Page 1 sur 2

Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 22 Avr 2018, 22:23
de Manu
Bonjour,

En 1914 les Allemands n'ont pas envahi les Pays-Bas. Pourquoi l'ont-ils fait en 1940 ?

J'avais lu quelque part que c'était parce qu'ils craignaient que les Britanniques s'en servent pour installer des bases aériennes. Ça me semble un peu fantaisiste.

Avez-vous des infos à ce sujet ?

A+

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 23 Avr 2018, 05:27
de Dog Red
Les ponts de Maastricht me semblent un élément tactique essentiel de l'invasion des Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le plan de bataille belge est clair : abandonner l'Ardenne (zone industriellement et démographiquement de peu d'intérêt pour la poursuite de la guerre), au sud de la Meuse, et établir la première ligne principale de défense sur la Meuse (et tenir Liège ; bassin industriel et sidérurgique essentiel à la poursuite de la guerre).

Or, au nord de Liège, Maastricht et ses ponts se trouvent à un jet de pierre de la frontière allemande et peuvent être pris, sans coup férir, par une action rapide. Une fois la Meuse hollandaise franchie, ne reste plus que le Canal Albert pour déboucher dans les plaines belges jusqu'à Bruxelles.

Le Canal Albert est franchissable par 3 ponts défendus par le fort d'Eben Emael dont il faudra se saisir (ponts) et neutraliser (le fort) par des opérations aéroportées puis tenir en attendant la relève par 2 divisions Panzer qui auront franchi la Meuse à Maastricht.

Ensuite, le Heeresgruppe B pénétrera massivement en Belgique attirant à lui le gros du corps de bataille allié provoquant le déséquilibre rendu fatal par la traversée de l'Ardenne.

De mémoire, il y a également la raison stratégique de poursuivre la guerre contre la Grande-Bretagne en s'assurant des bases sur le littoral hollandais... raison rendue caduc par la chute de la France. Le littoral français étant finalement préféré aux Pays-Bas.

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 23 Avr 2018, 11:36
de Prosper Vandenbroucke
Bonjour Manu,
Je +1 avec Dog Red dans son analyse et il ne faut pas oublier que déjà lors de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne tenta le "plan Schlieffen". Ce plan prévoyait un investissement de la France via la Belgique mais ne réussit pas en son entièreté.
Adolf Hitler estima qu'un attaque de la France via la seule Belgique était assez limite et ordonna, par conséquence' qu'il fallait y inclure le territoire hollandais, si pas tout entier, du moins les provinces du sud-hollandais, fut-il nécessaire pour cela de passer outre à la neutralité néerlandaises. En procédant de la sorte AH avait également des vues sur les Indes Néerlandaises, important producteur de pétrole, dont finalement les japonais profitèrent le plus.
Il y avait également le fait que l'occupation des Pays-Bas empêcherait qu'une force britannique importante puisse intervenir et passer à l'attaque de la région industrielle allemande de la Ruhr. Il ne faut pas perdre de vue non plus, mais c'est plus accessoire, que la Luftwaffe pouvait profiter des aérodromes hollandais pour procéder aux bombardements sur l'Angleterre.
Voilà pour mon avis
Bien amicalement
Prosper :cheers: :cheers:

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 23 Avr 2018, 18:51
de alain adam
Bonsoir ,
Au dela de la considération tactique du canal Albert et d'Eben Emael ( qui s’avère effectivement être une clef sur la zone jusqu'au PFL- fortifications de Liège ) , j'avais apporté quelques autres éléments de compréhension dans un autre fil :

Plaçons nous maintenant dans la situation Allemande .
Belgique , Hollande et Suisse sont neutres .
Les seules options pour attaquer les alliés ( sans violer la neutralité de ces pays ) sont donc d'attaquer de face la ligne Maginot . Aucune opération aérienne d'envergure n'est possible sur la GB ( les neutres refusent le survol de leurs pays ) et depuis Mulhouse jusqu’à Longwy se trouve le très solide GA2 Français .
Il est donc évident qu'une opération dans le Benelux ou en Suisse est indispensable pour percer le front .
La Suisse , outre le fait qu'elle permettait de blanchir les fonds du Reich , présentait la difficulté de ne pas autoriser de manœuvres élaborées du fait de sa géographie et les Français avaient de toute façon prévu deux armées dans le secteur pour venir en aide aux helvètes .
Pour pouvoir utiliser le potentiel des forces mobiles, il devenait donc évident :
1) qu'a minima il fallait violer la neutralité du Luxembourg ( mais cela autorisait les Français a renforcer avec des masses de troupes situées plus au nord , puisque les positions les plus au nord auraient été protégées par la neutralité de la Belgique .
2) violer la neutralité de la Belgique , mais c’était s'exposer a une entrée en guerre de son voisin la Hollande et risquer un débarquement de troupes sur les arrières du front Allemand ( JE RAJOUTE : et donc a minima immobiliser des effectifs le long de la frontière néerlandaise )
3) attaquer de concert la Hollande, la Belgique et le Luxembourg , et se préparer a faire face aux unités mécanisées et motorisées alliées qui ne manqueraient pas de venir à l'aide .

La 3e solution était évidente et c'est celle qui fut retenue , il ne fallait pas être médium pour le deviner . En cela , Gamelin avait bon , ne lui manquait que la date de l'offensive .
C'est par contre, l'attaque en deux temps qui a été un coup fatal pour l'armée Française , et le positionnement au niveau du Luxembourg de 80% des blindés Allemands corrects , pendant que les forces "leurres" envoyées dans le Benelux étaient surtout composées de blindés légers. J'ai déjà expliqué en détail la disproportion des forces des panzer divisions .
Le manque de réserves au niveau du Luxembourg , pendant que s'endormaient paisiblement de nombreuses troupes derrière la ligne Maginot , et que d'autres faisaient la course dans le Benelux pour arriver les premiers au contact de l'ennemi a crée un réel déséquilibre du front allié , fragilisant son centre , qui était justement l'endroit visé pour percer .
Si les Français avaient pu d'office éliminer le risque Italien et l'attaque de la Suisse , une nouvelle armée aurait pu être positionnée la ou elle manquait, rendant la partie "jouable" pour les alliés .
Mais la , pour le coup , il aurait fallu vraiment être médium ...
Si les alliés commençaient a avoir des doutes sur les actions des Suisses, il n'en restait pas moins qu'un assaut Allemand dans cette zone , couplé avec une attaque Italienne aurait pu causer des soucis . Il n’était donc pas possible de dégarnir ce front .


Amicalement ,
Alain

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 23 Avr 2018, 20:34
de Dog Red
Fall Gelb, on se le rappellera, connaîtra plusieurs rebondissements dans sa conception.

Après la chute de la Pologne, certains généraux hésitent à envisager de violer la neutralité du Benelux et ses possibles conséquences diplomatiques (en 1914, la violation de la neutralité belge avait provoqué l'entrée en guerre du Royaume-Uni).

Le 27 novembre 1939, HITLER intime à ses généraux qu'il compte bien violer la neutralité de la Belgique et des Pays-Bas : "La neutralité de la Belgique et de la Hollande n'a aucune importance. Personne ne nous reprochera de l'avoir violée dès que nous aurons remporté la victoire." Voilà qui est sans appel.

La conception de départ de Fall Gelb envisge l'occupation du Benelux et du nord de la France avant tout pour prévenir une action des Alliés, notamment contre la Ruhr (peut-être est-ce cela que Manu a lu, du moins partiellement) et dans un deuxième temps mener une guerre aéro-navale contre la Grande-Bretagne.

Ce qui évoluera au fur et à mesure des reports du déclanchement de l'opération, c'est le centre de gravité ; pas la question de l'invasion des Pays-Bas.

Source (entre autres) : "Histoire de l'armée allemande - 1939-1945", Philippe MASSON

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 24 Avr 2018, 03:48
de pili
Sans vouloir "étaler ma science"; pourquoi les Pays-Bas ? Parce qu'Hitler avait une partie de son cerveau qui ne fonctionnait pas bien. Le cerveau est très complexe. On peut être "intelligent" et "être fou" en même temps. Obsessions quand tu nous tiens ! :?:
Après les Pays-Bas, le reste du Monde !

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 24 Avr 2018, 04:49
de Dog Red
pili a écrit:Sans vouloir "étaler ma science"; pourquoi les Pays-Bas ? Parce qu'Hitler avait une partie de son cerveau qui ne fonctionnait pas bien. Le cerveau est très complexe. On peut être "intelligent" et "être fou" en même temps. Obsessions quand tu nous tiens ! :?:


Pardon ??? :?: :?: :?:

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 24 Avr 2018, 08:22
de Tarpan
Les pays bas : Les Pays-Bas (en néerlandais : Nederland), en forme longue le Royaume des Pays-Bas (en néerlandais : Koninkrijk der Nederlanden), sont un pays d'Europe de l'Ouest, frontalier avec la Belgique au sud et l'Allemagne à l'est.

Culture et langue gérmanique, voisin et SURTOUT stratégiquement façade avec l'Angleterre et la mer du Nord, (qui sera continué au nord par le danemark (plus ou moins insignifiant et la Norvége pour tenir toutes les côtes d'Europe du Nord.)

En effet la possibilité d'une présence britannique au pays bas n'est pas à écarter aprés l'invasion de la Belgique.

De plus la tache n'était pas trop ardue et la proie peu dangereuse (une semaine de combat !)

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 24 Avr 2018, 10:28
de Dog Red
Tarpan a écrit:En effet la possibilité d'une présence britannique au pays bas n'est pas à écarter aprés l'invasion de la Belgique.


Les Pays-Bas tenaient à leur neutralité. Elle leur avait permis d'échapper à la boucherie de la Grande Guerre, après tout.
Je ne sais pas si les Néerlandais auraient accueilli les Britanniques chez eux, les propulsant de fait en première ligne du conflit (la Belgique avait refusé l'entrée du BEF et des Français en Belgique dès 1939 et même refusé toute planification interalliée pour prix de sa neutralité. Un prix finalement trop lourd).

Mais à Berlin, la menace d'un débarquement allié aux Pays-Bas était une raison suffisante.

Tarpan a écrit:De plus la tache n'était pas trop ardue et la proie peu dangereuse (une semaine de combat !)


Oui sans doute mais il ne faut pas prendre de haut le courage des soldats bataves.

La prise des pont de Maastricht ne fut pas la partie de plaisir imaginée par les Allemands. Les ponts sautèrent à leur nez et à leur barbe et la traversée de la Meuse pas nécessairement une partie de plaisir qui aurait pu faire capoter la traversée du canal Albert si la contre-attaque belge avait été rapide et énergique à cet endroit (viewtopic.php?f=126&t=43688&p=568938&hilit=maastricht#p568938). La propagande à outrance autour du raid de Eben Emal servira de diversion pour ne pas évoquer certains échecs comme l'investissement du "réduit hollandais" par les Fallschirmjägern qui ne fut pas non plus une promenade de santé (La Luftwaffe y concéda des pertes importantes... comme un avertissement dont il ne sera pas tenu compte en Crète l'année suivante).

C'est le bombardement de terreur de Rotterdam, le 14 mai, qui résigna les Hollandais à capituler. Privée d'aviation, la Hollande allait voir ses villes rasées les unes après les autres. Ce n'était pas tenable.
Après le bombardement de terreur de Varsovie en 1939 et le futur Blitz de l'automne 1940, les Allemands venaient de lancer une guerre de bombardement dont ils finiraient par être les premières victimes...

Re: Pourquoi les Pays-Bas ?

Nouveau messagePosté: 24 Avr 2018, 11:05
de Tarpan
+1 sur toute la ligne et je ne denie pas le courage des soldats Hollandais qui firent preuve de bravoure aussi face aux japonais, mais force et de constater que vaincre le France était pour le GQG allemand un pari trés risqué, presque inespéré en tout cas dans ces conditions, j'en conclu donc que pour disperser des troupes même pour faire La Diversion qui ménérait à la victoire espérée, l'Allemagne ne considérait pas la hollande comme un adversaire sérieux.
La BEF était engagée et resterait au sud, l'Aviation néerlandaise c'est 176 appareils obsolétes et moins de 300000 hommes soit en gros moins du quart d'une armée polonaise.