Connexion  •  M’enregistrer

SAUMUR - JUIN 1940

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 21 Avr 2009, 23:08

Voici le rapport en intégralité du colonel Michon, commandant l'Ecole de Cavalerie, sur les combats que menèrent ceux que la mémoire collective a retenu sous le nom de "Cadets de Saumur"
Très complet sur le plan militaire...(et repris dans chaque livre traitant du sujet)

http://img21.imageshack.us/img21/939/photo014b.jpg
http://img140.imageshack.us/img140/4863/photo015d.jpg
http://img15.imageshack.us/img15/4926/photo017meo.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/4199/photo018zkp.jpg
http://img23.imageshack.us/img23/145/photo019r.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/5823/photo020h.jpg
http://img13.imageshack.us/img13/1725/photo021i.jpg
http://img9.imageshack.us/img9/472/photo022s.jpg
http://img21.imageshack.us/img21/1016/photo023zmu.jpg
http://img140.imageshack.us/img140/3977/photo024y.jpg
http://img529.imageshack.us/img529/4242/photo025p.jpg
http://img15.imageshack.us/img15/2876/photo026y.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/5431/photo027vxq.jpg
http://img23.imageshack.us/img23/5852/photo028utk.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/1639/photo029g.jpg
http://img13.imageshack.us/img13/5751/photo030jey.jpg
http://img9.imageshack.us/img9/4496/photo031r.jpg
http://img21.imageshack.us/img21/2519/photo032d.jpg
http://img140.imageshack.us/img140/8117/photo033t.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/3883/photo035j.jpg
http://img23.imageshack.us/img23/9291/photo036p.jpg
http://img11.imageshack.us/img11/4475/photo037m.jpg
http://img13.imageshack.us/img13/5762/photo038i.jpg

Source : Service Historique de la Défense - Département de l'Armée de Terre - 34N1125
Voir également Antoine Rédier, Les Cadets de Saumur, publié en 1940 ainsi que Gislain de Bontin, Saumur 1940, publié en 1990
Dernière édition par Vincent Dupont le 22 Avr 2009, 10:08, édité 1 fois.
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3212
Inscription: 20 Fév 2008, 23:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 22 Avr 2009, 07:44

La bataille des pont de la Loire est l'un des grands moments de la bataille de France. Le rapport mis en ligne et present aussi dans le centre de documentation nous montre que certains n'etaent pas près à baisser les armes à cette mi-juin 1940. Les cadets de Saumur ont écrit une belle page de l'histoire de la cavalerie française


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Re: SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 22 Avr 2009, 10:22

Ce n'est pas Saumur mais presque... Touzet du Vigier et les troupes qu'il lui reste défendent également la Loire, un peu plus loin, à Candes-Saint-Martin, en liaison avec leurs voisins cadets de Saumur et EOR de Saint-Maixent. Un petit bout de mon mémoire pour illustrer...

De la défense de la Loire au repli vers le Sud

Tandis que les éléments désarmés qu’il reste de la 3ème DLM s’acheminent vers la région de Saumur, le lieutenant-colonel Du Vigier devance ses hommes et se rend à la 9ème Région de Tours où il apprend que les Allemands marchent sur la Loire et qu’il incombe à cette même région d’en assurer la défense avec les moyens dont elle dispose, ainsi que les unités descendant de Paris.

Le commandement envisage alors d’évacuer encore plus loin la 5ème BLM mais : « Le Lieutenant-colonel Du Vigier revendique comme une faveur de participer à la défense de la Loire, qui se présente comme très légère » . Avec deux capitaines, il se met donc en quête de matériel et d’armements. Le général Pichon, adjoint au commandant la 9e Région, lui donne son autorisation pour prendre tout ce que pourrait fournir le camp de Ruchard, à l’est de Chinon, tant en armements qu’en véhicules, pour être en état de défendre la Loire, de Montsoreau à Tours.

Le 16 juin , même si cela est défendu, les camps relevant du ministère, du Vigier prend possession d’armes et de véhicules destinés à des bataillons de chasseurs de DCR. Racontant lui-même l’épisode plus tard : « je donne ma signature, en décharge, sur une feuille de mon carnet multicopies, au commandant du camp ébahi ! J’ai les moyens non seulement de me battre, mais aussi de manœuvrer » et l’on sait combien cette donnée est importante aux yeux du cavalier qu’il est… Les moyens dont il dispose désormais augmentent la capacité de combat de sa brigade : un PC, 3 escadrons de 3 pelotons portés issus du 1er Cuirassiers, idem pour le 2ème Cuirassiers, 3 patrouilles sur voitures légères de réquisition et motos pour le 12ème Cuirassiers ainsi que des renforcements disparates : un demi-escadron porté du 11ème RDP, une compagnie d’EOR (Elèves Officiers de Réserve) de St-Maixent, une section d’EOR de l’Ecole d’artillerie de Poitiers avec deux 75 mm, un détachement de groupe franc motorisé, deux groupes de tirailleurs provenant des Dépôts, 2 chars FT non armés et un groupe d’automitrailleuses White sans tourelles récupérées des stocks espagnols.

Cet ensemble pour le moins hétéroclite a cependant un moral fort et est déterminé à reprendre la lutte. Du Vigier va s’appliquer à en faire une unité forte. Ne perdant pas de vue les principes même du combat motorisé tel qu’il l’a enseigné, des découvertes sont envoyées au nord de la Loire , vers Châteaudun, ainsi que vers Blois, pour prendre le contact avec l’ennemi mais également avec la 2ème DLM, qui va défendre Tours . Sa BLM va devoir tenir quarante kilomètres de fleuve de Tours à Candes-Saint-Martin, assurant la liaison à l’ouest également, avec les « cadets » défenseurs de Saumur. Ayant réuni ses officiers, du Vigier prépare son plan de bataille, répartissant ses unités et s’assurant de la tenue des ponts afin de les faire sauter. Ils observent tous alors : « la maîtrise toute courtoise et la clairvoyance souriante de ce chef à qui est confiée une si lourde tâche » .

Des éléments sont gardés en réserve dans la région d’Azay-le-Rideau. « Le 18 au soir, les ponts sautent devant les premiers éléments allemands, sauf à Port-Boulet où la destruction, en l’absence de spécialistes du Génie, été mal préparée. C’est là que, le 19 et le 20, vont avoir lieu des combats acharnés […] » Les élèves de Saint-Maixent et leurs officiers font preuve d’un courage exemplaire, plaçant des mines sous le feu de l’ennemi… Le 20, les Allemands ont franchi la Loire, dans le secteur de l’Ecole de Cavalerie. A midi les Allemands sont à Tours où le général Bougrain fait sauter les ponts contrairement à l’ordre donné par le gouvernement de déclarer ville ouverte les communes de plus de 20 000 habitants. Du Vigier et ses hommes tiennent toujours pour couvrir le retrait de l’Armée de Paris et de la 2ème DLM.

Mais la Loire comme dernière ligne de défense est belle et bien perdue. L’ordre est donné de décrocher dans la nuit, la menace allemande commençant à se sentir sur les flancs. L’opération se passe sans accros et le 21, le contact avec l’ennemi est perdu. « Je pus donner à mes troupes un peu de détente dont elles avaient bien besoin, en dehors des axes routiers ». Dans la soirée, la pluie les aidant une fois de plus à chasser l’aviation allemande, le groupement longe la Vienne en direction du sud.

Sources : SHD - DAT, 32N462, Historique du 2ème Cuirassiers du Lt. Vié / Archives privées Touzet du Vigier, Agenda 1940 / Du Vigier Alain, Le général Touzet du Vigier / Dr G. DELATER, Avec la 3e DLM et le Corps de Cavalerie.

Comme quoi la défense de la Loire fut faite de bric et de broc...

Amicalement ;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3212
Inscription: 20 Fév 2008, 23:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 22 Avr 2009, 20:27

Les ponts de Montsoreau et de candes Saint Martin sont distant de 5km...
VTU sais peut ëtre à quelle section appartenait Georges De Caunes et Jean Ferniot?


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Re: SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 22 Avr 2009, 23:12

Là tu m'en demande trop Hilarion !! :P :P
D'accord j'ai bossé sur la défense de la Loire... mais de là à connaître tous ceux qui y était ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

(PS : Il n'y a qu' 1 km entre Montsoreau et Candes et env. 2 km 800 à vol d'oiseau entre les deux ponts ;) et la liaison de la 5e BLM avec les défenseurs de Montsoreau est attestée dans les archives.
Quant à Georges de Caunes, il était à Port-Boulet quand il reçoit son éclat d'obus donc il est fort probable qu'il faisait partie de la 12e compagnie des EOR de St-Maixent. Pour Jean Ferniot je ne sais pas...)

Amicalement ;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3212
Inscription: 20 Fév 2008, 23:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: SAUMUR - JUIN 1940

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 03 Aoû 2009, 10:07

C'est juste pour Georges de Caunes. Il m'a lui-même conté comment il avait été blessé par un éclat d'obus. Je peux me tromper, mais il me semble qu'il avait été hospitalisé à Poitiers, d'où il s'est évadé plus tard, dès que sa blessure était suffisamment cicatrisée.


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a 48 minutes
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 51 minutes
par: François 
    dans:  Identification officier du SD 
Aujourd’hui, 01:00
par: orpo57 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 23:33
par: iffig 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Hier, 23:12
par: Signal Corps 
    dans:  Archives gratuites 
Hier, 21:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  80° Anniversaire - 1er septembre 1939: le début de la Seconde Guerre mondiale 
Hier, 20:29
par: Alcide NITRYK 
    dans:  mayday 
Hier, 19:53
par: Aldebert 
    dans:  Accord Haavara 
Hier, 15:07
par: alfa1965 
    dans:  Photo de Normandie d'époque 
Hier, 14:32
par: pascaldu54 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll