Connexion  •  M’enregistrer

l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 09 Nov 2019, 23:27

Beaucoup de batteries mobiles de 75 DCA sont encore équipées de châssis De Dion- Bouton y compris.....Voici les chiffres donnés par Gamelin (Servir Tome 1)....Situation au 10 mai 1940 (selon lui) DCA des Armées:75 modèles1897 :241pièces 75 modèles1928:136 pièces s'ajoutant aux57 batteries d'auto-canon modèle 1918 et 29 batteries à remorques aux tubes type 1928 usure plus rapide ( tir à plus de 5;500m);
1208 armes de petits calibres soit 357 pièces de 20 oerlikon et 851 pièces de 25 hotchkiss
Attention à la présentation de son tableau (ne pas prendre les prévisions pour des réalisations.....)
La Marine possédait un certain nombre de pièces différentes pour la défense uniquement des côtes

vétéran
vétéran

 
Messages: 2505
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 10 Nov 2019, 00:30

Dans les pas de leurs aînés de 1870 la Marine était notoirement présente à Paris avec ses batteries de canonniers-marins de 90mm CA renforçant les batteries des 401e et 407e de DCA se partageant la DAT de la capitale, une batterie de canonniers-marins de 90 CA était jusqu'à Thionville, l'unité de la Marine la plus éloignée des côtes, encore qu'il y'avait la Flotille du Rhin plus à l'est encore
les quelques ~730 batteries desquelles il faut soustraire les batteries de projecteurs non armées de canons étaient réparties sur tout le territoire, il n'y a guère qu'une ou deux Région(s) Militaire(s) sur les 18 métropolitaines qui ne possédait point de Groupe ou batterie de DAT (de l'Armée de Terre)
A Moi Auvergne

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 605
Inscription: 18 Oct 2015, 01:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 10 Nov 2019, 09:50

Bonjour,
Oui, Gamelin note leur existence mais ne donne aucun détail les concernant disant seulement que les techniciens de l'armée de terre jugeaient insatisfaisantes les pièces de 90 marine........La critique ,sous sa plume étant l'usure trop rapide des tubes.....

vétéran
vétéran

 
Messages: 2505
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Nov 2019, 13:35

Bonjour,

Voici l'opinion du Blog Espion
http://blog-espion.fr/probleme-de-larme ... de-la-dca/

Ce n’est qu’au sortir de la guerre d’Espagne de 1396 que les généraux comprirent leur retard, mais il était déjà trop tard. Ne serait ce que pour le développement et l’achat de nouveaux matériels, mais surtout pour développer une stratégie cohérente d’utilisation.

Ainsi, au début de la guerre, la France pouvait aligner 4300 pièces antiaériennes, tous calibres confondus, contre près de 20000 canons AA pour l’Allemagne. Et encore, sur ces 4300 pièces :

2300 pièces, allant d’un calibre de 7.5 mm à 40 mm, permettaient une défense à basse altitude,
1850 pièces, d’un calibre de 75 mm, pour une défense à moyenne altitude (6000 m),
et seulement 150 pièces d’un calibre supérieur à 75mm, seul efficace au dessus de 6500 mètres. Aucune capacité donc pour atteindre des appareils à haute altitude.

Avec une absence totale de stratégie et sans véritable doctrine d’emploi, la DCA française ne pouvait être qu’inopérante. Cela se ressentit également dans son organisation. Contrairement à la DCA allemande confiée à la Luftwaffe (armée de l’air), la DCA française fut confiée à l’armée terrestre, avec une organisation qui ne fut jamais clairement définie.
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3929
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 10 Nov 2019, 19:06

Mais ,"notre" Gamelin,malin,avait réponse à tout: quand la DCA tire,il est déjà trop tard,les avions sont au dessus de vos têtes,les bombes peuvent tomber à tout instant........C'est les empêcher d'arriver qui est primordial..........CQFD ! moralité :la DCA est inutile ,c'est la chasse qui est prioritaire; Veuillez vous adresser au ministère de l'AIr.............

vétéran
vétéran

 
Messages: 2505
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Sieyes  Nouveau message 11 Nov 2019, 00:40

alain adam a écrit:Bonsoir ,
Concernant la DCA il y a DCA et DCA ...
- on trouve des batteries anti-aeriennes au sein des unités militaires terrestres ( en général du petit calibre )
- il y a effectivement les RADCA( numéros 400+) , qui sont constitués de multiples groupes et batteries
- il ne faut pas oublier la DAT , qui occupe le territoire métropolitain, et plus particulièrement les zones sensibles
- Enfin les unités de l'armée de l'air et de l'armée de mer disposaient elles aussi de leurs propres unités anti-aériennes pour la défense de leurs bases

Je n'ai pas listé tous les matériels de DCA utilisés dans un document disponible sur le net, mais c'est dans mes projets : donc oui ça existe ce type de document.

Alain


Merci pour votre réponse .
Sur votre site , il est précisé que les unités motorisées (dlm,dim,dlc ,dcr ) disposaient organiquement d'une batterie de 25mm surement rattachée au régiment d'artillerie . Rien en revanche pour le reste , est-il raisonnable d'imaginer une batterie de 25mm par DI au moins d'active et réserve A ainsi qu'un groupe de 75 AA par corps d'armée ? Vu les chiffres des matériels et le répartition aux armée sur le terrain , tout ces tubes devaient bien se trouver quelque part , alors j'essaye de supputer avec la logique de l'époque ( donc un éclatement au possible et un rattachement "culturel " aux régiment d'artillerie ) .

Private
Private

 
Messages: 5
Inscription: 05 Oct 2019, 09:30
Région: Paris
Pays: France

Voir le Blog de Sieyes : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 11 Nov 2019, 02:05

C'est quand même beaucoup plus compliqué que cela, la DCA n'est pas sagement organisée en Régiments, Groupes de Corps d'Armée et batteries divisionnaires selon un shéma bien lisse

il y'a 51 batteries divisionnaires de 25mm (701e à 751e) du Dépôt 409 qui sont créées tardivement au printemps 1940 qui iront aux DIM, DLC, mais seulement dans quelques autres divisions Alpines DINA DLI...

les Groupes de DCA (non-DAT) des 402e 403e 404e 405e sont sous l'autorité des Armées, pas des Corps d'Armée

les autres Groupes de DAT sont sous l'autorité des FTA/DAT de Région, il y'a en outre des Groupements Régionaux de DAT

à brûle-pourpoint pour avoir une idée il est ventilé sur le territoire pour la DAT...grosso modo...

8 Groupes du 401e et 9 du 407e qui se partagent la DAT de la région Parisienne
22 Groupes du 402e pour la DAT de la 6e Région Champagne-Moselle
25 Groupes du 403e pour celles des 7e et 20e Région Franche-Comté Alsace
10 Groupes du 404e pour la DAT du Grand Ouest aux Pyrénées
32 Groupes du 405e couvrent les 8e 13e 14e 15e Région (centre-est/sud-est) moins quelques uns dépéchés en dehors du secteur
24 Groupes du 406e couvrent les 1ère 2e 3e Région du Nord-Ouest

il y'a en outre des batteries en dehors des Groupes
A Moi Auvergne

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 605
Inscription: 18 Oct 2015, 01:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: l'absence de DCA a t'elle été déterminante ?

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 14 Nov 2019, 23:23

Loïc a écrit:C'est quand même beaucoup plus compliqué que cela, la DCA n'est pas sagement organisée en Régiments, Groupes de Corps d'Armée et batteries divisionnaires selon un shéma bien lisse

il y'a 51 batteries divisionnaires de 25mm (701e à 751e) du Dépôt 409 qui sont créées tardivement au printemps 1940 qui iront aux DIM, DLC, mais seulement dans quelques autres divisions Alpines DINA DLI...

les Groupes de DCA (non-DAT) des 402e 403e 404e 405e sont sous l'autorité des Armées, pas des Corps d'Armée

les autres Groupes de DAT sont sous l'autorité des FTA/DAT de Région, il y'a en outre des Groupements Régionaux de DAT

à brûle-pourpoint pour avoir une idée il est ventilé sur le territoire pour la DAT...grosso modo...

8 Groupes du 401e et 9 du 407e qui se partagent la DAT de la région Parisienne
22 Groupes du 402e pour la DAT de la 6e Région Champagne-Moselle
25 Groupes du 403e pour celles des 7e et 20e Région Franche-Comté Alsace
10 Groupes du 404e pour la DAT du Grand Ouest aux Pyrénées
32 Groupes du 405e couvrent les 8e 13e 14e 15e Région (centre-est/sud-est) moins quelques uns dépéchés en dehors du secteur
24 Groupes du 406e couvrent les 1ère 2e 3e Région du Nord-Ouest

il y'a en outre des batteries en dehors des Groupes


Yep ,
Et de mémoire on trouve aussi des pièces AA dans certaines unités crées ad-hoc, comme les batteries de 47mm sur Laffly 15 TCC. Je ne suis pas persuadé qu'elles aient reçu les dotations initialement prévues, mais bon c'est un exemple du fait que l’état major avait pris conscience qu'il fallait assurer une protection contre avions, au risque de voir une unité ayant un bon potentiel se voir bêtement éliminée par un seul avion. La 10e Bde blindée de Maczek formée tardivement, devait également avoir des unités AA, mais elles ont été réduites a peau de chagrin.
En bref, si un décompte des canons ( et mt de 13.2 ) de tous types peut être effectué, il est bien plus difficile de dire ou était chaque canon au 10 mai 40 et encore plus par la suite.

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 20 
il y a 3 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 21 
il y a 7 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 24 
il y a 30 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Flak-Turm 
il y a 57 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  poste de commandement refait a l'origine en haute normandie 
Aujourd’hui, 16:49
par: jobunker 
    dans:  LE HALTBEFEHL (suite) 
Aujourd’hui, 16:33
par: François Delpla 
    dans:  Nouveauté : Tiger de la S.pz.Abt.503 
Aujourd’hui, 14:05
par: Königstiger 
    dans:  Absurdité ou optimisme incroyable après juin 1944 à l'Ouest? 
Aujourd’hui, 13:07
par: ClaudeJ 
    dans:  Le meurtre du Major Holohan, agent OSS 
Aujourd’hui, 10:11
par: alfa1965 
    dans:  BR 52 Hobby boss.1/72 
Aujourd’hui, 09:47
par: michel76 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google et 56 invités


Scroll