Page 1 sur 1

message de Noël

Nouveau messagePosté: 04 Déc 2007, 21:40
de Emmanuel
A l'approche des fêtes de fin d'année, je vous livre ce petit texte que beaucoup d'entre vous connaisse mais que d'autres vont découvrir. Il s'agit d'un écrit d'un officier allemand à Champs dans une école que l'instituteur découvrit sur le tableau de la classe:
"Que jamais le monde ne vive semblable nuit de Noël !
Mourir par les armes,
loin des enfants, de son épouse et de sa mère,
rien de plus cruel.
Ravir un fils à sa mère,
un mari à son épouse,
un père à ses enfants,
est-ce digne d'un être humain ?
La vie ne peut être donnée et acceptée
que pour s'aimer et se respecter.
C'est du tableau des ruines, du sang et de la mort
que naîtra sans doute la fraternité universelle."
:(

Nouveau messagePosté: 11 Déc 2007, 21:43
de Focus
Comme je le dis souvent il restait un peu d'humanité dans ce monde (nazi) de bruttes.


Bonne journée / soirée.

:D

Re: message de Noël

Nouveau messagePosté: 18 Déc 2007, 11:21
de Stevenot Gilbert
Emmanuel a écrit:A l'approche des fêtes de fin d'année, je vous livre ce petit texte que beaucoup d'entre vous connaisse mais que d'autres vont découvrir. Il s'agit d'un écrit d'un officier allemand à Champs dans une école que l'instituteur découvrit sur le tableau de la classe:
"Que jamais le monde ne vive semblable nuit de Noël !
Mourir par les armes,
loin des enfants, de son épouse et de sa mère,
rien de plus cruel.
Ravir un fils à sa mère,
un mari à son épouse,
un père à ses enfants,
est-ce digne d'un être humain ?
La vie ne peut être donnée et acceptée
que pour s'aimer et se respecter.
C'est du tableau des ruines, du sang et de la mort
que naîtra sans doute la fraternité universelle."
:(


Cher Emmanuel, cher ami gaumais,

Toutes mes félicitations d'avoir repris cet émouvant message de Noël, écrit dans la tourmente de la rude Bataille de l'Ardenne..

J'ai vu ce tableau que je pouvais aisément traduire en entrant dans la pensée de cet officier allemand.

Cet homme au grand coeur, et en plein désarroi se trouve, en fait, face à deux tableaux.
Le tableau de la bataille, et ce décor de tueries inhumaines, dont il perçoit la brutalité, la futilité et la stupidité,et la mort.
Et devant le tableau d'école, par temps froid, il écrit son message qui sera traduit dans toutes les langues et transmis à des millions de personnes.
Nul doute, l'écriture est belle, et ne peut être que celle d'un enseignant, qui transmet le plus beau message, jamais écrit, en des circontances aussi dramatiques, au cours de la plus Grande Bataille de l'Histoire.

""Puisse le monde, ne jamais revivre de telles nuits de Noël ! "" .........

Le message est noble et complet, il n'oublie rien.

Si peut-être, Dieu auquel il ne croit plus.

Que l'esprit de ce message demeure.

Bonnes fêtes de fin d'année à toi Emmanuel et à tous. Steve.