Connexion  •  M’enregistrer

Des tireurs d'élite à Omaha?

Bloody Omaha ou l'enfer sur 7 km de plage de sable fin. A partir de 6h30 la Big Red One et la 29ème DI du V ème corps du général Gerow vont subir de très lourdes pertes. Bombardements ratés, chars DD lancés trop loin des côtes et qui coulent, rien ne fonctionne comme prévu. En plus la redoutable 352ème DI allemande est présente sur les lieux.
Au soir du jour J, 34250 hommes auront débarqué sur cette plage.

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de deimos  Nouveau message 01 Jan 2008, 15:28

ça donne l'impression de ne pas être qu'une cible... D'avoir un exhutoire au fait de voir tomber ses amis et de se dire que la prochaine est peut-être pour soi, pour impressionner, qui sait ce qui se passe dans la tête de quelqu'un qui sait que la seule chose qui fait qu'il est encore en vie c'est la chance...


 

Voir le Blog de deimos : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de TOUGH' OMBRES  Nouveau message 01 Jan 2008, 16:03

A Omaha et sur les quatre autres plages d'ailleurs. Pourquoi seulement Omaha ?

Omaha car la plage est en pente douce et les fusils des tireurs d'élite ont une plus longue portée de tir donc une facilité a atteindre les hommes de bunkers


 

Voir le Blog de TOUGH' OMBRES : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de navigant  Nouveau message 01 Jan 2008, 16:17

D'après le témoignage d'un soldat allemand le combat à surtout cessé à omaha à cause des pannes de mitrailleuses qui tiraient sans arrêt pendant des heures et des tirs plus précis des navirs et du manque de blindage de certains bunker que Rommel avait remarqué mais par chance pour les alliés il n'a pas eu les moyens de les renforcer à temps.


 

Voir le Blog de navigant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de usryan  Nouveau message 16 Jan 2008, 23:16

[quote]Normalement ils étaient armés de Springfield [/quote]

Hello, en effet il s'agit de fusil Springfield 1903 A4 monté avec une lunette. Son utilisation est avéré en Normandie d'après quelques photos d'époque mais celà semble être resté très limité à quelques exemplaires seulement sur ce théâtre d'opération.

Amicalement :D


 

Voir le Blog de usryan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Yves  Nouveau message 16 Jan 2008, 23:46

deimos a écrit:ça donne l'impression de ne pas être qu'une cible... D'avoir un exhutoire au fait de voir tomber ses amis et de se dire que la prochaine est peut-être pour soi, pour impressionner, qui sait ce qui se passe dans la tête de quelqu'un qui sait que la seule chose qui fait qu'il est encore en vie c'est la chance...


Bien vu et plutôt d'accord avec toi.
A cela s'ajoute le fait qu'on ne tire pas forcément pour tuer mais aussi pour empêcher celui d'en face de sortir la tête, viser et tirer (on parle parfois de tirs d'interdiction)... d'où l'intérêt de tirer à l'arme légère sur un bunker - personne ne prétend le dégommer par contre cela permet de gêner les actions de ceux qui sont à l'intérieur. Ce n'est jamais agréable d'entendre et de sentir les balles siffler autour de soi...
(je me souviens de mon service militaire et de certains exercices de tirs au cours desquels je rentrais la tête dans les épaules en entendant les balles siffler alors que j'étais à l'opposé des cibles... pour être honnête je pense que même dans un bunker j'en aurais fait de même sachant que je suis la cible...)


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 17 Jan 2008, 02:32

Je suis assez d'accord avec Yves,
Quand j'étais à l'armée et qu'on se battait au Tchad contre les rebelles d'Hissen Habbré, on appelait cette façon de tirer n'importe où ,sans cibles déterminées quand l'un de nous devait bouger par " couvrir la sortie, le déplacement etc." Deux ou trois armes tiraient, de préférence des armes automatiques pendant que l'homme qui devait bouger le faisait. C'était une façon de détourner l'attention de l'adversaire qui se focalisait sur les armes qui tiraient pour pouvoir essayer de déterminer leurs emplacement et ne voyaient le mouvement de l'homme que trop tard; Et puis quand on entends les "abeilles "siffler d'un peu trop près, on rentre non seulement la tête mais le reste aussi et on se fait le plus petit possible car c'est pas très agréable.


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Schwarze Kapelle  Nouveau message 17 Jan 2008, 10:34

@ Savinien :

En France nous appelons les deux catégories : tireur de précision (tireur seul, en appui tactique de son unité, arme légère de calibre commun type 7,62 ou 30-06, tirant jusqu'à 600 m en général) et tireur d'élite (tireur avec binome d'observation et protection, en mission particulière, arme légère ou lourde de gros calibre type 12,7, tirant au delà de 600 m voire jusqu'à 1500-1800 m).

Ceci dit cette notion est très moderne ! A l'époque qui nous intéresse ce que l'on appelait tireur d'élite était des tireurs d'appui tactique, travaillant seuls ou en collaboration avec leur unité (mais pas en en binome), bref nos actuels tireurs de précision.

SK


 

Voir le Blog de Schwarze Kapelle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de BAST  Nouveau message 17 Jan 2008, 12:54

ou tout simplement franc-tireur isolé.
Vasily Grigoryevich Zaitsev, était franc-tireur soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale.
plus comunément dans l'armée française on n'utilise pas le terme sniper mais plustôt les termes de tireurs de précision jusqu'à 800 métres en calibre 7.62 et les tireurs d'élites jusqu'à 1600métres en calibre12.7.
pendant la seconde guerre mondiale les calibres les plus courants étaient celui du fusil d'infantrie classique en 7.92 mm, 30.06, .303, ... .


 

Voir le Blog de BAST : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 17 Jan 2008, 13:39

Zaitsev répondait plus à l'appellation actuelle de snipper, c'est-à-dire un tireur d'élite embusqué qui attends l'opportunité d'une cible éventuelle; Les Allemands étaient bons à ce petit jeu et les GI's en ont fait les frais pendant les jours qui suivirent le débarquement. Je n'ai pas beaucoup entendu parler d'une réciprocité chez les Américains


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de BAST  Nouveau message 17 Jan 2008, 15:20

ok pourtant franc-tireur isolé est aussi utilisé.
je ne l'ai pas inventé, je l'ai vu sur Wipikédia.


 

Voir le Blog de BAST : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers OMAHA BEACH




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a 11 minutes
par: coyote 
    dans:  Croisement de parcours... 
Aujourd’hui, 06:56
par: Belchasse 
    dans:  L'Italie de Mussolini. Vingt ans d'ère fasciste. 
Aujourd’hui, 04:50
par: pili 
    dans:  80° Anniversaire Août 1939 : Le pacte Germano-Soviétique 23/08/1939 
Aujourd’hui, 03:31
par: François Delpla 
    dans:  OPÉRATION COBRA 1944 
Aujourd’hui, 00:34
par: thucydide 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Hier, 23:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Les colonies françaises en 1940 
Hier, 23:31
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 22:36
par: Aldebert 
    dans:  avant mai 1940 
Hier, 22:34
par: dynamo 
    dans:  [DU 1er JUILLET 2019 au 30 AOÛT 2019] Les véhicules militaires à croix rouge 
Hier, 20:04
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll