Connexion  •  M’enregistrer

80°anniversaire-L'opération "Weserübung"


Le Forum Monde en Guerre va commémorer le 80e anniversaire de la seconde guerre mondiale.

Pour ce faire, des fils de discussions seront mis en ligne ici dans cette rubrique selon une chronologie historique.
Les articles seront proposés de mars 2019 en rapport à mars 1939 et ainsi de suite jusqu'en 2025 pour 1945.
Les sujets commémoratifs seront identifiés par le logo « 80e ».
Nous attendons une forte participation de votre part pendant les 6 années de ce voyage mémoriel.

Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de iffig  Nouveau message 17 Avr 2020, 23:39

Bonsoir,

Peut-être l'avez-vous déjà remarqué, mais je vous signale que j'ai relancé les fils "uniformes danois" et "uniformes norvégiens" en incluant des images et des commentaires nouveaux relatifs aux opérations d'avril 1940.


viewtopic.php?f=32&t=36875&start=10
viewtopic.php?f=32&t=33988&start=20
Never believe anything until it has been officially denied.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22105
Inscription: 13 Jan 2013, 12:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 18 Avr 2020, 11:20

Oui, oui, Jean Yves et c'est très bien!!!!!!!!
Bien amicalement
Prosper ::content4:: ::content4::
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80017
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 26 Avr 2020, 23:17

Le 7 avril 1940, le croiseur lourd Blücher, navire-amiral de la flottille du Kriegsschiffgruppe 5, appareille de Swinemünde pour rejoindre le reste de l'armada avec comme objectif le débarquement de la 163.Infanterie-Division pour s'emparer d'Oslo et de la famille royale.
Il effectue sa première mission de guerre et aussi sa dernière, se heurtant à l'Oscarsborg festning, la forteresse d'Oscarborg, cerbère interdisant l'accès de la capitale norvégienne.
L'Oscarsborg festning.
Image

La forteresse d'Oscarborg, située sur les deux îlots de Kaholmen (Søndre Kaholmen au sud et Nordre Kaholmen au Nord) à l'endroit le plus étroit (Drøbaksundet) de l'Oslofjord contrôle l'accès d'Oslo par ses batteries côtières construites en 1644 et modifiées en fonction des progrès de l'artillerie. Pour défendre l'étroit passage, elle dispose de trois canons de 280 L40 Mod. 1891 fabriqués par Krupp surnommés Joshua (canon 1), Moses (canon 2) et Aron (canon 3) et de diverses pièces de tous calibres sur l'îlot sud. Un filet sous-marin est prévu pour empêcher le passage des navires.
Il existe également une batterie lance-torpilles sur Nordre Kaholmen composée de trois tunnels de lanceurs pour deux torpilles chacun, construits dans une caverne, installée sous le niveau de la mer. Les torpilles sont des Whitehead fabriquées à Fiume. Cette installation, terminée en 1901 est totalement inconnue des Allemands.
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<photo : Oberst Birger ERIKSEN <<<<<<<<<<<<<<<<
Image
La forteresse est commandée par l'Oberst Birger ERIKSEN qui peut compter sur une garnison de 450 hommes fraichement mobilisés mais inexpérimentés. La batterie lance-torpilles est dirigée par le Kommandørkaptein Andreas ANDERSEN, retraité depuis treize années et qui, en l'absence du responsable de la batterie, en assure l'intérim. Il connait bien les pièces car il a servi dans la forteresse. La grande inconnue concerne l'efficacité et le fonctionnement des torpilles qui n'ont jamais servi !

<<<<<<<<<<<photo du Blücher (Bundesarchiv, DVM 10 Bild-23-63-09 / CC-BY-SA 3.0 )<<<<<<
Image

Le croiseur lourd Blücher.
Lancé le 8 juin 1937, le croiseur lourd Blücher (classe Admiral Hipper) a été fabriqué à Kiel par Deutsche Werke et mis en service le 20 septembre 1939.
Long de 212,5 m et large de 21,30 m, son tirant d'eau est de 7,7 m. Il est propulsé par trois turbines à vapeur construites par AG Weser, avec un déplacement de 18.500 tonnes pouvant filer à 32 nœuds.
Il est protégé par une ceinture blindée épaisse de 70 à 80 mm. Il dispose d'un équipage d'environ 1500 hommes.
Armement :
(4×2) × 203 mm
(6×2) × 105 mm
(6×2) × 37 mm (DCA)
(4×3) tubes lance-torpilles (533 mm)
Le navire est commandé par le Kapitän zur See Heinrich WOLDAG, navire-amiral du Konteradmiral Oskar KUMMETZ.

En route pour Oslo.
Le Blücher embarque à Schwinemünde environ 600 hommes de la 163.Infanterie-Division (dont l'état-major, le II./Infanterie-Regiment 307, des musiciens et des techniciens TSF nécessaires lors de la prise de l'émetteur-radio d'Oslo) chargés de débarquer à Oslo et de s'emparer du roi Haakon VII et de son gouvernement. L'unité est sous le commandement du Generalleutnant Erwin ENGELBRECHT.
A bord du Blücher prend place le Konteradmiral Oskar KUMMETZ responsable du Kriegsschiffgruppe 5 le 5 avril1940. Cette flottille est constituée du croiseur lourd Lützow (ex-Deutschland) et du croiseur léger Emden, de la 1.Räumboots-Flottille , du baleinier Rau 8 et des torpilleurs Möwe, Albatros et Kondor.
Toute l'armada rassemblée au large de Kiel se dirige vers le nord le 7 avril et passe le lendemain le Kattegat et le Skagerrak , les détroits séparant le Danemark de la Suède et de la Norvège. Elle est repérée par le sous-marin britannique HMS Triton qui malgré une bordée de dix torpilles ne parvient à toucher aucun navire.
Dans la nuit du 8 au 9 avril, le navire garde-côte norvégien HNoMS Poll III s'approche des vaisseaux ennemis et est arraisonné par l'Albatros. Le Poll III prend feu mais parvient à signaler la présence d'unités inconnues. L'équipage abandonne le navire et il est capturé par les Allemands. Le commandant du navire, Leif WELDING-OLSEN, grièvement blessé, ne parvient pas à monter à bord d'un canot et décède peu après, devenant le premier mort norvégien du conflit.
A 23h30, le Kriegsschiffgruppe 5 évolue devant les batteries de Rauøy qui après deux coups de semonce ouvrent le feu, tirant quatre salves sans inquiéter la flottille. Navigant à 12 nœuds, elle est hors de portée des batteries antinavires surveillant l'entrée de l'Oslofjord. Des troupes sont débarquées du Blücher à bord des R18 et R19 et de l'Emden à bord des R17 et R21 pour museler ces batteries.

Les batteries d'Oskarborg entrent en jeu.
A 04h21, deux canons Krupp de 280 d'Oskarborg , le Moses et l'Aron sont prêts à ouvrir le feu. Le Joshua faute d'effectifs, n'est pas opérationnel. L'Oberst ERIKSEN, commandant l'Oscarsborg festning a la lourde responsabilité de déclencher le feu contre les agresseurs, la Norvège étant officiellement neutre. Avant de donner l'ordre de tir, il s'écrie -« Ou on me décore ou je passerai en cour martiale !». Cependant, lors de l'intrusion du Kriegsschiffgruppe 5 dans l'Oslofjord, deux coups de semonce ont été tirés, ignorés par les Allemands.
Le premier tir atteint le Blücher à l'arrière, au-dessus du pont, détruisant la station de tir des batteries anti-aériennes à bâbord. Le croiseur répond sans parvenir à localiser les batteries. Le second canon entre en jeu et tire un obus de 280 qui endommage le hangar des deux Arado AR 196 embarqués à bord du croiseur. La turbine N° 1 et la chambre N° 3 du générateur sont arrêtées, le navire accélère l'allure pour échapper aux tirs mais son agonie n'est pas terminée, il doit passer entre les fourches caudines que constituent les batteries de Kopås (3 canon de 150 mm) et de Husvik (deux pièce de 57 mm) postées à l'endroit le plus étroit du Drøbaksundet. A tribord, il est la cible de la batterie de Kopås. Le Blücher reçoit treize coups de 150 mm et une trentaine de 57 mm. Puis, c'est au tour du Lützow , endommagé au niveau de la tourelle avant, touché à trois reprises.
Image
<<<<<<<<<<<<<<photo l'agonie du Blücher <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
A 04h30, le Blücher arrive à la hauteur de la batterie lance-torpilles située sur l'îlot nord, dont la présence n'est pas connue. Le Kommandørkaptein Andreas ANDERSEN, tiré de sa retraite pour commander la batterie ordonne la mise à feu de deux torpilles. La première atteint le croiseur au niveau de la tourelle Anton, à l'avant, et endommage la chaudière numéro 2. La seconde torpille frappe au centre du navire, détruisant la chambre des turbines 2/3.
Le reste de la flottille, pensant à la présence d'un champ de mines fait marche arrière, ce qui laisse un répit au roi, sa famille et à son gouvernement pour quitter Oslo et mettre à l'abri l'or de la banque de Norvège.
Avec le gouvernail bloqué, le Kapitän zur See Heinrich WOLDAG décide de stopper les machines près d'Askholme, hors de portée des canons. Le feu à bord ne parvient pas à être maitrisé, pire, la soute à munitions des canons de la Flak explose, propageant le feu dans la soute à mazout.
Le navire gîte à bâbord et finalement sombre dans les eaux glaciales de l'Oslofjord à 07h30. Les estimations concernant les pertes ne sont pas précises, entre 650 à 800 marins et fantassins trouvent la mort, certains brûlés vifs par l'embrasement du mazout à la surface des flots.
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<photo : La fin du Blücher<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image
Le Konteradmiral Oskar KUMMETZ parviendra à se sauver et malgré son impéritie devant les forts norvégiens et l'échec de sa mission ayant permis la fuite du roi Haakon VII, il recevra la Ritterkreuz le 18 janvier 1941.

Le Generalleutnant Erwin ENGELBRECHT, capturé par un détachement de l'armée norvégienne, est détenu à Drobak avant d'échapper à la surveillance de ses geôliers et de rejoindre Oslo, tombée entre les mains des Allemands le jour même, après un raid aéroporté du Fallschirmjäger-Regiment.1 sur l'aérodrome de Fornebu, près de la capitale.
Image
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<photo : Kapitän zur See Heinrich WOLDAG<<<<<<<<<<<<<<<<
Le Kapitän zur See Heinrich WOLDAG, après avoir dirigé l'évacuation du Blücher et quitté en dernier le navire sera convoqué à Berlin pour s'expliquer sur la perte du croiseur. En se rendant sur les lieux du naufrage à bord d'un Ju.52, l'avion s'écrase non loin de l'endroit où gît son navire.

Toute résistance étant vaine, ayant joué son rôle de cerbère à l'entrée d'Oslo, la garnison d'Oscarborg se rend, le lendemain 10 avril.
L'Oberst Birger ERIKSEN pour son comportement héroïque sera honoré de la distinction norvégienne la plus élevée, la Krigskorset med Sverd (la Croix de Guerre avec épée).







SOURCES


Moritz Brand, Operation Weserübung: Die Besetzung Norwegens und Dänemarks im II. Weltkrieg.
H.T. Lenton, German Warships of the Second World War. Arco Publishing Company.
Earl F. Ziemke, The German Northern Theatre of Operations 1940-1945. Naval & Military Press LTD
http://www.Lexicon der Wehrmacht.de
https://en.wikipedia.org/wiki/German_cr ... %C3%BCcher
https://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of ... 8bak_Sound
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7983
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 26 Avr 2020, 23:34

LE ROI ET LE FELON


Le 7 juin 1905, le parlement norvégien (Storting) vote une motion visant à mettre fin à l'union entre la Suède et la Norvège datant de 1814. Le plébiscite du 13 août 1905 est sans équivoque, 99,9% de la population est pour l'indépendance. Le 31 août, à Karlstadt en Suède, des négociations s'ouvrent sur la séparation des deux états scandinaves. Le 26 octobre, le souverain suédois Oscar II renonce au trône de Norvège, l'indépendance est proclamée.

Un roi pour la Norvège
.
Pour succéder à Oscar II, le parlement lance un second plébiscite pour déterminer la nature du régime : monarchie parlementaire ou république. Le 13 novembre 1905, 79% de la population se prononce pour la monarchie. La couronne d'Olaf est offerte au prince du Danemark, Christian Frederik Carl Georg Valdemar Axel et prend le nom d'Haakon VII, premier roi de Norvège depuis Haakon VI en 1380. La cérémonie du couronnement a lieu à Trondheim, le 22 juin 1906 en compagnie de son épouse Maud de Galles et de son fils Alexander, rebaptisé Olaf. Le frère d'Haakon deviendra souverain du Danemark sous le nom de Christian X en 1912.

<<<<<<<<<<<<<COURONNEMENT D'HAAKON VII ET DE LA REINE MAUD LE 22 JUIN 1906<<<<<
Image
Durant la Première Guerre mondiale et conformément à la constitution, le royaume demeure neutre et n'est pas menacé par la révolution russe. Le gouvernement est dirigé par Johan NYGAARDSVOLD, membre du parti travailliste, président du Storting depuis 1934.

QUISLING, le paradigme du collaborateur
.
<<<<<<<<<<Photo de QUISLING<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image

Vidkun Abraham Lauritz Jonssøn QUISLING voit le jour le 18 juillet 1887. Fils d'un pasteur luthérien, il choisit la voie des armes et entre à l'Académie Militaire de Norvège en 1905 d’où il sort gradé et rejoint l'état-major général en 1911. Il est envoyé en Russie en mars 1918 à Petrograd où il assiste à la révolution bolchevique, événement qui va marquer son engagement politique. A son retour en Norvège, il est nommé spécialiste en charge des affaires russes. Il retourne à l'Est, en Ukraine en 1922 avec l'explorateur polaire Fridtjof NANSEN dans le cadre d'opérations humanitaires pour le compte de la Croix-Rouge et de la Société des Nations. Il aura l'occasion de se marier à deux reprises, emmenant ses deux compagnes vivre à Paris. De retour en Norvège, ne trouvant pas d'emploi il retourne en URSS, employé comme attaché à la légation britannique car la Grande-Bretagne a rompu ses relations diplomatiques et est représentée par la Norvège. Il est impliqué dans une affaire d'introduction de roubles sur le marché noir via la valise diplomatique.
De retour en Norvège, il se lance en politique en créant un mouvement appelé Norsk Aktion ou "Action Norvégienne" se voulant le pendant de l'Action Française. En mai 1931, il est nommé Ministre de la Défense dans le gouvernement de Peder Ludvik KOLSTAD du Parti des Paysans. Il conserve son poste lors de la mandature de son successeur Jens HUNDSEID malgré de graves divergences notamment sur la question du Groenland oriental, dite Terre d’Erik le Rouge, litige opposant la Norvège et le Danemark. A la suite d'un remaniement ministériel, QUISLING est démis de ses fonctions en mars 1933 et prenant ses distances avec le Parti des Paysans, fonde le Nasjonal Samling signifiant "Unité Nationale". Ne se proclamant pas du National-Socialisme, il existe déjà en Norvège un parti pro-nazi, il s'en rapproche néanmoins par son organisation dont QUISLING prend le titre de Fører.

Le Nasjonal Samling
.

<<<<<<<Emblème du Nasjonal Samling<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image
Le parti est créé officiellement le 13 mai 1933 prenant comme emblème un aigle tenant entre ses serres la couronne du roi Olaf. Le Nasjonal Samling est largement minoritaire et n'obtiendra jamais un seul siège au Storting. A l'instar des SA, une troupe paramilitaire, le Hirden, est organisée par son ami Johan Bernhard HJORT qui prendra par la suite ses distance avec QUISLING. Hird signifie en langage viking "Garde personnelle" et QUISLING dispose d'une garde prétorienne appelée Førergarden composée d'environ 150 hommes.

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<EMBLEME DU HIRDEN<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image
<<<<<<<<<QUISLING inspectant la Førergarden<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image

Alors que le parti est en perte de vitesse, QUISLING décide de partir en Allemagne d'où il perçoit des fonds et est persuadé d'obtenir le soutien d'HITLER pour contraindre le roi Haakon de le nommer chef du gouvernement. HITLER se contente de vagues promesses et QUISLING retourne en Norvège en mars 1940.

Le coup d'état manqué
.
Lorsque l'opération "Weserübung" est déclenchée, une flottille allemande partie de Schwinemünde, le Kriegsschiffgruppe 5, embarque à son bord les hommes de la 163.Infanterie-Division chargés de s'emparer du roi et de son gouvernement le 9 avril 1940. Le croiseur lourd Blücher, aux portes d'Oslo, est arraisonné par les batteries de la forteresse d'Oscarborg et coule peu après. Ce répit permet à Haakon et au gouvernement de s'enfuir d'Oslo, en train, pour Hamar puis s'exiler à Elverum. Les Allemands entrent en fin d'après-midi dans la capitale norvégienne alors que QUISLING se proclame premier ministre lors d'un discours diffusé à la radio. Le roi ne reconnaît pas la proclamation de QUISLING qui demande également aux troupes norvégiennes de cesser les hostilités. Haakon reçoit le 10 avril à Elverum le ministre allemand Kurt BRÄUER porteur des instructions d'HITLER de nommer QUISLING chef du gouvernement, demande rejetée par le roi. Incapable de faire cesser la résistance norvégienne, jugé illégitime aux yeux du roi, de l'armée et de la population, QUISLING voit son rôle d'homme-fort de Norvège lui échapper. Quant au roi, sa famille, le gouvernement et les membres du Storting, ils doivent se réfugier à l'intérieur du pays car ils sont la cible des bombardements de la Luftwaffe. Ils quitteront la Norvège pour la Grande-Bretagne, en embarquant à Tromsø, siège provisoire du gouvernement, à bord du HMS Devonshire le 7 juin 1940.
Kurt BRÄUER est rappelé par HITLER qui envoie Josef TERBOVEN à Oslo comme Reichskommissar pour la Norvège le 24 avril 1940. Il fait proclamer la déchéance du roi qui demeure très populaire dans le pays. Appliquant la loi martiale, TERBOVEN dirige d'une main de fer la Norvège et les relations avec QUISLING demeurent tendues. Ainsi Jonas LIE, le chef de la police, constitue une Norges SS s'inspirant de l'Allgemeine SS avec l'aval de TERBOVEN et sans en référer au Fører. Ces hommes, avec les membres du Hirden, vont constituer l'ossature de la Norske Legion.

<<<<<<<<<<<<<Photo : Germanske SS Norge défilant devant QUISLING (source Riksarkivet ) <<<<<<
Image



De retour au pouvoir.
Le 1er février 1942, HITLER charge QUISLING de former un gouvernement mais conserve néanmoins le Reichskommissariat Norwegen que dirige TERBOVEN. QUISLING, malgré ses efforts ne parvient pas à obtenir le départ de TERBOVEN qui demeure le maitre du pays. Le patronyme de QUISLING devient malgré lui célèbre dans le monde entier lors du discours de Winston CHURCHILL au Saint-James's Palace le 21 juin 1941 qui le qualifie "de vile race de quisling" et utilisé à nouveau devant le Congrès des Etats-Unis, le 26 décembre 1941.
QUISLING ne parvient pas à enrôler la jeunesse dans la Unghird, l'équivalent de la Hitlerjugend en raison du refus des enseignants et du clergé, renforçant ainsi l'esprit de résistance du peuple norvégien. Sa police ne parvient pas à venir à bout des actes de sabotage et la répression organisée par TERBOVEN le rend de plus en plus impopulaire.
Après une dernière visite à HITLER le 20 janvier 1945, il attend impuissant la fin de la guerre qui semble inéluctable. Le 8 mai 1945, le Reichskommissar Josef TERBOVEN se donne la mort en se faisant sauter dans un bunker de Skaugum, la résidence royale près d'Oslo. QUISLING est arrêté le lendemain 9 mai. Son procès débute le 20 août 1945, le 10 septembre il est condamné à mort, son appel rejeté et il est fusillé le 24 octobre 1945 dans la citadelle d'Akershus.

Le roi Haakon VII, après l'exil à Londres puis à Winkfield près de Windsor, retourne en Norvège à bord du HMS Norfolk le 7 juin 1945 cinq ans jour pour jour après son départ de Tromsø.

<<<<<<<<<<<<<<CLICHE : RETOUR DE LA FAMILLE ROYALE NORVEGIENNE<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Image

LEGENDE DES CLICHES

1 Couronnement du roi Haakon VII et de la reine Maud, le 22 juin 1906
2 Vidkun QUISLING (18 juillet 1887/24 octobre 1945)
3 Emblème du Nasjonal Samling
4 Emblème du Hirden.
5 Quisling inspectant la Førergarden, sa garde personnelle.
6 Germanske SS Norge défilant devant QUISLING (source Riksarkivet)
7 Retour de la famille royale norvégienne le 7 juin 1945 à bord du HMS Norfolk.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7983
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de NIALA  Nouveau message 28 Avr 2020, 12:05

La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé le 30 avril 1940 à Greenock.

Le contre-torpilleur Maillé-Brézé mis sur cale en 1930 aux chantiers de Penhoet à Saint-Nazaire; lancé le 9 novembre 1931; il entre en service en 1932;.il appartient à la classe Vauquelin, il déplace 2441 t w ; long de 129 mètres; il est armé de 5 canons de 138 mm; 4 x 37 mm; 4 x 13 mm et 7 tubes lance -torpilles.
Au début de la guerre, le Maillé-Brézé appartient à la 9 ém division de contre-torpilleurs basée en Méditerranée; le 1er avril 1940 il appareille de Toulon pour participer à la Campagne de Norvège.
Il se dirige alors vers Scapa flow ou il arrive le 8 avril, avec le croiseur Emile bertin portant la marque de l'amiral Derrien, ils rallie la Home Fleet, ils recherchent les convois allemands naviguant près des cotes norvégiennes; le contre-torpilleur Maillé-Brézé rejoint Greenock sur l'estuaire de la Clyde; il escorte les convois FP1 vers Namsos, le 19 avril le convoi est attaqué par un sous-marin allemand, le Maillé- Brézé le grenade sans résultat. Le 22 avril il escorte le croiseur auxiliaire Ville d'Oran avarié par une bombe dans le fjord de Namsos vers Greenock; le 25 avril le Maillé-Brézé appareille de Greenock pour escorter le convoi FS 2, après avoir été remplacé par des destroyers britanniques, il revient à Greenock le 27 avril.

MAILLE BREZE 1940 4 30  explosion.jpg
MAILLE BREZE 1940 4 30 explosion.jpg (53.05 Kio) Vu 234 fois

La perte du contre-torpilleur Maillé Brézé le 30 avril 1940


Le 30 avril en début d’après midi le Maillé-Brézé est embossé dans la Clyde, feux bas; il effectue un exercice de mise de feu au mouillage pour le lancement à la poudre du tube lance -torpilles n°1; après cet exercice la plate forme de tubes lance- torpilles latérale tribord est remise dans l'axe; alors qu'un quartiers-maître procède à des graissages ; dans des circonstances inexpliquées, la gargousse de poudre du tube n°1 qui est restée à poste, est mise à feu, provoquant la chasse de la torpille, laquelle pénètre sous la teugue; sous le choc le réservoir d'air comprimé éclate, causant des avaries considérables aux superstructures avant et la destruction de la chaufferie n°1. Le cône de combat explose, provoquant un incendie qui se propage à tout l'avant du bâtiment ; le Maillé-Brézé prend de la bande; malgré l'aide bâtiments britanniques sur rade; le feu ne peut être maîtrisé; les soutes à munitions risquant d'exploser le bâtiment est évacué à 15 h 15; le feu est enfin maîtrisé par les pompiers de Greenock vers 19 h ; à 20 h l'épave coule par 12 mètres de fonds, d'autant que des hublots sont restés ouverts; seuls émergent les vestiges du bloc passerelle et de la mature et 3 des cheminées; la quatrième s'étant effondrée lors de l'incendie. Il y aura 27 morts et 47 blessés dans cet accident; l'épave du Maillé- Brézé ne sera relevée qu'en août 1954 pour être ferraillée à Greenock.

Alain

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1278
Inscription: 05 Mar 2018, 17:27
Région: PACA
Pays: FRANCE

Voir le Blog de NIALA : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 28 Avr 2020, 13:40

Merci Alain et Alex pour tous ces détails des plus intéressants !
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12430
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de iffig  Nouveau message 30 Avr 2020, 13:47

J'ai aussi posté quelques nouvelles images sur les uniformes et insignes français et polonais :

viewtopic.php?f=32&t=47358&start=10
viewtopic.php?f=32&t=36737&start=140
Never believe anything until it has been officially denied.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22105
Inscription: 13 Jan 2013, 12:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 30 Avr 2020, 16:36

J'ai été marqué par les images du naufrage du Blücher, il est passé entre les fourches Caudines des batteries norvégiennes et les Allemands ignoraient la présence des tubes lance-torpilles. L' Abwehr dirigée par un amiral n'a pas été à la hauteur du renseignement. Un coup de chapeau- plutôt de képi- au responsable de la batterie, l' Oberst Birger ERIKSEN.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7983
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de iffig  Nouveau message 09 Mai 2020, 18:31

J'ai posté quelque images de soldats allemands pendant "Weserübung".

viewtopic.php?f=32&p=745057#p745057

L'attaque à l'ouest permettra d'en faire plus, grâce à la complicité de Loïc Charpentier ....
Never believe anything until it has been officially denied.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22105
Inscription: 13 Jan 2013, 12:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: 80°anniversaire-L'opération "Weserübung"

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Felipe  Nouveau message 11 Mai 2020, 22:10

Il y a là une vraie différence entre les belligérants. Les démocraties ont pour postulat de ne pas être des agresseurs des peuples libres, d'où l'incapacité à s'entendre avec Staline sur le dos des pays Baltes et de la Finlande, l'inaction en Scandinavie, la question de la Belgique... En temps de guerre ce sont des handicaps qui pèsent très lourd au final. Il me semble que le corps expéditionnaire français de Narvik était initialement prévu pour aider la Finlande, il a été "reconverti" après la fin de la guerre d'Hiver, mais c'est représentatif de l'état d'esprit pas trop volontariste dés qu'il s'agit d'une mission agressive. L'axe ne s'incommode pas de ces détails.

Private
Private

 
Messages: 18
Inscription: 21 Nov 2019, 22:10
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Felipe : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers 80° ANNIVERSAIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  1940 Vérités et légendes 
Aujourd’hui, 03:18
par: carcajou 
    dans:  Les premiers à Berchtesgaden (Nid d'aigle d'Hitler) 
Aujourd’hui, 02:02
par: pierma 
    dans:  80° Anniversaire - Mers el Kebir, 3 juillet 1940 
Aujourd’hui, 01:55
par: pierma 
    dans:  Forces et faiblesses des armements aériens 
Hier, 23:45
par: Alfred 
    dans:  Syndrome K 
Hier, 23:34
par: alfa1965 
    dans:  The break 
Hier, 23:28
par: belisama 
    dans:  Le parachutiste... 
Hier, 23:25
par: belisama 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 22:33
par: brehon 
    dans:  [DU 1er juillet au 31 juillet 2020]:Stèles et/ou monuments commémoratifs de la SGM 
Hier, 20:52
par: JARDIN DAVID 
    dans:  opération dynamo - bataille de Dunkerque 
Hier, 19:44
par: dynamo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll