Connexion  •  M’enregistrer

La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Nouveau message Post Numéro: 91  Nouveau message de CHEVALIER  Nouveau message 27 Juil 2014, 18:36

Sur les fortifications, en plus de ce qui a été dit (le but n'est pas d'arrêter, mais de ralentir, renseigner, canaliser…) il faut bien souligner que la fortification est un moyen de défense. C'est une des raisons (le terrain plus généralement) qui fait que la défense est supérieure en force à l'attaque — à moyens égaux bien sûr —, c'est une généralité à garder en tête pour comprendre la guerre en général ou sur des particularités, Clauswitz fait souvent intervenir ce point dans sa réflexion.

Ce qui peut vous tromper ici c'est que l'attaquant, dont l'un des principaux atouts est la surprise, bénéficie localement (temporairement) d'une supériorité en forces (surprise du lieu de l'attaque principale, on parle de centre de gravité, Schwerpunkt en allemand ; et du moment). C'est normal. Ce qui est plus embêtant ici, c'est que le défenseur a fait un mauvaise usage de ses fortifications, qu'il en ait eu un nombre insuffisant, et sans profondeur, de manquement dans la tactique, on en a discuté. Mais c'est justement cette faiblesse qui a poussé l'attaquant à nous y attaquer, c'était son jeu de trouver notre faiblesse. Ce qui est à nouveau embêtant, c'est que rien n'était vraiment prévu pour renforcer sensiblement ce secteur rapidement.
POENARUM NEC MERCEDEM RECIPIENT, « ils n'auront jamais le salaire de leur peine ».

Major
Major

 
Messages: 221
Inscription: 17 Fév 2010, 11:02
Localisation: Le Quesnoy
Région: Eaux de France
Pays: France

Voir le Blog de CHEVALIER : cliquez ici


Re: La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Nouveau message Post Numéro: 92  Nouveau message de seb91  Nouveau message 09 Sep 2014, 08:58

Bonjour à tous.

Ma réponse n'engage que moi et mes réflexions sur le sujet.

Tout d'abord le sujet est vaste et pas simple .....

Pour ma part la réponse est non , mais suppose plusieurs préambules.

En premier lieu il y a eu beaucoup d'avertissements sur un désastre annoncé, à commencer par l'exercice sur cartes en 1936, 1937 du conseil supérieur de la guerre où le camp bleu représentant les Allemands, percent à Sedan, contre le camp rouge franco anglo belge aventuré en Belgique mais seulement jusqu’à l'Escaut et non dans la forme du plan dyle breda. Le camp rouge finira par colmater la brèche... et Gamelin en conclusion de déclarer la vitesse et le plan du camp bleu comme un roman.....on verra le roman en 1940.

Ensuite il y eu le rapport Taitinger de 1939 soulignant les faiblesses des défenses dans cette région.

Donc pour que la percée à Sedan soit inévitable :

1 Gamelin ne soit plus commandant du GQG

2 Que le plan dyle Breda ne soit pas exécuté mais simplement le plan Escaut comme prévu initialement, ce qui laisse la 7ème armée en réserve générale dans la région de Reims Rethel. Comme elle est positionnée en 1939.

3 Que les divisions composant le front ne soient pas des divisions de serie B incomplètes avec 20% de permissionnaire, une dotation inexistante en mines, canons antichars etc.... , déficit de fortification, remaniement avec nouveaux postes de combat le 10 mai tout ça crée une confusion.

4 Lenteur de la réaction française et de contre attaque, que ce soit de la part de la 2ème armée que de Gamelin ou de Georges.


 

Voir le Blog de seb91 : cliquez ici


Re: La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Nouveau message Post Numéro: 93  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 09 Sep 2014, 15:13

Pour que la percée soit évitable ;) , bien d'accord sur la condition n°3. Les autres sont déjà plus difficiles à faire jouer...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Nouveau message Post Numéro: 94  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 19 Sep 2014, 19:42

L'assertion concernant les divisions de série B tenant le front n'est valable que pour une courte période ( du fait des tournées front/repos/instruction ) , et malheureusement est effective au moment de l'attaque Allemande . Le plan de positionnement prévu est d'intercaler une série B toujours a coté d'une série A ou d'une division d'active .
Mais le Gal Georges tenait a instruire ses soldats et donc les divisions "au front" changeaient périodiquement , fatalement , il allait se trouver des situations temporaires ou deux ou trois divisions de reserve B soient cote a cote ... Tout cela pour dire que ce n’était pas planifié par les Français , mais bien un concours de circonstance ( et il n'est pas impossible que les Allemands en aient eu vent pour favoriser une date d'attaque ) , et d'ailleurs la 71e devait relever une division du secteur de Sedan , de mémoire , a partir du 11 mai , ce qui explique qu'elle n’était pas si loin du front .

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2353
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: La percée de Sedan était-elle inévitable ?

Nouveau message Post Numéro: 95  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 05 Oct 2014, 17:06

licinius a écrit:
Eric Denis a écrit:Bonjour,

Cette petite démonstration me permet de mettre en valeur que la percée de Sedan, en elle même, n'est pas la véritable cause du désastre, c'est à mon sens l'incroyable manque de lucidité du haut commandement français, alors que de très nombreux signes montraient qu'un réel danger existait. Le 13 mai au soir, voir le 14, le doute n'est plus possible, les Français ont bien affaire dans le secteur de Sedan à plusieurs grandes unités blindées allemandes.



Huntziger n'a pas fait remonter correctement l'information pour autant que je le sache.
Mais l'idée d'une contre-attaque comme la suggère Belle par exemple me semble un peu théorique. Fermer une percée en attaquant sur les flancs cela a réussi contre des adversaires maladroits (Kharkov 42) ou bien avec une abondance de moyens qui usent l'adversaire (Koursk) mais toujours par une armée dotée d'une expérience importante et souvent acquise après de nombreux revers. Imaginer l'armée de 40 monter une contre-attaque efficace dans une situation aussi mobile et sans supériorité aérienne n'est-ce pas un peu optimiste ?
Cela dit je suis d'accord sur le fond, je croyais comme presque tout le monde après les premières lectures que la percée inattendue de Sedan était responsable de la défaite. Maintenant je comprends qu'une percée est un fait banal et que la défaite résulte davantage d'un manque de réactivité du commandement et d'une mauvaise disposition des forces initiales.

Je relis en ces temps "L'armée française sous l'occupation" de Françaois Broche.Dans le Tome 1 il fait état d'une réunion tenue le 30 avril 1940 à Montry entre spécialistes du renseignement Français et Anglais,présidée par le colonel Gauché.Le commandant Maisonneuve dit " Vieille Casbah"y présenta sa Synthèse de situation décrivant avec une précision extraordinaire ce qu'une lecture attentive des documents entre les mains du 2ème bureau permettait de conclure."Dans nos estimations,nous parlons toujours de la supériorité ennemie en matière de chars et d'avions....Mais,il n'y a pas que cela: nous oublions l'infanterie allemande. Avec l'entrainement rigoureux qu'il a subi ,le fantassin ennemi est devenu le meilleur du monde " Il évoqua ensuite l'effet de surprise,le largage massif de parachutistes,les bombardements intensifs,le raz de marée prêt à submerger la Hollande,la Belgique,la France où la Ligne Maginot serait prise à revers,sans attaque frontale.La campagne sera courte conclut-il.Un amateur,un type original et pas sérieux pensèrent ses supérieurs.Par ailleurs toutes les sources donnaient le 10 mai pour le début de l'attaque et les recoupements donnaient comme axe principal de marche pour les blindés allemands la ligne Sedan Dunkerque..........Personne à l'EM ne voulut l'admettre les gens des services de renseignements furent tenus pour des rêveurs et des imbéciles : "Passer par les Ardennes !! Allons donc !!"

vétéran
vétéran

 
Messages: 1559
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:32
par: Richelieu 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche d"un vétéran anglais 
Hier, 21:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pearl Harbor 70 ans 
Hier, 21:56
par: alain adam 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:47
par: alain adam 
    dans:  Uniformes et insignes : la Suède 
Hier, 21:45
par: iffig 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
Hier, 20:44
par: kfranc01 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Hier, 19:56
par: alfa1965 
    dans:  chroniques de la Moselle annexée : l'évacuation de 1939 
Hier, 18:34
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Margont, Semantic Visions et 13 invités


Scroll