Page 1 sur 1

Présentation

Nouveau messagePosté: 19 Déc 2012, 08:00
de Jumbo
Troisième volet de la trilogie des plages "oubliées" du débarquement : Sword.
Tout d'abord quand on évoque Sword, il faut commencer par parler de la 6ème airborne du Major general Gale qui va être larguée à l'est de L'Orne afin de flanquer le débarquement de ce côté pour empêcher toute contre attaque allemande sur le flanc est du débarquement. La mission la plus connue est bien sûr la prise des ponts de Ranville sur l'Orne et Bénouville devenu Pégasus bridge sur le canal de l'Orne par les paras du Major John Howard. L'autre mission impliquant directement Sword est la neutralisation de la batterie de Merville, qui pensait-on pouvait bombarder Sword. Cette mission est confiée au 9th batalion parachute regiment du Lt Colonel Otway.
La plage Sword s'étire sur 8 km de St Aubin sur mer à l'ouest jusqu'à Ouistreham à l'est à l'embouchure du canal de l'Orne. Elle est divisée en 4 secteurs :
Oboe, Peter, Queen avec 3 sous-secteurs green, white, red et enfin Roger avec les mêmes 3 sous-secteurs white, green et red.
En raison de la présence de nombreux récifs au large de Langrune sur mer et Luc sur mer (secteur Oboe) et Lion sur mer (secteur Peter), le débarquement principal s'effectuera sur les 2 derniers secteurs Queen et Roger mais particulièrement concentré sur Queen face à la Brèche-d'Hermanville.
Ce sont les hommes de la 3ème division d'infanterie britannique et 5 groupes de commandos (4,6,8,10,41,45) sous les ordres du Major general Rennie qui sont chargés de débarquer ici. Rappelons la présence des 177 bérets verts du commandant Kieffer au sein du 4 commando de la 1st Special Service Brigade du brigadier Lord Lovat.
L'objectif du débarquement sur Sword est la prise de Caen et de l'aérodrome de Carpiquet...On sait ce qu'il en adviendra ainsi que la jonction avec les troupes débarquées sur Juno à l'ouest et avec la 6ème aurborne à l'est.
Face à l'armada, les Allemands présentent la 716ème division d'infanterie du général Richter. L'AW sur le secteur de Sword se présente sous la forme de 12 WN, dont les plus connus sont le WN 17 (Hillman), WN 12 (Daimler) qui est la batterie du château d'eau à Oustreham (4 canons de 155 sous casemate) et les 3 WN 8-9-10 situés à Riva-Bella. En réserve, la 21.Panzerdivision du général Feuchtinger, cantonnée au sud de Caen. A noter que le Panzergrenadier Regiment 192 parviendra lors d'une contre attaque, à atteindre le rivage entre Luc-sur mer et Lion sur mer. Leurs blindés ayant été détruits et craignant l'encerclement, ils se replient à la faveur de la nuit.
Au soir du 6 juin, les Britanniques ont bien sûr établi une solide tête de pont au nord de Caen au prix de 600 pertes mais il faudra livrer 4 semaines de combat et quasiment raser la ville pour que Caen soit enfin libérée.