Connexion  •  M’enregistrer

La catastrophe du "Rhénus 127"

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 20 Avr 2014, 23:32

Un des plus sombres drames de la capitulation: La catastrophe du "Rhénus 127"

On évoque souvent les événements marquants, mais il y a aussi des choses qui passent très souvent inaperçues ou qui sont trop facilement oubliées. La catastrophe du "Rhenus 127" prend place parmi ces dernières et, pourtant, ce fut l'un des plus sombres, si pas le plus grand drame de la capitulation. Au bilan, 134 morts, plus de 200 blessés et des disparus dont on ignore toujours les noms.
C'est de l'odyssée de ce chaland qui transportait en Allemagne près de 1.500 soldats belges prisonniers que nous parlons aujourd'hui.
Une odyssée?
Ne fut-ce pas une odyssée que celle de ces chasseurs à pied?
Des étapes hallucinantes sous le soleil et dans la poussière; des marches forcées sur les routes des Flandres; la faim que n'apaisait nullement le quart de pain bis à peu près quotidien; la soif à peine étanchée par un bol d'eau ou quelques tiges de rhubarbe que des civils tendaient au passage.
30 mai 1940. La campagne des dix-huit jours venait de se terminer. Des milliers de soldats belges sont conduits en captivité. Il en part par toutes les voies de communications, mais surtout par la Hollande, parce que, en Belgique, les ponts ont sauté et que les chemins de fer sont paralysés. L'Allemand a tout prévu. Il est le maître, et par les Pays-Bas, les prisonniers peuvent être plus facilement acheminés par bateaux vers le Grand Reich, en remontant le cours du Rhin. Sous bonne escorte, les prisonniers belges franchissent la frontière et sont conduits à Walsoorden, d'où commencera l'étape hollandaise du long voyage qui les conduira en Allemagne.
Ce matin-là…
Ce matin-là, quatre allèges à charbon et à ciment, où le vainqueur "négrier du vingtième siècle" entasse son "bétail humain", sans ménagement, quittent le petit port de Walsoorden. A bord de chacune, près de quinze cents prisonniers ont pris place.
Tous sont fatigués par trois semaines de luttes épuisantes et abattus par la défaite. L'atmosphère est lourde et tendue. Des yeux pleins de découragement tentent de découvrir encore au loin un lambeau de terre qu'ils vont quitter pour ne revoir que dans combien de temps ou ne plus revoir du tout. Cette atmosphère est la même à bord des quatre chalands, y compris le "Rhenus 127", un nouveau bateau qui faisait la fierté de ses armateurs avant que les vainqueurs ne s'en emparent.
Le "Rhenus 127" est le deuxième bateau du convoi. Les quatre allèges progressent lentement. Elles traversent le Volkerak et le Hellegat, le "Trou du Diable". Elles s'approchent de Willemstad; petite bourgade au lourd passé historique. Il est près de dix-neuf heures trente. Dans Willemstad, les habitants se préparent à souper. Après, ils comptent passer une soirée calme, en écoutant la BBC leur apporter les dernières nouvelles de la bataille qui continue à faire rage. Mais leurs plans seront changés.
Soudain, une formidable détonation: c'est le "Rhenus 127" qui vient de heurter une mine magnétique.
Ce bruit de tonnerre met les habitants en alerte. Dans toute la ville, les vitres restées entières au travers de la campagne de Hollande et celles qui déjà étaient remplacées, s'émiettent lamentablement. Des plafonds s'effondrent, près du port, des murs déjà branlants s'écroulent.
Le premier moment de stupeur passé, les habitants se précipitent jusqu'au port.
Des sirènes hurlent et leurs plaintes affolantes se mêlent à des cris de détresse, à des appels au secours.
Un spectacle horrifiant accueille les premiers sauveteurs. Le deuxième chaland du convoi est coupé en deux, au milieu, comme une simple tarte. Une fumée âcre s'en élève, tandis qu'il sombre rapidement.
Ceux qui, les premiers, se trouvent dans les rues, peuvent voir des corps humains projetés à hauteur d'une maison au-dessus de l'eau. Près du port, ce fut une vision d'horreur, vision d'enfer. Spectacle terrible, des membres arrachés, des troncs décapités, des centaines de blessés flottent sur l'eau, appelant à l'aide; d'autres essayent avec un courage surhumain de sauver leurs camarades. L'arrière du bateau s'est enfoncé, ayant déjà englouti à peu près la moitié des prisonniers; l'avant émerge encore, les rescapés qui s'y trouvent désespérément accrochés crient au secours; beaucoup d'entre eux se jettent résolument dans les eaux sales et rougies du "Hollandse Diep", Plusieurs ne reviendront plus à la surface.
M. Ernest Hellin, qui se trouve sur ce bateau, voit la rive à un peu plus de deux cents mètres. Il a un pied fracturé, une épaule démise et une blessure au côté. Il plonge et a le bonheur de s'agripper à une longue planche. Il est insensible à la douleur. S'aidant du bras valide et de la planche, il gagne bien lentement le rivage, là où est la vie. Mais avant de l'atteindre et de perdre tout-à-fait connaissance, il a la chance d'être aperçu par une des vedettes rapides allemandes que le commandant de Willemstad a dépêchées sur les lieux avec des pêcheurs hollandais. Cependant il n'est pas facile de retirer ces victimes de l'eau; du bateau, s'échappe une huile noire qui graisse les mains et, lorsqu'on parvient à tirer les victimes au bord des embarcations de sauvetage, elles glissent et il faut les attraper par les vêtements, ce qui ralentit l'opération.
Pendant ce temps, des prisonniers gagnent la rive à la nage. Ils sont recueillis par des habitants qui font tout pour soulager les souffrances de ces malheureux soldats. Les blessés sont soignés sur les quais en attendant que l'administration communale trouve des locaux à peu près appropriés. Des médecins et des infirmières des environs sont accourus pour assister le docteur Schiphorst, de Willemstad, qui s'est distingué tout particulièrement.
C'est le lendemain seulement qu'une colonne allemande vient enlever les blessés. Ils sont deux cents. Et c'est plusieurs jours plus tard, après le renflouement du "Rhenus 127", qu'on peut faire le bilan de cette épouvantable catastrophe. On dénombre 134 morts, mais on ignore toujours le nombre de disparus.
(Une autre source cite les chiffres suivants:166 morts dont 42 wallons et 97 flamands. 27 corps sont restés non identifiés).
Voilà la triste épopée du "Rhenus 127", nous dit en conclusion M. Hellin, et je vous prie de croire que j'aurai toujours présente à la mémoire cette inoubliable soirée, doublée d'une vision d'horreur et d'épouvante.

Source: article rapporté par M. Demeyer via le CLHAM (Centre Liégeois d'Histoire et d'Archéologie Militaires)
Fascicule 5 tome III du bulletin du CLHAM.
http://www.clham.org/050296.htm
Via Freebelgians:
http://www.freebelgians.be/articles/art ... us-127.php
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74364
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 21 Avr 2014, 13:16

C'est un des drames dont on parle peu, des convois de prisonniers de guerre en Afrique du nord étaient torpillés aussi. ici, c'est sur le Rhin.
J'ai voulu savooir où était situé ce Hellgat :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hellegat
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7058
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 21 Avr 2014, 16:16

Quelques images ici:

http://www.fraternellechasseursardennai ... tad-2.html

http://www.debinnenvaart.nl/schip_detail/1034/

Pour les convois de prisonniers en Afrique du nord, je connais l'histoire du Nino bixio qui sera torpillé le 17 Août 42. Il transportait 7000 prisonniers dont ceux de Bir Hacheim et quelques SAS mais je n'ai pas d'autres exemples en mémoire: des précisions??
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4112
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 21 Avr 2014, 16:20

Bonjour et merci pour les liens Pierre.
Il est a remarquer que j'avais ajouter également deux liens en fin de l'article.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74364
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de luc-luc  Nouveau message 23 Aoû 2014, 22:35

Mon papa etait dans une des peniches du convoi il n'en a jamais parle
Sauf une fois a un de mes freres

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 91
Inscription: 02 Aoû 2011, 21:12
Localisation: ohey (belgique)
Région: Ohey (Province de Namur)
Pays: Belgique

Voir le Blog de luc-luc : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 23 Aoû 2014, 22:45

luc-luc a écrit:Mon papa etait dans une des peniches du convoi il n'en a jamais parle
Sauf une fois a un de mes freres

Désolé d'avoir remonté des souvenirs pénibles Jean Luc.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74364
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de luc-luc  Nouveau message 23 Aoû 2014, 22:53

Prosper, papa ne parlait jamais de ses années de captivité.
Et maintenant qu'il n'est plus la je le regrette

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 91
Inscription: 02 Aoû 2011, 21:12
Localisation: ohey (belgique)
Région: Ohey (Province de Namur)
Pays: Belgique

Voir le Blog de luc-luc : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de luc-luc  Nouveau message 18 Sep 2014, 22:32

je suis aller voir le monument pour les passagers du Rhénus 127
je comprend qu'il ai eu tant de mort vu la largeur du fleuve
papa était dans la 3eme péniche
malgré ça la région est très belle
j'espère y retourner pour plus de temps

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 91
Inscription: 02 Aoû 2011, 21:12
Localisation: ohey (belgique)
Région: Ohey (Province de Namur)
Pays: Belgique

Voir le Blog de luc-luc : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 18 Sep 2014, 23:59

Tri martolod a écrit:Quelques images ici:

http://www.fraternellechasseursardennai ... tad-2.html

http://www.debinnenvaart.nl/schip_detail/1034/

Pour les convois de prisonniers en Afrique du nord, je connais l'histoire du Nino bixio qui sera torpillé le 17 Août 42. Il transportait 7000 prisonniers dont ceux de Bir Hacheim et quelques SAS mais je n'ai pas d'autres exemples en mémoire: des précisions??


Le Laconia,entre autres.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5025
Inscription: 16 Mai 2009, 19:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: La catastrophe du "Rhénus 127"

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 19 Sep 2014, 05:50

Bonjour,
En avril, Alfa1965 n'avait pas poursuivi la discussion. Il était question d'Afrique du Nord, le Laconia, c'est l'Atlantique Sud.
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4112
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
il y a 4 minutes
par: Achille 6395 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
il y a 40 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 42 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La Tondue de Chartres - Contre-Enquête 
Aujourd’hui, 18:56
par: Alfred 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 18:42
par: kfranc01 
    dans:  Barbarossa : 1941 - La guerre absolue 
Aujourd’hui, 17:48
par: Tomcat 
    dans:  Rommel 
Aujourd’hui, 17:08
par: Dog Red 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Aujourd’hui, 15:09
par: François 
    dans:  VAINS ESPOIRS POLONAIS ENVERS LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI ? 
Aujourd’hui, 14:31
par: Alfred 
    dans:  La Tondue de Chartres, par Robert Capa 
Aujourd’hui, 14:00
par: MAG98 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: dynamo, timo et 30 invités


Scroll