Page 2 sur 2

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 12:49
de Dog Red
Ce qui m'a toujours le plus marqué dans cette campagne démarrée fort maladroitement au début de l'hiver, ce sont les conditions météo terribles sous ces latitudes.
Les photos ci-dessous nous montrent du bétail abandonné suite à l'incendie d'une ferme par l'Armée rouge.
L'exposition au froid tue rapidement...

Image

Image

Image

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 14:51
de Loïc Charpentier
Prosper Vandenbroucke a écrit:... et Staline comprit que le contrôle et l’ingérence exercé par les commissaires politiques privait les commandants de leur liberté d’action et de leur réalisation des objectifs de façon optimale...


Ben, dans l'hypothèse où le Petit père des Peuples l'avait compris - ce qui est fort possible - , çà n'avait pas beaucoup interféré sur leur présence et leur rôle. :D

Je n'ai jamais trouvé le temps de me pencher sur le sujet, d'autant que le cyrillique et moi, çà fait deux! ::mal-a-la-tete:: , mais j'ai la vague impression - peut-être à tort - qu'ils faisaient, également, office de hiérarchie "militaire" intermédiaire (et à tous les échelons!). Au sein de l'Armée Rouge, de ce que j'ai cru comprendre, les grades de sous-officiers étaient, alors, "purement" honorifiques et les tâches, qui leur étaient dévolues dans les autres armées européennes, étaient assumées par les officiers subalternes (sous-lieutenants, lieutenants) - l'équipage d'un JS-2, en 1944, par exemple, comptera, systématiquement deux officiers subalternes! -... Du coup, crac, on descend, au bas mot, de "deux étages" fonctionnels et, si on y rajoute les purges qui avaient frappé les officiers supérieurs et les généraux, çà devait faire de sérieux trous dans la hiérarchie militaire.

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 17:12
de iffig


Quelques images sur les uniformes finlandais de la guerre d'hiver, ici :

viewtopic.php?f=32&t=2440&start=50

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 11:57
de Dog Red
Jumbo a écrit:Les combats sont farouches et malgré la supériorité numérique et technologique des Russes, ceux-ci essuient des revers militaires sérieux entraînant des pertes en hommes élevées.


L'affaire n'est pas préparée et est menée par des irresponsables plus désireux de ne pas déplaire à STALINE que de lui donner un état réel de la situation.

Jean LOPEZ analyse ainsi la situation de départ dans son récent "Barbarossa 1941" :

CHAPOCHNIKOV (Chef de l'état-major général et ancien commandant du district militaire de Leningrad) a une vision réaliste de l'objectif (éloigner la frontière finlandaise du centre stratégique industriel de Leningrad) et préconise des moyens considérables mobilisés durant de longs mois d'une guerre d'usure. Il est raillé par STALINE et "mis au frigo".

Otto KUUSINEN, dirigeant du Kommintern, et pressenti pour diriger le futur gouvernement communiste finlandais (la guerre est présentée comme la libération du peuple finlandais opprimé!), a tout intérêt à donner une vision optimiste de l'opération pour revenir en grâce aux yeux de STALINE (la femme de KUUSINEN croupit au goulag !). Il est suivi par plusieurs conseillers militaires : JDANOV, MEKHLIS, KOULIK et VOROCHILOV qui promettent une promenade militaire de 10 à 20 jours !

VORONOV, patron de l'artillerie soviétique, ne croit pas un instant au réalisme de l'affaire mais il est écarté par KOULIK tout comme l'état-major général "suspect" depuis les purges de 1937-38.
L'affaire est montée sous la houlette des politiques et non des militaires.

Enfin STALINE tranche pour une attaque brusquée malgré la mauvaise saison pour des justifications basées sur une certaine paranoïa :
. STALINE ne comprend pas cette "Drôle de guerre" qui se joue à l'Ouest ;
. il y voit une manigance des puissances impérialistes et un risque de coalition en train de se monter contre l'URSS ;
. sa crainte de voir la ville stratégique de Leningrad tomber aux mains des impérialistes (raison centrale de toutes les négociations avec les Finlandais le mois précédent) le pousse à agir vite, avant le printemps.

Les erreurs de calcule du dictateur sont énormes et vont coûter cher à l'Armée rouge !

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 13:37
de Prosper Vandenbroucke
Tout à fait Dan et il faut savoir que chez les Soviétiques, l’armée rouge était divisée entre un personnel militaire et un personnel politique dans laquelle les commandants étaient en relation avec les commissaires, chargés de surveiller la loyauté des militaires et disposaient également d’une autorité dans les matières non politiques
Chaque décision du commandant devait être contresignée par le commissaire en charge pour que les ordres soient validés et ils pouvaient mettre les commandants aux arrêts pour activités contre-révolutionnaires ou de faire annuler un ordre
Les commandants soviétiques ne disposaient d’aucune marge de manœuvre à l’inverse des Finlandais où le politique et le militaire étaient certes en relation mais pas soumis
En URSS, le parti contrôlait et commandait
Bien amicalement
Prosper ;) ;)

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 14:08
de Dog Red
Je sais Prosper.

Mais ici on n'est pas au niveau "unités combattantes" mais au plus haut niveau décisionnel.
Une organisation inefficace qui va jouer à plein au profit des Allemands 18 mois plus tard durant Barbarossa et puis qui s'estompera progressivement à partir de 1942, rendant aux généraux de plus en plus de liberté d'action.

Cette incompétence des premières semaines de la Guerre d'hiver va durablement marquer les esprits étrangers (allemands notamment).

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 15:06
de Loïc Charpentier
Dog Red a écrit:Je sais Prosper.

Mais ici on n'est pas au niveau "unités combattantes" mais au plus haut niveau décisionnel.


J'ai bien l'impression que c'est là que le bat blesse et que cette analyse pourrait être restrictive quant au rôle direct des commissaires politiques subalternes au sein de la troupe "combattante".
Il est complique de dénicher un document un peu détaillé se rapportant à la hiérarchie qui existait au sein du corps des commissaires politiques, mais, manifestement, elle existait car, d'après certaines sources, les grades n'y avaient été "supprimés" qu'en octobre 1942.

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 16:13
de Dog Red
Loïc Charpentier a écrit:J'ai bien l'impression que c'est là que le bat blesse et que cette analyse pourrait être restrictive quant au rôle direct des commissaires politiques subalternes au sein de la troupe "combattante".


Tu ne me feras pas descendre sous le niveau stratégique d'un domaine que je ne maîtrise pas ;) mais que j'ai justement à cœur de partager sur le forum, justement pour cette raison.
Cette campagne est tout à fait passé à la trappe de l'histoire pour nous, pauvres occidentaux.

Re: 80° 30 novembre 1939, début de "la guerre d'hiver"

Nouveau messagePosté: 04 Déc 2019, 11:46
de iffig


J'ai posté une illustration des uniformes soviétiques pendant la guerre d'hiver ici :

viewtopic.php?f=32&p=725104#p725104

Je posterai dans les deux fils ("Uniformes de l'Armée rouge", "Uniformes finlandais") d'autres illustrations sur le sujet au fur et à mesure de mes disponibilités.