Connexion  •  M’enregistrer

Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Plus de 70 ans après la fin de la Guerre d'Espagne, ce conflit continue à hanter les mémoires. Aux cris de "No Pasaran !" pour les Républicains et "Viva la Muerte" pour les Nationalistes, des combats préfigurant la Seconde Guerre Mondiale ont déchiré un pays. Ce forum est destiné à connaitre les protagonistes des deux camps et aussi à comprendre comment un pays a pu sombrer dans la guerre civile.
MODÉRATEUR: iffig, alfa1965

Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 20 Juil 2013, 19:05

;) Merci ... Très intéressant, en effet !!!

J'ai intégré le lien dans ton message.
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8392
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Felipe del Rio  Nouveau message 20 Juil 2013, 20:31

Bonjour,

Tout d'abord je dois dire que le texte est une traduction et adaptation d'un article d'Eduardo Baró Palomar intitulé «Pétain embajador ante Franco" dans un site Web de l'idéologie franquiste. Mais que peut interesser pour comprendre le contexte. Je commence avec la traduction de l’article:

Dès 1939, les Français avaient hâte de reconnaître Franco, et donc le 28 de février, un mois et deux jours après la libération de Barcelone pour les nationales, la Grande- Bretagne et la France ont reconnu le gouvernement de Franco. Le Président du Conseil, Edouard Daladier voulait restaurer des relations diplomatiques avec l'Espagne, il pensa en Pétain, pour leur prestige et leurs vieilles relations avec Franco, ce qui pourrait également contribuer au Caudillo à oublier que la France avait fait partie de les républicains, en envoyant des armes et toutes sortes d'aides, sous le gouvernement socialiste de Léon Blum. Pour le ministre des Affaires étrangères, Georges Bonnet, avec la nomination tenue le 2 de mars de 1939, ce qui cherchait était de réconcilier la France avec l'Espagne avant le déclenchement de la guerre avec l'Allemagne.

Cette nomination provoqua une diversité de points de vue et opinions. Ainsi, la publication italienne "Lavore Fascista” a mis en évidence l'influence de Pétain sur Franco, étant donné les estimations entre les deux soldats, et a vu les efforts déployés par la France pour gagner Franco, craignant de perdre ses relations privilégiées avec le Caudillo qui gardait l’ Italie. Un journal de droite français, déclara que Pétain allait trouver en Franco l'un des meilleurs élèves de l'École militaire en France et un camarade très cher à la pacification franco-espagnole du Maroc. Selon le journal "L'Excelsior" avait été un grand succès la désignation de Pétain comme ambassadeur en Espagne. Il a également apparu une entrevue avec le maréchal dans laquelle il qualifia Franco comme «une personne de grande intelligence, calme et réfléchie." En revanche, la gauche française salua la nouvelle dans le dégoût, et ainsi Léon Blum à travers son organe de presse "Le Populaire" a déclaré: "Le plus noble, le plus humain de nos soldats ne doit être avec Franco". "Envoyer au maréchal Pétain à Burgos, la capitale provisoire de l'Espagne de Franco, est très choquant ... c'est de très mauvais goût." Le, ce temps-là, colonel de Gaulle, a également partagé le point de vue de Blum: «Un maréchal de France accepte cette position! Le maréchal est attaqué de vanité sénile".

Franco était heureux, puisque la France a envoyé comme ambassadeur à l'un de ses chefs préférés, le héros de Verdun. Cette décision a également été saluée par le ministre de l'Intérieur Ramón Serrano, qui a déclaré: «Ce n'est que lui qui a réussi à gagner notre sympathie malgré le souvenir du rôle de son pays qui pourrait être difficilement oublié” .



Image

Affiche à la gloire du maréchal Pétain, faisant référence au temps ou il était ambassadeur de France en Espagne

Le ministre des Affaires étrangères, Georges Bonnet, expliqua à Pétain que leur principale mission serait de veiller à la mise en œuvre des accords signés le 25 février de 1939 par Léon Bérard diplomate et le général Francisco Gómez-Jordana, ministre des Affaires étrangères de Franco , et sont les suivants:
Maintenir des relations amicales entre les deux pays, résoudre le problème des réfugiés républicaines, le retour du matériel de guerre républicaine, ainsi que l'or espagnol déposé à Mont-de-Marsan, en plus de la flotte de la République qui s’était enfuie et qui est amarrée dans le port de Bizerte, le bétail qui esta mené en France, les bateaux de pêche, des trésors d'art, l’argent en espèces et des bijoux; maintenir la neutralité espagnole et obtenir du gouvernement de Franco des pyrites dont avaient besoin pour la fabrication des explosifs.

Les 16 de mars de 1939 Pétain voyagea dans l’Express Pariss-Hendaye, en descendant dans ce poste frontetlière en traversant le vieux pont Bidasoa. Une fois sur le territoire espagnol a été accueilli par le chef de la frontière, le colonel Sanz-Agero et le colonel Ungría. Le maréchal a immédiatement parti pour San Sebastian, en restant à "Villa Zinza" dans le quartier de Ategorrieta. Ici, il est resté pendant six mois avant de déménager à Madrid. Compte tenu du retard de Franco à l'octroi de l'audience demandée par l'ambassadeur français, il a avoué à un de ses collègues: «Je commence à perdre la patience. Si Franco ne veut pas me rencontrer, je vais écrire au président Daladier à me laisser retourner à Paris”.

Après une semaine de son arrivée dans la capitale San Sebastian, le 24 de mars, était la date fixée pour la présentation des lettres de créance au Caudillo. L'accueil était froid et Franco a reçu la visite de l'ambassadeur de France restant debout, parlant très peu et partir sans l'accompagner à la porte. Et il n'avait pas encore franchi le ressentiment accumulé contre la France pour son aide aux Républicains pendant la guerre civile espagnole. La mission de Pétain fut d'abord difficile et compliqué. Franco a accusé la France de mauvaise volonté dans l'exécution des accord Bérard - Gómez-Jordana, nécessitant la restauration de la flotte de la République interné à Bizerte, l'or de la Banque d'Espagne et le retour du matériel militaire encore dans le pays voisin. Tout cela suscitait des tensions franco-espagnoles. Pétain, contre l'avis du général Gamelin, a insisté pour que tous les accords soient accomplis, et ,donc obtenir aussi de Franco la neutralité espagnole en cas de guerre, qui semblait imminente, car après le pacte Munich a signé le 29 septembre de 1938 entre les Gouvernements de l'Allemagne, l'Italie, l'Angleterre et la France, Hitler avait envahi la Tchécoslovaquie avec ses troupes et avait établi un protectorat là en mars de 1939.

Mais finalement, le 24 juin de1939, le Conseil des ministres français a accepté le retour de l'or.

L'ambassadeur a tenu à connaître les intentions de Franco, comme ce serait une tragédie pour la France qui pouvait être attaquée sur trois côtés. Après plusieurs conversations, Pétain se rends compte que le généralissime ne prévoit de lancer une Espagne épuisé à une nouvelle aventure.

A 17 heures, le 3 septembre de 1939, France se range du côté de l'Angleterre à déclarer la guerre à l'Allemagne qui a envahi la Pologne. En trois jours, Hitler anéanti l'armée polonaise. S'il est vrai que l'Union soviétique prête main-forte, de sorte que le succès de la Wehrmacht n'aurait pas été si brillant, si les 110 divisions françaises et britanniques déployées contre seulement 25 sur la frontière allemande, avaient montré quelques signes de mouvements offensifs.

Une semaine après l'attaque d'Hitler contre la Pologne, Édouard Daladierr appella Pétain à Paris, lui demandant devenir une partie de son cabinet, à qui le maréchal a refusé. D'autre part, Pétain voulait rentrer en France pour participer à des discussions militaires de haut niveau, dans ce qui pourrait être utile par les connaissances qu'il avait acquises dans la Première Guerre mondiale. Mais Daladier le resta l'ambassadeur d'Espagne, parce qu’il voulait l’avoir le plus loin possible de Pierre Laval.

Image

Pétain, Franco et derrière, son beaufrère, Serrano Suñer, alors ministre de l'interieur.

Le 1er janvier de 1940, dès Madrid, Pétain a envoyé un télégramme au ministre des Affaires étrangères, en exigeant qu'ils remplissent les conventions et engagements signés avec l'Espagne. Lors de la réception donnée à la colonie française dans les couloirs de l'ambassade à l'occasion de la nouvelle année, l'ancien maréchal declara: «Sous la sage direction du général Franco, l'Espagne se remet des souffrances d'une guerre civile qui a été l' plus horrible de toutes les guerres ». Il a ensuite invité les participants à aider l'Espagne à remonter, ce qui devait être une œuvre de justice et d'amitié.

Le 1er mai de 1940, le Président du Conseil, Paul Reynaud a appelé Pétain à Paris pour lui offrir un poste au cabinet comme ministre d'État. Le maréchal accepta l'offre mais a demandé la permission de retourner à Madrid pour résoudre les problèmes les plus pressants, partant en Espagne le 9 mai. Il semble que de cette façon Reynaud a mis Pétain comme un contrepoids contre son ministre de la défense, Edouard Daladier, et son général en chef, Maurice-Gustave Gamelin. Il également se profita de la clarté du vieux maréchal, qui lui pourrait être très utile, alors que les politiciens de gauche ont montré de la sympathie pour Pétain.

Avant de quitter Madrid, Pétain a demandé une entrevue avec Franco: "Ma patrie est en danger. Je suis appelé pour faire la paix et de signer l'armistice. Son Excellence avait raison. Voici le travail de trente ans de marxisme. Je suis appelé à prendre en charge la nation et venu de dire au revoir ". Le généralissimo a essayé de le persuader de ne pas accepter les nouvelles responsabilités: «Vous êtes le symbole de la France victorieuse ... Vous avez le risque de être l'otage dde la reddition française ... Ils vous prennent à l'autel du sacrifice. " "L'excitation voilait les yeux du vieux maréchal-Franco dit plus tard - un conseil du camarade fidèle vient à mes lèvres: ne partez pas, maréchal, affirmant son âge. Que ceux qui ont perdu la guerre signent l'armistice. V. E. est le soldat vainqueur de Verdun. Ne donnez pas votre nom à ce que les autres ont perdu ". Pour ce qui Pétain a répondu: «Je sais, monsieur, mais mon pays m'appelle et je lui dois. C'est, peut-être, le dernier service que le puisse payer. "

Le 10 mai de 1940, les Allemands attaquent la Belgique et la Hollande, frappant à la frontière française vers le nord, et le 16 ont commencé la percé des Ardennes par les divisions Panzer aidés par l'aviation. Ce jour-là Paul Reynaud a envoyé un télégramme codé à l'ambassade de Madrid, exigeant la présence immédiate de Pétain à Paris, en raison de la gravité de la situation. A huit heures du lendemain, l'ambassadeur est allé en voiture à Hendaye, où il a pris l'express de nuit, en arrivant dans la capitale française à huit heures du matin du 18 mai de 1940. Reynaud lui offre le poste de vice-premier ministre. Une fois que Pétain avait accepté, Reynaud s’adressa leurs compatriotas par radio, et après avoir remarqué que la situation était grave, informa qu'il avait pris la décision de nommer le maréchal Pétain dans son cabinet: "Le vainqueur de Verdun, l'homme ils empêcha l’avance des assaillants de 1916, l’homme qui réaffirma la moral de l’armée française en 1917, rendant possible la victoire, le maréchal Pétain, est rentré ce matin de Madrid où il a rendu des services exceptionnels à la France ".

Source du texte: : Traduction et adaptation personnelles de
http://www.generalisimofranco.com/vidas/petain/0005.htm
Source des images:
http://www.armchairgeneral.com/forums/s ... ?p=2318215
http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-b ... 04948.html



Excusez moi pour mon "pénible" français et à bientôt. Hasta otra.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 967
Inscription: 29 Nov 2012, 21:37
Région: La Rioja
Pays: Espagne

Voir le Blog de Felipe del Rio : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 21 Juil 2013, 07:27

:bravo: :bravo: :bravo: Merci !

Felipe del Rio a écrit:Pétain, Franco et derrière, son beau-frère, Serrano Suñer, alors ministre de l'interieur.

En fait, c'était surtout lui, Serrano Suñer, qui poussait Franco à s'engager aux côtés de l'Axe ...

Et, si je te comprends bien, les raisons pour lesquelles l'Espagne n'a pas attaqué la France en pleine débacle en Juin 1940 sont :
- Que Franco ne souhaitait pas engager son pays dans une nouvelle guerre, non seulement contre la France mais aussi contre l'Angleterre,
- l'amitié personnelle entre le général Franco et le maréchal Pétain ...

Plus tard, lors des entrevues Franco-Hitler à Hendaye le 23 octobre 1940, et Franco-Pétain à Montoire le 24 Octobre 1940, Hitler aurait préféré Pétain et sa "collaboration" à une alliance avec Franco (qui d'ailleurs ne souhaitait pas une telle alliance) ...

En fait, le Caudillo et ses revendications coloniales servaient à Hitler de "moyen de pression" supplémentaire sur Pétain ... C'est ça ???
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8392
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de gernika  Nouveau message 03 Oct 2013, 11:33

frontovik 14 a écrit:Bonjour.
Concernant une éventuelle attaque, l'Espagne est sortie exsangue de la guerre civile et ne veut pas ou plutôt ne peut pas envisager une quelconque opération militaire. De même quand Franco se contente d'envoyer la division Azul sur le front russe. Considérations diplomatiques, dictées par la situation économique...


exact il a tenu tête à Hitler car l'Espagne était ravagée après sa guerre civile d'où son refus mais il a facilité l'Allemagne en lui octroyant la priorité voir l'exclusivité sur le minerai, l'acier et le charbon produit dans le pays basque espagnol, mon père m'a raconté comment la population basque était l'ISS en les informant du tonnage et des départs des bâteaux voir avec le début de la résistance basque au sabotage et la "liquidation" d'agent allemand mais c'est resté ignoré des historiens et peu parlé par la perfide Albion :D :D :D
Les Etats n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts.
W. CHURCHILL

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1217
Inscription: 02 Déc 2010, 12:39
Région: bayonne
Pays: france

Voir le Blog de gernika : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 08 Mar 2014, 12:07

Une excellent lien cité par Dominique dans le fil sur Mai-Juin 1940, un éclairage différent :

dominord a écrit:un article Persée sur l'ambassade espagnole de Pétain :
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... _55_1_3661

"Ah , l'attrait du pouvoir et ses dérives ... Tout ce que je déteste . "

ce sont uniquement ses dérives que je déteste, je pense que sans attrait du pouvoir aucun volontaire pour cette galère !



[iframe=990,1100,1]http://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1997_num_55_1_3661[/iframe]
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8392
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 24 Nov 2015, 00:03

alberto a écrit:Doit-on croire cette histoire selon laquelle c'est l'amiral Canaris qui aurait secrètement conseillé à Franco de refuser l'entée en guerre de l'Espagne, car lui, amiral Canari, se doutait de l'entrée prochaine en guerre des États-Unis ?

Avant de rencontrer Franco, Hitler avait rencontré un autre chef d'Etat. Qu'ont-ils pu se dire et ensuite répéter à d'autres ? Mystère.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1364
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de alberto  Nouveau message 24 Nov 2015, 13:13

Alcide : Sachant qu'Hitler en a rencontré beaucoup, à quel chef d'état fais-tu allusion ici ?

Merci
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1132
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 24 Nov 2015, 14:09

alberto a écrit:Alcide : Sachant qu'Hitler en a rencontré beaucoup, à quel chef d'état fais-tu allusion ici ? Merci

A la rencontre de Montoire.
A part un discours lénifiant, je n'ai pas l'impression qu'il en est sorti grand chose. Le maléfique moustachu est rentré d'Hendaye furieux. Quel pourrait-être le lien entre les deux rencontres, dans la mesure où le Caudillo et le Maréchal auraient été en relation ?
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1364
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 24 Nov 2015, 14:14

Attention, ce massage contient une répugnante JDesquerie coucouici
C'est pourtant simple : la démocratie partout était morte, mais le Führer voulait avec ces deux entretiens faire d'une bière deux coups ! :cheers: :mrgreen:
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8171
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Philippe Pétain, ambassadeur de France en Espagne - 1939-40

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 24 Nov 2015, 14:44

Bravo JD !
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7007
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA GUERRE D'ESPAGNE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
il y a 22 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  TOUCHE ! 
il y a 59 minutes
par: François 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 16:48
par: Didier 
    dans:  LOUIS PIRIOU le maquis de plouisy 
Aujourd’hui, 15:09
par: fab22 
    dans:  Il y a 75 ans………..le centre-ville de Namur fut bombardé par erreur. 
Aujourd’hui, 14:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Aujourd’hui, 12:46
par: Didier 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Aujourd’hui, 12:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Saisir des stocks de carburant adverses pour poursuivre une offensive blindée ? 
Aujourd’hui, 08:00
par: Dog Red 
    dans:  Une exposition sur le «design nazi» fait scandale aux Pays-Bas 
Aujourd’hui, 01:21
par: carcajou 
    dans:  2 septembre 1945, capitulation du Japon 
Hier, 23:14
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll