Connexion  •  M’enregistrer

Une exception Le Merkava

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 02 Juin 2016, 19:22

Mouais ... C'est une position qui se respecte , pas de soucis .
Le Merkava IV a déjà plus de dix ans , et devrait finir sa carrière opérationnelle aux alentours de 2030 . A priori son successeur est prévu en 2020 , mais la question délicate est de savoir combien seront construits et maintenus en service , puisque , comme tu le sais , tous les pays au monde réduisent d'année en année leur parc de chars lourds . En France on table sur un maintient d'environ 200 chars lourds par exemple . J'imagine que la force blindée Israelienne sera réduite a 300 chars environ ( en fait, et tu as raison , cela va surtout dépendre des autres pays de la région et des événements d'ici une vingtaine d'années ) .
Les économies ainsi réalisées permettent d'investir dans les drones aériens et terrestres , dans le renseignement , dans des véhicules légers performants , etc ...
Je ne visais pas particulierement le Merkava quand j'ai ecris que son utilisation serait limitée ou nulle , c'est en fait tous les MBT qui encourent ce risque , puisqu'ils supposent d'etre employés dans une guerre conventionnelle pour etre au maxima de leurs capacités , ou , second option , il faut concevoir des engins multiroles/multitache , capables avec un meme chassis d'etre employé comme transport de troupes, char de combat , artillerie autopropulsée etc . Les Russes sont un peu dans cette idée en lançant un châssis unique pour répondre a toutes les utilisations , mais je doute qu'il suffise de changer la tourelle pour changer d'utilisation :)

Bref, nous nous éloignons des sujets WW2 ... et quoi qu'il en soit , je le répète , je trouve que c'est vraiment une belle réussite de l'industrie militaire Israelienne ( sans compter son superbe look ! )

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 03 Juin 2016, 17:16

Bonjour Alain,

Il n'y a aucun soucis...en fait tu as lancé un sujet intéressant sur l'avenir des MBT à travers la question du Merkava...qui intéressera surement tous ceux qui s'intéressent aux blindés :-)

En fait la situation en France et plus généralement en Europe est très différente d'un point de vue géopolitique de celle d'Israël qui est potentiellement entouré d'ennemis et dans une région instable.
Si pour la France, 200 MBT sont suffisants en regards des menaces et besoins d'opex, il est en tout autrement pour Israël, actuellement Tsahal dispose de plus de 2500 chars et les retex des dernières opérations ne vont pas dans le sens d'une réduction du nombre de chars comme le montre les articles que j'ai trouvé ci dessous et qui confirme le besoin de chars:

Source: http://www.israelvalley.com/edito/3954- ... taire-isra

Le « tout avion plus drone » de Tsahal est en train d’être sérieusement remis en cause par les combats actuels au Sud Liban au profit des tanks. La Tribune : “Israël pensait pouvoir s’appuyer sur sa flotte d’avions de chasse, d’hélicoptères de combat et de drones sans pilote pour faire échec à toute attaque. Les enthousiastes de la puissance aérienne vont devoir lécher leurs blessures et à coup sûr réviser leurs arguments”.

La guerre actuelle du Sud Liban est en train de remettre au coeur des combats les blindés qui possèdent tout un ensemble de “qualités” malgré des faiblesses qui se font sentir en permanence sur le terrain opérationnel.

Les tankistes de Tsahal ont souvent des faiblesses humaines (fatigue nerveuse et stress permanent entrainent de nombreux accidents) que “les meilleurs tanks high tech du monde” n’arrivent pas à combler. De nombreux accidents meurtriers et échecs se sont produits ces dernières années avec les tanks Merkava les plus sophistiqués qui peuvent aussi décevoir.

Il est aussi arrivé que des tankistes aient été surpris dans leur tank par des attaques surprises au moment précis de leur… sieste! Ce n’est certainement pas par hasard qu’Albert Einstein a déclaré : “Je ne sais pas quelles seront les armes de la troisième Guerre Mondiale, mais ceux de la quatrième seront des pierres et des bâtons.”

Selon une revue Russe : " Le char israélien Merkava a toujours eu la réputation d’être un blindé invulnérable. A Tel-Aviv, on faisait l’éloge de ses performances et de sa protection blindée renforcée d’un blindage réactif qualifié de meilleur au monde. Sur le plan tactique, l’armée israélienne s’en est bien servie pour neutraliser des groupes terroristes dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, où les Merkava entraient jusque dans les quartiers, quoique appuyés par les hélicoptères avec lesquels ils restaient en contact direct et permanent.

Au Liban, il semble qu’il n’y ait pas suffisamment d’hélicoptères pour sécuriser tous les chars. L’équipage de n’importe quel char se contente d’un panorama limité et ne voit pas ce qui se passe à gauche, à droite et en arrière. Il peut donc facilement devenir victime d’un lance-roquette caché dans un buisson ou derrière un rocher. En effet, les rebelles n’ont pas besoin de tirer sur la partie avant du Merkava, bien protégée, mais peuvent bien viser les côtés, la queue ou les chenilles du char, car n’importe quel blindé a bien des endroits vulnérables."

Selon un autre analyste : "le Hezbollah semble posséder des missiles antichars, en plus des traditionnels RPG. Pour contrer ces derniers, Israël a utilisé ses traditionnels Nagmachon, Achzarit, Puma et autres chars reconvertis en transports de troupes. Surblindés, ils semblent offrir une protection suffisante aux forces israéliennes.

Mais cette tactique peu également s’avérer insuffisante contre des RPG plus évolués (des RPG-29 ont été identifiés sur zone) mais aussi contre les Metis-M que l’Iran semble lui avoir fourni. Plusieurs rapports et articles font à cet égard état du fait que le Hezbollah aurait demandé à l’Iran de poursuivre ses transferts d’armements, justifiant pour Israël la poursuite des raids sur les routes et voies d’accès au Liban y compris la destruction des ponts, dans le cadre d’une stratégie somme toute classique d’interdiction".

Si avant la fin des années 1980 il y avait dans le monde six principaux pays constructeurs (URSS, Etats-Unis, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie) la production de blindés a été lancée ces vingt-cinq dernières années en Chine, Israël, Inde, Pakistan et Corée du Sud.

L’Etat Major israélien est en train de miser sur le Merkava pour détruire les positions du Hezbollah. A l’origine, la conception de ce tank, dirigée par le Major General Tal, fut guidée à la fois par l’utilisation du meilleur de la technologie de l’époque et par les enseignements des guerres qu’avait livrées Israël.

La première chose qui saute aux yeux en regardant ce char est sa tourelle placée en position arrière. Cela est dû à son moteur avant (comme celui de la plupart des voitures) qui permet d’offrir une protection supplémentaire frontale.

Le blindage est espacé, afin de provoquer une détonation prématurée des charges creuses. L’intérieur est agencé de manière à ce que les équipements forment une protection supplémentaire entre le blindage et l’équipage. Un système anti-incendie et l’utilisation de matériaux ininflammables améliore la résistance au feu.

Grâce à son espace dégagé derrière la tourelle, le Merkava peut remplir des missions inhabituelles pour un char de bataille comme transporter un groupe de soldats, servir de poste de commandement avancé, évacuer l’équipage d’un blindé hors de combat ou des blessés. Une porte basculante à l’arrière permet un accès facile à cet espace et l’évacuation éventuelle de l’équipage à l’abri des tirs venant de l’avant. Enfin, son profil bas et sa tourelle élancée en font une cible difficile à atteindre.

Le programme de “Tank Merkava” occupe en Israël 5000 ouvriers directement et 5000 indirectement ; 220 entreprises sont concernées par ce programme et bien que le char ne soit pas importé les systèmes de celui-ci ont rapportés 200 millions de $. Pour 2007 le nombre d’ouvriers va augmenter de 2000 et les profits des exportations vont avoisiner les 400 millions de $.

POUR EN SAVOIR PLUS – Selon le site maquetland.com

Le Merkava est le char de combat principal de l’État israélien. Le Merkava Mark 1 est entré en service en 1979 et sa production va continuer jusqu’en 1983 date à laquelle il fut remplacé par le Mark 2. Les Merkava Mark 2 ont comme modification majeure une mobilité accrue, un mortier de défense passé à l’intérieur et divers éléments dans la motorisation de l’engin.

La production s’étale jusqu’à la fin 1990 date à laquelle le Mark 3 prend le relais. Tous les éléments du char de production sont d’origine israélienne. L’ensemble bénéficie d’un nouveau design de la tourelle une nouvelle suspension, un groupe propulseur de 1200 chevaux, une nouvelle transmission des différents modules de protection de la tourelle du châssis.

Actuellement 1000 Mark 2 et 3 sont en service dans l’armée israélienne. L’armement de la tourelle a été revu à la hausse en installant un canon de 120 mm de conception israélienne. Il possède un système anti arcure du tube. Le char a une réserve de 50 obus. En plus de canon il est armé de trois mitrailleuses de 7.62 (une coaxiale et deux sur la tourelle) avec 10 000 coups embarqués. Le mortier de 60 mm Soltam peut tirer des obus explosifs ou éclairants. Il se charge de l’intérieur de la tourelle.

La protection du char et très poussée car il bénéficie d’un système d’alerte AMCORAM LWS2 qui est à la disposition du chef de char. Le système de production modulaire et de dernière génération et protège le char efficacement.

La propulsion des véhicules est assurée par un moteur diesel Teledyne AVDS 1790/9AR qui développe 1200 chevaux.

La transmission a été développée par ASHOT ASKHELON qui est une filiale de l’industrie d’armement israélienne. Comme beaucoup d’engins blindés le Merkava a subit des pertes. Les pertes officielles avouées par l’IDF sont de 4 engins détruits entre 2002 et 2003. D’autres engins furent par contre endommagés lors des combats de rue.

La protection offerte par les chars lourds est indispensable face à la menace des missiles modernes pour préserver au maximum les équipages comme le montre l'article ci-dessous, donc l'idée d'utiliser un châssis de char lourd avec sa protection maxi pour en faire un VCI transport de troupes lourd est bonne:

Source: http://secretdefense.blogs.liberation.f ... an-israli/

« Les leçons militaires de la guerre du Liban » de l’été 2006, sont tirées par le général israélien Matan Vilnaï, vice-ministre de la Défense, interrogé dans le dernier numéro de L’Arche, « le mensuel du judaïsme français ». Ce haut responsable aborde principalement deux questions: la défense contre les tirs de roquettes et la protection des chars.

« Tous les missiles à longue portée que le Hezbollah possèdait au début du conflit ont été détruits dans les 34 premières minutes du conflit », révèle Matan Vilanï. Contrairement aux engins à courte portée, ces missiles sont en effet « beaucoup plus facile à repérer » explique-t-il au journaliste Bernard Edinger. Face à la menace à courte portée, Tsahal se dote d’un nouveau système, baptisé Kipat Barzel (Dôme d’acier), qui devrait être « opérationnel en 2010 ».

Quant à la protection des blindés, l’officier indique que les chars Merkava seront équipés du nouveau système de défense Trophy. Baptisé Meil Rouah en hébreu (manteau coupe-vent), « il doit faire exploser une sorte de rideau d’acier vers l’extérieur » pour intercepter les missiles. Ce système coôute 150.000 dollars pièce. Le Hezbollah avait alors utilisé de nouvelles armes antichar «à charge tandem ». Durant cette guerre, Matan Vilnaï reconnaît que « nous avons fait des erreurs dans l’utilisation de nos chars ».

Le bilan de l’utilisation des chars Merkava durant l’été 2006 a donné lieu à de nombreuses spéculations. Mieux vaut se reporter aux chiffres, fournis (dans Raids n°245) par Marc Chassillan, l’un des meilleurs spécialistes français des blindés.

52 chars Merkava ont été touchés : 50 par des missiles et 2 par des IED (mines). Mais touchés ne veut pas dire détruits ! Les deux chars touchés par les IED ont bien été détruits. En revanche, seuls 22 des 50 chars touchés par un missile ont été pénétrés et trois seulement réellement détruits. Globalement, les Merkava 4, plus modernes, ont été bien plus protecteurs que les Merkava 2 et 3.

Au final, cinq chars détruits pour 52 touchés (un sur dix). Et un bilan humain de 23 morts. « Les 52 chars touchés transportaient entre 210 et 230 hommes, écrit Marc Chassillan. Les 23 morts représentent 10% des hommes exposés aux impacts ennemis. Ce qui est peu. »

vétéran
vétéran

 
Messages: 904
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 03 Juin 2016, 20:05

Oui en effet , la discussion est très intéressante , mais j'ai peur qu'un de ces 4 , un de nos amis modérateur nous rappelle a l'ordre :)

Je reviens rapidement sur l’hypothèse d'utiliser un même châssis pour un MBT et un VCI . Il faut que cela soit pensé des le début , car on a des problématiques différentes .
Dans le cas du VCI il faut avoir une puissance de feu d'armes légéres maximalisée sous tous les angles ( avec éventuellement des meurtrieres dans le chassis pour armes individuelles ) , un logement pour une escoude de combat qui soit suffisament volumineux , et une capacité de débarquement rapide . En general , on se tourne vers quelque chose qui ressemble a un M2 Bradley , avec une grande porte arriere , une tourelle disposant d'un canon plutot leger mais a haute vélocité et éventuellement de lances missiles , et of course une mitrailleuse ou deux situées en chassis , en tourelle , ou sur la tourelle ( avec bouclier de préférence ) . Le moteur doit obligatoirement se situer a l'avant , mais la taille humaine impose une certaine hauteur de chassis pour que les hommes puissent au moins bouger , et éventuellement agir si l'engin est doté de meurtrieres .
Dans le cas d'un MBT , on tache de viser vers le plus bas possible en terme de hauteur de chassis , pour avoir un profil moins facile a toucher , moins detectable . Hormis quelques modeles ( comme le merkava ) , le moteur est en général situé a l'arriere , pour contrebalancer la tourelle et le porte-a-faux du canon principal , et ainsi éviter de faire "du planté de baton ... oups du planté de canon :) " a chaque cahot du au terrain . Du coup , dans une solution de moteur a l'avant , la tourelle est forcément positionnée en arriere , ce qui limite la problématique du centre de gravité sur l'avant . Mais problème ...
Si on positionne le moteur a l'avant , on a la tourelle a l'arriere , donc en dehors de solutions assez haute , on se retrouve avec le puit de tourelle en plein dans l'espace destiné aux soldats transportés sur un chassis qui serait hybride VCI/MBT .
La solution Russe , de mémoire, est d'avoir une tourelle "non habitée" dans la version VCI de leur nouveau chassis ( dirigée par caméras et autres capteurs , réapprovisionnement automatisé ) , ce qui est pas bête du tout , mais on peut craindre une immobilisation totale de l'armement même avec un petit impact ( pendant que l'homme arriverait toujours a se débrouiller , quitte a mettre deux trois coups de marteau " dans l'bordel qui coince", et a viser au jugé s'il n'a plus d'optiques opérationnelles ) .

Qu'en penses tu ?

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 07 Juin 2016, 11:37

La majorité des VCI lourds sont des conversions de chars existants et ont donc des défauts.
Le premier à ma connaissance est le Kangaroo dérivé du M7 priest pendant la seconde guerre mondiale.
les israéliens ont convertis des centurions en enlevant la tourelle: Nagmachon, Achzarit, Puma.
Les russes ont convertis des T55 et T72 suite au retour d'expérience de la guerre en Tchétchénie.
Le T15 Armata qui a été conçu dès le début pour cette fonction a beaucoup de qualités: forte protection, forte puissance de feu, mobilité et emport de 9 soldats...c'est la bonne formule.
La tourelle téléopérée permet justement grâce à un équipage réduit à 3 de pouvoir embarquer 9 soldats, je ne pense pas que cela soit un problème plus important que dans d'autres blindés modernes ou sans électronique et électricité on ne fait plus grand chose non plus (j'imagine que les circuits sont protégés et redondés).

vétéran
vétéran

 
Messages: 904
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de pierma  Nouveau message 08 Juin 2016, 10:28

La France met désormais en ligne le VBCI, qui semble une réussite du même ordre.
https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9hicule_blind%C3%A9_de_combat_d%27infanterie

vétéran
vétéran

 
Messages: 1563
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 08 Juin 2016, 11:14

Le VBCI est effectivement une réussite mais reste un VCI classique et non un VCI lourd, sa protection est beaucoup plus faible, il ne sera pas capable d'encaisser un missile de dernière génération et de protéger ces occupants.
L'avantage d'un VCI classique est un poids plus faible qui rend le déploiement plus facile, le VBCI sera par ex transportable par A400M ce qui ne serait pas possible avec un VCI lourd.

vétéran
vétéran

 
Messages: 904
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de pierma  Nouveau message 08 Juin 2016, 19:37

Merci pour cette explication.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1563
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 13 Juin 2016, 19:57

Tomcat a écrit:Le VBCI est effectivement une réussite mais reste un VCI classique et non un VCI lourd, sa protection est beaucoup plus faible, il ne sera pas capable d'encaisser un missile de dernière génération et de protéger ces occupants.
L'avantage d'un VCI classique est un poids plus faible qui rend le déploiement plus facile, le VBCI sera par ex transportable par A400M ce qui ne serait pas possible avec un VCI lourd.


On revient ici sur la course missile/blindage , et les missiles obtiennent toujours une longueur d'avance au final , car ils sont plus rapides a développer .
Par contre, plus ils sont chargés en explosifs, gros , rapides, plus ils sont coûteux et difficiles a déployer , et la on rejoint exactement la même problématique des VCI lourd , a une échelle différente .
Donc dans une situation de guerre asymétrique , un châssis lourd a un avantage concernant sa durée de vie opérationnelle au feu , mais au vu de son prix , il sera plus rare qu'un VCI léger sur le terrain .
Bref, on tourne en rond , car il n'existe pas UNE solution a tous les problèmes, mais , au moins dans mon esprit , des blindés différents plus adaptés a certaines missions qu'a d'autres .
Envoyer un Leclerc pour arrêter les violences de hooligans dans nos villes ne sert a rien ( même s'il ferait grande impression ) , par contre, un blindé léger de la gendarmerie mobile avec lances a eau servira plus .

Pour en revenir a ce que tu disais sur les VCI lourds , a noter que le châssis du M7 Priest fut utilisé pour "fabriquer" des Kangaroo , mais ce ne fut pas le seul , puisqu'on utilisa aussi des châssis de Ram et de Sherman durant la guerre .
Par contre, on est a chaque fois dans des contingents a ciel ouvert , comme dans les Half-track , ce qui les rends vulnérables a une simple grenade . La solution protégeait certes des coups directs de faible calibre , mais en fin de guerre les obus antichar Allemands ( disons a partir du 75mm ) perçaient frontalement tous les chars US en service . On peut certes mettre un bémol avec des sur-blindages en béton , ou version Jumbo etc , mais ce niveau de blindage n'aurait pas été utilisé sur un Kangaroo ( enfin quoi que , un sac de ciment et hop ) , donc la sécurité de l'infanterie transportée etait toute relative , et au final , peut etre pas plus sécuritaire que s'ils avaient été dans un half-track classique , car un tireur antichar procède par priorités de tir : tout ce qui ressemble a un char en premier .
Mais on ne peut pas dire le contraire , cela a initié l'idée de faire des engins mieux protégés , avec 100% chenilles .

Je précise qu'il a existé en France un engin assez peu connu , le Lorraine 39L , qui devait entrer en service a partir d'aout/septembre 1940 .
Image
Par contre, on est pas sur du VCI lourd , vu l'épaisseur des blindages , mais sur du 100% chenilles par contre , et toujours, a ciel ouvert .
A noter , que j'ai fait la démonstration , il y a quelques années, que dans le modèle précédent , le Lorraine 38 L , l'infanterie mécanisée pouvait être dotée de boucliers individuels s'assemblant pour protéger l'engin d'éclats venant du haut , et ( hypothèse ! car rien n'est documenté , tout du moins a ce jour ) , apporter une protection lors du débarquement .
Image




Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 14 Juin 2016, 15:41

alain adam a écrit:
Tomcat a écrit:Le VBCI est effectivement une réussite mais reste un VCI classique et non un VCI lourd, sa protection est beaucoup plus faible, il ne sera pas capable d'encaisser un missile de dernière génération et de protéger ces occupants.
L'avantage d'un VCI classique est un poids plus faible qui rend le déploiement plus facile, le VBCI sera par ex transportable par A400M ce qui ne serait pas possible avec un VCI lourd.


On revient ici sur la course missile/blindage , et les missiles obtiennent toujours une longueur d'avance au final , car ils sont plus rapides a développer .
Par contre, plus ils sont chargés en explosifs, gros , rapides, plus ils sont coûteux et difficiles a déployer , et la on rejoint exactement la même problématique des VCI lourd , a une échelle différente .
Donc dans une situation de guerre asymétrique , un châssis lourd a un avantage concernant sa durée de vie opérationnelle au feu , mais au vu de son prix , il sera plus rare qu'un VCI léger sur le terrain .
Bref, on tourne en rond , car il n'existe pas UNE solution a tous les problèmes, mais , au moins dans mon esprit , des blindés différents plus adaptés a certaines missions qu'a d'autres .
Envoyer un Leclerc pour arrêter les violences de hooligans dans nos villes ne sert a rien ( même s'il ferait grande impression ) , par contre, un blindé léger de la gendarmerie mobile avec lances a eau servira plus .

Pour en revenir a ce que tu disais sur les VCI lourds , a noter que le châssis du M7 Priest fut utilisé pour "fabriquer" des Kangaroo , mais ce ne fut pas le seul , puisqu'on utilisa aussi des châssis de Ram et de Sherman durant la guerre .
Par contre, on est a chaque fois dans des contingents a ciel ouvert , comme dans les Half-track , ce qui les rends vulnérables a une simple grenade . La solution protégeait certes des coups directs de faible calibre , mais en fin de guerre les obus antichar Allemands ( disons a partir du 75mm ) perçaient frontalement tous les chars US en service . On peut certes mettre un bémol avec des sur-blindages en béton , ou version Jumbo etc , mais ce niveau de blindage n'aurait pas été utilisé sur un Kangaroo ( enfin quoi que , un sac de ciment et hop ) , donc la sécurité de l'infanterie transportée etait toute relative , et au final , peut etre pas plus sécuritaire que s'ils avaient été dans un half-track classique , car un tireur antichar procède par priorités de tir : tout ce qui ressemble a un char en premier .
Mais on ne peut pas dire le contraire , cela a initié l'idée de faire des engins mieux protégés , avec 100% chenilles .

Je précise qu'il a existé en France un engin assez peu connu , le Lorraine 39L , qui devait entrer en service a partir d'aout/septembre 1940 .
Image
Par contre, on est pas sur du VCI lourd , vu l'épaisseur des blindages , mais sur du 100% chenilles par contre , et toujours, a ciel ouvert .
A noter , que j'ai fait la démonstration , il y a quelques années, que dans le modèle précédent , le Lorraine 38 L , l'infanterie mécanisée pouvait être dotée de boucliers individuels s'assemblant pour protéger l'engin d'éclats venant du haut , et ( hypothèse ! car rien n'est documenté , tout du moins a ce jour ) , apporter une protection lors du débarquement .
Amicalement ,
Alain


Bonjour Alain,

Concernant la course missile/obus vs blindage, c'est avant tout une course technologique permanente, avec des innovations (blindage composite, blindage réactif... qui ont donné un avantage aux blindages pendant un certain temps et inversement obus flèche, missile à charge tandem...qui ont aussi donné un avantage pendant un certain temps jusqu'à la nouvelle parade...)
Je ne dirais donc pas que le missile a toujours une longueur d'avance...les résultats de l'engagement des Merkavas en 2006 l'ont montré, face aux derniers missiles russes, la grande majorité (90%) ont été seulement endommagés et les équipages ont eu peu de pertes (10%).
Comme tu l'as dit, les missiles sont contraints par leurs poids et c'est particulièrement vrai pour les modèles portatifs qui pour garder une capacité de pénétration doivent innover (charge tandem, attaque par le haut pour le Javelin...).

Je suis d'accord, il existe plusieurs solutions avec des blindés différents plus adaptés a certaines missions qu'a d'autres.
Pour chasser l'AQMI dans le désert du sahel, face à un adversaire qui ne possèdent pas de moyens antichar modernes, le VBCI est suffisant, par contre le jour ou la France devra faire face à des adversaires équipés de missiles de dernières générations, les pertes risquent d'être lourdes...
Pour l'anecdote, les militaires regrettent l'AMX10P qui pour une démonstration de force sont beaucoup plus efficace grâce aux chenilles, de même les chenilles permettent de passer des obstacles types barricades beaucoup plus facilement que les roues...retex des opérations en Afrique...
Pour Israël, le VCI lourd est clairement une nécessité.

Oui le gros défaut du Kangaroo est son toit ouvert mais c'est bien le premier VCI lourd car son blindage correspond à son chassis de base (M7, RAM, M4) qui est celui d'un char moyen...beaucoup plus important que celui d'un simple half-track (6.5/13mm).
S'il ne permet pas de protéger d'un antichar lourd (75mm, 88mm), il protège contre les calibres inférieurs, ce que ne permet pas l'half-track qui est percé à 180m par une simple balle AP de mitrailleuse mis à part le volet frontal de 13mm.

Ok merci pour l'info sur le Lorraine 39L.

Amicalement
Olivier

vétéran
vétéran

 
Messages: 904
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Une exception Le Merkava

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 14 Juin 2016, 20:23

En fait , Olivier, nous sommes d'accords sur tous les points :)

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le meilleur pilote de la ww2? 
il y a 5 minutes
par: coyote 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
il y a 11 minutes
par: coyote 
    dans:  Bon site internet pour visualiser des archives vidéo? 
Aujourd’hui, 17:56
par: François 
    dans:  [DU 31 août au 30 septembre 2020] et dans le cadre du 80°anniversaire: Le ‘’ Blitz’’ 
Aujourd’hui, 17:34
par: champ de blé 
    dans:  Controverse : l'agent secret Edmée Delétraz ! 
Aujourd’hui, 17:30
par: La Lésion d'honneur 
    dans:  Identification de pièces de chars allemands ou d'artillerie suite 
Aujourd’hui, 16:13
par: Yankee2fois 
    dans:  Diana Rigg est décédée 
Aujourd’hui, 16:00
par: Yankee2fois 
    dans:  Coronavirus-Covid 19 
Aujourd’hui, 15:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L'acteur Michael Lonsdale est décédé 
Aujourd’hui, 15:29
par: betacam 
    dans:  La libération de Manage (Belgique) par Xavier Vandaele 
Aujourd’hui, 13:45
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll