Connexion  •  M’enregistrer

Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 12 Jan 2013, 20:42

Nos chefs -malgré notre infériorité patente- avaient assez confiance dans leur outil pour faire avancer toute notre aile gauche en Belgique, sans aucune fortifications sur lesquelles s'appuyer ! Et ils prétendaient qu'en face, il y avait 6 000 panzers !!! On se demande encore comment ils ont pu foncer tête baissée dans le piège tendu, alors qu'ils avaient toujours pété de trouille jusque-là...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 12 Jan 2013, 20:49

norodom a écrit:Bonjour,

Tout ce qui a écrit au cours de ces derniers échanges est tout à fait sensé et on peut s'en réjouir.
Ce qui en ressort, c'est le déséquilibre des atouts dans beaucoup de domaines et surtout dans celui de la motivation.

J'enchaîne sur la réflexion d'Eric (Audie Murphy):
Audie Murphy a écrit:On ne va quand même pas reprocher à la France de ne plus vouloir voir sa jeunesse passer au hache-viande ; de refuser de voir d'autres beaux jeunes hommes revenir du front sans le leur... La France est victorieuse en 18. Elle n'a pas la même vision que l'Allemagne quant à un retour sur les champs de bataille.

Je commence par le cas de nos voisins d'en face...
Voilà un pays qui comme chacun le sait a été mis à mal par le Traité de Versailles et par le Crash économique de 1929. Et qui de surcroît a connu l'humiliation des sévices perpétrés par des militaires français sur la personnes de citoyens allemands, lors de l'occupation de la zone démilitarisée de la Ruhr.
A la tête de ce pays, cet ancien "Kaporal" de 1918, un homme revanchard qui n'a pas accepté les humiliations et qui a juré de venger son peuple, désignant la France comme l'ennemi à abattre.
Tout a été entrepris pour atteindre cet objectif. La main mise progressive sur un peuple dont la motivation a été entretenue avec le concours d'un Goebbels, super Maître en matière de propagande.
Il n'est que de revoir ce que fut en son temps l'admiration et la fierté de tout un peuple face à la montée en puissance des jeunesses hitlériennes. Et je ne détaille pas les éléments de la formation de ces dernières, allant de l'apprentissage du maniement des armes dès l'âge scolaire, jusqu'aux techniques de combat
Et dans la foulée de ces jeunesses il y a eu la construction d'une armée allemande, forgée dans la discipline, armée de moyens modernes et rapides, d'une logistique révolutionnaire, surtout dans le domaine des transmissions. Ajoutons à cela des officiers pour la plupart jeunes et forgés avec des notions de stratégie et de tactique en prévision des situations les plus inattendues.

Qu'en était-il chez nous ?
Comme je l'ai écrit par ailleurs, les évènements de septembre 1939 en Pologne, n'ont pas été assez pris en considération pour envisager une parade. Pas plus d'ailleurs que la menace qui se présentait en Norvège dès le début de 1940 et l'entrée des troupes allemandes dans Narvick le 9 avril 1940.
Le peuple français, heureux de ses acquis sociaux, ne pensait pas à la guerre si ce n'est que la lecture des premières affiches sur le rappel sous les drapaux de quelques classes commença à inquiéter.
Il ne fallut pas attendre longtemps pour que l'apparition des affiches sur la mobilisation générale soit le coup de massue qui loin de réveiller le peuple, lui asséna le coup de massue qui l' assomma. J'ai bien en mémoire ces gens figés comme des statues, par la lecture de ces affiches.
Alors bien sûr, ce qui avait été dit sur l'invincibilité de l'armée française, sur l'imperméabilité de la ligne Maginot, pouvait atténuer les peurs de quelques uns, mais le spectre de la boucherie de 1914-1918 réapparaissait avec son cortège de noms alignés sur les monuments de nos communes.
Il fallait "y aller"... et ils y allèrent, sans crier gare avec un minimum de formation ou sans la moindre formation. Beaucoup, surtout les plus jeunes partirent avec "la fleur au fusil".
Les vétérans, pour la plupart savaient que ces départs conduisaient vers un destin incertain...
On sait quel fut ce destin...

Je termine par une réflexion toute personnelle et dont j'ignore si d'autres l'on faite...
Si nous avions eu une armée plus étoffée, capable de tenir tête à la machine de guerre allemande, bien au delà de ce qu'il en a été... quel aurait été le supplément de l'addition à payer ?

Cordialement,
Roger


Merci beaucoup Roger ! Votre apport dans ce fil est vraiment très apprécié !
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5196
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de ulysse57  Nouveau message 14 Jan 2013, 11:07

Tout d'abord je dois vous faire part de ma grande joie. Absent ce week end j'avais peur que mes posts mettent le feu aux poudres et que soient à nouveau rabâchés tout les sujets débattus dans les autres fils de ce sous forum. Bien au contraire , et on tombe sur des pépites !

Profitant d'une enième diffusion de la France à l'heure allemande , il y a une autre citation qui m'a fait penser au fil. Celle d'une intervenante expliquant l'attraction de l'uniforme allemand. si l'habit ne fait pas le moine :)

J'en ai profité pour ressortir une vieille VHS ( eh oui certains document sont encore sur des support du millènaire precedent ) d'Histoire parallèles.
La façon dont est traitée la période Octobre 1939 - Mai 1940 entre les actualités allemandes et française est édifiant.

- coté français : on voit nos gaillards rentrer compacts dans la Ligne Maginot , quelques incursions en territoire ennemi montrées comme si les corps francs étaient enfoncés de 100 km en Allemagne , l’évacuation préventive des villes d'Alsace Moselle ( comme si ces départements étaient déjà perdus d'avance ). Le must reste le printemps avec les soldats aux champs !!!
Le tout avec des ritournelles chauvines en arrière fond. On en serait presque dans la caricature de la guinguette du bord de Marne !

- coté allemand : soldats à l'entrainement , encore et toujours à l'entrainement. débauche d'armes , d'avions et de Landsers qui montent à l'assaut en bras de chemise , n’hésitant pas à traverser des cours d'eau au pas de charge.. Le culte de l'offensive et de la virilité.
au printemps , allégories sur la Nature ou le faible cède face au fort. Ou le prédateur est totalement excusé de tuer sa proie, car il en a besoin pour se nourrir, se reproduire et pérenniser son espèce.
Avec Wagner en arrière fond, ou des chansons de soldats.

D'un coté les actualités prises pour ce qu'elles sont : des informations. De l'autre un outil de propagande bien rodé pour motiver à fond.

Pour ma part , plus que deux armées : ce sont deux sociétés civiles qui se sont affrontées.


EDIT : qui avait une carrure de chef de guerre en France ? Les anglais ont été sauvés sur le fil avec l'arrivée de Churchill , mais sans lui je ne sais pas si le CW continuait la guerre .. alors que tous les autres belligerants du conflit avaient un homme fort au pouvoir. Même FDR a fait trois mandats pleins !


 

Voir le Blog de ulysse57 : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 14 Jan 2013, 19:33

Bonjour,

Je reprend juste cette phrase de Norodom: "Je commence par le cas de nos voisins d'en face...
Voilà un pays qui comme chacun le sait a été mis à mal par le Traité de Versailles et par le Crash économique de 1929....."

J'ai eu sous les yeux quelques analyses économiques qui sont en contradiction avec cet état de fait. L'Allemagne n'a eu de cesse que de renégocier sa dette et d'en verser le moins possible. Avant l'arrivée au pouvoir de AH, le budget militaire est quasi-nul ce qui permet d'investir dans le développement d'une économie industrielle qui n'a pas souffert de la guerre (contrairement à la France et à la Belgique). La crise de 29, c'est pour tout le monde et comme par enchantement l'Allemagne de hitler a trouvé les financements nécessaires pour réarmer. L'inflation peut être une arme économique qui ne nuit qu'au plus modestes sans forcément entamer le potentiel économique d'un pays.
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3412
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Jan 2013, 20:32

Tri martolod a écrit:Je reprend juste cette phrase de Norodom: "Je commence par le cas de nos voisins d'en face...
Voilà un pays qui comme chacun le sait a été mis à mal par le Traité de Versailles et par le Crash économique de 1929....."

J'ai eu sous les yeux quelques analyses économiques qui sont en contradiction avec cet état de fait. L'Allemagne n'a eu de cesse que de renégocier sa dette et d'en verser le moins possible. Avant l'arrivée au pouvoir de AH, le budget militaire est quasi-nul ce qui permet d'investir dans le développement d'une économie industrielle qui n'a pas souffert de la guerre (contrairement à la France et à la Belgique). La crise de 29, c'est pour tout le monde et comme par enchantement l'Allemagne de hitler a trouvé les financements nécessaires pour réarmer. L'inflation peut être une arme économique qui ne nuit qu'au plus modestes sans forcément entamer le potentiel économique d'un pays.

Bonsoir Pierre,

Voilà un exposé très intéressant qui incite à méditer... d'autant que les deux évènements, 1919 et 1929 sont concernés.
Je suis à court de temps ce soir, mais comme le débat en vaut la peine, patience... cela peut exiger quelque temps... je reviendrai.

Amicalement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Paul Ryckier  Nouveau message 14 Jan 2013, 22:38

ulysse,

"J'en ai profité pour ressortir une vieille VHS ( eh oui certains document sont encore sur des support du millènaire precedent ) d'Histoire parallèles.
La façon dont est traitée la période Octobre 1939 - Mai 1940 entre les actualités allemandes et française est édifiant."

"Histoires parallèles" de Marc Ferro. Oui, je me souviens toutes les semaines pendant des années...et par ça je viens, (dans mon opinion!) à la différence en propagande entre les Nazis et les Français? Dans les actualités les Allemands laissaient croire qu'ils étaient plus fort qu'en réalité. Leure machine de propagande était plus efficace que celle de leur contreparts. Même, les dirigants de l'armèe et de la politique étaient dupés. Je me souviens, d'un haut militaire de l'aviation? française que était dupé par les scénarios de dissimulation des Allemands...même si je me souviens bien...la service d'espionage française...

Cordialement,

Paul.

Flight Officer
Flight Officer

 
Messages: 103
Inscription: 27 Mai 2009, 21:17
Région: Flandre Occidentale
Pays: Belgique

Voir le Blog de Paul Ryckier : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Jan 2013, 23:36

@ Tri martolod

Nous ne pouvons pas, sur ce forum, développer le contenu des évènements de 1919 et 1929 (Hors période 1939-1945)

Pour résumer, le Traité de Versailles a imposé à l'Allemagne des mesures draconiennes très restrictives.
Il est de bonne guerre qu'elle ait essayé de trouver des expédients pour en atténuer les effets. Mais reste l'humiliation qui a engendré dans ce pays une motivation basée sur la volonté de revanche... c'est le premier point.

Le crash financier d'octobre 1929, a fait place à une crise économique qui après avoir fait rage aux Etats-Unis, a gagné toute l'Europe...
Le premier pays européen qui a été frappé de plein fouet par cette crise c'est l'Allemagne, à cause d'une erreur dévastatrice monumentale commise par les Etats-Unis...
Herbert Hoover qui était au moment du crash, président des E.U. n'avait eu d'autre idée géniale pour rétablir la confiance boursière, que de décider de rapatrier aux E. U. les capitaux prêtés à l'Allemagne pour payer les dommages de guerre que lui avait imposée le Traité de Versailles.
En conséquence, la Reich-Bank a dû rapatrier aux E.U. quatorze milliards de dollars en or et en devises. L' économie Allemande s'est trouvée dans le gouffre avec à la clé plus de six millions de chômeurs et la colère de la population.... c'est le deuxième point.

En conclusion, ce sont bien ces deux évènements et plus particulièrement la crise économique de 1929 qui ont favorisé la montée des extrêmes en Allemagne. Elle n'a trouvé d'issue que par le Nazisme.

Amicalement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 15 Jan 2013, 00:23

Un aspect peu abordé est celui de la peur.
A la lecture du fil sur l'exode, on mesure la peur viscérale de l'Allemand.
Les populations fuient devant l'envahisseur, le souvenir des exactions de 14-18, des barbares...
Les récits des combattants de la grande guerre à la veillée, les images aux actualités des masses fanatisées, des défilés aux flambeaux, tout ces éléments ont mis dans les esprits des soldats (civil mobilisé) cette idée que ceux d'en face étaient peut être invincibles.
Les premiers contacts, premiers chocs (panzers, stukas, puissance de feu, mobilité, rapidité) n'ont fait que révéler ce que nombreux redoutaient ou pressentaient.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4322
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de norodom  Nouveau message 15 Jan 2013, 01:07

dynamo a écrit:Les récits des combattants de la grande guerre à la veillée, les images aux actualités des masses fanatisées, des défilés aux flambeaux, tout ces éléments ont mis dans les esprits des soldats (civil mobilisé) cette idée que ceux d'en face étaient peut être invincibles.
Les premiers contacts, premiers chocs (panzers, stukas, puissance de feu, mobilité, rapidité) n'ont fait que révéler ce que nombreux redoutaient ou pressentaient.

Bonsoir Patrick,

Franchement Patrick, je crois pas que ce soit là un facteur déterminant qui paralyse un combattant. Au combat, c'est toi ou le mec d'en face ! Et puis il y a l'enivrement par la poudre et le bruit qui te supporte malgré toi. Ajoute à cela que tu es chez toi, que tu défends bec et ongles le sol sur lequel se sont engagés des clients que tu n'as pas invités.
La peur, c'est l'attente... tu as le temps de penser, de ruminer, tu ne sais pas ce qui va se passer, tu ne sais pas au profit de qui sera le résultat et tu espères toujours que tu t'en sortiras... mais la peur est là.
Ensuite quand "ça pète", la peur fait place à la hargne !... les dés sont jetés et tu es animé par ces nobles paroles "vaincre ou mourir".

Amicalement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Mai-juin 40, un éclairage différent ?

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 15 Jan 2013, 01:24

Bonsoir Roger,
c'est vrai ce que tu avances.
Tu dis aussi "la peur, c'est l'attente"
Je trouve la formule appropriée.
Mais justement, le soldat français, attend, de septembre à mai, il joue au foot, aux cartes, part en perm, fait les moissons, va écouter le théatre aux armées, creuse des trous, les rebouche...
Pendant ce temps, il a le temps de réfléchir.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4322
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  RAD Abt 5/224/XXII 
il y a 16 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Petite réflexion au sujet du pétrole du Caucase et le III° Reich. 
il y a 19 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ 
il y a 55 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  quiz chars 
Aujourd’hui, 16:51
par: coyote 
    dans:  brigade internationale 
Aujourd’hui, 16:23
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Sur les traces des Chasseurs Ardennais 
Aujourd’hui, 12:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Traduction shore-to-shore 
Aujourd’hui, 12:35
par: Dog Red 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 10:01
par: RoCo 
    dans:  Rommel mythe ou réalité? 
Hier, 23:12
par: pierma 
    dans:  Sonderfahndungsliste G.B., liste des personnalités à arrêter en GB 
Hier, 23:08
par: pierma 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll