Connexion  •  M’enregistrer

Quid si...

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Quid si...

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 24 Mai 2008, 07:44

Je viens de revoir un doc sur la bataille des Ardennes et je me pose cette question :
Si Hitler avait réussi dans son entreprise de séparer les forces alliées en 2 (les Anglais au nord et les Américains au sud) et atteint Anvers, est-ce que le déroulement et l'issue de la guerre auraient pu en être changés?
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5907
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 24 Mai 2008, 09:41

Bonjour,

Ce que j'ai pu lire au sujet de cette bataille, et notamment ce qu'en dit H. Rogister, me porte a croire que :

1 - Cette bataille ne pouvait en aucun cas etre gagnee, question de logistique et de rapport de force.

2 - Hitler le savait parfaitement.

Maintenant, s'il le savait, pourquoi diable lancer ses troupes vers la defaite assuree ?

Pour l'expliquer, il faut oublier le militaire et penser a la politique.
Fin 1944, Hitler est a l'ouest dans la position du rat accule dans un coin.
(J'ai dit accule avec un A :mrgreen: )

Donc il cherche a mordre pour montrer a l'adversaire que son elimination va lui couter encore beaucoup de sang et de larmes, choses dont les occidentaux, contrairement a lui et a Staline, sont generalement economes.

Et pourquoi faire ?
Pour faire reflechir l'adversaire en question a l'ineptie (Selon le Fuhrer) que ce combat represente face au veritable combat concernant tous les occidentaux (Toujours selon lui) a savoir l'eradication des "judeo-bolcheviques".

Esperant que cette "reflexion" pousse cet adversaire dans la "bonne direction", la paix separee avec l'ouest et "l'union sacree" contre l'URSS.

Il savait que l'alliance URSS-Occident n'allait pas durer, et il avait raison, sauf qu'il n'avait pas integre le parametre qu'elle ne pouvait pas voler en eclat avant sa defaite totale.

Je pense meme que les crimes commis par les Allemands dans les Ardennes (Malmedy-Baugnez et autres, lire H. Rogister) avaient ete soigneusement planifies a tres haut niveau pour donner "du relief" aux difficultes qui attendaient les Occidentaux sur ce front.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Emmanuel  Nouveau message 25 Mai 2008, 19:13

Je ne pense pas que cela aurait changer grand chose peut-être juste retardé de quelques mois la fin de la guerre. Car à l'est, les russes étaient prêt à lancer leur offensive finale sur l' Allemagne. Et puis si les allemands étaient parvenu par malheur à Anvers, ils y auraient perdu un nombre encore plus important hommes et de matériels. L'Allemagne n'avait pas les moyens suffisants pour combattre sur plusieurs fronts et cela surtout depuis l'entrée en guerre du géant américain.


 

Voir le Blog de Emmanuel : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de H Rogister  Nouveau message 25 Mai 2008, 19:28

Fallait-il encore que les troupes allemandes puissent traverser la Meuse qui était bien gardée par les troupes du XXXe Corps.

A+


 

Voir le Blog de H Rogister : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Focus  Nouveau message 01 Juin 2008, 20:46

Bonjour/Bonsoir à tous,

Devant cette question, j’avoue ma perplexité, et mon angoisse rétrospective dans le cas évoqué. Refaire l’histoire est très difficile.

Aux personnes qui vivaient à ce temps là, quand je leur posais la question de leurs impression à ce sujet, il y en a beaucoup qui ont eu fort peur que le fameux coup de dès de Hitler ne réussisse. La fille d’un commerçant m’a même raconté que, même dans le Brabant Wallon, on recommençait à faire des provisions. Surtout quand le saillant arriva dans à la Forêt de Saint Hubert et entra en Condroz. La crainte de la "réussite " nazie était bien réelle dans la population.

Que se serait – il passé si, à la tête de sa Panzer Lehr, Bayerlein, n’avait pas cru le mensonge de cette habitante au sujet du minage de la pente de Celles. La Base de Florennes était à leur portée.

Il ne serait pas inutile de faire le point sur les troupes en réserve à l’ouest et au nord de la Meuse.

Moi ce que j’ai – il peut y en avoir d’autres – c’est la 29ème « Brigade » Blindée Britannique Ligne Givet – Dinant - Namur formée du 23ème Hussars : Givet, 3ème Royal Tank Regiment : Dinant/Celles et du 2ème Fife and Forfar Yeomanry Cavalry : Namur et guerre plus, le 29ème Régiment d’Infanterie, entre Andenne et Liège. Or, il faut savoir que l’organisation de l’Armée britannique est différente de celle de l’Armée Américaine. La classe Brigade est d’un volume entre le CC et le Régiment. La classe « Régiment » britannique valait la classe Bataillon U.S.
J’ai posé la question à un Para de Flawinne pour savoir si le bataillon aurait pu tenir le grand Namur. Il m’a répondu que ca lui paraissait difficile.

J’en reviens à la Panzer Lehr, le 3ème Royal Tank Regiment aurait – il pu lui résister si les Nazis étaient arrivés avec la citadelle de Dinant en position de tir, si la crédulité de son chef n’avait pas été aussi grande ?

Les allemands ont aussi commis des erreurs, mais les alliés aussi, leur chef suprême en tête et, dans son cas, au moins une grande négligence.

J’ai après analyse l’intime conviction que la terrifiante Bataille des Ardennes était plus évitable par les alliés que, une fois lancée, gagnée par les nazis.

Il y avait pour les troupes alliées la supériorité aérienne et la souplesse des unités, les bonnes relations entre unités (entre armées de nations différentes y compris), Les alliés ont pu compter sur la vaillance des troupes US : de Echternach à Elsenborn, la 106ème et la 28ème division d’Infanterie et unités apparentées et de celle des troupe du 30ème Corps britannique ainsi que celles des diverses unités de renfort, La chance leur a souri, dans leur adversité, en pouvant disposer aux endroits cruciaux de chefs particulièrement compétant et sachant faire preuve d’indépendance et de respect de leurs hommes : Léonard GEROW, Walter M. ROBERTSON et Walter E. LAUWER, Brian G. HORROKS, Raymond O BARTON et Georges S. PATTON, et enfin, de l’abnégation du 18ème Corps Aéroporté

Mes salutations amicales à tous

:)


 

Voir le Blog de Focus : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 4 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 10 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
il y a 29 minutes
par: miarka 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 30 minutes
par: Gaston 
    dans:  Identification pseudos 
Aujourd’hui, 19:55
par: miarka 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Aujourd’hui, 19:27
par: alfa1965 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 19:02
par: kfranc01 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
Aujourd’hui, 18:12
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Qwant et 16 invités


Scroll