Connexion  •  M’enregistrer

La Bombe A

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Pierre FANNES  Nouveau message 12 Fév 2013, 13:28

J'interviens dans cette conversation à bâtons rompus.
L'eau lourde n'est jamais utilisée dans les recherches américaines. Ils se servaient du graphite comme modérateur.
Le allemands sont passés "à côté" du graphite à cause d'une erreur de transcription des propriétés de celui-ci.
Remarquez aussi que l'eau lourde norvégienne était inutilisable pour les recherches, puisque insuffisament riche.
L'eau lourde française, suffisament "lourde", avait été mise en sécurité par les membres de l'équipe de Jolliot-Curie pendant la débacle de mai-juin '40 pour éviter qu'elle ne tombe en de mauvaise mains.

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre FANNES : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 12 Fév 2013, 13:48

Jumbo a écrit:Sans l'action de la résistance norvégienne lors de la bataille de "l'eau lourde" relatée dans le film "les héros de Télémark", est-ce que l'Allemagne n'aurait pas gardé un coup d'avance sur les Américains dans la course à la bombe ou étaient-ils encore trop loin du compte?
;) Non, Jean, je ne crois pas ...

L'eau lourde, c'est de l'eau dont un des atomes d'hydrogène de la molécule H²0 a été remplacée par un atome de Deutérium ou de Tritium, qui sont des isotopes de l'hydrogène, surchargés respectivement d'un ou de 2 protons. Elle n'a d'intérêt que :
- pour la fusion themo-nucléaire (bombe H, mais pour celà il faut pour "allumer" la réaction une bombe A)
- comme ralentisseur de neutrons dans une utilisitation contôlée de la réaction de fission (bombe A), pour de l'électricité par exemple.
C'étaient encore 2 impasses jusqu'en 1945, et il est probable que les anglais le savaient ...
Mais l'action a permis de faire croire à l'Allemagne qu'ils étaient dans une direction qui intéressait les alliés, et donc ... De faire maintenir par les allemands eux-mêmes leurs efforts dans une mauvaise direction.
_________

A noter, par contre, que les brevets techniques pouvant conduire à la bombe A avaient été déposés à Paris, à la Caisse Nationale de la Recherche Scientifique en Mai 1939 (qui deviendra après la guerre le Centre National de la Recherche Scientifique en gardant les mêmes initiales), par Hans Halban, Frédéric Joliot & Lew Kowarski, et que leurs demandes de brevets avait circulé dans une cinquantaine de pays, en particulier :

- la demande de Brevet du 1er Mai 1939 qui décrit la réaction de fission,

- la demande de Brevet du 4 Mai 1939 qui décrit comment la rendre "transportable" :

Image (c) INPI

- La demande de Brevet du 30 Avril 1940 qui pose le principe de l'enrichissement de Uranium-235 ...

Image (c) INPI


Il ne restait plus alors qu'à inventer et construire les usines d'enrichissement ... Un peu de lecture (les liens sont des documents de l'INPI) :

. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8368
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 12 Fév 2013, 14:47

Merci à Pierre et Marc pour leurs précisions techniques mais claires. A la lueur de celles-ci, est-il juste d'écrire qu'en fait contrairement à ce que l'on a pu dire ou écrire, les Allemands n'étaient finalement pas aussi près que cela de se doter d'une arme nucléaire?
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6238
Inscription: 01 Juin 2004, 20:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de ulysse57  Nouveau message 12 Fév 2013, 14:57

Pierre FANNES a écrit:L'eau lourde n'est jamais utilisée dans les recherches américaines. Ils se servaient du graphite comme modérateur.
Pierre


C'est l’expérience de la pile de Chicago : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chicago_Pile-1

Rendez vous compte qu'ils ont expérimentés le premier réacteur nucléaire dans une Université à CHICAGO !!! J'ose à peine imaginer si la réaction leur avait échappée ...


Gotcha : reportage passé sur ARTE concernant l'eau lourde : http://www.dailymotion.com/video/xjfx8y ... Ro6qPKBn7M

un petit resumé ici : http://www.mystere-tv.com/la-bombe-atom ... v2392.html


dont ce passage en particulier : L’historien Mark WALKER, interrogé dans la conclusion du documentaire, évoque la raison principale de ce fiasco Allemand. Elle remonte pour lui au tout début de l’année 1942 : alors que le Projet Manhattan démarre aux États-Unis, les Allemands, persuadés que le développement de l’arme atomique sera trop coûteux en temps et en énergie, renoncent à leur programme. Cette décision surprenante s’inscrit dans le cadre d’une vision à très court terme de la guerre. Pour les Allemands, celle-ci sera gagnée rapidement ou bien perdue : ils ne voient donc pas l’intérêt de développer un programme nucléaire qui aboutira de toute façon après l’issue du conflit. Le projet nucléaire Allemand passe donc sous contrôle civil. La cargaison d’eau lourde norvégienne était destinée à un petit réacteur expérimental, ce qui explique qu’elle ait été si peu surveillée.


 

Voir le Blog de ulysse57 : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 12 Fév 2013, 15:05

Jumbo a écrit:Merci à Pierre et Marc pour leurs précisions techniques mais claires. A la lueur de celles-ci, est-il juste d'écrire qu'en fait contrairement à ce que l'on a pu dire ou écrire, les Allemands n'étaient finalement pas aussi près que cela de se doter d'une arme nucléaire?


Peut être étaient ils capables de balancer une poubelle radioactive (une bombe sale) sur Londres ou sur NYC.
Une v2 sur un des nouveaux sous-marins comme lanceur ?
Ils auraient trouvé une solution pour nuire.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3733
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 12 Fév 2013, 15:10

dynamo a écrit:Peut être étaient ils capables de balancer une poubelle radioactive (une bombe sale) sur Londres ou sur NYC.
Une v2 sur un des nouveaux sous-marins comme lanceur ?
Ils auraient trouvé une solution pour nuire.

:mrgreen: Non plus, Patrick ...

Il n'y avait encore jamais eu d'irradiations massives, et on ne connaissait pas aussi bien que maintenant les effets de la radio-activité !!!
_______

ulysse57 a écrit:Un petit resumé ici : http://www.mystere-tv.com/la-bombe-atom ... v2392.html

Dont ce passage en particulier : L’historien Mark WALKER, interrogé dans la conclusion du documentaire, évoque la raison principale de ce fiasco Allemand. Elle remonte pour lui au tout début de l’année 1942 : alors que le Projet Manhattan démarre aux États-Unis, les Allemands, persuadés que le développement de l’arme atomique sera trop coûteux en temps et en énergie, renoncent à leur programme. Cette décision surprenante s’inscrit dans le cadre d’une vision à très court terme de la guerre. Pour les Allemands, celle-ci sera gagnée rapidement ou bien perdue : ils ne voient donc pas l’intérêt de développer un programme nucléaire qui aboutira de toute façon après l’issue du conflit. Le projet nucléaire Allemand passe donc sous contrôle civil. La cargaison d’eau lourde norvégienne était destinée à un petit réacteur expérimental, ce qui explique qu’elle ait été si peu surveillée.

;) Merci David,

On trouve aussi la trace de ce "coup d'arrêt" dans les recherches aéronautiques ... Notemment sur les avions à réaction !!!
_______

Jumbo a écrit:A la lueur de celles-ci, est-il juste d'écrire qu'en fait contrairement à ce que l'on a pu dire ou écrire, les Allemands n'étaient finalement pas aussi près que cela de se doter d'une arme nucléaire?

:? Il y avait 2 choix, en physique pure : la fusion et la fission ... Ils ont fait le mauvais choix en choisissant la fusion.
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8368
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de cvirlo  Nouveau message 12 Fév 2013, 16:02

Le 16 janvier 1939, Niels Bohr arrive aux États-Unis pour passer plusieurs mois à l’Université de Princeton, où il se hâte de discuter de certains problèmes théoriques avec Albert Einstein. Juste avant son départ du Danemark, deux de ses collègues, Lise Meitner et Otto Frisch, lui font part de leur hypothèse selon laquelle l’absorption d’un neutron par un noyau d’uranium provoque parfois la scission de celui-ci en deux parties approximativement égales, ainsi que la libération d’une énorme quantité d’énergie : ils nomment ce phénomène « fission nucléaire ».

Lise Meitner était juive et se réfugia dès 1938 en Suède.

Sur la manière dont les Etats Unis furent hybridés par les scientifiques allemands juste avant la Guerre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fission_nucl%C3%A9aire

Je sais que c'est wikipedia, mais ils font la synthèse d'informations avérées.


 

Voir le Blog de cvirlo : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 12 Fév 2013, 16:11

;) Un petit sujet moins connu, sur les fusées, vecteurs de la "Bombe" ... D'abord, un montage de photos prises au MAE :

Image

Et un lien à consulter : http://espaceaventure.free.fr/dejulesverne.htm :
Jean-Jacques Barré, officier d'artillerie, fut le continuateur de l'oeuvre de Robert Esnault-Pelterie dans le domaine de la propulsion par moteur-fusée et, particulièrement, à oxygène liquide. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'occupation allemande, de 1940 à 1945, n'arrêta pas les travaux de recherche en matière de fusées. Une équipe de la Section Technique de l'Artillerie travailla en effet, à Lyon, à la réalisation d'un moteur et d'une fusée. Afin d'assurer le plus grand secret à ces travaux, l'équipe, dirigée par le colonel Dubouloz, opéra au sein du Service Central des Marchés et de l'Approvisionnements.
Les recherches conduisirent dès 1941 à la réalisation d'une fusée dénommée EA-41, fonctionnant au kérosène et à l'oxygène liquide. Avec une masse de 100 kg au décollage, elle était capable d'emporter une charge utile de 30 kg à une portée de l'ordre de 50 à 100 km. Le moteur était alors alimenté en ergols par la mise sous pression des réservoirs avec de l'azote.
Les premiers essais statiques de cette fusée furent effectués dans la clandestinité, le 15 novembre 1941, au camp du Larzac et poursuivis à Vancia, près de Lyon. Ce ne fut toutefois que le 15 mars 1945, après la libération de la Provence, qu'un premier essai en vol de cette fusée put intervenir au polygone de La Renardière, près de Toulon. Jean-Jacques Barré fut donc le premier, en France, à concevoir, à réaliser et à faire voler une fusées à propergols liquides.
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8368
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 12 Fév 2013, 16:22

Bonjour,

L'eau lourde française embarquera pour l'Angleterre à bord du MILAN, au départ de Brest, avec le Général de GAULLE le 15 juin 1940.
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4112
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: La Bombe A

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Francis Deleu  Nouveau message 12 Fév 2013, 19:15

Tri martolod a écrit:Bonjour,

L'eau lourde française embarquera pour l'Angleterre à bord du MILAN, au départ de Brest, avec le Général de GAULLE le 15 juin 1940.

Bonsoir Pierre,

Sur LdG, j'avais noté à propos de l'eau lourde (sans me souvenir de la source de l'info) :
En juin 1940, Henri Laugier, Henri Longchambon (co-directeur du CNRS), les physiciens atomistes Hans Halban et Lev Kowarski (tous deux collaborateurs de Frédéric Joliot au Collège de France) ont quitté Bordeaux à bord d'un navire charbonnier tirant derrière lui un radeau avec 26 bidons d'eau lourde (la quasi totalité du stock mondial)

Par contre, Benoist-Méchin, "Soixante jours qui ébranlèrent l'Occident" écrit en date du 15 juin, en se basant sur les Mémoires du général de Gaulle :
Vers 16 h.30, le général de Gaulle embarque sur le contre-torpilleur MILAN, mis à sa disposition par l'Amirauté française. Ce bâtiment, très moderne, qui file 45 noeuds, prend aussitôt le large et se dirige vers Plymouth. Il transporte également une mission de chimiste, conduite par le général Lemoine, qui accompagne en Angleterre un stock d'eau lourde que M. Dautry a donné l'ordre de soustraire aux Allemands.

Quelle version retenir ? Je penche pour la première très précise bien que rocambolesque. Aurait-elle été inventée ?

Bien cordialement,
Francis.


 

Voir le Blog de Francis Deleu : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll