Connexion  •  M’enregistrer

Renseignement Allemand en 1940

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 23 Aoû 2017, 20:37

alain adam a écrit:Suite de l''analyse ...


L’erreur Allemande est donc non seulement numérique , en surestimant le dispositif Français , mais également qualitative , ou là les forces françaises sont clairement sous estimées .
.....

Au bilan , les Allemands avaient identifié 6 divisions et une brigade ( dont une division de cavalerie ), face a une réalité de 8 divisions et une brigade ( dont deux de cavalerie ) . La sous estimation s’aggrave en observant qu’il y a une division d’active de plus et une division de cavalerie de plus .
....

Donc ils n’avaient pas l’information que toutes les divisions de cavalerie étaient passées sur le modèle DLC ( mi hippomobile , mi motorisée ) .

Si l’on résume la situation du front Français , sans détailler les fronts des 3e,4e,5e et 8e armée , les Allemands avaient estimé :
7e Armée ( identifié comme faisant partie du BEF ) : 2 DIM , 1 DLC , 1 DI Act , 1 DI B
BEF : 9 DIW
1e Armée : 2 DLM , 1 DIM , 5 DI Act , 1 DI A , 1 DI B
9e Armée : 3 DI Act , 3 DI A , 4 DI B , 1 BS
2e Armée : 1 DLC , 1 BS , 2 DI Act , 1 DI A , 1 DI B
Reserve mobile sud : 2 DCR et 1 DI B

Réalité
7e Armée : 2 DIM , 1 DLM , 1 DI Act , 2 DI B
BEF : 8 DIW
1e Armée : 2 DLM , 2 DIM , 4 DI Act , 1 DI B ( 1e DIM ajoutée , située sur ses arrières )
9e Armée : 2 DI Act , 2 DLC , 2 DI A , 2 DI B , 1BS
2e Armée : 2 DLC , 1 BC , 3 DI Act , 1 DI A , 2 DI B
Reserve mobile sud : 3 DCR , 1 DIM


TOTAL renseignements Allemands : 2 DCR , 2 DLM , 2 DLC , 3 DIM , 9 DIW , 11 DI Active , 5 DI Reserve A , 8 DI Reserve B , 2 Bde cav = 42 divisions +2 Bde
TOTAL Dispositif Français : 3 DCR , 3 DLM , 4 DLC , 5 DIM , 8 DIW , 10 DI Active , 3 DI Reserve A , 7 DI Reserve B , 2 Bde Cav = 43 divisions + 2 Bde

L’évaluation est donc similaire en terme de nombre de divisions, bien qu’incorrectement répartie sur le front .
Mais il n’en va pas de même si l’on compte :
- Les unités mobiles ( DCR,DLM,DLC,DIM,DIW ) : 18 / 23 ( 5 divisions de plus dans la réalité )
- Les unités blindées ( DCR,DLM ) : 4 / 6 ( 2 divisions de plus dans la réalité )
- Les unités semi-blindées ( DLC ) : 2 / 4 ( 2 divisions de plus dans la réalité )
En terme d’évaluation de blindés , à la louche , l’erreur des allemands représente: ( sans compter les chars d’infanterie en GBC )
1 DCR = 160 chars
1 DLM = 190 chars et 121 AM
2 DLC = 2 x ( 16 chars et 45 AM )
Soit environ 382 chars et 211 automitrailleuses (ou équivalent ) .

......

Amicalement ,
Alain



Et bien Alain, c'est assez incroyable ! Vous tordez définitivement le cou à cette prétendu 5è colonne, et on se demande vraiment comment on a pu perdre la bataille de France quand on voit les forces que nous alignions!!! :?

Ce manque d'efficacité du renseignement vient t-il du fait que les Français n'utilisaient quasiment pas la radio, d'où une difficulté pour localiser les unités? ::dubitatif::

Encore bravo ! ::alatienne::
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17692
Inscription: 04 Fév 2017, 15:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 23 Aoû 2017, 21:50

kfranc01 a écrit:
alain adam a écrit:Suite de l''analyse ...


L’erreur Allemande est donc non seulement numérique , en surestimant le dispositif Français , mais également qualitative , ou là les forces françaises sont clairement sous estimées .
.....

Au bilan , les Allemands avaient identifié 6 divisions et une brigade ( dont une division de cavalerie ), face a une réalité de 8 divisions et une brigade ( dont deux de cavalerie ) . La sous estimation s’aggrave en observant qu’il y a une division d’active de plus et une division de cavalerie de plus .
....

Donc ils n’avaient pas l’information que toutes les divisions de cavalerie étaient passées sur le modèle DLC ( mi hippomobile , mi motorisée ) .

Si l’on résume la situation du front Français , sans détailler les fronts des 3e,4e,5e et 8e armée , les Allemands avaient estimé :
7e Armée ( identifié comme faisant partie du BEF ) : 2 DIM , 1 DLC , 1 DI Act , 1 DI B
BEF : 9 DIW
1e Armée : 2 DLM , 1 DIM , 5 DI Act , 1 DI A , 1 DI B
9e Armée : 3 DI Act , 3 DI A , 4 DI B , 1 BS
2e Armée : 1 DLC , 1 BS , 2 DI Act , 1 DI A , 1 DI B
Reserve mobile sud : 2 DCR et 1 DI B

Réalité
7e Armée : 2 DIM , 1 DLM , 1 DI Act , 2 DI B
BEF : 8 DIW
1e Armée : 2 DLM , 2 DIM , 4 DI Act , 1 DI B ( 1e DIM ajoutée , située sur ses arrières )
9e Armée : 2 DI Act , 2 DLC , 2 DI A , 2 DI B , 1BS
2e Armée : 2 DLC , 1 BC , 3 DI Act , 1 DI A , 2 DI B
Reserve mobile sud : 3 DCR , 1 DIM


TOTAL renseignements Allemands : 2 DCR , 2 DLM , 2 DLC , 3 DIM , 9 DIW , 11 DI Active , 5 DI Reserve A , 8 DI Reserve B , 2 Bde cav = 42 divisions +2 Bde
TOTAL Dispositif Français : 3 DCR , 3 DLM , 4 DLC , 5 DIM , 8 DIW , 10 DI Active , 3 DI Reserve A , 7 DI Reserve B , 2 Bde Cav = 43 divisions + 2 Bde

L’évaluation est donc similaire en terme de nombre de divisions, bien qu’incorrectement répartie sur le front .
Mais il n’en va pas de même si l’on compte :
- Les unités mobiles ( DCR,DLM,DLC,DIM,DIW ) : 18 / 23 ( 5 divisions de plus dans la réalité )
- Les unités blindées ( DCR,DLM ) : 4 / 6 ( 2 divisions de plus dans la réalité )
- Les unités semi-blindées ( DLC ) : 2 / 4 ( 2 divisions de plus dans la réalité )
En terme d’évaluation de blindés , à la louche , l’erreur des allemands représente: ( sans compter les chars d’infanterie en GBC )
1 DCR = 160 chars
1 DLM = 190 chars et 121 AM
2 DLC = 2 x ( 16 chars et 45 AM )
Soit environ 382 chars et 211 automitrailleuses (ou équivalent ) .

......

Amicalement ,
Alain



Et bien Alain, c'est assez incroyable ! Vous tordez définitivement le cou à cette prétendu 5è colonne, et on se demande vraiment comment on a pu perdre la bataille de France quand on voit les forces que nous alignions!!! :?

Ce manque d'efficacité du renseignement vient t-il du fait que les Français n'utilisaient quasiment pas la radio, d'où une difficulté pour localiser les unités? ::dubitatif::

Encore bravo ! ::alatienne::


Attention ...
Je signale juste que les renseignements Allemands n’étaient pas au fait des mouvements de troupes, des améliorations etc .
Donc ils ont crée leurs plans en fonction de ces informations .
Pour autant ils avaient eu des fuites sur le plan dyle-breda ( il me faudra un peu plus de travail pour le résumer ) et donc savaient que les forces Françaises allaient se projeter dans le Benelux , ce qui augmentait la potentialité de réussite d'une percée au centre du dispositif .

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 24 Aoû 2017, 07:34

Trés interessant, ::Merci:: beaucoup pour ce travail et cette démonstration ::chapeau - salut::

vétéran
vétéran

 
Messages: 4096
Inscription: 28 Mar 2016, 22:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de brehon  Nouveau message 24 Aoû 2017, 10:36

Bonjour,
alain adam a écrit:Pour autant ils avaient eu des fuites sur le plan dyle-breda ( il me faudra un peu plus de travail pour le résumer ) et donc savaient que les forces Françaises allaient se projeter dans le Benelux , ce qui augmentait la potentialité de réussite d'une percée au centre du dispositif .

Que les Allemands soient au courant d'une situation qu'ils ont délibérément provoquée, cela parait normal. C'est le contraire qui eut été étonnant.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9453
Inscription: 14 Déc 2009, 16:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Aoû 2017, 12:03

brehon a écrit:Que les Allemands soient au courant d'une situation qu'ils ont délibérément provoquée, cela parait normal. C'est le contraire qui eut été étonnant.


Les détails seraient quand même intéressants, si Alain les a... ou toi peut-être ?
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13981
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 24 Aoû 2017, 21:30

Bonjour ,
Je précise que mon intervention est un peu longue , mais qu'elle devrait renseigner quelques personnes sur la problématique du renseignement et ses impacts éventuels aussi bien en terme de stratégie générale que sur la psychologie des stratèges .


Le niveau de renseignement Allemand identifie clairement une forte concentration d'unités mobiles au nord du dispositif Français .
Ils n'ont donc aucun doute sur l'entrée sur le couloir Belge des forces alliées , leur inconnue étant plus probablement de l'endroit ou allait se fixer la ligne défensive une fois la frontière franchie ( plan Escaut , Dyle-Breda etc ... )
Le tour de passe passe ( ayant des impacts hautement négatifs par la suite) consistant a redéployer la 7e Armée Française au nord est complètement passé a la trappe pour les Allemands .
Il s 'attendaient donc a une résistance plus solide en perçant a travers les Ardennes s'ils continuaient en direction de Paris ( avec la problématique des 2 DCR localisées derrière la 2e Armée ) , mais visaient très probablement de glisser entre la 7e ( qui n’était plus la ) et la 9e Armée en s'orientant vers le nord-nord-ouest une fois le front percé , afin d'encercler l'aile gauche Française et le BEF .
Au passage , il faut signaler que ce mauvais niveau de renseignement Allemand a du augmenter la crainte d'une contre attaque venant du sud lorsque la Panzerwaffe s'est beaucoup avancée en France .
( cf discussions sur le haltbefehl )
Les erreurs de positionnement et de capacités de l'armée Française vont perdurer tout le mois de mai et des "surprises" comme par exemple la tentative de la 4e DCR à Crecy/Serre ( 19 mai ) : présence de chars inconnue , unité inconnue , vont encore en ajouter aux doutes et craintes , même si stratégiquement, cet assaut n'eu pas de réel impact , la DCR devant s'évacuer d'elle meme , étant trop désolidarisée du reste des troupes alliées , et risquant ainsi son propre encerclement .
Mais revenons aux renseignements Allemands .
Ce n'est que vers le 10 juin qu'une nouvelle analyse détaillée de l'armée Française va sortir , et celle ci est beaucoup plus réaliste que celle effectuée courant avril .
Pour autant , a cette date , les effectifs Français ont fondu , mais de nouvelles unités ont fait leur apparition dans les listings .
Un dernier état sera mis a jour le 26 juin ( de mémoire ) , avant que l'on commence a procéder au démantèlement de l'armée Française pour la transformer en armée d'armistice .
J'ai prévu de longue date de faire un comparatif entre les visions d'avril/ juin/fin des combats et la réalité de l'armée Française ( que je connais un tantinet , n'oublions pas que j'administre le site atf40.fr :) ) mais je n'en ai toujours pas trouvé le temps , car il faut tout saisir puis laisser excel faire les comparatifs , mais cela représente pas mal de données ( au bas mot entre 100 et deux cent pages a numériser de façon méthodique ) .
A cela il faut ajouter que les Allemands ont crée des ODB pour toutes les unités alliées et la aussi , on trouve quelques "perles" . Mais d'une façon générale , ils faisaient plus d'erreurs en ne connaissant pas l'existence d'unités , plutôt que ne pas savoir comment elles étaient organisées .

Relisant quelque uns de mes vieux dossiers aujourd'hui , je suis tombé sur un état des forces blindées françaises début juin , qui si il était tombé dans les mains des Allemands leur aurait fait froid dans le dos .
Au premier juin 1940 , et uniquement pour l'infanterie( ne sont pas compris les chars de cavalerie des DLC et DLM ) , l'armée Française disposait encore d'environ 1200 chars modernes disponibles ( + 200 en réparation ) et 1200 chars FT disponibles ( +250 en réparation ) . Ce qui veut dire que l'armée Française avait encore autant de chars modernes disponibles que l'armée Allemande a cette date !
( qui comptait a cette période un bon millier de chars en réparation , + environ 650 perdus définitivement ) .
Il me semble avoir lu une évaluation Allemande de fin mai 1940 , qui estimait la force blindée Française ( restante ) réduite a 1500 chars dont la moitié de FT ( il faudra que je retrouve les chiffres exacts ) . Si je ne me trompe pas , donc , les Allemands ont encore fait une erreur d'évaluation des potentialités de l'armée Française ( 2400+450 vs 1500 ) début juin , et la campagne avait commencé depuis une vingtaine de jours . Donc leur niveau de renseignement ne s'améliorait pas vraiment .

Il est a signaler que , outre les quelques divisons manquantes ( et pour cause, de formation récente ) , les allemands ont aussi fait de grosses erreurs sur la localisation précise des divisions d'active , reserve A et reserve B . Ça n'a l'air de rien comme ça , mais une division d'active sera beaucoup plus dure a vaincre qu'une série A et une série A plus résistante qu'une série B .
Les systèmes Allemands de réserve sont légèrement différents des systèmes Français , et il est important de comprendre en quoi , car c'est peut etre ça qui n'a pas alerté suffisement les Allemands sur l'importance de bien situer les unités , au moins pour l'active et la reserve A .

La ou les Français vont établir un seul type d'ODB(*) pour toutes les divisions d'infanterie , quelle que soit la série ( comprendre : même quantité de matériel de chaque sorte , même quantité d'hommes , de chevaux etc ) , les Allemands ont crée des variantes d'ODB selon la levée divisionnaire , en fonction du matériel qu'ils avaient en stock ( ou projetaient d'avoir dans les prochaines semaines/mois ) . Il arrive aussi que l'on ait des variantes dans une même welle , entre deux divisions ne suivant pas la même Kstn ( modèle organisationnel ) .
En bref, vous le comprennez , c'etait un véritable "bordel couvré" chez les Allemands , ou deux divisions etant cote a cote n'avaient pas forcément le meme matériel .
Ainsi , et par exemple , une division de Welle 3 ne sera potentiellement pas organisée et dotée comme une division de Welle 7 .

Ceci n'existe pas en France, mais il y a cependant pénurie de matériels modernes , et la livraison s'effectue en priorité aux unités d'active , puis série A , puis série B , puis territoriaux etc .
Du coup , une division de série B se retrouve souvent avec du matériel ancien ( mortiers Stokes au lieu de Brandt par exemple , ou encore canon de 75mm en antichar au lieu de 47mm ) , et qui plus est , ses effectifs sont les réservistes les plus âgés devant entrer dans l'armée de "ligne" ( les réels plus agés iront dans les régiments de pionniers et forces régionales/territoriales ) .
Du coup , une division d'infanterie d'active , même non motorisée (**), a un potentiel combatif beaucoup plus haut qu'une division de série B .

La grosse nuance a comprendre, s'il y en a une , c'est que dans l'armée Française on fixe un effectif répondant a une mission , qui puisse etre effectué aussi bien avec du matériel datant de 14/18 que moderne . Dans l'armée Allemande , on intègre dans chaque modèle organisationnel la notion de l’équipement ( en adaptant parfois les effectifs ) , ce qui démultiplie les modèles d'organisation . Il n'existe qu'une arme , dans l'armée Française , qui suit cette organisation selon le matériel , c'est l'artillerie ( et on comprends pourquoi ) . Bien entendu les organisations des bataillons de chars vont légèrement différer selon le type de char employé , mais l'on reste sur grosso modo trois types ( *** ) : chars légers anciens ( FT ) , chars légers modernes ( R35 , H35 , FCM36 , D1, D2 ) , chars moyens ( B1bis ). Il y a des petites variantes dans l'organisation des BCC selon leur emploi ( avec ou sans char de servitude etc ) , mais ce n'est pas l'objet de ce fil , aussi je ne vais pas déborder du sujet .

Vous êtes maintenant en mesure de comprendre pourquoi le positionnement précis des divisions Françaises peut avoir un énorme impact sur les combats . Si le renseignement Allemand informe qu'il n'y a que des divisions de série B dans un secteur , et que les troupes tombent sur des unités d'active , cela va changer la donne ...

Je précise que je donne la part mauvaise aux renseignements Allemands dans ce fil , mais que les Français disposaient eux aussi d'informations plus que maigrichonnes sur les forces Allemandes .
Et l'avancée rapide va encore diminuer la qualité des renseignements, des deux cotés , l’état major Français en arrivant même a "perdre" des divisions , puis les retrouvant ensuite a des kilomètres de la position supposée ... Certains ont du s'arracher les cheveux durant cette courte campagne ...

Mais bref, tout cet exposé n'a qu'une conclusion : les plans conçus par les Allemands ( Fall Gelb et Fall Rot ) reposaient sur des informations erronées ( au moins en partie ) , sous-estimant bien souvent les capacités des forces alliées , mais surtout ayant la caractéristique de ne pas positionner correctement les éléments "dur" de l'armée opposée , jusqu’à imaginer une armée entière a certains endroits alors qu'elle n'y était plus . Bien entendu , je ne remets pas en cause le fait que la France ait perdu cette bataille , mais j'insiste sur le fait que les Allemands voyaient le loup la ou il n'y était pas , et inversement . Ces quelques éléments , qui semblent peu connus ( d’après les commentaires que j'ai eu sur ce fil , il semblerait que mes propos soient novateurs - pas faute d'avoir proposé a des éditeurs d'en faire un article :) ) , cassent beaucoup d'idées reçues et surtout alimentent un aspect qui est souvent négligé par les auteurs modernes , car ils ne se repositionnent pas dans l'information disponible a l'époque , que l'on peut nommer par le terme "brouillard de guerre" .

J’espère avoir été assez clair dans mes explications , n’hésitez pas si vous avez des questions .

Amicalement ,
Alain



(*) il existe une vieille polémique de "vieux spécialiste France 40" : la ou les documents officiels ne font apparaître qu'un organigramme/tableau d'organisation pour la division d'infanterie type "nord-est" , il existe cependant une variante qui n'a pas d'identification officielle . Il s'agit de quelques divisions d'infanterie de série B , parfois abusivement nommées série C , qui sont encore moins dotées de matériel que leurs comparses de série B . Elles sont faciles a identifier : au lieu d'avoir un régiment d'artillerie de 75 et un régiment d'artillerie de 105/155 , elle ne disposent que d'un régiment mixte , et ce sont les 54e,55e,60e,61e,62e,63e,67e et 71e . Sans entrer dans la polémique , on peut cependant établir de façon nette que ces divisions avaient un potentiel encore plus faible que les autres divisions de série B , et avaient une mobilité très réduite . Cf listing divisionnaire ici : http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/france.html

(**) Dans l'armée Française les divisions motorisées ont de motorisé tout ... sauf les trois régiments d'infanterie ! Chaque division d'infanterie reçoit l'appui d'un groupe de transport dédié ( qui n'est pas rattacher organiquement ) afin d'effectuer ses mouvements . Lorsque la division est statique , l'avantage est que l'on peut utiliser le groupe de transport pour faire autre chose .

(***) a titre anecdotique , il existe un autre modèle , celui du 51e BCC ( ou BCL ) doté de chars FCM2C , de la 3e Armée
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 24 Aoû 2017, 21:39

J'aime bien la remarque *** !
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8026
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 24 Aoû 2017, 23:12

Bonjour Alain !

Je n'ai jamais lu un tel propos, aussi clair, de la situation ! Bravo à vous et un grand merci ! ::Merci::

Cela mériterai d'être publié ! Mais ce n'est guère vendeur j'imagine, et possiblement polémique !!! Pourquoi pas un article dans la revue, excellente, publié sur ce forum?!? Bon, je ne suis pas le rédacteur en chef.... mais je pense que tout le monde en conviendra, votre analyse est quand même très convaincante ! ;)

Je reprend un fil trouvé sur ATF40, et le met en perspective avec votre analyse:
"A cette question de warnerzaz
1- selon certains témoignages, les allemands semblaient avoir les plans détaillés des ouvrages et fortifications françaises les long de la Meuse et même sur l Escaut. .. est ce vrai et qu elle a été l'importance du travail des services d'espionnage allemands.
Vous répondiez:
Pour la réponse a ta premiere question , j'ai en ma possession nombre d'archives allemandes, et oui , il semble qu'ils étaient très bien renseignés , mais leurs renseignements ne dépassent pas 20/30 km après la ligne de front . "

Quelle était la 'finesse' de ces renseignements ? J'imagine que vu le peu d'effort mis à camoufler les ouvrages, de simple reconnaissance aérienne a du leur en apprendre beaucoup... voir de simple promenade avant guerre ! Et pas besoin de se promener du côté ou se trouvait les ouvrages, ils étaient très bien visible du côté Allemand !!!

Bien amicalement ! :cheers:
Bernard
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17692
Inscription: 04 Fév 2017, 15:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 25 Aoû 2017, 07:51

::applause2:: ::applause2:: ::applause2::

Merci Alain, aprés lecture de cet étonnant résumé : châpeau pour le travail ::chapeau - salut:: , analyse peu courante et qui jette un autre éclairage sur ce triste événement. De plus j'y vois au premier abord deux réflexions : 1) notre commandement fut vraiment totalement incapable et dépassé (hallucinant ). 2) ces éléments viennent renforcer assez considérablement ce que toi même, moi et pas mal d'autres pensent des raisons du Haltbefehl, à savoir en priorité une raison militaire car que d'eau au moulin de la "sacré trouille :D " du coté teuton aprés le chaud bouillant Arras !

::Merci::

+1 avec Kfranc : voilà une analyse qui mérite vraiment publication, il y a matière et impact sérieux sur la vision des événements, encore bravo

Bertrand

vétéran
vétéran

 
Messages: 4096
Inscription: 28 Mar 2016, 22:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: Renseignement Allemand en 1940

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 25 Aoû 2017, 12:16

Bonjour ,
On trouve dans les archives Allemands de la documentation sur les ouvrages défensifs Français , Belges et Hollandais .
Selon l'ancienneté des ouvrages, il y aura plus ou moins d'information .

Ci-dessous par exemple , un plan correspondant a l'ouvrage du Hochwald , qui me touche tout particulièrement , puisque j'ai effectué mon service militaire dans la base radar de Drachenbronn , qui a été implantée en utilisant cet ouvrage .
Le plan est accompagné d'un texte détaillant l'armement de chaque bloc ( on distingue des lettres sur le plan , chacune correspond a un bloc ) .
Si la précision n'est pas ultime et que l'on a pas d'idée du réseau sous terrain dans cette documentation , le fossé antichar et le positionnement des blocs est clairement identifié .

Image

Dans d'autres cas les descriptifs peuvent etre tres precis ( effectifs, armement etc ) , et on peut avoir des plans de galeries comme ci-dessous .

Image

D'une façon générale , le front depuis la Suisse jusqu'au Luxembourg est assez bien connu , sur une bande suivant la frontière disons d'une trentaine de kilomètres .
Apres , il faut faire confiance aux reconnaissances aériennes , aux écoutes et a l'espionnage ( j'ai un cas précis , ou une partie d'un roll contient ... des documents Français de la 8e Armée qui ont été volés ) , et donc , plus on s'éloigne du front , plus le nombre de points d’interrogation augmente .
Par contre, je n'ai pas la maturité nécessaire sur le sujet pour "donner une note" au renseignement Allemand , mais je crois avoir fait la démonstration plus haut que l’état major allemand avait quand même bon nombre d'informations erronées pour toutes les troupes se situant loin du front direct avec les troupes Allemandes .

Ah au fait , j'ai relu un manuel daté de mai 1940 détaillant l'organisation de l'armée Française , et ils étaient bien resté sur l'organisation de la cavalerie telle qu'elle existait en 1939 , en n'ayant pas vu la transformation en DLC ( pourtant ils avaient eu connaissance des 4e et 5e divisions legeres , crées début 40 ) .


Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  HG Süd. Bataille d'Ouman. 16 juillet-6 août 1941 
Aujourd’hui, 01:26
par: alfa1965 
    dans:  La 196e compagnie du 6e régiment de génie 
Aujourd’hui, 00:55
par: Kilkenny 
    dans:  Sur les traces des Chasseurs Ardennais 
Hier, 23:50
par: luc-luc 
    dans:  LE QUIZ 
Hier, 23:06
par: coyote 
    dans:  [du 1er AOUT au 30 septembre 2021]: Front de l’Est (suite) 
Hier, 21:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Girls and Panzer 
Hier, 20:01
par: Lusi 
    dans:  Bataille Schoppen Janvier 1945 
Hier, 10:47
par: overlord06 
    dans:  L'inculpation d'un ex-gardien de camp nazi,espoir de justice pour les déportés de Marseille 
Hier, 10:30
par: pierma 
    dans:  quiz chars 
Hier, 09:12
par: Didier 
    dans:  Petite réflexion au sujet du pétrole du Caucase et le III° Reich. 
Hier, 08:27
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll