Page 7 sur 12

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 11 Mar 2019, 15:59
de orpo57
Dog Red a écrit:
orpo57 a écrit:1. l'incident de Mährisch-Ostrau est rapporté par Benoit-Méchin (tome 2 Robert Laffont page 717). l'historique de la Leibstandarte ne fait pas état de cet accrochage. Il pourrait s'agir du I./IR 84 qui a participé à l'occupation de la ville.


Merci pour la référence.
C'est le timing qui est interpellant, soit le 14 mars au soir alors que la Wehrmacht ne marche sur la Bohême-Moravie que le lendemain.

Sur la photo de l'entrée des Allemands à Brno (Moravie), elle illustre ton article de 2013, on voit une véritable foule massée sur les trottoirs dont plusieurs spectateurs faisant le salut nazi.
Sans parler d'enthousiasme, la photo donne plus l'image d'une population consantante que d'une froide indifférence.
Peut-être dû à la présence d'une forte porportion de population germanique à Brno ?

Image
Source : https://www.reddit.com/r/HistoryPorn/co ... 561_march/





oui, les Volksdeutsche vivant à Brno ont été mobilisés faire un accueil enthousiaste aux troupes allemande et donner une image trompeuse à la presse.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 11 Mar 2019, 16:33
de orpo57
Dog Red a écrit:
orpo57 a écrit:Hitler s'est offert un outil industriel de premier plan avec une main d'oeuvre qualifiée. il a mis en place des dirigeants allemands dans toutes les grandes entreprises pour les mettre au service de l'économie allemande.




Et comme le précise le rapport d'un attaché militaire US à Berlin et que tu reprends dans ton article de 2013 :
"Le Haut-Commandement allemand redoutait que de grandes grèves éclatent en Tchécoslovaquie et avait envisagé des mesures dans cette éventualité. Cependant, aucun mouvement social sérieux n'a été déclenché. La méthode allemande pour éviter que des troubles éclatent dans les entreprises et les usines tchèques a été de remplacer les propriétaires ou directeurs en place par d'autres tchèques sélectionnés par les autorités allemandes..."



c'est exact. Toutefois au cours de la guerre, les allemands ont accru leur contrôle sur les industries lourdes comme Skoda ou les manufactures d'armes de Brünn., en 1941, le Président du Conseil d'Administration de Skoda (tchèque) Vilem Hromadko a été remplacé par le SS-Standartenführer Dr Wihelm Voss un des directeurs des Hermann Göring Werke . Cependant le Directeur Général Adolf Vambersky était tchèque.

Albert Speer dans son ouvrage sur l'empire SS consacre un chapitre aux conflits de compétence dans le protectorat. Traduire la rivalité entre Speer et la SS pour le contrôle des industries d'armement.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 12 Mar 2019, 14:41
de Dog Red
Tomcat a écrit:
Si on regarde les panzerdivisions les plus décisives en 1940, il y a la 7ème commandée par Rommel et celle-ci est composée majoritairement de chars tchèques:

53 PzKpfw II,
167 Panzer 38(t)
30 PzKpfw IV,
7 Panzer 38(t) Bef (chars de commandement)
8 PzBef (chars de commandement)

La 7ème panzerdivision perce les défenses et traverse la Meuse et remontera jusqu'à Cherbourg participant grandement à la défaite française, plusieurs centaines de kilomètres seront parcourus rapidement pour réaliser cette performance rendue possible à mon avis par les qualités de fiabilité exceptionnelle des chars Panzers 38(t) dont la transmission demande très peu d'entretien...



Je prendrais garde aux conclusions hâtives.
Notamment à la "fiabilité exceptionnelle" des Pz.38(t). Le modèle séduit avant tout les Allemands pas son canon de 37 à un moment où eux-mêmes peinent à produire le Pz.III au rythme voulu.

En l'absence des Beute tchèques, les Allemands auraient adapté leur dispositif en conséquence au service d'une stratégie basée avant tout sur la mobilité et la vitesse.

Mais je t'invite plutôt à venir en débattre sur le fil dédidé justements aux Pz.35(t) et 38(t) viewtopic.php?f=166&t=50031

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 15 Mar 2019, 13:55
de Biggles2

Fait peu connu, relaté dans les notes de l'ingénieur général Thouvenot, du cabinet de Guy La Chambre:
La Tchécoslovaquie –où ce qui en restait- étant pratiquement désarmée après Munich, en Mars 39, la Société Avia propose de livrer immédiatement à la France 200 Avia 534, en état de vol, avec leur équipement et armement. Difficile à accepter pour des raisons psychologiques et politiques, cette offre allait devenir caduque quelques semaines plus tard avec l’occupation de la Bohème par les armées du Reich.
Les autorités allemandes allaient cependant autoriser Avia et Walter à continuer de livrer des moteurs HS 12Y et GR 14M construits sous licence, source de devises pour le Reich. Il ne semble pas que la France ait donné suite.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 15 Mar 2019, 15:21
de orpo57

Après la mise en place du protectorat du Reich de Bohême Moravie en 1939 , le Gouvernement tchèque passe sous contrôle allemand. A chaque ministère tchèque correspond un département de l'administration du Protecteur du Reich. : un haut fonctionnaire avec des compétences équivalentes défend les intérêts allemands, ceux des allemands vivant dans le Protectorat et contrôle l'administration tchèque.


Président de l'Etat Emil Hacha < Reichsprotektor Konstantin von Neurath

Ministre President Alois Elias < Staatssekretar Karl Hermann Frank qui est également Chef des SS et de la Police du Protectorat et à ce titre contrôle la police tchèque en civil et en uniforme.

vice Ministre Président Jiri Havelka < Unterstaatsekretär Curt von Burgsdorff

Minister de l'intérieur Alois Elias < Oberregierungsrat Reischauer pour les affaires générales K.H. Frank pour les affaires de police

Sur les 13 ministres tchèques nommés en 1939 seul le ministre des Finances sera encore en place après 1942.

La Bohême Moravie n'est plus un état souverain puisque deux fonctions régaliennes ont disparu : la diplomatie et la défense.

- Affaires Etrangères . La Bohême Moravie n'a pas de compétences diplomatiques. les intérêt du Protectorat en matière de relations extérieurs rentrent dans la sphère diplomatique du Reich
- Défense. L'armée tchèque est dissoute. Elle est remplacée par une force nationale baptisée Regierungstruppe du Protectorat forte de 6 600 hommes. Elle ne dispose ni d'armement lourd. il lui est assigné des tâches de maintien de l'ordre et sécurité à l'intérieur des frontières du Protectorat.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 16 Mar 2019, 16:40
de Dog Red
orpo57 a écrit:Après la mise en place du protectorat du Reich de Bohême Moravie en 1939 , le Gouvernement tchèque passe sous contrôle allemand. A chaque ministère tchèque correspond un département de l'administration du Protecteur du Reich. : un haut fonctionnaire avec des compétences équivalentes défend les intérêts allemands, ceux des allemands vivant dans le Protectorat et contrôle l'administration tchèque.



Le parfait état fantoche en somme.
"Défend" les intérêts allemands ou plutôt... les impose ?

Le protectorat de Bohême-Moravie a-t-il une quelconque autonomie par rapport au Reich ?

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 16 Mar 2019, 16:41
de Dog Red

Image
Caricature moquant l'impuissance franco-britannique à garantir l'indépendance des "petits" états européens.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 16 Mar 2019, 21:04
de orpo57

De 1939 à 1942, il y a eu une administration territoriale autonome . Les Landespräsident en Bohême et en Moravie était tchèques avec un adjoint allemand comme pour le mairie de Prague.
les politische bezirk (sous préfectures) dirigés par des tchèques était toutes coiffées par un Oberlandbezirkrat (préfectures) dirigées par des allemands.
A partir de 1942, une partie de l'administration confiée à des tchèques est passée sous administration directe du Reich notamment les préfectures de police.
Le journal officiel était bilingue mais les décrets les plus importants étaient édictés ou validés par les allemands.
En clair, le Protectorat n'a jamais été annexé au Reich, il a eu de facto le statut d'un pays occupé comme la France. Les tchèques ont conservé leur nationalité, leur identité, leurs institutions, leur vie quotidienne mais ...sous le joug nazi.

Re: 80° ANNIVERSAIRE - MARS 1939 - L'INVASION DE LA TCHECOSLOVAQUIE

Nouveau messagePosté: 01 Avr 2019, 23:17
de thucydide
François Delpla a écrit:
Hitler prépare la guerre jour et nuit depuis le 30 janvier 33 ou pas ?
Il vise d'abord la France ou pas ?
.

En fait sans programme économique et militaire vise le réarmement.
Peut-on dire qu'il cherche la guerre dès 33?
L'autre problème d'une hypothèse qui met en avant le fait qu'il soit surpris par la déclaration de guerre britannique et de savoir pourquoi il n'a pas dans ces calculs de diplomatie de géopolitique tenter de séparer et français et britannique?
Il faudra peut-être voir un jour le jeu de Chamberlain et de bien d'autres hauts responsables britannique comme non pas des dupes mais une hiérarchie qui apprécie le Troisième Reich