Connexion  •  M’enregistrer

Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 441  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 27 Mar 2015, 18:24

norodom a écrit:Je ne dispose que d'un seul exemple, celui d'Ostende où il n'y avait que 18 péniches le 31 août, mais 205 le 6 septembre.
Ce constat se situait dans le cadre des photographies prises par les avions de reconnaissance anglais sur les préparatifs offensifs allemands.
Ces photographies avaient révélé d'impressionnants rassemblements de péniches et de barges de débarquement.


En fait le cas d'Ostende est particulier, dans le sens , ou , comme je l'ai indiqué, ce port sert aux réparations .
J'en veux pour preuve que l'objectif était d'atteindre 155 barges dans ce port , et qu'au 12/09/40 , on en trouve 196 , puis plus que 89 le 14/09/40 , et les chiffres ne remonteront vraiment qu'en novembre 1940 .
Mieux encore, on trouve 98 chalutiers/remorqueurs le 12 , qui disparaissent avec les barges ( car il faut bien les propulser ) et d’après moi , les barges ont été déplacées jusqu'a Calais ,Boulogne et le Havre , puisque ces ports ont une relativement importante augmentation du nombre de barges entre le 16 et le 17 septembre .

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 1965
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 442  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 27 Mar 2015, 18:55

Dog Red a écrit:Mais restant sur la remarque des ports (*). Connait-on les moyens de défense anglais pour les ports ? Ou un plan de destruction de ces ports était-il prévu en cas de tentative allemande de débarquement ?

Il me semble que rendre les ports anglais inutilisables durant de longues semaines soit envisageable par les Anglais et complique l'affaire pour les Allemands qui n'arriveraient pas avec un port artificiel dans leur arsenal. Le parallèle avec la Normandie en '44 me semble évident, alors qu'Overlord avait été minutieusement préparé pendant plus d'un an par les 2 plus grandes puissances navales de l'époque.

Je n'ai pas encore pu obtenir de données sur les défenses portuaires , ni sur les structures .
Ce qui est clair , c'est que les britanniques n’étaient pas nés de la dernière pluie et avaient du savamment placer leurs compagnies de destructions des Royal Marines sur certains ports .
Je fais souvenir que ce type d'unité a été débarqué sur Calais et Boulogne ( et probablement Dunkerque ) afin d'en détruire les installations portuaires dans l’éventualité ou les villes seraient prises , au moment ou les (quasi) dernières troupes du BEF ont débarqué en France .

Le parallèle avec Overlord est utile , car si les Alliés ont conçu des ports artificiels , et bien les Allemands planchaient eu aussi dessus . Plusieurs expérimentations ont eu lieu mais ce type de matériel n'aurait été disponible qu'en 1941-42 , donc en dehors de quelques caboteurs a faible tirant d'eau pouvant utiliser des pontons de débarquement artificiels , les navires ayant un plus grand tirant d'eau devaient absolument passer par des barges ou un port pour débarquer troupes et matériel .

Donc la question des ports reste entière .

Il est clair que la question de la supériorité aérienne l'est également , mais si je n'y reviens pas , c'est qu'il me semble que tout ou presque a déjà été dit sur le sujet . Par contre, les moyens d'attaque des navires ( du coté de la RAF ) restent limités , comme par exemple au Coastal command ( et les fameux radars embarqués ) que nous avons évoqué quelques posts en amont . En effet , pour moi il ne suffit pas d'avoir des chasseurs dans les airs, il faut avoir des moyens d'attaque au sol pour bloquer une invasion , effectuer des missions d'interdiction ... Les avions les plus efficaces dans ce rôle sont ( hormis les torpilleurs pour les grosses cibles ) , les chasseurs-bombardiers ( qui n'existent pas véritablement a cette époque la ) et les bombardiers en piqué . Je ne crois pas ( mais je me trompe peut être ) que la RAF disposait de bombardiers en piqué en septembre 40 . Sinon , il y a bien sur les bombardiers classiques , mais il n'ont qu'une très faible efficacité sur les navires .
C'est donc une fois les forces Allemandes débarquées que la RAF aurait pu jouer un rôle , les envahisseurs étant par nature " à découvert" , et pas a l'abri d'un bunker .
Mais la , il faut compter avec la chasse Allemande , et la Flak . N'oublions pas les ravages qu'une Flak concentrée peut effectuer sur des escadrilles entières de bombardier, comme cela a eu lieu en France dans le secteur de Sedan , sans qu'une seule bombe ne touche le pont qui était visé .

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 1965
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 443  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 27 Mar 2015, 19:24

Si l'on prends l'exemple de Douvres , un des ports visés , voici les effectifs que l'on trouve au 24/09/1940
( info tirée de ce forum : http://www.sussexhistoryforum.co.uk/ind ... pic=3385.0 )

9th Bn The Green Howards (defending Western Heights and northern perimeter)
50th (Holding) Bn Queen's Own Royal West Kent Regiment (coastal sector south of Folkestone Road)
3rd (Training) Bn Irish Guards (Citadel, Grand Shaft Barracks)(“training” by the way does not mean raw recruits, they had already been through basic training at the Regt Depot).
15th Royal Fusiliers (HQ + 2 rifle Coys – northeastern perimeter, Duke of York’s School)
A Coy 6th (Home Defence) Buffs (eastern perimeter)
F Coy 6th (HD) Buffs (in St. Margaret’s)
No 5 Commando (in St. Margaret’s, 500 men in 10 troops)
5 Fd Tng Regt RA – 9 x field guns (type?) + 1 x 4.5” howitzer
34 Sig Tng Regt RA – 2 x field guns (type?)
75 AA Regt RA
Lt AA units RA (not identified)
468 AA Coy RE (?) (Kearsney)
961 Sqd RAF (barrage balloons, strength about 360)
468 Bty (S/L) RA
520 Coast Regt (strength 12 Off + 246 OR on 31 Aug.)
Battery A (Citadel, 2 x 9.2in)
Battery B (Pier Turret, 2 x 6in)
Battery C (Pier Extension, 3 x 12pdr).
519 Coast Regt
Battery A (Breakwater, 2 x 6in + 1 x twin 6pdr)
Battery B (Eastern Arm, 2 x twin 6pdr)
Battery C (Langdon Bty, 2 x 6in – this bty is usually listed as having 3 guns, possibly 1 not operational at that date for some reason)
414 Coast Bty (Emergency Battery on Western Heights, 2 x 6in, administratively attached to 520 CR, strength 4 Off + 134 OR on 19 Sept.)
411 Coast Bty (St Margaret’s, 4 x 5.5in, part of 540 CR)
(418 (Knuckle) Bty in the harbor, 2 x 4in, was installed September but probably not yet operational – listed in amendments to the DDS dated 17 Oct.)
Demolition Det. T.B. RE
Signals, RASC, RAOC, RAMC, etc.
plus
R.M. Siege Regt in St. Margaret’s – 2 batteries of 2 troops each. 14” gun (“Winnie”), 40 mm Pom-Pom AA guns
RN personnel stationed in Dover (shore base HMS Lynx)

Home Guard: Company C (Dover) of the 8th Kent (Cinque Ports) Battalion, 8 platoons listed, defending the town and harbor. Also some sections of the Lyminge HG Battalion around the perimeter (St Margaret’s, West Hougham, Kearsney).

On voit clairement que des unités de destruction des Royal engineers sont présentes .
Les batteries navales défensives n'ont aucune utilité , puisque la ville devait être prise par les terres ( ceci dit , les canons non "casematés" pouvaient se tourner vers les terres ) .
On a la environ 8000 hommes , dont environ 1700 sont des troupes de qualité ( Green Howards, Royal Fusiliers , Commando n°5 ) .
Mais je doute que face a un kampfgruppe de parachutistes ( env 2000h ) , appuyés par les éléments avancés d'une division d'infanterie ( env 6000h ) et une quarantaine de chars Tauchpanzer , ils aient résisté bien longtemps ne pouvant compter sur aucun renforcement , puisque la zone était couverte au nord par d'autres unités Allemandes .
Mais le port auraient probablement été détruit en partie . Mais on trouve aussi un grand nombre d'unités du génie dans les troupes de débarquement Allemandes ...qui n’étaient pas la pour se tourner les pouces .

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 1965
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 444  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 27 Mar 2015, 20:10

norodom a écrit:
alain adam a écrit:Si Hitler avait réellement eu pour but d'envahir la Grande Bretagne , avant même d'attaquer la France et le Benelux , je pense qu'il aurait fait modifier pendant la drôle de guerre un bon nombre de péniches

Je ne pense pas que Hitler avait en tête une attaque de l'Angleterre avant la campagne de France.
Celle-ci s'est déroulée avec une rapidité imprévue qui a surpris tout le monde y compris Hitler lui même...
Alors...?

Je suis tout a fait d'accord , l'analyse des stocks de munition de l'armée Allemande , démontre qu'elle s'attendait a une guerre longue , mais ne spécifie pas en l’état qu'il y aurait des difficultés particulières avec la France . Pour autant , la Pologne n'a pas été une promenade de santé comme on se plait souvent a nous le raconter et beaucoup d'alertes étaient déjà remontées sur l'efficacité de certains matériels . Ce sera bien pire en France , ou le soldat Allemand va découvrir un monstre ( le B1bis ) qui va générer beaucoup de frayeurs . Pour autant , Hitler ne misait probablement pas sur une victoire en moins de deux mois , et devait probablement viser les 3/4 mois dans la meilleure des situations , mais également envisager une guerre beaucoup plus longue ( 2 années ? ) si l'on venait a s'enterrer . N'oublions pas que la guerre face a la France débute en septembre 39 et que l'on attendra mai 1940 pour lancer une réelle offensive , lorsque l'armée Allemande arrive a un niveau optimal , sans que l'armée Française puisse la dépasser a tous les niveaux ( horizon fin 40/début 41 environ ) .
Il me semble également impossible que AH ait pensé envahir la GB avant que la chute de la France ne soit effectuée , car il escomptait une paix "amiable" . Donc , en suivant son raisonnement , il n'y avait pas lieu de préparer des forces de débarquement . Quelques unités du génie avaient cependant bossé sur les plans , et quelques prototypes , destinés a faire des sauts de puces côtiers ou traverser des fleuves/lacs , avaient été conçus . Il en va de même pour le LWS ( un chenillé amphibie transport de troupes ) dont la conception date de 1935 et qui était initialement destiné au génie pour les franchissements de cours d'eau .Quelques exemplaires seront terminés a l'automne 40 . Mais, rien , dans les prototypes Allemands et unités de pré-série , n'indique que l'on voulait franchir un bras de mer comme la Manche .

norodom a écrit:Ensuite, sur le nombre de péniches ou de barges que vous estimez nécessaire, pensez vous que l'évolution de ce nombre aurait pu permettre de déterminer le moment opportun pour déclencher une attaque par la mer ?
Non !... le préalable au moment opportun, c'était la mise sous silence de la R.A.F. afin de s'assurer la maîtrise de l'air.
Bien qu'une telle opération présente d'énormes risques, il était possible aux Allemands d'établir une tête de pont sur la côte anglaise avec des troupes aéroportées... Et après ?
Si les voisins d'en haut qui ne vous veulent pas du bien interdisent la traversée des engins flottants transporteurs pour l'essentiel, des blindés et des pièces d'artillerie lourde... Que fait-on ?

J'ai déjà écrit ce que j'en pense : c'est un facteur important , mais il ne faut pas le surestimer , car au delà de la maîtrise de l'air par la chasse , il faut avoir les moyens d'attaquer les navires ou les troupes au sol . Or , en septembre 1940 , on ne peut pas dire que la RAF brille par ses capacités d'attaque . Si la Luftwaffe avait subi des pertes , elle dépassait encore largement en effectifs la RAF , a tous les niveaux ( rapport de 1.5 contre 1 si ma mémoire est bonne , avec bien sur l'avantage pour les anglais d'avoir moins de chemin a faire , et donc d’être plus longtemps sur zone , et plus réactifs )

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 1965
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 445  Nouveau message de norodom  Nouveau message 27 Mar 2015, 22:27

@ alain adam

OUF !... Quatre exposés à la suite et tous intéressants à lire...
Voilà qui appelle à la prudence avant de prendre la suite

Les exigences allemandes pour réussir une opération d'une envergure telle que Seelôve ont été amplement développées.
Mais il n'y a pas que cela à prendre en compte...
L'opération mettait en lice deux nations avec chacune leurs forces et leur faiblesses...
C'est donc de chaque côté du rideau qu'il faut aborder le problème avec d'un côté celui qui doit attaquer et de l'autre celui qui doit se défendre...

Seelôwe ne se limite pas a effectuer une traversée de la Manche sous la forme d'une croisière touristique...
Il faut aller affronter l'adversaire sur son terrain et mener une campagne qui doit être rapide, car le programme qui suit, en avant première de la guerre à l'Est dès le 22 juin 1941, précédé par une campagne des Balkans dont on sait qu'elle s'étala depuis avril 1941 jusqu'au 31 mai 1941, fut mobilisateur de forces.

Alors, vous avez donc fait le tour de ce dont devaient disposer les Allemands pour mener à bien leur entreprise du franchissement de la Manche, tout au moins pour le matériel lourd.
De mon côté, j'ai mis l'accent sur la nécessité pour les Allemands de mettre fin à la résistance de la R.A.F., non pas dans le seul but d'effectuer une traversée sans gros risques, mais afin de disposer sur le sol britannique de tous les éléments nécessaires pour obtenir une victoire rapide.

Ma participation, jusqu'ici, a eu pour but essentiel d'expliquer pourquoi les Allemands ne sont pas parvenus à leurs fins pour obtenir la maîtrise de l'air.
Je l'ai écrit et je le maintiens, cette maîtrise était nécessaire plus particulièrement pour la conduite des opérations sur le sol Anglais.

J'ajoute pour donner suite à ce que vous écrivez :
<< en septembre 1940 , on ne peut pas dire que la RAF brille par ses capacités d'attaque >>
Depuis que les Allemands avaient cessé de prendre comme cible les bases de chasseurs et résolu d'attaquer Londres, la production des usines comblait et dépassait même, les pertes en Spitfire et Hurricane

Alors bien sûr, nous n'avons pas abordé tous les problèmes dans leurs détails.
Mais je crois que nous sommes en mesure de répondre aux deux questions posées au début de ce fil

1 / Seelöwe possible ou pas?
2 / Hitler a-t-il perdu un temps précieux?

Pour ma part, je réponds NON à la première
Et OUI à la deuxième, en considérant surtout que les mesures employées par Hitler pour marquer l'opinion anglaise et faire fléchir les autorités dans le sens de l'acceptation d'une paix, furent un échec.

S'en trouvent-ils qui voient les choses différemment ?

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 446  Nouveau message de Halhin Gol  Nouveau message 28 Mar 2015, 00:00

Non, je partage l'analyse.
Une remarque cependant. Un élément clef de la bataille d'Angleterre est le basculement d'objectif début septembre lorsque les allemands cessent de bombarder les terrains d'aviation pour bombarder les villes britanniques à la suite du bombardement de Berlin fin août par la RAF. Selon certains, la RAF était en train de perdre la bataille d'attrition et ce changement d'objectif fut pour elle une divine surprise.
Qu'en aurait il été si la Luftwaffe avait eu pour objectif de préparer l'invasion?
"We shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender"

Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

 
Messages: 129
Inscription: 19 Sep 2013, 16:02
Région: Paris
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Halhin Gol : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 447  Nouveau message de norodom  Nouveau message 28 Mar 2015, 16:57

Halhin Gol a écrit:Une remarque cependant. Un élément clef de la bataille d'Angleterre est le basculement d'objectif début septembre lorsque les allemands cessent de bombarder les terrains d'aviation pour bombarder les villes britanniques à la suite du bombardement de Berlin fin août par la RAF. Selon certains, la RAF était en train de perdre la bataille d'attrition et ce changement d'objectif fut pour elle une divine surprise.
Qu'en aurait il été si la Luftwaffe avait eu pour objectif de préparer l'invasion?

Je commence par la fin... Dans tous les cas de figure l'objectif de la Luftwaffe était bien d'assurer son travail pendant qu'on préparait les plans de Seelôwe. Elle harcela l'Angleterre à partir des terrains d'aviation qu'elle avait conquis. Dès le 10 juillet elle entreprit des attaques de jour contre les convois de la Manche. Ce qui imposa de lourdes obligations à la chasse anglaise et à son commandant en chef Sir Hugh Dowling.
Mais à l'examen de ce qui se passa entre ciel et mer, la R.A.F. ne s'en sortit pas trop mal.
Il faut bien retenir que ces attaques contre la navigation n'était qu'un prélude à l'offensive générale que préparait la Luftwaffe.
Et encore une fois je prends le risque de rabâcher, je rappelle que la condition préalable au succès de Seelôwe, était pour les Allemands d'obtenir la maîtrise de l'air.

J'en viens donc à ce qui fut effectivement un élément clef de la bataille d'Angleterre, ce basculement d'objectif à partir de début septembre.
Je fais l'impasse sur la série des combats aériens qui intervinrent avant ce changement, plusieurs pages de récits n'y suffiraient pas. Je vais donc essayer de résumer...
Au cours de ces combats, les Allemands subirent de lourdes pertes et en particulier des "Stuka" au point qu'ils durent se soucier de mettre en réserve ce type d'avion conçu pour la stratégie de la "Guerre éclair" pour le jour et ceux qui suivront, de l'invasion.

Les Allemands décidèrent de désigner Londres comme cible, malgré le désaccord entre Kesselring qui approuvait et Sperrle qui s'y opposait.
Leurs raisons étaient qu'ils pensaient, à tort ou à raison, que des attaques contre Londres allaient provoquer des combats aériens plus intenses et que ce serait l'occasion pour eux Allemands d'infliger des pertes encore plus lourdes à la chasse anglaise.
Ensuite les Allemands comptaient sur l'impact que ces bombardements auraient sur les structures gouvernementales et sur l'opinion avant l'invasion, terrorisant les populations pour les appeler à se soumettre.
En quelque sorte une "invitation" à accepter la paix.

Et, pour préciser, c'est après les largages de bombes sur Londres dans la nuit du 24 au 25 août 1940 que Churchill et son cabinet de guerre ordonnèrent des représailles contre Berlin, au grand dam de Goering qui avait juré que Berlin était inaccessible et qu'une attaque aérienne par les Anglais était impossible !

Un dernier mot sur la "divine surprise" :
En fait, depuis le début de la guerre, les anglais s'attendaient à une grande offensive aérienne allemande.
Beaucoup de précautions avaient été prises... l'évacuation de nombreux enfants et de femmes des grandes villes, la distribution de masques à gaz et d'abris individuels amovibles et la préparation de milliers de lits dans les hôpitaux.

Pour l'anecdote, j'avais appris cela au début de l'année 1968, ce qui m'avait laissé un peu dubitatif
Et voilà qu'en septembre 2001, exactement au lendemain de la tragédie de New-York, j'ai eu une conversation sur ce sujet avec un couple d'Anglais qui tout comme mon épouse et moi, commémorions nos cinquante ans de mariage par un dîner croisière à bord d'un bateau parisien. L'anglais en question était titulaire de la "Military Cross"

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 448  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 28 Mar 2015, 20:54

Bruno Roy-Henry a écrit:
alain adam a écrit:Nous ne saurons jamais si dans l'esprit de Hitler , il s'agissait de manœuvre et désinformation , ou d'une réelle volonté ....

L'opération amphibie que vous décrivez si bien avait des chances de réussir, contrairement à ce que soutient Mosca. Mais -passée la mi-septembre- cela devenait trop problématique. Par contre, lancé dès le 1er juin, le processus menant à un débarquement en Angleterre pouvait aboutir à un succès. En tout état de cause, la décision du 16 juillet était trop tardive...


Non c'est faux. Suite aux terribles pertes (1389-1472 selon les sources) des campagnes de 1940, la Luftwaffe avait besoin de se refaire. Et surtout de récupérer tant qu'à faire ses 800 aviateurs prisonniers détenus par les français. Or il ne s'agit pas de remplacer de biscottes en rayon dans un prisu: les jeunes recrues doivent être intégrées dans le groupe des anciens, surtout dans la chasse ou les allemands pratiquent un combat collectif très sophistiqué. Tout cela prend du temps. La luftwaffe n'aurait pas été en état de combattre beaucoup plus tôt, dans votre scénario, que lors du "Kanalkampf" réél (4 juillet-11 août).

Et naturellement, il ne faut pas oublier qu'il s'agit de la phase préparatoire qui conditionne tout le reste.

Cdt
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 350
Inscription: 02 Sep 2008, 21:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 449  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 28 Mar 2015, 22:12

alain adam a écrit:
Il est clair que la question de la supériorité aérienne l'est également , mais si je n'y reviens pas , c'est qu'il me semble que tout ou presque a déjà été dit sur le sujet . Par contre, les moyens d'attaque des navires ( du coté de la RAF ) restent limités , comme par exemple au Coastal command ( et les fameux radars embarqués ) que nous avons évoqué quelques posts en amont . En effet , pour moi il ne suffit pas d'avoir des chasseurs dans les airs, il faut avoir des moyens d'attaque au sol pour bloquer une invasion , effectuer des missions d'interdiction ... Les avions les plus efficaces dans ce rôle sont ( hormis les torpilleurs pour les grosses cibles ) , les chasseurs-bombardiers ( qui n'existent pas véritablement a cette époque la ) et les bombardiers en piqué . Je ne crois pas ( mais je me trompe peut être ) que la RAF disposait de bombardiers en piqué en septembre 40 . Sinon , il y a bien sur les bombardiers classiques , mais il n'ont qu'une très faible efficacité sur les navires .
C'est donc une fois les forces Allemandes débarquées que la RAF aurait pu jouer un rôle , les envahisseurs étant par nature " à découvert" , et pas a l'abri d'un bunker .
Mais la , il faut compter avec la chasse Allemande , et la Flak . N'oublions pas les ravages qu'une Flak concentrée peut effectuer sur des escadrilles entières de bombardier, comme cela a eu lieu en France dans le secteur de Sedan , sans qu'une seule bombe ne touche le pont qui était visé .

Alain


Mes 5 sous de contribution

En effet, la RAF ne disposait d'aucun bombardier en piqué en 1940, la Fleet Air Arm, si: le Blackburn Skua, et sans doute des reliquats de la commande française de Vought SB2U Vindicator ce qui ne change rient au fait, les pilotes qualifiés dans la discipline étant peu nombreux. La plupart des avions d'attaque de la Navy et du Coastal étaient torpilleurs.
Le bombardier en piqué n'est pas miraculeux, sa précision est en théorie 5 à 6 fois meilleure que celle d'un bombardier horizontal, sauf... si ce dernier descend plus bas que la hauteur de largage de la bombe du Stuka ou du Skua, qui ont besoin d'altitude pour redresser!
Ca laisse beaucoup de chances pour les bombardiers classiques, qui n'ont d'ailleurs pas spécialement besoin de toucher les barges pour endommager le contenu.

A ce sujet j'ai l'impression que pas mal de gens ont oublié les 700 torpedo boats plus les autres gun boats amarrés sur la côte sud de l'Angleterre.

La question est 700 vedettes lancées contre 1600 péniches, va t'il en rester beaucoup à la fin de l'attaque? ::dubitatif::

Cdt et merci pour vos données
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 350
Inscription: 02 Sep 2008, 21:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Opération Otarie ou si vous préférez Seelöwe

Nouveau message Post Numéro: 450  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 29 Mar 2015, 01:52

MOSCA a écrit:A ce sujet j'ai l'impression que pas mal de gens ont oublié les 700 torpedo boats plus les autres gun boats amarrés sur la côte sud de l'Angleterre.

La question est 700 vedettes lancées contre 1600 péniches, va t'il en rester beaucoup à la fin de l'attaque? ::dubitatif::

Cdt et merci pour vos données


Pouvez-vous préciser? Je trouve tout au plus 500 Torpedo Boats sur l'ensemble du conflit??

Exemple: http://uboat.net/allies/warships/types. ... rpedo+boat
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Hier, 18:38
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium, Google Master et 17 invités


Scroll