Connexion  •  M’enregistrer

10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Jan 2016, 19:05

La clé du plan "Fall Gelb" est d'attirer les alliés franco-britanniques profondément en Belgique pour les tourner par le sud en perçant à Sedan, les isoler et les détruire.
Dans cette manœuvre, le XVI.Armeekorps (mot.) va servir d'appât en pénétrant rapidement en Belgique, par les Pay-Bas et attirer à lui les Alliés "volant au secours" de la Belgique envahie.
Pour ce faire, les 3 et 4.Pz.-Div. devront franchir la Meuse (Pays-Bas) et le canal Albert (Belgique) sans coup férir.

On ne présente plus les opérations aéroportées allemandes sur le canal Albert et le fort d'Eben-Emael.
Il me semble que l'on connaît moins celles menant à la captures des ponts de la Meuse à Maastricht.

En voici une relation succincte.

Les ponts de Maastricht
Les ponts de Maastricht sont situés en ville et sont gardés en permanence depuis le 7 mai (imminence d'une attaque allemande).
Ces ponts sont au nombre de 3 :
- le Wilhelminabrug (pont routier) ;
- le Sint-Servaasbrug (pont routier) ;
- le pont ferroviaire.
Le dispositif hollandais autour de Maastricht est relativement léger et dispersé.

Pour les Allemands, il est inimaginable, comme sur le canal Albert, de s'emparer des ponts par un assaut aéroporté.
Un largage en dehors de la ville hypothéquerait l'indispensable effet de surprise.

Il faut donc se saisir des ponts par une opération spéciale.
Opération confiée à une unité de l'Abwehr (contre-espionnage allemand).

L' Infanterie-Bataillon Zur Besonderen Verwendung 100 (zbV.100)
Ce bataillon pour "missions spéciales" est commandé par le Hauptmann FLECK et organisé de la manière suivante :

- Compagnie état-major (peloton cycliste + peloton moto)
- Compagnie du génie
- Compagnie génie/infanterie
- Batterie Flak (4x8,8cm)
- 2 auto-blindées

Pour l'opération sur Maastricht, le bataillon est organisé en 4 équipes :
A : un sous-officier allemand secondé par 6 sympathisants hollandais (quartier du Wyck, rive droite) neutraliseront les sentinelles et le dispositif de sautage du pont Wilhelminabrug ;
B : trois groupes de 10 hommes franchiront la frontière (Herzogenrath) le soir du 9 mai, récupéreront des vélos (Bleierheide) puis des armes (Kerkrade) avant de rejoindre Maastricht ;
C : l'avant-garde de l'Oberleuntant HOCKE à la tête des pelotons cycliste et moto sous uniformes de la police militaire hollandaise franchiront la frontière à 3h20 et rejoindront les équipes A et B ;
D : le reste du bataillon, en uniformes allemands, franchiront la frontière en tête du IV.Armeekorps et rejoindront Maastricht.

Les équipes A et B portent des tenues civiles pour faciliter leur approche des ponts.

Les ponts de Maastricht sautent !
Il semblerait que l'équipe A soit sous l'emprise de l'alcool lorsqu'elle approche du Wilhelminabrug. Quoi qu'il en soit, le sous-officier abattu, les sympathisants hollandais s'égaient dans la nature.

L'équipe B n'a pas plus de réussite. Les 3 groupes sont interceptés par les Hollandais du côté d'Herzogenrath et obligés de se disperser.

L'équipe C traverse la frontière, franchit quelques postes mais se fait démasquer et doit faire le coup de feu pour progresser! La surprise est éventée.

L'équipe D rejoint Maastricht mais découvre que les quartiers qu'ils doivent traverser sont barrés. La progression est sérieusement entravée.

L'effet de surprise n'ayant pas joué, les Hollandais font sauter les ponts. A 6h45, l'arche orientale du Sint-Servaasbrug s'effondre dans la Meuse. A 6h52, c'est la chaussée qui relie le Wilhelminabrug au quartier de Wyck qui saute ! A 7 heures, l'arche occidentale du pont ferroviaire saute à son tour.

Mais les ouvrages ne sont que partiellement détruits. Par souci d'économie (les ponts sont à reconstruire un jour) les Hollandais ne dynamitent qu'une arche de leurs ponts et non la totalité des ouvrages. Voilà qui va singulièrement faciliter le travail des pionniers allemands.

Le franchissement de la Meuse
En tête du IV.Armeekorps, la 4.Pz.-Div. traverse la frontière hollandaise. A 7h30, lorsque ses éléments avancés arrivent à Maastricht, les ponts ont sauté. Les hommes du zbV.100 ont traversé sur les restes des ponts. Peu après 8 heures, es Schützen commencent à franchir le fleuve avec des canots d'assaut. Les Fallschirmjäger attendent sur les ponts du canal Albert, il est impératif de les relever au plus vite.

Il est déjà 10 heures quand la 4.Pz.-Div. demande au Korps l'intervention du Génie. Il est midi quand une première portière (8t.) est mise à l'eau. Deux portières de 4t. sont mises à l'eau dans la foulée. Vers 14 heures, le Pionier-Regiment.601 arrive enfin et commence la construction d'un pont au nord du viaduc ferroviaire (une passerelle pour les motocyclistes est installée). En milieu d'après-midi, un bataillon de Schützen a franchi la Meuse mais sans ses véhicules. En début de soirée plusieurs éléments divisionnaires ont franchi la Meuse et rejoint les paras mais le pont sur la Meuse ne sera pas opérationnel avant la matinée du 11 mai.

En conclusion, la prise des ponts de Maastricht est un fiasco mais les moyens du IV.AK. et de la 4.Pz.-Div. assureront malgré tout la relève des Fallschirmjäger sur le canal Albert et permettront de limiter les retards.

Source : Hubert LABY, "En Hesbaye... mai 40-Septembre 44"
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8326
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 24 Jan 2016, 19:43

Quelques photos des ponts:

Wilhelminabrug:

Image
http://www.wikiwand.com/nl/Wilhelminabrug_(Maastricht)

Sint Servaasbrug:

Image
http://forum.mestreechonline.nl/forum/m ... ervaasbrug

Spoorwegbrug (pont ferroviaire):

Image
http://www.mestreechtersteerke.nl/pagspoorbrug.htm

Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 66671
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 24 Jan 2016, 21:51

Merci Daniel pour ce résumé .
A noter que les hommes du Infanterie-bataillon zbV100, seront les premiers à renforcer les parachutistes à Vroenhoven et à Veldwezelt .
Parachutistes qui, vers 8 heures, se trouvent dans une situation difficile face à des défenseurs "surpris, mais très supérieur en nombre et en
armement" (KTB 4.Pz Division) .
Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 931
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 24 Jan 2016, 22:00

Il y a eu aussi des Brandenburger en tenue néerlandaise ?
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6379
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Jan 2016, 22:12

Bonsoir Alex.

Ta question est à l'origine du présent fil. Je croyais avoir lu que les "Bandenbourgeois" avaient participé à cette opération, ce que Roger a gentiment rectifié (viewtopic.php?f=133&t=43642&start=40 post n°41).
D'après l'ouvrage de LABY qui sert de référence à ce fil, le zbV.100 leur est antérieur.

J'imagine que Roger repassera nous apporter quelques précisions à ce sujet...

PS merci Prosper pour les photos ;)
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8326
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 24 Jan 2016, 22:54

Je l'ai lu dans le livre de Kurowski sur les Brandebourg.
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6379
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 24 Jan 2016, 23:01

Infanterie-Bataillon zbV 100 formé le 29.10.39

Pour les "Brandenburger" je dois me fier au LdW
15.09.39 formation de Bau-Lehr-Kompanie zbV renommé Deutsche Kompanie zbV le 1.10.39
25.09.39 formation de Bau-Lehr-Kompanie zbV 800
Les 2 unités vont former le Bau-Lehr-Bataillon zbV 800 le 1.01.40
Ce n'est qu'à partir de la restructuration de l'unité en régiment le 15.05.40 qu'on parle de "Brandenburg":
Lehr-Regiment "Brandenburg" zbV800 (Brandenburg/Havel étant le lieu de casernement de la 2.compagnie
du Bau-Lehr-Bataillon zbV800)

Si on remonte à la source, la première unité, à la base des "Brandenburger" est antérieur de quelques jours au
Infanterie-Bataillon zbV100 . Donc, peu d'importance .

vétéran
vétéran

 
Messages: 931
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Jan 2016, 23:21

Merci Roger!
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8326
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 10 mai 1940 - L'Inf.-Btl. zbV.100 et les ponts de Maastricht

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 25 Jan 2016, 00:09

alfa1965 a écrit:Il y a eu aussi des Brandenburger en tenue néerlandaise ?


Le Pont de Gennep a été pris par des hommes du Bau-Lehr-Bataillon zbV800 . 2 Allemands (ou Hollandais
travaillant pour les Allemands?) en uniforme de la police hollandaise, ramenant 5 soit disant déserteurs
allemands ont suffi à prendre possession de ce pont ferroviaire .
A Buggenum, ils étaient déguisé en ouvrier des chemins de fer hollandais . Le pont a pu être détruit à temps .
Sans connaître plus de détails, je suppose que la façon de procéder était à peu de choses pareil pour les différents
objectifs .

vétéran
vétéran

 
Messages: 931
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici



Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 6 minutes
par: Haddock 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 10:39
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 10:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Midway en tournage à Montréal 
Aujourd’hui, 10:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  néo-fascistes, populistes, en avoir peur ? 
Aujourd’hui, 08:49
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Au sujet de Johann Chapoutot 
Aujourd’hui, 08:44
par: JARDIN DAVID 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 08:39
par: NIALA 
    dans:  "Hitler", une biographie par Johann Chapoutot et Christian Ingrao 
Aujourd’hui, 05:26
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Comprendre le nazisme 
Aujourd’hui, 02:57
par: Borsig 
    dans:  Autonomistes flamands et décision belge de neutralité de 1936 
Hier, 21:41
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll