Connexion  •  M’enregistrer

Heureuses conséquences de la campagne américaine d'Italie

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Heureuses conséquences de la campagne américaine d'Italie

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tom  Nouveau message 04 Oct 2007, 16:50

Dans le Newsweek de cette semaine, Rick Atkinson, l’auteur de The Day of Battle : The War in Sicily and Italy, 1943-1944 (publié chez Henry Holt & Co. et paru ce mois-ci : octobre 2007), rappelle que peu de guerres de libération ayant débouché sur une victoire ont été aussi catégoriquement condamnées ou aussi vite oubliées que la campagne américaine d’Italie (un célèbre magazine américain de l’époque ayant même titré à son sujet : UNE GRANDE SOTTISE ? tandis qu’un érudit la qualifiait un peu plus tard de « guerre d’usure éprouvante dont le coût n’était justifié ni par un objectif militaire ni par un objectif politique défendable »).

Pourtant, ajoute Rick Atkinson, sur le plan politique, cette campagne a délivré l’Italie à la fois du fascisme et de son alliance avec le nazisme, et a entraîné la transformation d’un pays totalitaire retardé en une prospère démocratie occidentale.

Sur le plan militaire, il précise que les expériences et les leçons de la campagne d’Italie ont servi ultérieurement sur d’autres théâtres, notamment en ce qui concerne l’organisation d’opérations amphibies complexes à la suite des débarquements de Salerne et d’Anzio, la guerre urbaine après la bataille d’Ortona (menée par les Canadiens) ou, plus généralement, en ce qui concerne la coordination des opérations d’une importante coalition de forces alliées. Par exemple, le général Dwight D. Eisenhower, qui a supervisé la campagne d’Italie jusqu’à fin 1943, a utilisé le type de quartier général qu’il avait élaboré pour le théâtre méditerranéen comme modèle pour le SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force) et même, finalement, pour l’OTAN.

De plus, cette longue et éprouvante campagne d’Italie a incontestablement aguerri les troupes américaines qui ont participé ensuite au débarquement de Provence.

En outre, toujours selon Rick Atkinson, elle a permis de faire l’inestimable expérience de l’occupation militaire d’un vaste territoire conquis et plusieurs généraux américains, futurs proconsuls d’après-guerre, tels le Gen. Mark W. Clark ou les Lt. Gen. Geoffrey Keyes et Lucian K. Truscott, se sont fait les dents en Italie.

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 17 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 18 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
il y a 39 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:02
par: dominord 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Qwant et 21 invités


Scroll