Connexion  •  M’enregistrer

Allemands dans l 'armée française en indochine

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de lebel  Nouveau message 01 Mar 2009, 22:03

Le BILOM , Bataillon d'Infanterie Légère d' Outre Mer , sera constitué à partir de volontaires extraits des prisons françaises ( Ex miliciens , LVF , Waffen SS ) ils se battront sur tout le T. O indochinois


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 14 Mar 2009, 19:04

Bonjour,
J'ai posé la question sur un forum où se trouvent des anciens d'Indo et qui ont connu ces anciens
adversaires, la réponse peut se résumer ainsi: LEGIO PATRIA NOSTRA....


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Mar 2009, 19:48

Salut à tous,

Je réponds "en bloc"
Il y a du vrai dans ce que les uns ou les autres avancent

Daniel Laurent cite Roger Lenevette:
<<Puis ce fut le canal de Suez où certains ex prisonniers allemands volontaires pour l'Indochine s'évadèrent pour rejoindre l'Egypte>>.

C'est parfaitement exact!

Je suis parti en Indo en mai 1947 à bord du "Maréchal Joffre". Quittant Marseille nous avons fait un détour à Oran pour embarquer des légionnaires parmi lesquels figuraient des allemands... était-ce d'anciens de la wermacht ou des SS..??

En courte escale à Djibouti, quelques,uns ont sauté à l'eau à la faveur de la nuit. Il en est même qui se sont fait attaquer par les requins, très nombreux dans ce secteur... et de taille!.

Je n'ai pas eu l'impression que ces légionnaires aient fait l'objet d'une surveillance particulière pendant la traversée, ou celà m'a échappé... et j'ignore les conditions de leur recrutement.

Par la suite il m'est arrivé d'en rencontrer dans les postes de brousse où je me rendais pour la maintenance des émetteurs-récepteurs de radio. C'étaient de sacrés "baroudeurs" (je parle de l'ensemble des combattants)

Il est exact que des allemands (majoritaires) et aussi d'autres étrangers ont rejoint les rangs des vietcongs.
Je pense que c'était pour eux l'occasion de se soustraire à leur rôle de subalternes, guidés par une soif de se battre (peu importe contre qui ou contre quoi).

Cordialement à vous tous,

Norodom


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 20 Jan 2010, 22:05

Je viens de trouver ce topic suite à des recherches sur Histoquizz et j'en remercie Blindhammer. Un livre retrace l'itinéraire d'un juif hongrois infiltré à la Waffen SS pour espionner puis 'sest engagé dans la Légion afin d'y rechercher des criminels de guerre Imre KOVCS : LE VENGEUR
ALEX
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7014
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de lejusticier  Nouveau message 03 Mar 2014, 16:11

greg ace a écrit:voila j'ai trouvé Freytag et un lien :
http://www.luftwaffe.cz/freytag.html
GREG.



Bonjour,

Image


Source: http://www.legion-etrangere.com/mdl/pho ... hp?page=15


Légionnaire FREYTAG Siefried – As de la Luftwaffe


Image

Siegfried Freytag Date inconnue


Né en 1919, il fait toute son enfance prêt de l’aérodrome de Langfuhr, ceci à peut être contribué à la découverte de sa vocation « l’Aviation« .

Siegfried Freytag
Engagé en 1938 dans la Luftwaffen, il est engagé en combat pour la première fois en pologne. Dès 1940 il est orienté vers une carrière d’officier il recoit sont affectation au 2 groupe de chasse de l’escadrille 77 ( II/Jagdgesschwarder 77) avec lequel il est envoyé faire campagne en Norvège et dans les Balkans. C’est lors de ses nombreuses campagnes qu’il subit sa première blessure sur le front de russie.

Aux commandes de son Messerschimidt Me 109 il est remporte de nombreuses victoires. Sa légende grandit rapidement et il prend la direction peut de temps après du 1 groupe de l’escadre lors de sa promotion au grade de « Staffelkapitän« .
En 1942 il rejoint la Sicile ou il accomplit des missions sur l’île de Malte avec un tableau de chasse de 78 victoires il est surnomé « Der Lowë von Malte » ( Le lion de Malte )

Il poursuivra dans de nombreux combat en afrique avant de retourner en France puis aux Pays Bas et en Tchécoslovaquie.
Il sera un des rares pilote à être séléctionné pour voler sur les premier avion à réaction les Me 262.

A la fin de la Guerre, Siegfried est isolé et a tout perdu ( famille, biens ). Se n’est que en 1952 qu’il s’engage dans la légion étrangère, et servira à la 13 DBLE pendant 12 ans, il fera des séjour en Indochine, en Algerie. En 1965 il est tranferet au 1 régiment Etranger.

Durant son service il ne ferra jamais mention de son titre d’as de la Luftwaffe ….


Complément d’informations du 18/10/2010


Source: Inconnue

Siegfried Freytag, né le 10 novembre 1919 à Danzig , près de l’aérodrome de Langfuhr dans une famille de brasseurs, et mort à Puyloubier (Bouches du Rhône) le 5 juin 2003.Engagé dans la Luftwaffe en 1938, devient Obergrefreiter. Nommé sous-officier-pilote en 1940, il obtient son baccalauréat, indispensable pour devenir officier.

Participe en 194O à la campagne de Norvège avant que d’être affecté en France à Brest-Guipavas où il est nommé sous-lieutenant.

Le 24 avril 1941, alors qu’il sert dans les Balkans, il est abattu par la DCA alliée en Grèce. Transporté dans un hôpital d’Athènes, il s’en évade et regagne son unité.

De retour dans son escadrille, il participe à l’Opération Barbarossa à l’été 1941. Freytag remporte victoire sur victoire sur la chasse soviétique aux commandes de son Messerschmitt Bf 109 E. En août, il affiche sa 12e victoire et en octobre, la 19e, en novembre il totalise 26 avion abattus.

Il est décoré de la Croix de fer de 1re classe. Après une accalmie durant l’hiver, il reprend les tours d’opération en 1942 obtenant de nouvelles victoires. Le 26 juin 1942, il est promu capitaine (Staffelkapitän) et prend le commandement du 1er groupe de chasse de son escadre. Il totalise alors 57 victoires et reçoit la cravate de chevalier de la Croix de fer le 3 juillet 1942.

En juillet, son escadre rejoint la Sicile et est affectée au front de Méditerranée. Il est alors abattu au large de La Valette (île de Malte) le 27 juillet 1942 mais il est récupéré par une vedette, à la barbe des Britanniques. Il termine la campagne de Malte avec 78 victoires et y gagne son surnom : Der Löwe von Malta (le Lion de Malte).

En octobre 1942, il est envoyé sur le front d’Afrique du Nord. En février 1943, il reçoit la Croix allemande en or (Deutsches Kreuz im Gold). Le 13 février 1943, il est nommé à la tête du 2e groupe de chasse et 90 victoires à son palmarès.

Après la défaite des Allemands en Afrique du Nord, son escadrille rejoint Trapani en Sicile. Le Feldmarschall Goering ayant demandé la traduction devant un tribunal d’un homme par escadrille pour « avoir failli contre les bombardiers alliés », Freytag se porte volontaire. Comme ses camarades, il est traduit devant les juridictions militaires, et tous seront relaxés.

Le 12 juillet 1943, il est abattu, et parvient une fois de plus à rejoindre son unité. Le 24 août, il quitte le front Italien pour bénéficier en Allemagne d’un congé pour raisons de santé.

En janvier 1944, son escadrille est affectée à Aix-en-Provence (Aix les Milles) pour opérer en Italie du Nord. Le 29 janvier 1943, il est blessé au cours d’une attaque au sol de bombardiers américains.

Le 13 juin 1943 Freytag, promu major fête sa 100e victoire officielle. En août, son escadrille stationne un temps sur la base d’Orange, en vue de s’opposer à un débarquement éventuel puis gagne l’Italie qui est définitivement abandonnée le 9 septembre. L’escadrille est envoyée sur le front des Pays-Bas, où elle participe à la bataille d’Arnheim. Il commande alors l’escadre par intérim à l’âge de 25 ans.

Il prend part à l’opération Bodenplatte en janvier 1945, visant les aérodromes alliés. il remporte alors sa 102e et dernière victoire. Son escadre est envoyée en Tchécoslovaquie.

En mars 1945, il prend officiellement le commandement de son esccadre, mais pour quelques jours seulement, car il est rapidement envoyé commander l’escadre n°51.

Le 30 avril 1945, il débute sa formation de pilote sur les tous nouveaux chasseurs à réaction Messerschmitt Me 262.

Capturé près de Ratisbonne par les troupes américaines. Il est employé en qualité d’interprète. Libéré, ayant perdu les membres de sa famille, les biens familiaux confisqués par les Polonais, il devient successivement mineur, technicien puis chauffeur de taxi.

En 1952, il s’engage dans la Légion étrangère. Affecté au 5e étranger d’infanterie après son instruction à Sidi-bel-Abbès, puis à la 13e demi brigade de Légion étrangère au sein de laquelle il servira pendant 12 ans, en Indochine, en Algérie puis à Djibouti. Nommé sergent en 1962, il est, à sa demande, rétrogradé au rang de caporal-chef et affecté au 1er étranger de 1965 à 1970, date à laquelle il quitte le service actif.

Il se retire alors à l’Institution des invalides de la Légion étrangère à Puyloubier près d’Aix en Provence.
Le 5 juin 2003, l’homme aux 102 victoires est enterré avec les honneurs au carré militaire du cimetière de Puyloubier. Lors de l’inhumation, le Directeur de l’Institution des retraités de la lalégion étrangère s’adressera au défunt en déclarant « mon commandant, votre passé glorieux dans l’aviation allemande ne sera pas oublié », sur le coussin des décorations, au côté des décorations françaises figurait la Ritterkreuz. Plus discrètement, une délégation de la Luftwaffe viendra fleurir la tombe de ce légionnaire d’exception.


Source: http://www.laintimes.com/legionnaire-fr ... luftwaffe/



Image


Il est inhumé au carré du légionnaire du cimetière de Puyloubier.

Quelques jours plus tard, un officier supérieur allemand de la Luftwaffe est venu se recueillir sur sa tombe.

Durant toutes ses années passées à la Légion, Siegfried Freytag n'avait jamais fait état de son glorieux passé d'as de la Luftwaffe.

Source: http://www.légion-étrangère-asso.com/forum/showthread.php?t=16385
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 255
Inscription: 29 Aoû 2013, 14:14
Région: AQUITAINE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de lejusticier : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de ulysse57  Nouveau message 03 Mar 2014, 16:31

Comme l'a si justement souligné Roger , il faut prêter un oeil aux patronymes des differents contingents de la Legion Etrangère française :

- les Espagnols issus de la guerre civile
- les Allemands au lendemain de la SGM
- les pays de l'Est et les yougoslaves au lendemain des années 1990.

Par contre je ne sais quels étaient les critères de sélection au lendemain du 8/5/1945. Est ce que des criminels de guerre auraient pu trouver une mort les armes à la main , ou une rédemption en participant aux guerres de la France ? il semblerait qu'actuellement les crimes de sang bloquent l'etrée à la Legion , est ce une fable ou une réalité , difficile de se prononcer clairement.


 

Voir le Blog de ulysse57 : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 03 Mar 2014, 16:43

Peut-être que Pigoreau pourrait nous en dire plus. Il a écrit sur les brigades d'Allemands, et autres... ayant fait régner la terreur en France. Et il me semble qu'il évoque l'Indochine à propos du destin de certains de ces hommes après la guerre.
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3578
Inscription: 24 Oct 2005, 19:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 03 Mar 2014, 17:18

ulysse57 a écrit:Comme l'a si justement souligné Roger , il faut prêter un oeil aux patronymes des differents contingents de la Legion Etrangère française :

- les pays de l'Est et les yougoslaves au lendemain des années 1990.

Par contre je ne sais quels étaient les critères de sélection au lendemain du 8/5/1945. Est ce que des criminels de guerre auraient pu trouver une mort les armes à la main , ou une rédemption en participant aux guerres de la France ? il semblerait qu'actuellement les crimes de sang bloquent l'entrée à la Legion , est ce une fable ou une réalité , difficile de se prononcer clairement.


Bonjour,
En transit au 3ème REI à El Milia Algérie en 1957, je suis resté qqs jours dans une chambrée occupée par des yougoslaves qui ne semblaient pas être des tendres. C'était sans doute ceux de la génération précédente qui avaient maille à partir avec Tito.

Quant aux Allemands de la Légion il y en avait à la pel...très beaucoup. Je me rappelle avoir vendu mon projecteur super huit à un sous off de la 13ème DBLE. IL était philatéliste à ses moments de loisirs qu' il avait peu. Quand je lui ai dit que je possédais des timbres français du territoire des Mémel ( années 20) il s'est mis presque en colère et me dit "qu'est ce que les Français foutaient là bas". Versailles n'était pas encore digéré, même en 1960. N'empêche qu'on avait à faire à des gars franchement sympas sur qui on pouvait compter dans les coups durs. Il ne fallait pas se laisser inviter dans leurs quartiers si on ne voulait pas repartir soutenu par deux des leurs.

Pour ceux qui étaient des criminels de guerre, allez donc savoir. Je sais moi, un tantinet présomptueux dans mes propos que la légion recrutait des guerriers pas des sadiques.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3723
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Lusi  Nouveau message 03 Mar 2014, 19:17

Bonjour,

entre le recrutement légion des périodes indo/algérie et maintenant, les critères d'exclusion sont peut-être plus durs maintenant.
Après, les besoins d'une armée (dont la Légion) en tant de paix (ou de conflits limités) et les besoins pendant l'indo ou l'algérie, ne sont pas les mêmes. Les besoins de légionnaires étaient important, si en plus ils étaient déjà de "bons soldats" c'est un plus non négligeable (opérationnels plus rapidement).

A+
JP
Pour les enfants, aimez-les, aidez- les, soutenez- les !
http://www.associationrebondir.com/
http://www.nathangrainedesoleil.org/ http://www.asso-louis-carlesimo.com/ Tout le monde chante contre le cancer http://toutlemondechante.net/ Les enfants protégés - Ecoutez –les : http://www.enfants-proteges.fr "
" Un homme n'est jamais aussi grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant "

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4375
Inscription: 13 Juin 2013, 11:41
Région: Loiret
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Lusi : cliquez ici


Re: Allemands dans l 'armée française en indochine

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Poisoux  Nouveau message 03 Mar 2014, 22:59

Bonjour à tous,
En 1945, le Légion avait besoins de beaucoup de personnels notamment avec "l'ouverture" du théâtre Indochinois en reconquérant le terrain perdu et en le réoccupant. Ce fut une aubaine pour elle de voir arriver des soldats, expérimentés et pour certains rodés à des actions anti-partisans, à ces bureaux de recrutement. C'est même grâce à ces ex-soldats allemands et italiens qui servirent durant la SGM dans des unités aéroportées que furent créé les premières unités paras-légion (de mémoire une compagnie rattachée au 3e REI).
Cordialement
Gaël

Ils avaient entendu l'appel
Crié "kentoc'h mervel"
Peint "frankiz" sur leur ciré

Tri Yann, Sein 1940

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2171
Inscription: 23 Sep 2010, 19:25
Région: Rhones-Alpes (Ain)
Pays: France

Voir le Blog de Poisoux : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 27 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 43 minutes
par: coyote 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 13:42
par: Belchasse 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Aujourd’hui, 12:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 12:20
par: iffig 
    dans:  Clap de fin à flensburg 
Aujourd’hui, 12:14
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Il y a 75 ans………..le centre-ville de Namur fut bombardé par erreur. 
Aujourd’hui, 11:09
par: nox 
    dans:  80° Anniversaire - 1er septembre 1939: le début de la Seconde Guerre mondiale 
Aujourd’hui, 07:16
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Les opérations les plus loufoques de la Seconde Guerre mondiale 
Aujourd’hui, 06:48
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Livre Photos sur Saint Brieuc 
Hier, 19:29
par: fab22 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll