Connexion  •  M’enregistrer

Camions

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 12 Déc 2019, 16:12

Prosper Vandenbroucke a écrit:
brehon a écrit:Bonjour,
Dog Red a écrit:Cette photo fleure bon la capitulation avec des cyclistes belges rentrant probablement chez eux à vélo après avoir été désarmés.

Je ne connais pas les détails de la capitulation belge mais cela voudrait dire que les militaires qui n'avaient pas encore été faits prisonniers à ce moment ont pu rentrer chez eux librement?


Bonjour Yvonnick,
Nombreux furent les PG Belges après la capitulation du 28 mai 1940.
Au lendemain de la capitulation de l'armée belge, le 28 mai 1940, 205.000 militaires belges avaient été transportés en Allemagne. Ils furent 24.400 à y passer moins de six mois et 76.500, de six à douze mois. Le nombre de ceux qui séjournèrent plus de douze mois dans les camps fut de 75.200.
Ce n’est pas des chiffres officiels, c’est ce que j’ai trouvé sur le web :
https://www.lesoir.be/art/70-000-prison ... 03V7D.html
Il est cependant un fait que certains ont pu regagner leur domicile sans passer par les Stalags allemands, mais la majorité d’entre eux furent quand même dirigés vers l’Allemagne et il y eut des des drames, dont notamment celui-ci :
https://www.freebelgians.be/articles/ar ... us-127.php


Sans tomber dans la généralité, les militaires belges et hollandais, à la différence de leurs homologues français et britanniques n'étaient, au départ, que les forces armées d'états dont la neutralité avait été officiellement annoncée, dès la déclaration de guerre, puis violée, dans le cadre du Westfeldzug.

En 1914-1918, la neutralité néerlandaise, contrairement à la neutralité belge violée, pourtant garantie par des accords germanos-belges, avait été respectée, mais les allemands s'en étaient mordus les doigts, en constatant (de même pour le rivage danois), qu'ils se privaient, ainsi, d'un situation stratégique navale importante, aux abords de la Manche et de la Mer du Nord méridionale - erreur non répétée en 1940 ! -.

Dans le cadre d'une agression militaire manifestement contraire aux règles diplomatiques, les allemands, après la déculottée du printemps 1940, avait plus ou moins fait semblant d'accorder aux prisonniers de guerre belges, essentiellement flamands, un statut (intentionnellement) particulier, en les libérant rapidement, alors que les wallons francophones, eux, étaient partis végéter dans les Stalag jusqu'en 1945 - situation que confirme l'article "déterrée" par Prosper -. Il semble que, dans le même esprit, les prisonniers de guerre bataves, pour l'essentiel, avaient, eux-aussi, été assez rapidement "libérés", les populations flamingantes belges et néerlandaises étant sensées, historiquement, faire partie de "l'empire aryen". ::mal-a-la-tete::

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4045
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 12 Déc 2019, 16:39

Pour répondre à Yvonnick:
Durant la Seconde Guerre mondiale le III° Reich applique dès le début du conflit la ‘’Flamenpolik’’ ou politique en faveur des Flamands, bien qu’il faille attendre le 29 juillet 1940 et l’ordre formel de Hitler, lequel ordre ordonne de soutenir les flamands et lequel ordonne également de n’accorder aucun soutien au Wallons. Le fait que les Flamands, tout comme les Néerlandais, furent, selon AH, des Germains et donc Aryens a joué un grand rôle dans cette décision
https://www.belgiumwwii.be/nl/belgie-in ... litik.html

Après le 28 mai 1940 les Allemands ne savent pas exactement quoi faire avec les groupes de P.G (en grand nombre). Ceux-ci sont parfois renvoyés simplement dans leur foyer
Selon une estimation, près de 100.000 soldats en profitent et se mélangent parfois parmi les civils.
https://www.klm-mra.be/D7t/sites/defaul ... er40_0.pdf
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 76242
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Déc 2019, 20:23

brehon a écrit:Bonjour,
Dog Red a écrit:Cette photo fleure bon la capitulation avec des cyclistes belges rentrant probablement chez eux à vélo après avoir été désarmés.

Je ne connais pas les détails de la capitulation belge mais cela voudrait dire que les militaires qui n'avaient pas encore été faits prisonniers à ce moment ont pu rentrer chez eux librement?


Bonsoir brehon.

Prosper et Loïc ont rappelé le contexte du traitement particulier des prisonniers de guerre belges selon qu'ils étaient Flamands (et donc de souche germanique) ou Wallons.

Je vais te répondre également en l'illustrant par mon histoire familiale (nous sommes dans l'oralité avec les précautions d'usage quant aux souvenirs de mes grands-pères dans les années '70 et '90).

Capturé, mon grand-père paternel s'était vite rendu compte qu'il y avait un traitement différent selon que l'on était néerlandophone (flamand) ou francophone.
Notre nom de famille (RUELENS) d'origine brabançonne flamande l'a bien servi ! Quand son nom fut scandé, il répondit d'un non moins scandé "Ja !" qui lui valu de rejoindre la colonne des prisonniers flamands. Les "Oui" te classaient d'emblée parmi les prisonniers wallons (et inutiles de répondre "ja" si tu t'appelais DUPONT…). Les Flamands, ou réputés comme tels, rentrèrent chez eux, comme mon grand-père malgré qu'il ne parlât pas un mot de flamand. Les Wallons prirent le chemin de la captivité. Quand a lieu cet épisode ? 28 mai 1940, été 1940 ? Plus tard encore ? Le souvenir s'en est allé avec mon grand-père.

Mon grand-père maternel, avec son nom typiquement picard connut une toute autre destinée. Fort chanceuse malgré tout !
Affecté dans un CRAB (Camp de Recrutement de l'Armée Belge) dans le midi de la France, il fut rattrapé par la capitulation française. Avec les autres, il mit bas les armes et remonta en train jusque Paris. Il s'attendait à un comité d'accueil allemand en arme mais n'en vit rien. Il prit le train pour Bruxelles et débarqua à Mons sans plus de difficultés.

Sur base de ces expériences (qui sont des cas particuliers), j'imagine bien les cyclistes de la photo rentrer chez eux… surtout s'ils étaient Flamands en Flandre, ce qui est probablement le cas à vois les véhicules de la BEF abandonnés au bord de la route.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10807
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de brehon  Nouveau message 12 Déc 2019, 21:31

Bonsoir et merci pour les réponses.

Le traitement différent Flamands/Wallons, je connaissais. Le coup du nom à consonance flamande ou même allemande ne marchait pas toujours.
Le père de mon épouse, cycliste frontière, s'appelait SCHMIDT et était Wallon. Son grand-père (l'arrière grand-père de mon épouse, donc) était venu d'Allemagne en Belgique.
Cela ne l'a pas empêché de passer 5 ans en stalag.

Ma question portait sur le contexte immédiat de la photo. Je ne savais pas que les Allemands pouvaient laisser des soldats rentrer chez eux aussi peu de temps après leur capture. Je pensais qu'ils passaient un certain temps dans un camp provisoire.
Sur la photo, les soldats belges constituent une troupe ordonnée conduite par un officier. Ne devaient-ils pas se rendre d'abord dans un lieu (caserne, dépôt, ...) afin que les formalités de démobilisation soient effectuées avant qu'ils puissent rentrer chez eux?
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8621
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Déc 2019, 22:57

brehon a écrit:Le coup du nom à consonance flamande ou même allemande ne marchait pas toujours.
Le père de mon épouse, cycliste frontière, s'appelait SCHMIDT et était Wallon. Son grand-père (l'arrière grand-père de mon épouse, donc) était venu d'Allemagne en Belgique.
Cela ne l'a pas empêché de passer 5 ans en stalag.


Chaque expérience est unique.
Mon grand-père a profité d'une opportunité qui s'est présentée à lui… ...mais pas à ton beau-père. :|

brehon a écrit:Sur la photo, les soldats belges constituent une troupe ordonnée conduite par un officier. Ne devaient-ils pas se rendre d'abord dans un lieu (caserne, dépôt, ...) afin que les formalités de démobilisation soient effectuées avant qu'ils puissent rentrer chez eux?


C'est tout à fait possible.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10807
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 12 Déc 2019, 23:27

Brehon a écrit,
Ma question portait sur le contexte immédiat de la photo. Je ne savais pas que les Allemands pouvaient laisser des soldats rentrer chez eux aussi peu de temps après leur capture. Je pensais qu'ils passaient un certain temps dans un camp provisoire.
Sur la photo, les soldats belges constituent une troupe ordonnée conduite par un officier. Ne devaient-ils pas se rendre d'abord dans un lieu (caserne, dépôt, ...) afin que les formalités de démobilisation soient effectuées avant qu'ils puissent rentrer chez eux?


Là tu a raison en ce qui concerne la troupe. Les soldats devaient d'abord se rendre à des points (villes) précis, où , promesse non tenue par les Allemands, ils devaient recevoir un tampon sur un papier, afin d'être démobilisés, les autorités militaires ou civiles belges n'étaient pas habilités à fournir un tel document, et comme la surveillance n'était, du moins pas au début, très stricte, beaucoup de captifs en profitaient pour tirer leur révérence car autrement ils se retrouvaient, et cette fois là beaucoup plus surveillés en route pour l'un ou l'autre stalag ou oflag situé dans le territoire du Reich.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 76242
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Camions

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de iffig  Nouveau message 13 Déc 2019, 14:02

Pour les deux camions légers au premier plan, je dirais : Morris-Commercial CS8 15 cwt.
Les autres au fond, ne sont pas assez visibles pour que je me prononce.
Never believe anything until it has been officially denied.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20898
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Uniformes des Forces armée britanniques 
il y a 42 minutes
par: Loïc 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Hier, 23:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Hier, 23:08
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
Hier, 22:47
par: coyote 
    dans:  [DU 1er janvier au 29 février 2020]:Les panneaux directionnels pendant la SGM 
Hier, 21:42
par: Signal Corps 
    dans:  Identification officier en poste à Paris. Serait-ce Franz Habicht 
Hier, 21:40
par: alfa1965 
    dans:  On a oublié les soldats des troupes coloniales pendant trente ans 
Hier, 20:48
par: alfa1965 
    dans:  Popeye 
Hier, 18:48
par: dominord 
    dans:  Règlements de comptes entre communistes et anarchistes 
Hier, 14:06
par: Alcide NITRYK 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 12:01
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 38 invités


Scroll