Connexion  •  M’enregistrer

Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 27 Oct 2017, 00:13

Image
J'avais lu le roman de Wilbur Smith, le dernier train du Katanga il y a quelques années. J'ai voulu voir le film et faire une recherche rapide sur les événements d'alors.
J'ai fait cette découverte, l'histoire de Siegfried Müller, Oberleutnant dans l'artillerie pour devenir mercenaire et partir combattre au Congo lors de la révolte des Simba ;
http://la-loupe.over-blog.net/2016/04/m ... fried.html
Après avoir été dans la Hitlerjugend et travaillé dans le Reichsarbeitsdienst, Siegfried Müller s'engage dans la Wehrmacht en 1939, participe aux campagnes de Pologne, de France, puis de Russie. Il finit la guerre avec le grade de lieutenant, et est fait prisonnier par les troupes américaines. Libéré en 1947, il travaille dans un Civilian Labor Group (CLG, groupe de travail pour civils) de l'US Army ; il devient lieutenant dans l'unité de sécurité d'un CLG.

Refusé dans la Bundeswehr en 1956, il trouve du travail chez British Petroleum, comme démineur travaillant sur les champs de mines posés par l'Afrika Korps dans le Sahara pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1962, il émigre en Afrique du Sud, où il est recruté comme mercenaire avec le grade de lieutenant, pour combattre dans la crise congolaise. Avec ses quarante-quatre ans, il est le plus âgé des soldats de Mike Hoare. Il prend le commandement du Commando 52, composé principalement de germanophones, qui prendra une part active pour éviter le massacre des missionnaires africains.

Il est successivement promu aux grades de capitaine (après la prise d'Albertville) et de major. Le fait qu'il arbore sa croix de fer attire sur lui l'attention de journalistes du Time et du Spiegel. Il apparaît dans le film Africa Addio et le documentaire est-allemand Kommando 52, en 1965 ; Müller est interviewé en 1966 pour le documentaire Der Lachende Mann. Il a inspiré le personnage d'Heinlein dans le livre de Wilbur Smith Dark of the Sun (et le film qui en est tiré Le Dernier Train du Katanga).
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7479
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 27 Oct 2017, 05:42

Un véritable personnage de roman !
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11077
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de iffig  Nouveau message 27 Oct 2017, 07:59

Justement, il n'est pas impossible qu'il ait (en partie) inspiré à Eric Ambler le personnage du capitaine Troppmann dans son roman "Dirty Story".
Never believe anything until it has been officially denied.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20986
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 27 Oct 2017, 10:56

L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77033
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 11 Fév 2020, 12:09

Oui.......Mûller est un nom "passe-partout"........en Algérie 62/63 aussi il y avait 2 agents de la RDA....des jumeaux ou des visages retouchés...pour troubler les pistes............

vétéran
vétéran

 
Messages: 1945
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 11 Fév 2020, 16:28

Sans vouloir jouer au "coincé", tous les "grades" fantaisistes de ces mercenaires, y compris celui "notre célèbre" Bob, n'avaient aucune valeur dans les hiérarchies militaires officielles européennes.
Schramm n'avait pas dépassé celui de Leutnant ou Oberleutnant, avant d'être fait prisonnier, quant à "Bob", il avait été viré de la Royale, après un échange d'orions (et plus que probablement, récidives!), dans un bordel indochinois, en tant que quartier-maitre mécanicien - peut-être, mais ce n'est même pas avéré, fusilier-marin -., etc.

Personnellement, je reste très mesuré - c'est un euphémisme! - quant à leurs carrières et supposés exploits militaires, d'autant que, à l'époque (1960-1966), dans "notre" Légion Etrangère, on pouvait, encore, rencontrer de "vrais" soldats, bardés de médailles, dont un bon paquet d'anciens militaires allemands (voire d'anciens miliciens français), bardés de décoration nationales et TOE, qui, bien souvent, n'avaient pas dépassé les grades de caporal-chef ou sergent, après 20 ans de service!

Dans un train de nuit Vintimille-Strasbourg, en 1966, je m'étais retrouvé, à même pas 20 ans révolu, deux ans de service et fraichement promu quartier-maitre, nez à nez, dans le couloir du wagon, au petit matin, avec un tout frais et fort aimable retraité de la Légion, qui rentrait, enfin, en Allemagne (!) et avait envie d'engager la conversation avec un "engagé". Il avait intégré la Légion, à sa sortie d'un camps de PG, et, depuis lors, s'était cogné l'Indo, l'Algérie et le reste, mais était tout fier d'avoir fini caporal-chef - avec une batterie de médailles à faire un honte à un gégène! Sauf qu'elles ne figuraient pas sur son costume civil, tout neuf et offert par la Légion, mais sur son livret militaire français (!), alors qu'il avait, toujours, sur lui, son vieux livret militaire de la Heer, où son dernier grade enregistré était celui de Hauptmann (capitaine)! Le plus impressionnant est que ce brave homme, qui ne se la pétait pas pour un sous et avait l'âge d'être mon père, était très fier de sa carrière dans la Légion, Arme envers laquelle il ne tarissait pas d'éloges, dont le pécule et le costume offerts lors de son départ! :D

Il était très loin d'être un cas isolé, dans la Légion de l'époque, et c'est, pour ce genre de raisons, que le parcours "militaire" de ces "Affreux", surpayés, me fait doucement marrer. Ils passaient leur temps à jouer les bravaches, en roulant des épaules, pour mettre en évidence leurs grades (et leurs salaires!), à l'arrière, mais évitaient soigneusement de se montrer en première ligne, où ils risquaient fort de se prendre une balle dans le dos, de la part de leurs "troupes", à peu de choses près démunies et payées, à l'occasion, avec un lance-pierre, et sachant, aussi, que, la plupart d'entre eux, dès que çà sentait mauvais, se précipitaient vers les passerelles d'accès des avions pour aller chercher un ciel plus clément. Amen! En toute honnêteté, on avait, alors, sans vergogne, racler les fonds de tiroirs des "rebuts" et "laissés pour compte" des armées européennes.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4131
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 11 Fév 2020, 17:02

::Merci:: Loïc.

Ces mercenaires ont fait l'objet d'une drôle d'image populaire entre sordide et romantisme.
Je partage pleinement ton avis.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11077
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 11 Fév 2020, 22:10

Il y a eu des anciens du 1er REP ou de L'OAS qui sont devenus des mercenaires également.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7479
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Siegfried Müller: du front de l'Est au Katanga

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 12 Fév 2020, 00:08

Loïc Charpentier a écrit:
Dans un train de nuit Vintimille-Strasbourg, en 1966, je m'étais retrouvé, à même pas 20 ans révolu, deux ans de service et fraichement promu quartier-maitre, nez à nez, dans le couloir du wagon, au petit matin, avec un tout frais et fort aimable retraité de la Légion, qui rentrait, enfin, en Allemagne (!) et avait envie d'engager la conversation avec un "engagé". Il avait intégré la Légion, à sa sortie d'un camps de PG, et, depuis lors, s'était cogné l'Indo, l'Algérie et le reste, mais était tout fier d'avoir fini caporal-chef - avec une batterie de médailles à faire un honte à un gégène!

Il était très loin d'être un cas isolé, dans la Légion de l'époque, et c'est, pour ce genre de raisons, que le parcours "militaire" de ces "Affreux", surpayés, me fait doucement marrer. Ils passaient leur temps à jouer les bravaches, en roulant des épaules, pour mettre en évidence leurs grades (et leurs salaires!), à l'arrière, mais évitaient soigneusement de se montrer en première ligne, où ils risquaient fort de se prendre une balle dans le dos, de la part de leurs "troupes", à peu de choses près démunies et payées, à l'occasion, avec un lance-pierre, et sachant, aussi, que, la plupart d'entre eux, dès que çà sentait mauvais, se précipitaient vers les passerelles d'accès des avions pour aller chercher un ciel plus clément. Amen! En toute honnêteté, on avait, alors, sans vergogne, racler les fonds de tiroirs des "rebuts" et "laissés pour compte" des armées européennes.


Quelle belle rencontre, Loïc, sinon il y avait à une époque une revue "soldier of fortune", qui recensé les "travaux sous contrats" que l'on pouvait avoir comme job.
La question à ce poser est de savoir pourquoi engager des seconds couteaux pour réaliser de telles missions?
Ils étaient à l'arrière, n'encadraient pas toujours les unités d'autochtones , et formaient plus ou moins les troupes locales.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1399
Inscription: 04 Fév 2016, 23:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  ARDENNE 1945 - CHAMP DE BATAILLE ET SEPULTURES (DAT ?) 
il y a 5 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
il y a 40 minutes
par: coyote 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Aujourd’hui, 15:33
par: coyote 
    dans:  Consultation des documents aux archives 
Aujourd’hui, 15:23
par: Gretsch 
    dans:  Adolf Hitler devait-il porter des lunettes ????? 
Aujourd’hui, 15:13
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1944 A LA FOIRE DU LIVRE DE BRUXELLES (5-8 MARS 2020) 
Aujourd’hui, 14:15
par: Dog Red 
    dans:  Polémique en Tchéquie 
Aujourd’hui, 13:24
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Aujourd’hui, 12:45
par: iffig 
    dans:  [DU 1er janvier au 29 février 2020]:Les panneaux directionnels pendant la SGM 
Aujourd’hui, 11:59
par: Signal Corps 
    dans:  Midway en tournage à Montréal 
Hier, 20:55
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll