Connexion  •  M’enregistrer

Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 15 Oct 2009, 20:12

Chef Chaudart a écrit:Je ne connais pas toutes ces usines: Sevran, en revanche, je connais bien (Maison! :drama: ).

Poudrerie reconvertie de la fabrication de poudre de chasse en poudre de guerre durant les hostilités. La ville n'est pas particulièrement "rouge" à l'époque. Contrairement à l'après guerre, où elle fera partie de la "ceinture rouge" dans les années 70... et en reste un des derniers ilôts.

Le personnel d'encadrement est souvent en place depuis un bon moment, fonctionnaires ou assimilés. Ils habitent sur place pour la plupart (on est encore à la campagne à l'époque). Pour la guerre, la main d'oeuvre explose avec plusieurs milliers de personnes pour 500 en temps de paix.

Il va sans dire que cette fabrication stratégique est particulièrement surveillée.



Encore un sabotage des communistes !

(Petit aparté pour détendre les troupes :mrgreen: )
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 15 Oct 2009, 20:19

Je me demandais si quelqu'un allait relever ;)

Bonne remarque de Carlo: quel lien entre ces sabotages et le mythe de la "cinquième colonne"?
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 771
Inscription: 13 Oct 2009, 16:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 15 Oct 2009, 21:58

PIERRE.S a écrit:C'est ballot de ne pas avoir plus de "fond" pour étayer les affirmations cela permettrait d'en faire un sujet "historiquement" correct à défaut d'être politiquement honnête....


On a bien compris qu'il ne fallait pas compter sur vous pour instruire à charge... :mrgreen:

C'est votre manière d'être politiquement honnête. Nous n'en avons pas encore fini avec le communisme, même si plus personne n'y croit en Russie ou même en Chine... Heureusement, en France, c'est différent ! :sweet:


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 15 Oct 2009, 22:08

C'est votre manière d'être politiquement honnête. Nous n'en avons pas encore fini avec le communisme, même si plus personne n'y croit en Russie ou même en Chine... Heureusement, en France, c'est différent !


Attention !!!! le dérapage n'est pas loin.
Ne m'obligez pas à verrouiller un post qui est intéressant
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61509
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 16 Oct 2009, 04:25

Bonjour,
Bruno, je ne pense pas que ce forum soit le bon endroit pour mener ta Croisade contre le bolchevisme pour la defense de l'Occident chretien...
:mrgreen:

Ceci dit, les pieces a charge manquent vivement sur ce fil, mis a part que tout le monde reconnait que certaines instances du PCF ont emis certaines consignes de sabotage qui ont ete suivies par certains communistes.

Les pieces a decharge ne nient pas ce fait mais constatent que tout et n'importe quoi a ete mis sur le dos des communistes en question, dont entre autre des malfacons dues tres probablement au fait que faire passer une usine d'armement ou de munitions de 500 a plusieurs milliers d'employes (exemple de Chef Chaudart, entre autres) est la recette ideale pour avoir des problemes de production. Et que cela s'ameliore par la suite est d'une grande logique : Les 500 ouvriers et employes qualifies ont forme les nouveaux, ces derniers etant motives soit par leur patriotisme, soit par la peur de se faire exploser la tete, soit les deux et peu importe.

C'est amusant cette manie de voir les communistes partout pendant la DGM. Cela me fait penser aux legendes concernant la Liberation au cours de laquelle nous serions passes tres pres du "grand soir" alors qu'un petit tour de Charles de Gaulle dans le Midi "rouge" et une petite manip gaullienne pour echanger avec Staline l'amnistie de Thorez contre son premier discours en France (retroussons-nous les manches et au boulot) a regle le probleme...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 16 Oct 2009, 06:00

Comprendre, disais-je. Seb ajoute à juste titre : en scrutant les faits. Bruno s'en montre fort capable à d'autres propos, alors qu'ici il n'a de cesse d'amalgamer et de généraliser. Cela lui passera si tous les autres restent sereins.

On a répandu tant de confusion autour du mot "communisme" qu'il est aujourd'hui rigoureusement impossible à définir sans ajouter une demi-page pour préciser de quoi on parle.

Celui de 1939 quel est-il ? En laissant provisoirement de côté Trotsky, il s'agit d'une entreprise internationale structurée depuis la capitale d'un vaste pays censé commencer à incarner l'Idée. Ce qui offre une contradiction essentielle : les communistes non soviétiques doivent le matin travailler à saper leurs gouvernements et le soir les acclamer, pour peu que leur politique extérieure serve les intérêts de l'Etat soviétique ou du moins ce que Staline considère provisoirement comme tel. Mais ces mêmes communistes non soviétiques son également non fous et non suicidaires : ils ont tendance, pour entraîner leurs compatriotes, à trouver dans leurs propres traditions nationales tout ce qui se rapproche plus ou moins de l'Idée... surtout quand Staline flirte avec leurs gouvernements. En France, il le fait dès le premier semestre 34, affolé par le pacte germano-polonais de janvier, et accessoirement par le 6 févier français qui laisse craindre une tache d'huile fasciste en Europe occidentale. Et d'un coup de baguette magique, le communisme français anarchisant de 1930, qui jouait surtout à cache cache avec les flics, devient tricolore, militariste, syndicaliste, électoraliste, familial, etc. etc.

Le changement de décor brutal du 23 août 39 fait-il repartir le pendule totalement à l'opposé ? Voilà au fond ce dont nous discutons sur ce fil. Et il est évident que non. Perplexité à tous les étages. Aucune envie de lâcher la proie pour l'ombre. Ne pas oublier non plus le ressort principal de la victoire à plate couture des communistes sur les socialistes au congrès de Tours (1920) : la haine de la guerre et d'une direction qui n'a pas su trouver autre chose que "l'union sacrée" avec la bourgeoisie, sans négociation aucune, en 1914, alors que, pour faire advenir le conflit, Poincaré avait soufflé sur les braises autant que Guillaume II, et laissé tuer Jaurès tout en couvrant son cercueil de larmes de crocodile. Or en 1939, l'agression allemande ne fait aucun doute. On peut donc approuver le pacte, au nom du fait qu'il protège la révolution russe d'une destruction certaine (ou au moins d'un danger immense), tout en disant à Hitler : "viens chez nous si tu l'oses, tu verras de quel bois antinazi nous nous chauffons".

Pour commencer un tout petit peu à changer cette mentalité, il faudrait des consignes moscoutaires claires, fermes et assorties des pires sanctions. Or ce n'est pas l'intérêt de Staline de les donner. Il n'est en effet pas marié avec Hitler, juste d'accord pour ne pas subir son choc, et partager le territoire limitrophe. Pour le reste, il juge comme la planète entière ce Hitler plutôt mal parti face à une coalition qui tient les mers, et il fait la planche.

Alors évidemment, comme la dialectique a besoin de retomber sur ses pieds, le discours démocratique et antinazi de l'Internationale fait place à un autre, renouvelé précisément de 1914, sur la "guerre impérialiste". Et à tous les niveaux des communistes le comprennent comme une invitation à ne pas trop en faire. Mais peut-être y a-t-il plus machiavélique (au petit pied), notamment quand en Norvège la balance commence à pencher en faveur du Reich : quelques sabotages bien calculés et manipulés en haut lieu pour pouvoir dire à Hitler, s'il gagne, qu'on lui a donné un coup de main ?

Ce qui n'enlève rien à ce que je disais l'autre jour : quand la ruine de la France se précise, Staline refait aux Occidentaux des clins d'oeil appuyés.

Ce danseur donne le tournis à toutes ses partenaires !
Mais Hitler, qui paraît faire tapisserie, dirige en sous-main le ballet.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5908
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 16 Oct 2009, 07:52

François Delpla a écrit:......Ce danseur donne le tournis à toutes ses partenaires.... !


J'aime imaginer Staline portant perruque et robe à volant dansant une valse endiablée dans les bras d'un AH au regard énamouré....En d'autres temps ce genre de propos aurait envoyé F.Delpla au goulag... :D


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 16 Oct 2009, 09:59

Daniel Laurent a écrit:Bruno, je ne pense pas que ce forum soit le bon endroit pour mener ta Croisade contre le bolchevisme pour la defense de l'Occident chretien...


N'exagérons rien, Daniel... Tout ce qui est exagéré... 8)

Il s'agit d'échanger sur des faits liés à la 2ème guerre mondiale. Le PCF a donné des consignes de sabotage, pour se conformer aux orientations de Staline. Certains camarades sont passés à l'action. La presse de l'époque en a fait ses gros titres, au point que les témoins toujours en vie en parlent encore aujourd'hui, comme un fait acquis, une vérité évidente. Les chercheurs aujourdhui reconnaissent qu'il est difficile de se faire une idée précise, comme Crémieux-Brilhac. Il délimite avec précision les cas de sabotages connus et avérés. Cependant, il s'interroge sur les fameux "freinages"... Le freinage est une manière de grève perlée. Un moyen pour la classe ouvrière de se faire entendre ou de manifester son mécontentement. Dans ce contexte de la drôle de guerre, durant laquelle Radio-Humanité devient tristement célèbre (les communistes n'y sont pour rien), il s'interroge sur la signification de ces freinages. A mon avis, les militants communistes n'y sont pas étrangers, sans que l'on puisse évidemment tout leur mettre sur le dos.

Il n'est d'ailleurs pas étonnant que des sympathisants socialistes et communistes soient sensibles à la propagande de Radio-Humanité. La France est entrée en guerre, mais ne la fait pas ! Goebbels a monté une opération d'intox bien propre à donner crédit à l'existence de la 5ème colonne... Et, bien enetendu, à droite, il ne manquait pas de bonnes âmes pour tout mettre sur le dos des "cocos"...

A part ça, mon Occident, je le souhaite laïc, si possible. Merci de ne pas penser à ma place... :nospam:


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 16 Oct 2009, 17:31

sacré Bruno !

Il lance le sujet, la discussion amène des tas de nuances mais il en revient toujours à son affirmation initiale !

vétéran
vétéran

 
Messages: 5908
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 16 Oct 2009, 17:40

Les partisans grecs seraient eux aussis fondés de parler de sabotage communiste!
A+

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 5 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 9 minutes
par: P. Vian 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 37 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 09:58
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 09:04
par: Jumbo 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: thucydide et 19 invités


Scroll