Connexion  •  M’enregistrer

Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 06 Mai 2017, 22:20

Loïc Charpentier a écrit:
alain adam a écrit:Dans l'emploi , la reconnaissance ( AMR ) n'effectue que .. de la reconnaissance des lieux , et est sensée reculer si un ennemi est détecté . Sa mission , n'est surtout pas le combat , a contrario des Pz I encore très nombreux dans la panzerwaffe , qui ont peu ou prou les mêmes caractéristiques .


La reconnaissance et l'éclairage, au sein des Infanterie-Divisionen, était la mission de l'Aufklärungs-Abteilung divisionnaire ( groupement d'éclairage), unité dont l'Arme de rattachement était les Schnelle Truppen. C'était, avec les unités antichars, Panzer-Abwehr-Abteilungen - renommée Panzerjäger-Abtn, début 1940 - et Panzerjäger-Kompanien, la seule qui était motorisée (Kradschützen-Kompanie : motos, side-cars & quelques véhicules légers non blindés), au sein des divisions piétonnes.
Leur équivalent, dans les Panzer-Divisionen, était la Panzer-Aufklärungs-Abteilung, qui, elle, alignait, en plus des matériels précédents, des compagnies de véhicules de reconnaissance blindés (Panzer-Spähwagen), "légers" à deux essieux et "lourds" à 4 essieux, armés de MG et/ou de canons de 2 cm automatiques. Les Panzer-Aufklärungs-Abteilungen avaient la particularité d'intégrer une compagnie lourde (Pak + Infanterie-Geschütze, Granatwerfer) et une section du génie d'assaut ; de ce fait, si leur mission première était, également, la reconnaissance, en évitant, si possible, l'engagement, elles disposaient des moyens nécessaires pour riposte. Au fil du conflit, l'armement et l'effectif des Panzer-Aufklärungs-Abteilungen se renforcera pour en faire de véritables unités de combat de l'avant.

Image

En 1940, les Panzer I étaient, presque tous, en dotation dans les Panzer-Regimenter ; ils couraient, toujours, le risque de tomber nez-à-nez avec un canon antichar ou un blindé, mais, en général, les allemands évitaient, dans la mesure du possible, de les engager en toute première ligne. Malgré tout, la Panzerwaffe en perdra 227 (40%!) sur les 556, engagés le 10 mai 1940 (un réassort de 36 Pz. I supplémentaires sera effectué entre le 20 mai et le 3 juin 1940)


Salut Loïc ,
je pense que tu as mal interprété mes propos , je ne disais pas que les Pz I étaient dans les unités de reconnaissance de l'armée Allemande , mais que les AMR33/35 étaient similaires a ce blindé sur un plan technique / capacités .
La grosse différence se situe dans le fait que chez les Français , le blindé était utilisé pour la reconnaissance , accompagné de "cavaliers" sur motos , alors que chez les allemands , le blindé était en dotation des compagnies légères de chars .

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de pierma  Nouveau message 07 Mai 2017, 17:34

Loïc Charpentier a écrit:La reconnaissance et l'éclairage, au sein des Infanterie-Divisionen, était la mission de l'Aufklärungs-Abteilung divisionnaire ( groupement d'éclairage), unité dont l'Arme de rattachement était les Schnelle Truppen. C'était, avec les unités antichars, Panzer-Abwehr-Abteilungen - renommée Panzerjäger-Abtn, début 1940 - et Panzerjäger-Kompanien, la seule qui était motorisée (Kradschützen-Kompanie : motos, side-cars & quelques véhicules légers non blindés), au sein des divisions piétonnes.
Leur équivalent, dans les Panzer-Divisionen, était la Panzer-Aufklärungs-Abteilung, qui, elle, alignait, en plus des matériels précédents, des compagnies de véhicules de reconnaissance blindés (Panzer-Spähwagen), "légers" à deux essieux et "lourds" à 4 essieux, armés de MG et/ou de canons de 2 cm automatiques. Les Panzer-Aufklärungs-Abteilungen avaient la particularité d'intégrer une compagnie lourde (Pak + Infanterie-Geschütze, Granatwerfer) et une section du génie d'assaut ; de ce fait, si leur mission première était, également, la reconnaissance, en évitant, si possible, l'engagement, elles disposaient des moyens nécessaires pour riposte. Au fil du conflit, l'armement et l'effectif des Panzer-Aufklärungs-Abteilungen se renforcera pour en faire de véritables unités de combat de l'avant.

Quand je lis ça je me dis que les Allemands avaient vraiment fait un travail de réflexion approfondi sur tous les "détails" de leur nouvelle conception de la guerre.

C'est réfléchi, sans doute bien étudié en manoeuvres... La France militaire avait en face d'elle des professionnels qui, pour commencer, la devançaient de deux têtes intellectuellement.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1677
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 07 Mai 2017, 18:11

Guderian travaillait déjà la question avant 1933....Il est fort possible que cette réflexion et ces essais aient commencé dans les camps d'entrainement en Ukraine et en Russie avec des officiers soviétiques comme premiers spectateurs .C'était le développement de la théorie de Fuller en quelque sorte :pour détruire les centres de commandement,mission essentielle pour la réussite selon lui,il fallait bien les localiser et les toucher par des actions en profondeur

vétéran
vétéran

 
Messages: 2563
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 08 Mai 2017, 10:42

Bonjour,

Roco, à juste raison, m'a, discrêtement, fait remarqué que je m'étais planté, à propos des Infanterie-Divisionen, car leur Aufklärungs-Abteilung n'intégrait pas de Kradschützen-Kompanie (compagnie motocycliste), mais uniquement une Radfahrkompanie (compagnie cycliste) et un Reiterzug ( peloton de cavalerie). Comme rien n'est simple avec la Heer, Burkhart Müller-Hillebrand, dans le tome 1 de sa trilogie Das Heer 1933-1945, indique à l'Aufklärungs-Abteilung d'une Infanterie-Division (1. Welle) - de mémoire, 36 divisions -, une dotation théorique de 50 motocyclettes et 28 side-cars. :D

Image

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5225
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Heurts et malheur de l'Armée française en 1940

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 10 Mai 2017, 20:42

pierma a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:La reconnaissance et l'éclairage, au sein des Infanterie-Divisionen, était la mission de l'Aufklärungs-Abteilung divisionnaire ( groupement d'éclairage), unité dont l'Arme de rattachement était les Schnelle Truppen. C'était, avec les unités antichars, Panzer-Abwehr-Abteilungen - renommée Panzerjäger-Abtn, début 1940 - et Panzerjäger-Kompanien, la seule qui était motorisée (Kradschützen-Kompanie : motos, side-cars & quelques véhicules légers non blindés), au sein des divisions piétonnes.
Leur équivalent, dans les Panzer-Divisionen, était la Panzer-Aufklärungs-Abteilung, qui, elle, alignait, en plus des matériels précédents, des compagnies de véhicules de reconnaissance blindés (Panzer-Spähwagen), "légers" à deux essieux et "lourds" à 4 essieux, armés de MG et/ou de canons de 2 cm automatiques. Les Panzer-Aufklärungs-Abteilungen avaient la particularité d'intégrer une compagnie lourde (Pak + Infanterie-Geschütze, Granatwerfer) et une section du génie d'assaut ; de ce fait, si leur mission première était, également, la reconnaissance, en évitant, si possible, l'engagement, elles disposaient des moyens nécessaires pour riposte. Au fil du conflit, l'armement et l'effectif des Panzer-Aufklärungs-Abteilungen se renforcera pour en faire de véritables unités de combat de l'avant.

Quand je lis ça je me dis que les Allemands avaient vraiment fait un travail de réflexion approfondi sur tous les "détails" de leur nouvelle conception de la guerre.

C'est réfléchi, sans doute bien étudié en manoeuvres... La France militaire avait en face d'elle des professionnels qui, pour commencer, la devançaient de deux têtes intellectuellement.


Pierma , Je t'invite a lire les organigrammes des unités de reconnaissance des divisions d'infanterie motorisées françaises avant de t'avancer autant :)
http://www.atf40.fr/ATF40/divers/GRDI%20moto%20am.pdf

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  HG Süd. Bataille d'Ouman. 16 juillet-6 août 1941 
Aujourd’hui, 01:26
par: alfa1965 
    dans:  La 196e compagnie du 6e régiment de génie 
Aujourd’hui, 00:55
par: Kilkenny 
    dans:  Sur les traces des Chasseurs Ardennais 
Hier, 23:50
par: luc-luc 
    dans:  LE QUIZ 
Hier, 23:06
par: coyote 
    dans:  [du 1er AOUT au 30 septembre 2021]: Front de l’Est (suite) 
Hier, 21:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Girls and Panzer 
Hier, 20:01
par: Lusi 
    dans:  Bataille Schoppen Janvier 1945 
Hier, 10:47
par: overlord06 
    dans:  L'inculpation d'un ex-gardien de camp nazi,espoir de justice pour les déportés de Marseille 
Hier, 10:30
par: pierma 
    dans:  quiz chars 
Hier, 09:12
par: Didier 
    dans:  Petite réflexion au sujet du pétrole du Caucase et le III° Reich. 
Hier, 08:27
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll
cron