Connexion  •  M’enregistrer

Rech. d'info la 84 ième div d'inf. à Noiseux en décembre 44

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: rech. d'info la 84 ième div d'inf. a noiseux en décembre 44

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de H Rogister  Nouveau message 04 Juil 2009, 14:11

Bonjour et bienvenue à toi Noel44,

Afin de faciliter les échanges d'informations et faire plus ample connaissance, pourrais-tu s'il vous plait passer par les bureau de recrutement afin de t'y présenter.
C'est ici: viewforum.php?f=28

Bien amicalement ;)


 

Voir le Blog de H Rogister : cliquez ici


Re: rech. d'info la 84 ième div d'inf. a noiseux en décembre 44

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 04 Juil 2009, 19:59

Bonjour Noël44
Je te souhaite la bienvenu sur cet excellent forum, seulement j'abonde dans le même sens que mon ami Henri Rogister.
Une présentation en bonne et due forme dans le "Bureau de recrutement" est souhaitable.
Cependant, nous sommes là pour aider et informer.
Voici donc une petite réponse à ta requête au sujet de ton village de Noiseux
Après avoir parcouru rapidement mes livres consacrés à la "Battle of the Bulge" j'ai trouvé quelques (très peu malheureusement) infos dans un excellent ouvrage de Lambert Florent.
En voici l'extrait:

Le danger venu de l’Est : Verdenne.

Déjà le matin du 23 décembre 1944 et dans la nuit du 23 au 24 décembre, le Kampfgruppe Bayer de la 116 PanzerDivision s’est avancé sans combat vers Verdenne……………….

……..Les officiers et le personnel de l’état-major ont levé les bras au ciel, admirant la dépression de Bourdon et la perspective vers Baillonville. Ils sont persuadés avoir trouvé la véritable route vers la Meuse.
Dans la nuit, le 156 PanzerGrenadierRegiment qui, en principe est affecté à la protection du flanc gauche de la Division ‘’Windhund’’, mais aussi à courir de l’avant en reconnaissance, a poussé avec facilité, une forte patrouille vers le ‘’Bois du Ban’’ et oh surprise ! Cette reconnaissance est tombée sur l’artillerie rapprochée de la 84th U.S.I.D.. Le rapport qu’elle fait est encourageant. Il n’y a personne pour s’interposer entre Marche et Bourdon. On passera pour aboutir à NOISEUX et à Baillonville………

……..Un autre élément favorable aux allemands est paradoxalement apporté par les Américains. En effet, pour mettre leur artillerie en batterie dans les dépendances du ‘’Bois du Ban’’, les Américains ont comblé les endroits critiques avec des troncs d’arbres qu’ils ont prélevés de part et d’autre des chemins conduisant à Baillonville et NOISEUX……….


Source : ‘’von Rundstedt dans nos vallées d’Ourthe et Aisne….et les verrous du Nord-Luxembourg’’ par Lambert Florent

Bien amicalement
Prosper, qui connait très bien la région de Hotton ;)
P.S. Je n'ai rien trouvé concernant NOISEUX dans l'ouvrage de Hugh M Cole
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61589
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: rech. d'info la 84 ième div d'inf. a noiseux en décembre 44

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de H Rogister  Nouveau message 05 Juil 2009, 17:46

Je suis dans le même cas que Prosper, je ne trouve rien sur Noiseux mais voici ce que je possêde sur Verdenne:
Bonne lecture.

L'attaque de Verdenne du 24 au 28 décembre 1944.

Le 24 décembre 1944, la situation de la 84e division d'infanterie fut beaucoup plus claire.
Le front s'étendait généralement de la ligne Hampteau - Menil - Verdenne - Hollogne - Waha - Hassonville - Ave - Hogne, sur une distance d'environ 12 miles. Le 334e d'infanterie tenait le secteur de Hampteau jusqu'au croisement à environ ¾ de mile au nord de Champlon (K316834) sur une distance d'environ 5 miles. Le reste était défendu par le 335e d'infanterie.8
Les flancs avaient été garnis. Le 24 décembre 1944, la 2e division blindée attaqua en direction d'Humain (K2381) et de Buissonville (K1882) sur le flanc droit. La pression ennemie principale cependant, se faisait sentir plutôt en direction du flanc droit que du flanc gauche.
Ce fut une chance que l'ennemi n'effectuât pas une attaque directe contre la division avant le 24 décembre alors que les positions eurent été établies et que les flancs eurent, pour la première fois, été protégés. Lorsqu'elle se produisit, l'attaqua heurta la ligne en plein centre.
Le 3e bataillon du 334e d'infanterie avait organisé une position depuis le carrefour au nord de Champlon jusqu'au village de Menil: la compagnie "I" étant sur la droite, la compagnie "L" sur la gauche, la compagnie "K" en réserve et la compagnie "M" en soutien. Au centre de cette ligne, il y avait un triangle de villages: Verdenne (K3384), Marenne (K3484) et Bourdon (K3385), ce dernier se trouvant à environ un mile au nord des deux autres. Par la prise de Bourdon, l'ennemi pourrait en outre couper en deux la route Marche - Hotton et, il faut le rappeler, la défense de cette route était la mission principale de la division. Le village qui supporta le poids principal de l'attaque ennemie fut Verdenne.
Dans la nuit du 23 décembre 1944, une force ennemie estimée à deux compagnies de reconnaissance réussit à s'infiltrer derrière la position de la compagnie "I", à l'intérieur d'un bois (K845320) à environ un demi mile de Verdenne. A 15.00 h, le lendemain 24 décembre 1944, la compagnie "K" du 334e d'infanterie et un peloton du 771e bataillon de chars, suivis par la compagnie "A" du 334e d'infanterie lancèrent une contre-attaque pour nettoyer les bois.
Comme on le découvrit plus tard, cette force ennemie fut attaquée par la 84e division alors qu'elle était sur le point de s'en prendre à Verdenne par derrière, tandis qu'une autre force ennemie attaquerait Verdenne de front. En d'autres mots, nos deux attaques et leur attaque de Verdenne étaient projetées pour 15 heures. En conséquence, seule la moitié de l'attaque ennemie eut lieu.
Dans les bois, les Allemands s'étaient déjà déployés pour leur propre attaque et ils avaient atteint la lisière du bois quand quatre de nos chars ouvrirent le feu sur eux à la mitrailleuse pendant que notre infanterie se rapprochait. L'attaque allemande au départ du bois fut complètement brisée; l'ennemi tenta en vain de fuir. Les compagnies "K" et "A" nettoyèrent bientôt les bois et capturèrent 67 prisonniers.
Mais l'autre moitié de l'attaque allemande, l'assaut frontal de Verdenne, fut temporairement plus réussi. Une force ennemie de cinq chars Mark V, de deux semi-chenillés, d'une voiture blindée ainsi que de 100 fantassins pénétra dans Verdenne et poursuivit son mouvement jusqu'au château à environ 200 yards au nord du village. A ce moment-là, les compagnies "K" et "A" avaient fini de nettoyer les bois, les rendant ainsi libres pour une contre-attaque de Verdenne. Entre-temps, cependant, l'ennemi renforçait ses unités à Verdenne et dans le saillant au nord de celui-ci.
A une heure le 25 décembre 1944, la compagnie "K" du 334e d'infanterie et la compagnie "L" du 333e d'infanterie contre-attaquèrent. Vingt-cinq minutes plus tard, Verdenne était à nouveau entre nos mains. L'opposition fut relativement légère. Pendant toute la nuit et le jour suivant les deux compagnies nettoyèrent le village et le château: rassemblant 9 officiers et 296 soldats prisonniers. Il y eut beaucoup de tués. Six chars ennemis furent démolis. Les prisonniers appartenaient au 1er bataillon du 156e régiment de panzer grenadiers de la 116e Panzer Division.
Quand Verdenne fut pris, le saillant entre Verdenne et Bourdon devint une poche de résistance ennemie. Cette poche avait environ 800 yards de long et 300 yards de large dans le bois qui s'étendait de K330856 à K345862, à mi-chemin entre Verdenne et Bourdon. Dans celle-ci, se trouvaient cinq chars ennemis et une force estimée à deux compagnies d'infanterie. Toute la journée du 26 décembre 1944, les compagnies "A" et "B" du 333e d'infanterie tentèrent de nettoyer la poche mais elles essuyèrent de puissants tirs d'artillerie suivis d'une attaque par de l'infanterie et des chars dans la direction de Verdenne. Tout notre feu d'artillerie disponible fut immédiatement concentré sur cette attaque qui fut efficacement brisée. A 08.00h, l'ennemi essaya à nouveau, pénétrant cette fois-ci d'environ 100 yards; quatre chars de plus percèrent jusqu'à rejoindre les cinq autres se trouvant déjà dans la poche. A 09.45h, cependant, les lignes initiales furent restaurées et l'attention fut reportée sur la poche.
A 10.15h, la poche fut attaquée par des éléments du 334e régiment d'infanterie, la compagnie "D" du 87e bataillon chimique et l'artillerie de la 84e division. Quatre des neuf chars ennemis furent mis hors de combat. A 17.00h, après une préparation d'artillerie de deux minutes, les cinq chars restants furent attaqués mais cette fois, sans succès. A 22.15h, ce fut au tour de l'ennemi de frapper, mais il perdit trois chars au cours de cet effort sans aucune compensation. A la fin de la journée du 26 décembre 1944, les lignes en face de Verdenne avaient été stabilisées et l'ennemi avait été puni. Toutefois, on n'était pas certain que la poche ait été complètement nettoyée.
Il y eut une autre rencontre très serrée le 26 décembre 1944, qui contribua à décourager l'ennemi. A 18.30h, alors que deux tentatives ennemies contre Verdenne avaient été repoussées, une puissante force ennemie comprenant 8 chars, 10 semi-chenillés, 8 motos, une jeep américaine et environ 80 fantassins tenta de percer à un autre endroit plus loin au nord, cette fois au village de Menil entre Marenne et Hampteau. Quand cette force arriva sur la route venant de Marenne, elle tomba sur une chaîne de mines et elle dut quitter la route, entrant ainsi dans les positions des compagnies "I" et "M" du 333e d'infanterie. Des bazookas et des fusils à grenades antichars ouvrirent le feu sur les chars; les fantassins essayèrent de s'enfuir vers leurs propres lignes dans les bois à l'est de Menil. Trois bataillons d'artillerie concentrèrent leurs tirs sur les fantassins désorganisés tandis que les véhicules étaient détruits en terrain découvert. A 19 heures, l'action de combat était terminée: 25 véhicules ennemis dont 6 chars avaient été détruits et 32 prisonniers avaient été capturés.
Ce n'est pas avant le lendemain 27 décembre 1944 que la division put faire le bilan de cette bataille de trois jours autour de Verdenne. A 21.10h, une petite attaque ennemie avec un char et environ une compagnie d'infanterie fut repoussée par les feux de notre artillerie. Peu après, une forte patrouille de combat fut envoyée dans la poche; elle captura 15 prisonniers et revint signaler que la poche n'existait plus. En réalité, cette poche ennemie entre Verdenne et Bourdon, la principale menace pour les positions de la division, avait été traitée efficacement dans la nuit du 26 décembre 1944. La nuit du 27 décembre 1944, le front fut relativement calme. Dans la zone du 3e bataillon du 334e d'infanterie, 16 chars, 8 semi-chenillés, une voiture blindée de reconnaissance, 2 ambulances et 3 motos représentaient les pertes en véhicules que l'ennemi avait dû laisser sur le champ de bataille.
La déclaration qui suit fut faite par le général commandant le VIIe Corps au général commandant la 84e division d'infanterie, le 25 décembre 1944.
"Les commandants de l'Armée et du Corps ont fait l'éloge de la 84e division pour le beau travail accompli par elle depuis son arrivée sur le terrain. Nous en avons fait presque des vaincus. Nous devons continuer à résister".
Du 26 au 28 décembre 1944, il fut suffisamment établi que la division avait tenu.


 

Voir le Blog de H Rogister : cliquez ici


Re: Rech. d'info la 84 ième div d'inf. à Noiseux en décembre 44

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 06 Juil 2009, 17:56

Bonjour Noel44,
J'ai trouvé également ceci sur un site néerlandais:

De 116. Panzer bereikte haar doelen niet maar werd na felle strijd door de 84th Infantry Division ("The Railsplitters") op de as Menil-Marenne-Verdenne effectief gestopt. Dit was mede te danken aan de vijf kilometer noordwaarts bij Noiseux opgestelde 155mm Howitzer-kanonnen van de 327th Field Artillery Battalion

Voici la traduction:

La 116 PanzereDivision n'atteignit pas ses objectifs et fut après une rude bataille, stoppé sur l'axe Menil-Marenne-Verdenne, par la 84th Infantry Division (Railsplitters). Ce fait avait été réalisé grâce notamment aux canons de 155mm du 327th Field Artillery Battalion en position, 5km au nord près du village de Noiseux

Voilà, j'espère que cela fera avancer tes recherches
Prosper ;)
P.S. Je t'ai fait parvenir également un MP avec des précisions au sujet de Florent Lambert
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61589
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 2 minutes
par: iffig 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
il y a 7 minutes
par: dominord 
    dans:  uniformes des Républicains 
il y a 18 minutes
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 09:59
par: Chef Chaudart 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 09:54
par: dominord 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Aujourd’hui, 09:35
par: Andrée Balagué 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 09:07
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: cloclo, François Delpla et 16 invités


Scroll