Connexion  •  M’enregistrer

Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 14 Oct 2009, 23:25

A partir du 16 décembre 1939 les Français peuvent entendre radio-humanité sur leurs postes radio.
Les cibles de radio-humanité sont des groupes sociaux très larges :
- les soldats
- les paysans : « ne semez que pour vos besoins propres » ; on leur affirme que le manifeste communiste a promis une étatisation du régime des hypothèques prises sur la propriété agricole, que dans cette guerre le paysanat déjà fortement éprouvé en 14-18 y perdra ses derniers fils
- les femmes : ne fabriquez pas d’avions pour prolonger la guerre.
- Les mineurs : refuser de travailler plus de huit heures
- Les cheminots : incités à la résistance passive et au sabotage
- Les dockers : refus de débarquer le matériel militaire car les ports seront bombardés
- les ouvriers : sabotage et incitation aux ouvriers des arsenaux à livrer au prolétariat les armes qui lui manquent pour la révolution
Radio-humanité manifeste sa fidélité aux idéaux du front populaire, il stigmatise les 200 familles, les banques, Paul Reynaud et le gouvernement..
Lors de l’avance de la wehrmacht en France, radio-humanité donnera des consignes à des cellules communistes fictives, propageant d’ailleurs auprès des dirigeants français la menace de Paris livrée au danger communiste.

Radio-humanité était une invention du docteur Goebbels… !
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 15 Oct 2009, 02:52

Bonjour,
dynamo a écrit:Radio-humanité était une invention du docteur Goebbels… !

Bien vu !
Maintenant pour debrouiller les legendes issues de ce genre de choses et la realite des sabotages, ca va pas etre coton...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 15 Oct 2009, 08:03

Coton effectivement .... mais ce n'est pas une raison pour blanchir le PCF ! Je vous fais remarquer que depuis le début je porte un jugement sévère sur le PCF (= un parti, une organisation) et non sur les ou chaque militant.
Très intéressant cette histoire de radio humanité. Quelles références avons nous ? SI j'étais tordu je dirais que FORCEMENT cette initiative prouve la réalité du complot communiste car une vraie bonne propagande ne fait qu'amplifier et déformer à partir d'une base crédible. Mais je ne suis pas tordu.

Maintenant
Signal a écrit:A lire les différentes interventions depuis le début, j'ai l'impression que des milliers de soldats français sont morts suite aux sabotages d'affreux communistes saboteurs qui ont précipité la défaite de 1940. C'est en grande partie faux

C'est très bien, tu as donné la réponse à une question qui n'a pas été posée.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Signal  Nouveau message 15 Oct 2009, 10:56

JARDIN DAVID a écrit:C'est très bien, tu as donné la réponse à une question qui n'a pas été posée.


Elle ne l'a pas été mais on tend à nous essayer de nous faire pencher de ce côté de la balance :

Bruno Roy-Henry a écrit:Bien entendu, il ne faut pas faire d'amalgame entre tous les communistes. Néanmoins, le parti est coupable. Ceci n'est sujet à aucune discussion. La Direction a donné des consignes, consignes dictées par Staline. Et des soldats français en sont morts. Triste, mais véridique... :(
(ça c'était dans le débat-miroir sur Pétain)

Bruno Roy-Henry a écrit:Il y a un gros dossier toujours en souffrance : celui des usines de Toulouse-Blagnac où étaient montés les Dewoitine 520. Des accusations ont été lancées contre les responsables de la CGT à l'époque. Les sabotages n'ont jamais pu être prouvés. Mais la production a été ridicule au cours de la drôle de guerre. Au 10 mai, seuls 2 groupes avaient pu être équipés. A partir du 20 mai, les difficultés semblent aplannies : la production remonte en flêche. 3 autres groupes seront équipés du D. 520 avant le 10 juin...

De manière moins nette, les courbes suivent les mêmes évolutions dans les autres usines pour les autres appareils. Curieux tout de même. On ne peut donc pas écarter une certaine mauvaise volonté de la part des ouvriers, d'autant que le climat change indiscutablement après le 20 mai.
(ça c'était ici)

De là à dire que les communistes manipulés par Moscou sont en grande partie responsables de la défaite de 1940, il n'y a qu'un pas, qui a déjà été franchi en son temps par le régime de Vichy, et qui continue à être franchi régulièrement par une bonne partie de l'opinion publique, toujours avide de solutions faciles aux problèmes... Comme le disait très justement Igor un peu plus haut :

Igor a écrit:La défaite de 1940 a été un tel traumatisme qu'on cherche des coupables plutôt que des explications: les sabotages communistes, le patronnat qui préférait Hitler, la 5e colonne, sans oublier la syphilis de Gamelin et la maîtresse de Reynaud.


Idem pour le 11 septembre, dans lequel aucun avion ne se serait crashé... On est là dans la recherche pointilleuse de boucs-émissaires... La réalité est plus complexe. Sabotages communistes ? Oui, assurément. Assez nombreux et graves pour enrayer tout le fonctionnement de l'armée française ? Non, comme François Delpla, Daniel, Chef Chaudart, Dynamo et les autres tendent à le montrer.

Bonne journée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 15 Oct 2009, 11:03

et j'ajouterai qu'il y a vis-à-vis de ces problèmes aujourd'hui un véritable devoir d'histoire, c'est-à-dire devoir de comprendre et de mettre chaque facteur à sa juste place.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 15 Oct 2009, 11:32

Signal a écrit:On est là dans la recherche pointilleuse de boucs-émissaires... La réalité est plus complexe. Sabotages communistes ? Oui, assurément. Assez nombreux et graves pour enrayer tout le fonctionnement de l'armée française ? Non, comme François Delpla, Daniel, Chef Chaudart, Dynamo et les autres tendent à le montrer.


Laissons de côté le 11 septembre. Ce n'est ni le lieu, ni le moment (mais je trouve ce genre de références détestable); il est heureux tout de même de lire qu'il y a bien eu des sabotages communistes.

Est-ce qu'ils ont été assez nombreux pour enrayer tout le fonctionnement de l'armée française (je n'évoque pas la gravité : tout sabotage est grave, cela va de soi) ? Non, serait la réponse de quelques pointures de ce forum...

Ce n'est pas réellement le sujet, puisqu'il s'agissait -autant que faire se peut- d'en apprécier l'ampleur. Personne n'a dailleurs soutenu (à ma connaissance) que les sabotages communistes avaient pu enrayer TOUT le fonctionnement de l'armée française.

L'importance des sabotages a surtout été relevée en matière de production aéronautique. Les saboteurs pincés et condamnés l'ont été surtout en ce domaine. La thèse serait plutôt de soutenir que les sabotages ou les freinages communistes ont ralenti notre production d'avions.

Sans entrer dans les détails, c'est une accusation portée notamment par Jean Gisclon, dans son livre sur la bataille de France (aérienne), et principalement concernant la production du D.520 dont nos pilotes auraient manqué...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 15 Oct 2009, 12:52

Loin de moi l'idée de discuter de l'ampleur du sabotage. Je ne suis aucunement qualifié.

Juste pour donner une idée du système: les ouvriers sont surveillés par des contremaîtres, qui leur répartissent les tâches et suivent leur avancement.

Les tâches sont fixées par des ingénieurs, qui estiment les besoins en matériaux et en temps et distribuent aux services concernés.

Le matériel fabriqué est normalement essayé. Non seulement en test final (un char complet, par exemple) mais pour chaque sous-ensemble (un moteur, une radio, un canon par exemple).

Sauf à supposer que chaque échelon de la hiérarchie est compromise, un sabotage ne peut "passer" que quand il est masqué suffisamment pour leurrer les responsables concernés.

On devrait donc retrouver:
- soit des courriers de responsables, signalant la mauvaise volonté, l'obstruction de certains services ou personnes, suffisamment graves pour être qualifiées de "sabotage".
- soit des rapports d'utilisateurs finaux ayant expertisé des matériels pour lesquels la volonté de sabotage ne fait aucun doute.

Il semblerait que l'on ait pas énormément de ces rapports, ce qui devrait normalement être le cas pour des sabotages de grande ampleur. Peut-être n'a-t-on pas cherché suffisamment?
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 771
Inscription: 13 Oct 2009, 16:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de Gretsch  Nouveau message 15 Oct 2009, 14:40

Bonjour,

Je suis cette discussion avec grand intérêt, depuis son début. N'ayant aucune connaissance particulière sur le sujet, je me suis abstenu d'intervenir jusqu'à maintenant... Mais la production du Dewoitine D.520 ayant été évoquée, je suis en mesure d'apporter ici quelques éléments à ce sujet.

Comme il a déjà été dit, peu d'actes de sabotage ont pu être prouvés à la SNCAM... Les Archives départementales de la Haute-Garonne détiennent un certain nombre de dossiers concernant les usines d'aviation et leur contrôle . Leur consultation permet d'établir que la prévention des actes de sabotages est en effet très tôt envisagée par les services de l'Etat, et que la surveillance des ouvriers syndiqués et/ou d'origine étrangère (Polonais et surtout Espagnols) fait l'objet de rapports réguliers de la part des services de police.

Des incidents y sont relevés. Par exemple, en avril-mai 1940, l'avion n° 201 connait un problème à répétition : tous les radiateurs de refroidissement successivement installés explosent, jusqu'à ce que l'on découvre un chiffon obstruant la tuyauterie de refoulement d'huile. Le 4 mai, 18 compresseurs sont endommagés par des corps étrangers, au cours d'essais moteurs à Francazal. Ces faits sont rapportés dans des rapports de police trouvés dans un dossier consacré à la surveillance des agissements communistes (cote AD31 : 1960 W 10). Ils ne sont pas assimilés à des sabotages.

En ce qui concerne la lenteur de production constatée, il faut rappeler que le D.520 est un avion nouveau dont la mise au point est longue et non achevée. Les premiers exemplaires de série sont versés dans une unité de chasse en janvier 1940, à des fins de test et de validation. A l'issue de cette expérimentation, un certains nombre de défauts ont été mis en évidence, l'avion est donc modifié alors que sa production est déjà lancée, ce qui perturbe l'organisation des chaînes de fabrication et montage.

Beaucoup de pilotes se sont plaints des cadences de production : envoyés à Toulouse chercher leur avions, ils retournaient bredouilles alors qu'ils avaient vu des dizaines d'avions sur les parkings... La cause n'en est pas le sabotage mais la livraison déficiente de certains équipements, qui interdisaient la validation des avions comme "bons de guerre". D'autres causes de ralentissement sont patentes, comme la fourniture en matières premières (Duralumin) ou celle d'une nouvelle version du moteur, qui nécessite le retour des premiers avions en atelier.

Je ne nie pas l'existence de sabotages éventuels, encore moins les consignes diffusées par le PCF ou des syndicats. Il y a d'ailleurs sans doute eu également des entreprises individuelles... Ce que je voudrais mettre en évidence, c'est que le secteur de la construction aéronautique fait appel à un personnel en grande partie spécialisé et amoureux (excusez le terme, mais mes échanges avec un certain nombre d'anciens des sociétés aéronautiques toulousaines me le font apparaitre évident) de son métier, et l'idée même de saboter son travail lui parait incongru voire inacceptable, qu'il soit syndiqué ou non. A noter que les ouvriers espagnols affectés à la SNCAM étaient employés dans les ateliers de fabrication des voilures, secteur moins "stratégique" que celui des fuselages ou de l'installation des moteurs.

En espérant avoir un peu contribué au débat...

Pascal

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 342
Inscription: 31 Déc 2008, 14:57
Localisation: Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Gretsch : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 15 Oct 2009, 15:26

Bonjour Pascal, Bonjour à tous,
Personnellement c'est le genre de commentaires que j'attendais pour éclaircir ce sujet où flotte un air d'anticommunisme activée par la montée en épingle de faits, certes réels, mais pas toujours à mettre sur le compte des sabotages orchestrés par le PCF.
Le simple fait que Richelieu évoque le sabotage du Pluton dans ce fil pourrait, par exemple, laisser penser que les communistes y sont pour quelquechose. Transposons cette affirmation à une autre époque pour le moins troublée et l'affaire est règlée: les communistes ont saboté le Pluton.
Sauf que....Il est admis que c'est un accident et que l'hypothèse d'un sabotage ne concernait pas les communistes mais les allemands...(...C'est vrai qu'il est plus court d'écrire "cocos", mais je m'y refuse par simple respect pour tous ceux qui ont payés de leur vie leur engagement sincère....).
Kénavo,
Pierre

PS: toujours pas d'infos à propos de Jacques Robineau????
Dernière édition par Pierre.S le 15 Oct 2009, 15:29, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Sabotages communistes en 1940 : mythe ou réalité ?

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 15 Oct 2009, 15:28

Bonjour,
Entre les suggestions frappees au coin du bon sens de Chef Chaudart et les interessants elements apportes par Pascal, voila de quoi recentrer un peu ce debat.
;)


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 01:24
par: Manu 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 00:54
par: P. Vian 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la situation désespérée de l’Allemagne 
Aujourd’hui, 00:19
par: Manu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:08
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:34
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
Hier, 23:18
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:15
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll