Connexion  •  M’enregistrer

De la Meuse à la Manche

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR:

De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Soxton  Nouveau message 10 Juil 2017, 01:24

Je suis étonné par la rapidité de l'avance allemande après le franchissement de la Meuse. Il a fallut environ une semaine pour atteindre la Manche.

Le 10 mai, à l'aube, la Luftwaffe (aviation allemande) bombarde les aérodromes belges et hollandais, et largue ses parachutistes vers Rotterdam. À 6 h 30, le général Gamelin ordonne l'exécution de la manœuvre Dyle-Breda. Les avant-gardes blindées du groupe d'armées Billotte, en contact dès le soir avec l'ennemi vers Tirlemont, couvrent l'installation de ses divisions sur la position de Gembloux. Parallèlement, de leur côté, les troupes aéroportées allemandes et les panzers – soutenus par 1 300 chasseurs et 1 300 bombardiers –, occupent plusieurs ponts sur le canal Albert et le fort d'Eben-Emaël, submergent le camp retranché de Liège ; le le 12 mai au soir, elles atteignent la Meuse à Dinant, Houx et Sedan.

Le 13, les corps blindés de Schmidt (à Dinant), de Rheinhardt (à Monthermé) et de Guderian (à Sedan) franchissent la Meuse. À Dinant et à Houx, les forces de von Kluge trouvent les passages faiblement tenus par les avant-gardes de la IXe armée française (sous le commandement du général Corap) retardée dans ses mouvements par le manque de moyens de transport rapides. Prise de front et de revers dans un combat inégal, la IXe armée
est bientôt disloquée (13-16 mai) et perd la liaison avec la IIe armée, elle-même enfoncée à Sedan et rétablie au prix de très durs combats sur une ligne Le Chesne-Stonne-Beaumont.

Dès lors, la brèche est largement ouverte, par laquelle font irruption les blindés allemands vers la mer : ils atteignent le 20 mai Abbeville, non sans avoir rencontré de vigoureuses résistances, notamment à Montcornet (contre-attaque de Charles de Gaulle) et sur l'Oise. Mais, déjà, depuis le 17 mai, Anvers, dont la couverture n'existait plus depuis la cessation de la lutte par la Hollande (15 mai), est tombée et les Alliés, abandonnant Bruxelles le 18, se sont repliés sur l'Escaut, Lille et Dunkerque.

L'occupation d'Arras le 23, de Boulogne le 24, de Calais le 25 consacre un encerclement définitif des armées du Nord, malgré les efforts de Weygand (successeur de Gamelin depuis le 19 mai) pour ressouder vers Bapaume les deux tronçons de ses forces.


Source : Larousse http://www.larousse.fr/encyclopedie/div ... nce/120118

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 468
Inscription: 13 Fév 2016, 00:19
Région: LYON
Pays: France

Voir le Blog de Soxton : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 10 Juil 2017, 09:38

L'exploitation très rapide par les Panzer d'une percée d'un front était inscrite dans les instructions et les hauts responsables militaires français le savaient.Il avait été démontré au printemps 1938 lors d'une manoeuvre que la manière de fonctionner d'une armée organisée comme en France ne permettait aucun recours.Dès la rupture du front,définitive le 14 mai,les Alliés étaient cuits.Nous avions eu deux années pour réformer en profondeur notre fonctionnement qui aurait du obtenir une réactivité en puissance très rapide.....Or,trois jours étaient nécessaires pour que la 1ère ligne reçoive du GQG la réponse à une question,la réaction à une information cruciale comme les points atteints par l'avance allemande..........Lenteur extrême du cheminement des informations et des ordres en retour...

vétéran
vétéran

 
Messages: 1331
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Soxton  Nouveau message 25 Juil 2017, 22:59

Après le franchissement de la Meuse par l'armée allemande, Halder écrit dans son journal :
Journée assez désagréable. Le Führer est terriblement nerveux. Effrayé par son propre succès. Il craint de prendre des risques et aurait plutôt tendance à nous freiner.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 468
Inscription: 13 Fév 2016, 00:19
Région: LYON
Pays: France

Voir le Blog de Soxton : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 26 Juil 2017, 05:54

Soxton a écrit:Après le franchissement de la Meuse par l'armée allemande, Halder écrit dans son journal :
......Il craint de prendre des risques et aurait plutôt tendance à nous freiner.


N'est-ce- pas plutôt une sorte d'entraînement aux "manoeuvres diplomatiques" à venir??
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3998
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 26 Juil 2017, 17:42

Bonjour,
Quand le "front" avait explosé, le 14 mai, à Sedan, il n'y avait rien de sérieux, derrière, pour tenter d'enrayer la progression allemande.

Comme l'a indiqué Alfred, le réseau de communications et l'organisation de la chaine décisionnaire française n'étaient plus dans l'air du temps. Sans chercher la caricature, il avait été conçu sur la base de la guerre de position de 14-18. Il suffit de se rappeler que le moindre char allemand, disposait d'un équipement radio "émetteur-récepteur", même si sa portée était limitée à, à la louche, 3 bornes. Le premier chef de compagnie venu, pouvait contacter son état-major régimentaire avec des matériels plus puissants.

Vous allez me dire, que c'est du cinéma et, en plus, une comédie sans prétention, mais, quand Robert Lamoureux passe son temps, dans la 7ème Cie, à s'arrêter dans le premier troquet, pour téléphoner à sa hiérarchie, c'est, malheureusement, très crédible. La discussion ""André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" est, aussi, exemplaire, sur la confusion qui avait, alors, régné, dans le secteur de Sedan, parmi les troupes françaises.

Les Ardennes n'étaient pas sensées être franchissables par des unités blindées, la Belgique et le Luxembourg étaient, officiellement, neutres - même, si, en 1914, les Allemands ne s'étaient pas gênés de passer par la Belgique... d'où notre montée en Belgique, dès le 10 mai! -. A l'ouest, le gros de nos forces (françaises), à l'est, la Ligne Maginot, entre les deux, une "petite" portion de frontière jouxtant des "Neutres". Il n'y avait pas de raison d'y accumuler des troupes de catégorie A, qui auraient pu faire défaut dans l'éventualité d'une offensive ennemie majeure, via la Belgique - d'autant qu'elle a eu lieu (Heeresgruppe B) -.

En plus, d'après des interrogatoires d'officiers allemands de haut-rang, effectués par les Américains, à la fin du conflit, les allemands avaient simulé, par leurs transmissions, quelques jours avant le 10 mai, la mise en place d'une armée au grand complet, dans le secteur de Sarrebrück (en face de Ligne Maginot).

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1798
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 26 Juil 2017, 21:21

Dès que mon père arrivait à l'endroit assigné pour tenir un carrefour avec ses deux pièces de 47, pour couvrir la retraite pendant quelques temps,il allait tout de suite à la poste la plus proche pour que la demoiselle des Postes se débrouille pour obtenir une liaison avec son commandement...Il me disait"Ces filles auraient du être médaillées car dans l'immense pagaille qui régnait c'était les seules à leur poste et capables d'obtenir des liaisons et parfois d'inestimables renseignements"

vétéran
vétéran

 
Messages: 1331
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 26 Juil 2017, 22:39

Loïc Charpentier a écrit:Bonjour,
Quand le "front" avait explosé, le 14 mai, à Sedan, il n'y avait rien de sérieux, derrière, pour tenter d'enrayer la progression allemande.

Comme l'a indiqué Alfred, le réseau de communications et l'organisation de la chaine décisionnaire française n'étaient plus dans l'air du temps. Sans chercher la caricature, il avait été conçu sur la base de la guerre de position de 14-18. Il suffit de se rappeler que le moindre char allemand, disposait d'un équipement radio "émetteur-récepteur", même si sa portée était limitée à, à la louche, 3 bornes. Le premier chef de compagnie venu, pouvait contacter son état-major régimentaire avec des matériels plus puissants.

Vous allez me dire, que c'est du cinéma et, en plus, une comédie sans prétention, mais, quand Robert Lamoureux passe son temps, dans la 7ème Cie, à s'arrêter dans le premier troquet, pour téléphoner à sa hiérarchie, c'est, malheureusement, très crédible. La discussion ""André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" est, aussi, exemplaire, sur la confusion qui avait, alors, régné, dans le secteur de Sedan, parmi les troupes françaises.

Les Ardennes n'étaient pas sensées être franchissables par des unités blindées, la Belgique et le Luxembourg étaient, officiellement, neutres - même, si, en 1914, les Allemands ne s'étaient pas gênés de passer par la Belgique... d'où notre montée en Belgique, dès le 10 mai! -. A l'ouest, le gros de nos forces (françaises), à l'est, la Ligne Maginot, entre les deux, une "petite" portion de frontière jouxtant des "Neutres". Il n'y avait pas de raison d'y accumuler des troupes de catégorie A, qui auraient pu faire défaut dans l'éventualité d'une offensive ennemie majeure, via la Belgique - d'autant qu'elle a eu lieu (Heeresgruppe B) -.

En plus, d'après des interrogatoires d'officiers allemands de haut-rang, effectués par les Américains, à la fin du conflit, les allemands avaient simulé, par leurs transmissions, quelques jours avant le 10 mai, la mise en place d'une armée au grand complet, dans le secteur de Sarrebrück (en face de Ligne Maginot).


Tout cela est vrai , mais je me dois de rappeler :
- certains chars Français étaient eux aussi dotés de TSF , parfois uniquement des récepteurs, parfois des émetteurs uniquement en graphie , pour d'autres en phonie . La portée reste très similaire au matériel Allemand , entre 1 et 4 km selon les modèles
- les transmissions militaires Françaises devaient fonctionner :
1) par liaison filaire autonome ( comprendre qu'une unité de transmission posait elle même les câbles ) , non reliée au réseau national
2) par liaison TSF phonique ou graphie utilisant des mots clefs ou une certaine cryptographie convenue a l'avance , des plans carrelés spécifiquement etc
3) par pigeons voyageur ( si disponibles ) au cas ou les deux méthodes précédentes étaient impossibles
4) par estafettes physiques , transmettant des documents papiers ( il y avait de toute façon obligation de confirmation d'un ordre par estafette moto ou VL )
- l'organisation des transmissions Française n'avait rien a envier aux transmissions allemandes . Cela remontait la chaîne de commandement en partant de poste a portée réduite , pour aller jusqu'aux unités de transmission qui disposaient de postes TSF a longue portée pour pouvoir communiquer avec le commandement de corps , d'armée etc .
- le réel écart existant entre les Allemands et les Français a l'époque consistait dans le fait que les transmissions de petites unités Allemandes avec des avions volant dans le secteur était possible , ce qui ne l’était pas chez les Français . Il y avait donc quasi impossibilité pour les Français d'obtenir un appui feu de l'armée de l'air en quelques minutes . Tout cela était en général relayé par les avions "mouchards" qui étaient rattachés aux unités de pointe . Il y en avait aussi chez les Français , en nombre plus faible , mais dont le rôle était plus la liaison et la reconnaissance par exemple pour l'artillerie , que de coordonner de l'appui feu de forces aériennes ... s'il y en avait eu de disponibles dans le secteur , n'ayant pas déjà une mission a remplir ...

Dans le cas precis qui nous intéresse , lorsqu'une armée recule , et qu'elle ne dispose pas de tous ses moyens de transmission , l'utilisation du réseau national téléphonique a été effectué , et on aurait eu tort de s'en priver . Ceci dit , ce réseau pouvait être facilement espionné par l'ennemi , tout comme les transmissions TSF en phonie .
Si l'on observe en détail les archives allemandes au niveau des transmissions , on constate que chaque unité d'une même division devait utiliser une fréquence donnée, que chaque unité avait un nom de code , il en va de même pour les lieux etc . Car oui , certaines unités françaises disposaient de récepteurs longue portée avec des opérateurs bilingues, capables d'espionner les échanges radio des allemands , d'autant plus utile que ceux ci avaient tout misé sur la TSF .
Pour en revenir a la série de film "la 7e compagnie " on a quelques scènes ou les personnages partent dérouler un câble de liaison téléphonique , c'était , en campagne , l'une des premières taches a effectuer lorsqu'une unité prenait un nouvel emplacement afin d’être en liaison avec toutes les unités subordonnées , point d'appui etc ; mais également , dans le cas d'une unité de transmission comme c’était le cas dans ces films , d'assurer la liaison avec le PC divisionnaire afin de transmettre les informations reçues par les unités organiques .

Il faut y voir inconvénients et avantages :
-Le réseau filaire assure une sécurité quasi complète concernant les échanges vocaux , mais est susceptible d’être détruit par bombardement , qu'il soit d'artillerie ou d'aviation . Il demande par ailleurs un temps d'installation selon le terrain et les distances de liaison (*) . Dans le cas ou ces liaisons sont prévues a l'avance ( type fortifications ) , elles sont protégées par du béton ou enterrées profondément , ce qui assure une continué de communication entre les différents éléments d'un secteur défensif , sans que l'ennemi ne soit au courant de rien et ne puisse rien intercepter .
-Le réseau phonique ( TSF ) n'assure quasi aucune sécurité ( peut être écouté par l'ennemi ) , mais ne demande aucune infrastructure a consolider lors de mouvements .
Comme il n'existait pas encore de processeurs pour crypter les transmissions , les messages devaient donc contenir des mot clefs connus uniquement par l'utilisateur .
( On se souvient , pour l'anecdote , de l'utilisation dans le pacifique d'indiens américains pour que les japonais ne puissent pas comprendre les échanges radio )
-Enfin , les transmissions en graphie ( morse ) , si elles ont l'avantage d'une portée très allongée par rapport a la phonie , nécessitent plus de temps pour transmettre des ordres / informations , mais peuvent tout de même conserver un petit niveau de sécurité en utilisant des mots clef .

(*) Le Gal Bourguignon , qui avait proposé toute une série de variantes d'utilisation du char FT , avait proposé un FT dérouleur de câble téléphonique ( en fait il s'agissait d'une remorque attelée au char ) . Sur le principe , un premier char FT avec une lame disposée a l'avant du char devait creuser une mini tranchée d'environ 30/40 cm , le char dérouleur passait ensuite et déposait le câble dans la tranchée , et un troisième char arrivant derrière , disposant d'une lame type bulldozer rebouchait la tranchée . Tout cela devait pouvoir s'opérer a vue de nez entre 3 et 5 km/h


Amicalement ,
Alain

vétéran
vétéran

 
Messages: 1918
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de pierma  Nouveau message 27 Juil 2017, 19:01

Alfred a écrit:Dès que mon père arrivait à l'endroit assigné pour tenir un carrefour avec ses deux pièces de 47, pour couvrir la retraite pendant quelques temps,il allait tout de suite à la poste la plus proche pour que la demoiselle des Postes se débrouille pour obtenir une liaison avec son commandement...Il me disait"Ces filles auraient du être médaillées car dans l'immense pagaille qui régnait c'était les seules à leur poste et capables d'obtenir des liaisons et parfois d'inestimables renseignements"

ça va plus loin que ça. Après la rupture de la ligne Weygand par les Allemands, l'état-major en est réduit à les localiser et à suivre leur progression en appelant les demoiselles des Postes.
Qui sont effectivement restées à leur poste au milieu de la débacle.

vétéran
vétéran

 
Messages: 668
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Soxton  Nouveau message 27 Juil 2017, 23:30

pierma a écrit:Après la rupture de la ligne Weygand par les Allemands, l'état-major en est réduit à les localiser et à suivre leur progression en appelant les demoiselles des Postes.


Quel rapport avec "De la Meuse à la Manche" ?
La rupture de la ligne Weygand c'est après le mois de mai, n'est-ce pas ?
Je suppose qu'il existe des fils adaptés à votre propos.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 468
Inscription: 13 Fév 2016, 00:19
Région: LYON
Pays: France

Voir le Blog de Soxton : cliquez ici


Re: De la Meuse à la Manche

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 28 Juil 2017, 17:35

Soxton a écrit:
pierma a écrit:Après la rupture de la ligne Weygand par les Allemands, l'état-major en est réduit à les localiser et à suivre leur progression en appelant les demoiselles des Postes.


Quel rapport avec "De la Meuse à la Manche" ?
La rupture de la ligne Weygand c'est après le mois de mai, n'est-ce pas ?
Je suppose qu'il existe des fils adaptés à votre propos.


Lorsque l'on cite les écrits d'un membre on les cites complètement

ça va plus loin que ça. Après la rupture de la ligne Weygand par les Allemands, l'état-major en est réduit à les localiser et à suivre leur progression en appelant les demoiselles des Postes.
Qui sont effectivement restées à leur poste au milieu de la débâcle.


Donc et à mon avis, Pierma a tout simplement voulu citer les demoiselles des Postes comme exemple. Elles sont en effet restés à leurs postes lorsque l'état-major de l'Armée n'était plus en mesure de suivre quoi que ce soit!!!!!
Certes l'attaque de la "ligne" Weygand se situe plus tard dans le temps (Fall Rot - 5 juin 1940), mais la situation était alors aussi confuse qu'en mai 1940
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61238
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Fascisme, nazisme, autoritarisme. N. éd. 
il y a 2 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 13 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 57 minutes
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 08:55
par: Didier 
    dans:  Le gouvernement fantoche de Flensburg 
Aujourd’hui, 02:32
par: massassi1 
    dans:  LE HALTBEFEHL (suite) 
Aujourd’hui, 02:09
par: Soxton 
    dans:  Auvergne : maquis de Giat (63) ou Maquis Marius Pireyre alias "Duranton" 
Aujourd’hui, 00:39
par: thucydide 
    dans:  Les plus grandes batailles du front de l'Est 
Hier, 22:44
par: thucydide 
    dans:  Berlin 1945-1989 
Hier, 20:47
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche sur munitions emportées par un P-47 
Hier, 19:46
par: Richelieu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium et 4 invités


Scroll