne totale,les Britanniques engagent Hurricanes et Spitfires en nombre...L'intérieur du port est presque totalement bloqué mais les plages restent actives et la nuit ou le mauvais temps abritent inévitablement les activités..........

vétéran
vétéran

 
Messages: 1483
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3486  Nouveau message de Soxton  Nouveau message 31 Mar 2017, 23:27

j'avançais ceci dans un post précédent :
il faut s'interroger sur la commande passée à la Luftwaffe en mai 40 ?
était-ce interdire le rembarquement de la BEF en détruisant le port de Dunkerque ?



La directive n° 13 ne précise pas s'il faut détruire le port. Elle mentionne que la Luftwaffe doit empêcher l'évacuation des forces anglaises par la Manche.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 482
Inscription: 12 Fév 2016, 23:19
Région: LYON
Pays: France

Voir le Blog de Soxton : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3487  Nouveau message de alias marduk  Nouveau message 01 Avr 2017, 08:39

c'est d'ailleurs normal : les directives de Hitler sont généralement rédigées en termes très généraux, la traduction de ces directives générales en ordres précis retombe systématiquement sur les EM des 3 armes ( OKH, OKL et OKM )

Il suffit de prendre en exemple les instructions de Hitler pour Barbarossa ( instructions orales du 31 juillet 1940 et directive écrite OKW n°21 ) pour s'en convaincre

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 396
Inscription: 24 Avr 2015, 19:07
Région: picardie
Pays: france

Voir le Blog de alias marduk : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3488  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 01 Avr 2017, 09:10

Bonjour,

A propos des "problèmes d'intendance" - ravitaillement, existants & manques en pneus et chenilles de remplacement, situation du parc de blindés (1., 2., 10. Pz.Div.), etc. -, ci-après rapport du QM de l'état-major du XIXème Korps, en date du 21 mai 1940, soit 72 heures, avant le 24 mai.
Pour mémoire, le XIX. AK était sous le commandement de Guderian. A cette date, les unités blindées du corps signalent, déjà, entre 40 & 60% de véhicules non opérationnels.

Image
Image
Image
Image

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2506
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3489  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 01 Avr 2017, 09:41

La marine avait du être également destinataire de la directive puisqu'elle donne sa manière de voir le 26 mai suite semble-t-il à une sollicitation directe demandant si une évacuation était possible. Elle disait qu'elle était trop faible pour interdire l'évacuation elle même et que de toutes façons l'évacuation par les plages avec de petits navires en grand nombre était faisable,elle donne certains conseils aussi,autant qu'il m'en souvienne..........

vétéran
vétéran

 
Messages: 1483
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Le Haltbefehl

Nouveau message Post Numéro: 3490  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 01 Avr 2017, 23:00

dynamo a écrit:
Soxton a écrit:
dynamo a écrit:Est ce que les ordres/directives données à la Luftwaffe existent et sont actuellement disponibles.


Il me semble qu'on a déjà évoqué plusieurs fois la directive n° 13.


je me suis mal exprimé certainement.
quels sont les objectifs donnés aux aviateurs/unités, envoyés en mission sur Dunkerque.
quels sont les résultats des débriefings/rapports après les missions.
Pourquoi, après guerre, la Luftwaffe est accusée d'un échec alors qu'à mon avis elle a fait le boulot en rendant le port inutilisable pour un rembarquement.


La Luftwaffe s'est vue confier trois objectifs, le 24 mai, par ordre du Führer (la directive 13): briser la résistance des forces ennemies encerclées, empêcher leur évacuation par la Manche, protéger les flancs du Groupe d'Armées A. Comme tous l'ont compris le jour même, du général Halder aux généraux de la Luftwaffe, il revenait donc à cette dernière de détruire totalement les forces alliées assiégées. Ce qui relevait de la mission impossible.

Ce qu'en dira le chef de la 2ème Luftflotte, Albert Kesselring, dans ses Mémoires (trad. anglaise: Kesselring. A Soldier's Record, New York, William Morrow, 1954, p. 58-59) vaut d'être cité:

Dans ses Mémoires, Albert Kesselring a écrit:I was all the more surprised when my Command - perhaps as a reward for our late achievements - was given the task of annihilating the remains of the British Expeditionary Force almost without assistance from the army. The C-in-C Luftwaffe must have been sufficiently aware of the effect of almost three weeks of ceaseless operations on my airmen not to order an operation which could hardly be carried out successfully by fresh forces. I expressed this view very clearly to Goering and told him it could not be done even with the support of VIII Air Group. Air Marshal Jeschonnek told me he thought the same, but that Goering for some incomprehensible reason had pledged himself to the Führer to wipe out the English with his Luftwaffe. It is easier to excuse Hitler with so many operational tasks to occupy his mind for agreeing than Goering for making this unrealistic offer. I pointed out to Goering that the modern Spitfires had recently appeared, making our air operations difficult and costly and in the end it was the Spitfires which enabled the British and French to evacuate across the water.


De fait, comme je l'ai déjà indiqué dans ce fil, du 10 au 24 mai 1940, l'armée de l'air allemande avait perdu 1.005 avions, dont 810 définitivement (Frieser, Le mythe de la guerre-éclair, op. cit., p. 334), sur 2.589 appareils prêts à intervenir au début de l'offensive.

De surcroît, les nouvelles instructions délivrées à l'aviation nazie intervenaient dans un contexte défavorable, et tout à fait prévisible:

- la Luftwaffe venait à peine d'installer une organisation au sol en Belgique, si bien que la plupart des bombardiers devaient encore partir d'Allemagne;

- elle multipliait également les missions d'appui au sol en Belgique et dans le nord de la France;

- enfin, les conditions météo allaient en se dégradant (et il est douteux que Hitler l'ait ignoré le 24 mai).

Bref, quoique je ne rallie pas l'ensemble des conclusions de Karl-Heinz Frieser, je dois admettre qu'il met dans le mille (ibid., p. 334) :

Karl-Heinz Frieser a écrit:Dans cette mesure, il semblait tout simplement absurde d'engager la Luftwaffe totalement exténuée pour remplir une mission typique de l'armée de terre - sous le prétexte de vouloir soulager l'arme cuirassée. En réalité, il aurait été bien plus urgent pour la Luftwaffe de prendre une pause.


J'ai déjà exposé ces faits aux tenants d'une explication militaire du Haltbefehl. Ils n'y ont jamais répondu...

Le fait est que la Luftwaffe n'a pas atteint ses objectifs (je passe sur la protection des flancs du Groupe d'Armées A), puisque non seulement elle n'a pas détruit les forces alliées, mais encore n'a-t-elle pu les empêcher de prendre la fuite par bateaux à travers la Manche.

Citons Jacques Mordal (Dunkerque, Paris, France-Empire, 1960, p. 384):

Jacques Mordal a écrit:Ainsi limitée dans son action, la Kriegsmarine laissait le champ libre à la Luftwaffe, qui joua contre l'évacuation de Dunkerque un rôle extrêmement important. C'est elle qui est responsable de la plupart des destructions intervenues dans le port, devant les plages et dans les chenaux au cours de l'opération Dynamo. Rien que du côté français, on relève les noms de trente-sic bâtiments perdus du fait de l'aviation ennemie entre le 10 mai et le 4 juin (sur un total de soixante-deux). Et ceci ne concerne que son action directe, car il faut encore porter à son actif les bâtiments perdus sur les mines qu'elle a mouillées.

Et pourtant nous verrons, en épluchant les comptes, que la Luftwaffe ne peut même pas s'attribuer la totalité des pertes subies à la mer par les troupes après leur embarquement, soit environ 5.000 hommes sur plus de 342.000 heureusement transportés. On en arrive ainsi à constater que malgré les forfanteries de Göring, la Luftwaffe, directement ou indirectement, n'a réussi à tuer au total que 1 % du personnel évacué, ce qui n'est tout de même pas considérable.


Mordal, cependant, révèle un fait curieux:

Jacques Mordal a écrit:Remarquons, d'un autre côté, qu'en tenant le port sous son feu presque en permanence, elle a notablement ralenti les opérations, jusqu'à les interdire complètement pendant les heures du jour à partir du 1er juin. Mais ce qui reste inexplicable, c'est son abstention absolue sur Douvres et, d'une façon générale au-delà d'une bande de dix milles de largeur comptée de la côte française. Peut-être après tout les pilotes allemands ne se sentaient-ils pas à leur aise loin de terre. Ils perdirent en tous cas de belles occasions en épargnant la rade de Douvres où les bateaux chargés de troupes se pressaient comme harengs en caque pour le plus grand souci de l'amiral Ramsay.


L'explication avancée par Mordal est un peu courte. Le haut-commandement de la Luftwaffe redoutait-il de faire le jeu de la chasse britannique en bombardant Douvres, plus proche des terrains d'aviation du Fighter Command? Difficile à croire: il s'employait déjà à appliquer, avec les moyens du bord, l'absurde directive 13, quitte, déjà, à se heurter aux escadrilles de la R.A.F.... Le rayon d'action des appareils n'est pas davantage en cause.

On peut hasarder des motifs politiques à cette abstention de la Luftwaffe. Bombarder Douvres revenait, bien entendu, à bombarder le sol anglais. Or, Göring était, on le sait, impliqué dans les démarches de Hitler tendant à conclure une paix séparée avec les Anglo-Français: il n'est pas impossible, en l'état, qu'il ait strictement délimité la zone d'intervention de son aviation aux fins d'éviter de trop froisser la Grande-Bretagne.

Mais vu qu'on ne peut sans doute exclure d'autres explications de type militaire, je pose la question: quelqu'un en sait-il davantage sur cette étrange abstention de la Luftwaffe?
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:49
par: kfranc01 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
Hier, 20:31
par: jmr60 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 20:20
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 19:12
par: kfranc01 
    dans:  Drame de Gênes (Italie) 
Hier, 17:52
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 17:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  F.D. Roosevelt parle aux français. Nov. 1942 
Hier, 15:32
par: pili 
    dans:  Uniforme allemand 
Hier, 14:32
par: RoCo 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Hier, 11:28
par: JARDIN DAVID 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Hier, 09:35
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll