Connexion  •  M’enregistrer

YOSHIKO YAMAGUCHI

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

YOSHIKO YAMAGUCHI

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 18 Fév 2007, 21:46

Née en Manchourie en 1920 de parents japonais immigrés, Yoshiko Yamaguchi (plus tard connue sous le nom de Yoshiko Otaka) a appris le mandarin en jeune âge et suivi des cours de chant classique.

Devenue actrice de cinéma, elle prend en 1938 le pesudonyme de Xianglan Li à l'initiative de sa compagnie de production japonaise qui cherchait une "chinoise" pour participer à l'effort de propagande du Grand Empire de l'Asie orientale. Sous ce nom, elle tourne plusieurs films et enregistre plusieurs chansons qui connaissent un franc succès.

En 1940, le scandale frappe toutefois à sa porte avec Les nuits de Shanghai , film dans lequel elle joue une jeune chinoise opposée à l'invasion shôwa qui tombe éperduement amoureuse d'un japonais. Dans la scène la plus contreversée, elle se fait battre par l'homme mais, au lieu de se rebiffer, le regarde avec amour et gratitude pour l'avoir "corrigée" et remise dans le droit chemin.

Le public et la presse chinoise ont été scandalisés par cette scène et, en dépit d'un succès commercial subséquent en 1942 avec la célèbre Chanson de l'opium tirée d'un film anti-britannique, Yoshiko a perdu un pan important du capital de sympathie que lui apportaient sa voix et sa beauté.

Image


Yoshiko à l'époque des Nuits de Shanghai



Vue comme une traître par les chinois qui ignoraient son origine japonaise, elle n'a pu échapper à un procès en 1946 qu'en révélant sa véritable identité. Dans une conférence de presse tenue en avril 1946, elle déclara avoir voulu devenir "un lien entre les japonais et les chinois" mais qu'elle "n'avait été qu'un instrument de politique nationale" et qu'elle ne pouvait concilier "le monde idéal" qu'elle aidait à projeter à l'écran avec la réalité "chargée de discrimination".

Déportée au Japon, elle y relanca alors avec succès sa carrière sous son vrai nom, tournant entre autres avec Kurosawa, puis à Hong Kong et même aux E-U, sous le nom de Shirley Yamaguchi.

En 1958, elle abandonna le cinéma et se dirigea vers la télévision où elle anima entre autres des émissions de variétés, puis d'affaires publiques sur le proche-orient et la guerre du Viet-nam. En 1974, elle fut élue au parlement japonais et y restera pendant 18 ans. Elle fut également nommée vice-présidente du Fonds d'aide aux femmes d'Asie.

Toujours vivante, elle est demeurée une célébrité dans son pays où un téléfilm sur sa vie est en préparation.

On peut entendre certaines de ses chansons chinoises sur les compilations Shanghai lounge divas.


Image


Yoshiko dans la quarantaine, après sa carrière cinématographique.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 04:08
par: pierma 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:01
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Hier, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 et 15 invités


Scroll