Connexion  •  M’enregistrer

La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de FreedomHi  Nouveau message 02 Fév 2022, 08:27

Bonjour,

Même si nous ne comptons que le nombre d'avions produits pendant la drôle de guerre, nous pouvons constater que la France a construit 1 557 avions entre septembre 1939 et avril 1940.

Cependant, le 10 mai matin, l'AdA n'avait que 369 chasseurs monomoteurs opérationnels déployés dans la Zone d'Opérations Nord (ZOAN) et la Zone d'Opérations Est (ZOAE). 140 chasseurs supplémentaires se trouvaient dans le sud de la France, dont le premier groupe de chasseurs D.520. En outre, il n'y avait que 72 bombardiers opérationnels et 23 avions d'assaut dans les régions ZOAN/ZOAE.

Flight Officer
Flight Officer

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 101
Inscription: 07 Mar 2021, 16:00
Région: HKSAR
Pays: HKSAR

Voir le Blog de FreedomHi : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 02 Fév 2022, 09:32

Productions industrielles insuffisantes dans de nombreux domaines considérés à tort comme "accessoires" aussi bien les hélices que les radios
les viseurs d'armes ou les appareils de contrôles pour tableaux de bord..... en réalité manque de nécessaire de production :machines outils et main d'oeuvre qualifiée.....même des objets faciles à produire comme les mines sortent au compte goutte

vétéran
vétéran

 
Messages: 3374
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de coyote  Nouveau message 02 Fév 2022, 10:29

Bonjour

Bien d'accord avec Alfred. Ajoutons quelques points d'importance et ce ne sont certainement pas les seuls:

Les appareils étaient répartis sur tout le territoire et non principalement sur le front NE
Il faut faire la différence entre les avions 'bons de guerre' soient étant complets et donc opérationnels et ceux qui attendent des pièces de rechange et qui mettent trop de temps à arriver

N'oublions jamais qu'en France il n'y avait pas de 'service' chargé de rapporter des avions neufs des usines. C'était les pilotes qui devaient aller chercher par le train ou en voiture et donc faisaient office de convoyeurs.
et, les avions ainsi ramenés étaient quelquefois encore incomplets voire sans leur armement (sic).

Aberrant direz vous et pourtant bien réel !

Entre temps, du fait de l'avance allemande, les pilotes partis d'un terrain de campagne ne pouvaient s'y reposer car pilotes et mécaniciens avaient déménagé sur un autre terrain ...l'échelon roulant ne suivait pas rapidement, loin de là !
Pendant ce temps (et il était long) ces équipages manquaient en escadrille forcément

Une dotation théorique en escadrille est vraie "sur le papier" mais pas sur le terrain pour des raisons diverses telles les pannes (mécaniques ou électriques etc..)

Il n'était pas question pour le Haut commandement de faire " monter" des groupes de chasses ou de bombardement et de Recco du sud vers le nord. La tension avec notre voisin transalpin n'incitait pas à dégarnir le sud .

TOUT était mal et/ou désorganisé en 40. Le rôle des quelques Dewoitine est au final assez marginal (je sais .. Le Gloan dans le midi)

Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet et je te recommande l'excellente lecture "L'Armée de l'Air dans la tourmente" de Feu, Patrick Falcon anciennement maître de conférence au Service Historique de l'AA . Je recommande sans modération ;)
Bernard

"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." M Audiard

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11772
Inscription: 17 Oct 2018, 10:07
Région: Trégor Finistérien
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de coyote  Nouveau message 02 Fév 2022, 11:37

Re bonjour Freedom-Hi

Pour tout savoir sur notre Armée de l'air au cours de ces mois cruciaux

Image

Des faits, rien que des faits avec des vérités remises à la bonne place !!
Bernard

"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." M Audiard

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11772
Inscription: 17 Oct 2018, 10:07
Région: Trégor Finistérien
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Gretsch  Nouveau message 02 Fév 2022, 14:36

L'ouvrage de Patrick Facon est incontournable sur le sujet. On peut y ajouter en complément diverses contributions de Philippe Garraud :

https://www.cairn.info/publications-de- ... --6366.htm

Effectivement, beaucoup d'avions étaient construits mais pas équipés... Les équipementiers n'avaient pas été nationalisés, eux, et se trouvaient devoir fournir pour certains d'entre eux (je pense aux instruments de vol, par exemple) parfois l'ensemble de la production. Difficile de suivre la cadence des constructeurs aéronautiques lorsque les moyens de production de l'entreprise ne sont pas adaptée.

Pascal

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 407
Inscription: 31 Déc 2008, 15:57
Localisation: Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Gretsch : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 02 Fév 2022, 15:42

Gretsch a écrit:Effectivement, beaucoup d'avions étaient construits mais pas équipés... Les équipementiers n'avaient pas été nationalisés, eux, et se trouvaient devoir fournir pour certains d'entre eux (je pense aux instruments de vol, par exemple) parfois l'ensemble de la production. Difficile de suivre la cadence des constructeurs aéronautiques lorsque les moyens de production de l'entreprise ne sont pas adaptée.


Si je comprends bien, les équipements comme les instruments de vol, radios, systèmes de visée, etc. étaient sous-traités à des firmes dont la taille ne permettait pas de suivre la production des grandes industries aéronautiques ?
Problème classique du "goulot d'étranglement" ?

En 1939-40, est-ce propre à la France ?
(sans forcément comparer à l'Allemagne qui elle prépare la guerre).
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16634
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de coyote  Nouveau message 02 Fév 2022, 17:00

Pour ce qui est de la France, c'est ça !

A titre d'exemple, pour la Chasse, les appareils pouvaient être équipés de deux types de collimateurs Baille Lemaire ou d'un type de collimateur l'OPL RX 39 et ce, pour le même avion. Ceci supposait des réglages différents ainsi qu'un mode d'emploi différent . Ces réglages et adaptations sont 'pointus' , demandent de l'expérience. En vol, le pilote ne fait pas de réglages dans le feu de l'action, c'est impossible alors si le montage et/ou le réglage au sol n'a pas été effectué pile poil, je vous laisse imaginer la visée à 200 m...

Pour ce qui est des radios, certains pilotes de chasse (mais pas qu'eux) avaient des radios défectueuses voire inopérantes alors imaginez deux secondes le pilote qui aperçoit une formation ennemie et ne peut en aviser son chef ou qui que ce soit d'ailleurs si ce n'est en battant des ailes pour attirer l'attention des copains tout en faisant des signes cabalistiques du bras et des mains... Pas terrible tout de même.

Pendant ce temps, l'ennemi est déjà tombé sur la patrouille française lors d'une première passe.

La RAF quant à elle, volait sur un type de chasseur le Hurricane qui était l'avion de chasse du moment (printemps 40) ce qui facilite grandement l'entretien et la formation sur le type.
L'industrie aéronautique britannique n'a pas souffert des maux que son homologue français a connu. Les Hurricane et plus tard les Spitfire arrivaient en unité complets et mis à part un réglage éventuel des armes de bord , étaient opérationnels très rapidement.
Bernard

"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." M Audiard

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11772
Inscription: 17 Oct 2018, 10:07
Région: Trégor Finistérien
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 02 Fév 2022, 17:12

Je vais répondre oui parce que ce pays n'était plus ce qu il avait été,jl n'avait pas suivi le développement de certaines techniques,il avait pris du retard.......Notre dette de guerre et les conséquences de la crise mondiale qui touchent la France à partir de 1931 ne permettent pas d'investir comme il serait nécessaire d'autant plus que les entreprises françaises sont fortement concurrencées par des pays plus évolués et développés en techniques industrielles ..USA Allemagne Grande Bretagne Tchécoslovaquie sans compter pour le bas de gamme le japon qui commence à pointer le nez pour les montres par exemple.Pour les avions la pléthore d'avions alliés construits pour l'offensive prévue de 1919 a eu comme conséquence une demande quasi nulle de nouveaux modèles pendant près de 5 ans..Encore heureux que le marché civil absorbait une petite partie des stocks modifiés Le marché allemand était reparti de rien à partir du début des années 1930 grandes usines neuves,machines outils neuves produites en Allemagne seconde place mondiale pour cette branche de produits

vétéran
vétéran

 
Messages: 3374
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 02 Fév 2022, 17:21

Je vais faire un parallèle avec une situation que j'appréhende mieux et qui ne me paraît pas tellement différente quant au principe général.

C'est forcément hors sujet.

La 11th US Armored Division
Un an durant les hommes s'entrainent aux USA sur des véhicules complètement dotés.
Octobre 1944 la division débarque en Angleterre avec des chars tout neufs sortis d'usine.
Toutes les armes et composantes sont en pièces détachées enduites de Cosmolene dans des caisses séparées pour les préserver durant le voyage.
Trois semaines durant, chaque équipage de char nettoie scrupuleusement chaque pièce, les sèche puis les huiles avant de les monter sur leur Sherman.

Comparaison n'est pas raison mais on s'imagine rarement ce long travail de mise en oeuvre préalable (après ces 3 semaines de montage ont encore suivi un mois de rodage des engins).

Fin du hors sujet.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16634
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: La raison du faible nombre d'avions opérationnels dans l'Armée de l'air ?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 02 Fév 2022, 17:29

Euh pour un ignare.
Un léger HS
C'est quoi du Cosmolene ? Une colle à base de pétrole et qui sert à protéger certaines pièces ?
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 91040
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Suivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L’avancée allemande s’est arrêtée au bout de combien de Km ? 
il y a 40 minutes
par: bltedouard 
    dans:  NA1. L’attaque du port d’Alger par les nageurs Gamma de la Decima Mas 
Aujourd’hui, 00:23
par: dynamo 
    dans:  Le Quiz-Suite 3 
Aujourd’hui, 00:01
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [du 1er décembre 2022 au 31 janvier 2023 ]:Visages de soldats, femmes et enfants de la SGM. 
Hier, 22:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Viaduc ferroviaire de Lixhe 
Hier, 18:19
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Début de la coupe du monde de foot au Qatar aujourd'hui 
Hier, 18:09
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Contre-Attaque de la 21e Panzer ? 
Hier, 17:46
par: Loïc Charpentier 
    dans:  walkie-talkie 
Hier, 16:52
par: Dog Red 
    dans:  La 2e DB et le char tigre 
Hier, 15:19
par: bltedouard 
    dans:  MERSSERSCMITT BF 109 E.1 .JG52 Ulrich STEINHILPER . Sept. 40 .Calais 
Hier, 12:55
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Scroll