Connexion  •  M’enregistrer

Les Juifs dans l'Armée Allemande

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de pierma  Nouveau message 26 Fév 2021, 20:30

dynamo a écrit:
Dog Red a écrit:Ils avaient bel et bien vendu leur âme au diable !

oui, mais ils attendaient cela depuis 1918 !

"Lucifer n'était-il pas le plus beau des anges ?"

Sur ce fil, il manque des données quantitatives sur le nombre de soldats juifs effectivement supprimés, mais je pense que c'est très difficile à trouver : c'est un sujet tabou dans la wehrmacht, j'imagine, et sans doute pudiquement caché après la guerre.

Guy Sajer, le "soldat oublié", fait référence à un Témoin de Jéhova refusant d'apprendre à tirer (ils l'avaient baptisé le "Das machen wir nicht") et se félicite qu'il ait été "escamoté". (En camp de concentration, sans doute.)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1564
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 26 Fév 2021, 20:36

C'est un sujet pointu !
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13302
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de carlo  Nouveau message 26 Fév 2021, 21:56

Clauster a écrit:Peut être celle là ?

Manstein est né Erich von Lewinski à Berlin, dixième enfant d'un aristocrate prussien, le général d'artillerie Eduard von Lewinski, et cinquième de sa mère Helene von Sperling. Erich von Manstein aurait ainsi des « origines en partie slaves, sinon juives

https://fr.wikipedia.org/wiki/Erich_von_Manstein


Les Lewinski ne sont pas Juifs, il s'agit d'une famille de la noblesse cachoube, une population slave peuplant la région de Danzig, le nom n'a rien à voir avec la Tribu de Lévi, mais bien avec le village de Lewino en Cachoubie. Günther Grass parle de sa grand-mère cachoube dans son roman Le Tambour.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2257
Inscription: 13 Oct 2007, 11:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Clauster  Nouveau message 26 Fév 2021, 22:02

Merci pour la précision !
Claude Demeester
*******************

- Moi Hitler, Tout ce que j'avais à lui reprocher c'est ses moustaches.
- Joséphine, raconte un peu ce que tu faisais pendant l'occupation!
- J'écrivais à la Kommandantur, J'dénonçais tous les malfaisants.
Tiens toi. J'tai dénoncé plus de dix fois pour marché noir. Ben, z'on jamais voulu me croire.

Hélène Dieudonné dans Un singe en hiver.

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 441
Inscription: 16 Mai 2008, 10:07
Localisation: Cherbourg en Cotentin
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Clauster : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de le laonnois  Nouveau message 26 Fév 2021, 23:52

mcouioui

Quelques exemples marquants tout de fois :

-Un officier de la Wermacht, Robert Borhard, reçu l'une des plus hautes décorations, suite à ses initiatives salvatrices sur le front russe en 1941, il fut fait prisonnier par les Anglais lors des combats d'El Alamein , mais en 1944, du fait qu'il était juif, les autorités anglaises lui permirent de se rendre en Angleterre pour retrouver son père juif qui avait fuit le régime nazi.
En 1946, il retourna en Allemagne, non sans avoir déclaré au part avant à son père « qu'il fallait bien que l'on se dévoue pour permettre la reconstruction de « notre » pays »...
En 1983, peu de temps avant sa mort, Borhard a déclara face à des élèves allemands : « De nombreux demi-Juifs qui ont fait la guerre du côté allemand durant la Seconde Guerre mondiale ont pensé qu'ils devaient défendre leur patrie avec courage. »

-Le colonel Walter Hollander, dont la mère était juive, a reçu personnellement de la main du Führer une attestation d'aryanisation, de nombreuses autres attestations de cet ordre, signées de la main du Führer, ont été attribuées à des dizaines d'officiers supérieurs d'ascendance juive.

-L'amiral Bernard Rog, était d'origine juive, Il avait entre autre trouvait dans les papiers de bord, d'un navire anglais capturé, le plan secret des forces alliées concernant l'Extrême-Orient, Il transmis ces documents aux Japonais, qui le remercièrent en lui attribuant une épée de samouraï, haute distinction nippone.

Il y a eu aux moins un aumonier juif dans l'AK sous les ordres de Rommel, voir le reportage passé sur Rommel sur Arte, qui dit berger, dit brebis?

Dans les cas les plus empreint d'infamie, je citerai aussi le cas de Reinhard Heydrich, surnommé « le bourreau de l'Europe », qui était d'origine juive.

C'est le côté ahurissant de tout ceci qui nous interpelle ici, encore une fois, comment alors que tout le système Nazi s'acharnait avec une cruauté inimaginable, à détruire méthodiquement toute trace du peuple juif de la surface de la terre, des dizaines de milliers de soldats, qui étaient en fait eux-mêmes Juifs, purent-ils servir militairement et humainement un tel régime ???

Le coté le plus dramatique qui émane du livre de Bryan, c'est le désarroi le plus complet dans lequel se sont trouvés plongés ces gens, avant, pendant et après guerre, en effet, après un siècle d'une assimilation galopante, alors que des centaines de milliers de descendants juifs peuplaient l'Allemagne, ils pensaient tout naturellement être totalement et définitivement assimilés à la société et la culture allemande, c'est alors que les nazis arrivent au pouvoir et qu'ils se voient bien vite mis au ban de la société, qui les considère maintenant comme des citoyens de seconde zone, des sous hommes, pour finalement les jetés dans les camps de concentration, même s'ils avaient pu pendant un temps servir dans l'armée et espérer à ce compte avoir la vie sauve.

Puis, après la guerre, les survivants ne réussirent pas à réintégrer une place parmi les hommes : les uns les rejetaient du fait de leur passé nazi, les autres, parce que somme toute, de « véritables » Allemands, ils n'étaient pas, beaucoup ont fini leurs jours en Israël, beaucoup se sont battu dans la Haganah après la guerre, encore une question qui moi me laisse bouche bée, comment peut-on combattre pour l'état juif après avoir combattu pour « l'état » anti-juif ? Et en même temps de me dire face à de telles expériences de vie, quelle aventure humaine incroyable?

Une grande partie d'entre eux ont tout fait pendant la guerre pour être considérés comme des aryens à part entière, alors que pour avoir« l'honneur » de combattre pour la défense et la « grandeur » du Reich, il leur fallait généralement faire la demande et obtenir l'autorisation personnelle du Führer, de nombreux certificats d'aryanité ont été délivrés alors, ce qui leur permettait de continuer à servir dans l'armée, de sauver leurs parents ou leurs conjoints des camps et de la mort, les candidats à ces certificats devaient ajouter à leurs demandes pour être autorisés à verser leur sang pour la cause des nazis, des photos permettant de vérifier à quel point leur apparence était proche d'une aryanité de pure souche.

Bryan, prouve que des milliers de soldats ont présenté ce genre de demandes afin de pouvoir continuer à servir l'armée et qu'Hitler, qui était celui qui devait donner son accord, contresigna lui-même de nombreuses requêtes, d'après Bryan, les chercheurs pensent qu'Hitler lui-même avait des racines juives et qu'Il craignait que son père soit juif, ce qui n'a jamais été vérifié, je tiens à le souligner ici, mais cette supputation, voir cette pure spéculation, est une des raisons, que les historiens avancent pour expliquer le fait que le sujet des Mischling ait autant concernait Hitler et qu'il est signé autant de certificats d'aryanité de sa main et ceux jusque dans les derniers jours de la guerre à la grande surprise de son entourage et des historiens.

La guerre s'allongeant, les politiciens nazis décidèrent quant à eux de renforcer l'application des lois concernant les Mischling 1 et il fut alors de plus en plus difficile d'échapper au triste sort qui attendait ceux que les nazis considéraient comme des sous hommes.

En 1940, un décret fut rendu public, je site un passage de ce décret : « les soldats dont deux grands-parents étaient juifs devaient quitter l'armée », dés lors il fallait faire appliquer cette mesure, mais bien souvent et dans de très nombreux cas cette décision ne fut pas suivie par les officiers qui avaient ces hommes sous leurs ordres, se refusant, je cite : » à sacrifier leur frère d'arme (encore une aventure humaine) ».

En revanche, vers la fin de la guerre, ces cas furent étudiés avec plus de sévérité par les autorités Nazies, en 1943, il fut décidé que les demi-Juifs ne pourraient plus servir dans l'armée, nombreux parmi eux furent déchu de leurs grades et renvoyés de l'armée, les nazis n'eurent de cesse de leur faire quitter simplement l'armée et ceux malgré la relative protection que leur offrait leur camarade de combat, on peut d'ailleurs se demander s'il ne fut pas promis à ceux si et ce afin de pouvoir faire appliquer ces mesures face aux réticences, qu'aucun mal ne leur serait fait, jusqu'à ce qu'ils décident que ces pauvres pouvaient eux aussi se voir appliquer la « solution finale », beaucoup furent abattus, et d'autres expédiés dans les camps de concentration.

En 1944, les responsables du personnel de la Wehrmacht avaient préparé un rapport secret sur une liste de soixante-dix-sept généraux et officiers de hauts rangs d'origine juive ou mariés à un conjoint juif, tous avaient obtenu un certificat d'aryanité signé de la main d'Hitler, Bryan conclut, je site : « On aurait pu ajouter à cette liste encore soixante noms de généraux et de hauts gradés de la Wehrmacht, des armées de l'air et de la marine, sans oublier deux Feld-maréchaux... »

Une autre question se pose, que savaient ces soldats de la Shoah ? D'après ce qui a été dit à Bryan, ces gens n'étaient pas au courant de manière « claire » de ce qui se passait dans les camps de concentration, alors qu'ils faisaient eux-mêmes partie de la machine d'extermination nazie, et que des dizaines, voire des centaines de membres de leurs familles étaient à cette époque exterminés dans les camps, vérité ou mensonge ? On se doit de s'interroger? Pour ma part, je pense par expérience que bon nombre d'Allemands savaient que de telles atrocités étaient commises sous leurs yeux et à plus forte raison ceux qui étaient dans le système, j'ai toujours entendu dire que mon grand-père avait eu le « choix » entre rester dans l'armée, ou voir sa famille exterminée, ce qui implique une connaissance et une autre question (encore une) jusqu'où peut-on aller, pour sauver les siens ? Maintenant, mon grand-père ayant disparut avant la naissance de ma mère, soit fin 42, est-ce que l'on me dit tout ça avec le recul de l'histoire ou est-ce une réalité d'époque, je ne le saurais jamais, ma grand-mère me disait aussi toujours, qu'il emmenait les convois de résistants au Mont Valérien et qu'il arrivait en tant que sous officier à faire sauter au moins une personne de son camion à chaque voyage, là encore, ça implique une connaissance du sort réservé à ces malheureux et là aussi engendre une nouvelle interrogation, est-ce la réalité ? Ou une fable pour laver la mémoire d'un homme pris dans la tourmente de l'Histoire, aux yeux d'un enfant cherchant son chemin parmi les hommes ?

Le travail de Bryan était à peine de sorti des presses, que déjà des tentatives de déformation de ses recherches eurent lieu, instiguées par bon nombre d'historiens révisionnistes, je tiens ici à dire haut et fort, ce n'est pas ça le travaille d'historien, les nazis ont bien exterminé des millions d'êtres humains et ce n'est pas 150 000 juifs dans les rangs de leurs armées qui y changera quoi que ce soit à ce fait odieux (Aujourd'hui, on estime leur nombre entre 120 000 et 160 000), je préfère mettre tout de suite en garde ceux qui voudraient déformer mes propos, car j'ai déjà eu à faire au même type ou tentatives de détournement, lors d'un article sur les soldats noirs dans les armées de la confédération américaine lors de la guerre civile.

Ceux qui sont bien entendu intéressés par de tel détournement, sont les historiens qui tentent de refuser l'existence de la Shoah ou d'en diminuer l'importance et qui voient dans le travail de Bryan du pain béni et une faille dans la quelle s'engouffrer pour détourner l'Histoire, ces « chercheurs » utilisent divers détails du livre de Bryan, pour en faire des gros plans trompeurs et mensongers, par exemple, ils parlent de « soldats juifs » comme si ces soldats avaient eu une étoile de David à la place de l'aigle à croix gammée sur leurs uniformes vert de gris, voire de « troupes juives d'Hitler » carrément, alors que Bryan ne parle que d'individus d'origine juive, la plupart de ces anciens de la Wehrmacht ont d'ailleurs témoigné que lorsqu'ils s'étaient engagés dans l'armée, ils ne se sentaient pas juifs ou qu'ils voulaient juste prouver par leurs actes de bravoure, que la théorie nazie sur la supériorité des races était fausse, que leurs origines juives ne les empêchaient pas d'être de bons patriotes allemands et des soldats exceptionnels...

L'histoire des soldats Juifs d'Hitler demeure au rang des pages occultées de la seconde guerre mondiale, mais grâce à un ouvrage comme celui de Bryan Rigg, agrémenté par de nombreux documents et divers témoignages inédits, le voile se lève sur cet épisode douloureux de notre histoire commune, celle de l'humanité et plus particulièrement de la seconde guerre mondiale, il retrace l'histoire de ces nombreux Allemands d'ascendance juive, qui, à des degrés divers, ont rejoint l'armée allemande pour combattre ou pour servir les idéaux et intérêts d'Hitler.

Au fil des pages de ce livre, qui est malheureusement un peu partout en rupture de stock, ont comprend que ces hommes ont délibérément choisit de servir ceux qui se sont avéré les ennemis de leur peuple, dans l'espoir de protéger leur famille mais aussi simplement, par patriotisme, ou encore parce que leur appartenance au peuple allemand passait avant leur judaïsme.

Avec ce livre, on accède donc comme je l'ai dit plus haut à l'un des aspects insoupçonnés du régime nazi, et on reste aussi surpris de l'attitude tant humaine dans la tourmente, de certains Allemands envers leurs infortunés compatriotes d'origine juive.

Je ne saurais que trop vous conseiller ce livre, si vous le trouvez et j'espère encore une fois avoir créé en vous par ces quelques lignes, un sentiment, quel qu'il soit, mais un sentiment?



Sources :

« La tragédie des soldats juifs d'Hitler » de Bryan M.Rigg » édition Fallois Paris 2003.

Voir aussi du même auteur, « Sauvé du Reich. Comment un soldat d'Hitler sauva le Rebbe des Loubavitch » édition Fallois Paris 2004.

Article passé dans le numéro 52 des news du journal Kountrass sous le titre « Les soldats d'origine juive d'Hitler » (Chevat 5764 / février 2004)
Je vous conseil aussi l?excellent article passé dans le numéro 52 des news du journal Kountrass sous le titre « Les soldats d'origine juive d'Hitler » (Chevat 5764 / février 2004) Dont je me suis très largement inspiré pour mettre en forme l'article que je vous présente aujourd'hui ?

https://www.dday-overlord.com/forum/vie ... 5a4#p42956

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 458
Inscription: 14 Jan 2009, 04:33
Localisation: france aisne laon

Voir le Blog de le laonnois : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 27 Fév 2021, 08:53

Merci pour cette présentation qui donne clairement envie de lire le livre.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13302
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de carlo  Nouveau message 27 Fév 2021, 21:51

le laonnois a écrit:Dans les cas les plus empreint d'infamie, je citerai aussi le cas de Reinhard Heydrich, surnommé « le bourreau de l'Europe », qui était d'origine juive.



La judéité de Heydrich fait l'objet de rumeurs depuis longtemps, mais de ce que j'ai lu elle est sans fondement. Sa grand-mère paternelle s'est remariée après le décès de son premier mari (grand-père de Reinhard) avec un certain Süss, nom juif assez commun en Allemagne et appelé à une grande notoriété grâce au cinéma, il semble établi cependant que ce Süss-là (spécial JD :mrgreen: ) n'était pas Juif et de toute manière n'était pas le grand-père biologique de RH.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2257
Inscription: 13 Oct 2007, 11:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de le laonnois  Nouveau message 27 Fév 2021, 22:46

La question se pose plus sur sa grand mère Sarah, on parle plus "d'origine" que de judéité direct

viewtopic.php?f=24&t=4095



À propos de la rumeur sur les origines juives de Reinhard Heydrich (conversation sur Wikipédia)

-Joachim Fest reprend cette "rumeur" dans son livre "Les maîtres du III ème Reich". Que faut-il en penser? S'agit-il d'une erreur de l'auteur?
Hannah Arendt dans son livre "Eichmann a Jerusalem" en fait part également: "Des milliers de demi-Juifs etaient exempts de toute restriction, ce qui explique peut-etre comment Heydrich vint a jouer un role dans les S.S., et le Generalfeldmarschall Milch, le sien dans l’armée de l'air de Goering, car on savait que Heydrich et Milch etaient des demi-Juifs." (Chap.VII: Ponce Pilate,ou la conference de Wansee)

-Il s'agit précisément de rumeurs, suffisement notables pour que certains auteurs en parlent, mais de rien d'autre, puisqu'il n'existe aucun
document permettant de le prouver. -


-Je ne suis pas totalement d'accord sur le fait qu'il s'agisse de rumeurs. D'une part, de nombreux auteurs - des romanciers (Sven Hassel), mais aussi des historiens (jacques Delarue, dans son histoire de la Gestapo)- en parlent. C'est présent dans de très nombreux endroits. Ensuite, comme l'explique Delarue, mais comme l'écrivent aussi certains auteurs, il a tout fait pour faire disparaître de très nombreuses traces le concernant. Notamment, Heydrich a fait effacer le nom de sa grand-mère sur sa tombe, remplaçant Sarah par S. Selon Delarue, mais aussi Richard Basset, biographe de l'amiral Canaris, ce dernier a eu entre ses mains les preuves de l'ascendance juive partielle de Heydrich. Il cite plusieurs sources pour étayer son propos, disant que c'est une question irrésolue (car heydrich a fait effacer les traces), mais que dans la ville de Halle, tout le monde pensait que le père Heydrich était juif, mais aussi sur le dossier que Canaris possédait et qui aurait pu bloquer l'ascension d'Heydrich.

-Ce n'est donc pas à proprement parler une "rumeur", mais un mystère de l'histoire non résolu. Je ne crois pas qu'on puisse affirmer que ce n'est qu'une rumeur, en écartant la possibilité qu'il le fut. (Delarue écrit qu'il est très difficile de savoir ce qu'ont pu faire les dignitaires nazis dans leur jeunesse ou découvrir des choses sur leurs origines, puisque tant d'eux ont fait disparaître les traces.)

-Sauf erreur de ma part, l'ouvrage de Dederich constitue la biographie de référence de Heydrich. Le fait que les origines juives de Heydrich soient une rumeur est confirmé par Édouard Husson, Heydrich et la solution finale, Paris, 2008, p. 31-32.
Jacques Delarue n'est pas historien et si son Histoire de la Gestapo ne manque pas d'intérêt, il s'agit d'un ouvrage dépassé. Quant à utiliser Sven Hassel comme source dans un article d'histoire, je suppose qu'il s'agit d'une plaisanterie.
Enfin, je ne connais pas la biographie de Canaris par Richard par Richard Basset, mais le résumé que j'ai trouvé ici me fait très sérieusement douter de son caractère scientifique.

-Je ne vois pas en quoi, il est juif. Sa grand-père est bien Ernestine Heydrich, non ?! L'article fait référence à Bruno Heydrich. Quel est le
véritable lien entre Süss et Heydrich ? Dans HHhH, il est dit qu'il s'appellerait Süss et non Heydrich. Quelqu'un pourrait-il éclairer ma lanterne ? -


https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussio ... d_Heydrich

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 458
Inscription: 14 Jan 2009, 04:33
Localisation: france aisne laon

Voir le Blog de le laonnois : cliquez ici


Re: Les Juifs dans l'Armée Allemande

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de carlo  Nouveau message 01 Mar 2021, 12:01

le laonnois a écrit:La question se pose plus sur sa grand mère Sarah, on parle plus "d'origine" que de judéité direct

viewtopic.php?f=24&t=4095


Reinhard Heydrich a deux grand-mères : Ernestine Wilhelmina Lindner (épouse Heydrich puis Süss) et Maria Antoinette Mautsch (épouse Krantz). Aucune ne se nomme Sarah, mais effectivement certains prénomment Maria Mautsch, Sarah Mautsch. Dans le livre de Wighton, Heydrich, Hitler’s Most Evil Henchman, on parle de ces rumeurs: la grand-mère Mautsch aurait apporté l'argent dans la famille (elle est donc fatalement juive :roll: ), son prénom se transforme en Sarah et le tour est joué. De plus, l'arbre généalogique d'Heydrich comporte des blancs et parmi ceux-ci les parents Mautsch.

Prenons les éléments un par un:

-Sarah: aucune trace sérieuse (la pierre tombale aurait été effacée...), mais bien une trace archivée de Maria Antoinette, prénoms pas franchement juifs.

-Mautsch: dans les listes de noms juifs allemands (qui, de toute façon, ne sont la plupart du temps pas uniquement portés par des Juifs) on trouve Maus ou Mauss, mais pas Mautsch.

-L'argument de l'arbre généalogique blanc: fille-mère, enfant trouvé, registre mal tenu ou archives disparues, les raisons peuvent être nombreuses pour qu'une étude généalogique ne puisse être poursuivie.

-L'argent de la famille vient de cette mystérieuse grand-mère: Charles Wighton prétend que l'info vient de la veuve Heydrich, Lina, qu'il a interviewé. Pourquoi pas, c'est d'ailleurs assez cohérent avec l'argument précédent: la grand-mère pourrait être un enfant illégitime dont le père déjà marié a laisser de l'argent à sa maîtresse (comme on disait alors), le cas n'était pas rare (j'ai un exemple dans la généalogie de mon épouse) et expliquerait que la filiation ne soit pas mentionnée.

Donc à mon avis il n'y a pas d'élément probant pour affirmer ou même envisager qu'Heydrich fût partiellement d'origine juive. Et d'ailleurs les ouvrages récents dont Dederichs, ne reviennent pas sur cette "Sarah" Mautsch.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2257
Inscription: 13 Oct 2007, 11:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Recherches 23° D.A. 
il y a 44 minutes
par: Loïc 
    dans:  Osprey annonce (encore et toujours ...) 
il y a 56 minutes
par: Loïc 
    dans:  De l'autre côté 
Aujourd’hui, 00:18
par: pierma 
    dans:  NEFF Karl 
Hier, 23:45
par: Marc_91 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 21 
Hier, 23:05
par: Marc_91 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 24 
Hier, 22:44
par: iffig 
    dans:  Marc Ferro 
Hier, 22:31
par: PICARD77 
    dans:  portrait d'une victime du mitraillage du siège de la SIPO SD à Bruxelles 1943 
Hier, 22:12
par: thucydide 
    dans:  QUESTION POUR LES PROS DES LOCOS 
Hier, 22:10
par: JARDIN DAVID 
    dans:  ARNDT Harry 
Hier, 21:47
par: schmol80 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 38 invités


Scroll