Connexion  •  M’enregistrer

Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 20 Nov 2018, 20:02

Petit gamin dans le flux de l’exode, attaqués régulièrement par les Stukas, j’ai souvent entendu cette phrase dans la bouche des réfugiés:
"Mais où sont nos aviateurs?".
Ce n'est que des années plus tard que j’ai appris où ils étaient!
Nos aviateurs, se battaient et mouraient pendant ces moments là!

80% de nos avions avaient été détruit au sol dès les premières heures du 10 mai. Les survivants s’étaient repliés, sous la poussée des Allemands, sur leurs bases de diversion plus à l’Ouest.

Le fort "imprenable" d’Eben-Emael, avec sa garnison de 1200 hommes contre 87 Fallschirmjäger allemands, était, dès 11 heures du matin du 11 mai, hors service. Les Allemands franchissaient la Meuse et le Canal Albert par les ponts de Briegden, Veldwezelt et Vroenhoven.

Alors les aviateurs se mirent en route afin de stopper l’hémorragie et d’empêcher, autant que possible, le gros des troupes ennemies de pénétrer plus vite encore dans notre pays.

Les pilotes du 5/III/3 (5ème escadrille du 3ème groupe du 3ème Régiment d’Aéronautique – insigne Aigle Egyptien – avions Fairey Battle) se rassemblent sur leur terrain de diversion d’Aalter afin de recevoir les ordres de mission vers 5 heures du matin en ce 11 mai. Les bombes (50 kilos!) sont accrochées sous les ailes et l’attente commence afin de recevoir des renseignement fiables.
Les cibles : les ponts de Briegden, Veldwezelt et Vroenhoven sur le Canal Albert. Le pont de Kanne avait déjà été détruit par l’infanterie belge.

05.45 heures.

1ère section: Veldwezelt. Départ:05.45 heures.

Capitaine PIERRE et Lieutenanr CLOQUETTE sur le T 73.
Ils sont attaqués par des Messerschmitt près de Hasselt mais parviennent à renter à leur base.

Adjudant VERBRAECK et Adjudant DOME sur le T 60.
Sont pris sous le feu de deux Dornier 17 près de Gand. Le pilote est blessé dans le dos et Dome, le mitrailleur, a les mains déchiquetées sur la crosse de sa mitrailleuse. Ils font un atterrissage forcé près de Lebbeke.
Verbraeck rejoindra la RAF et sera tué en Libye lors d’un bombardement italien sur sa base.

Adjudant TIMMERMANS et 1er Sergeant ROLIN-HYMANS sur le T58.
Intercepté en même temps que le T73 et s’écrase sur le "Mosterveld" à Herderen. L’équipage meurt dans le crash. Rolin-Hymans repose au cimetière de l’église de s’Herenhelderen.

2ème section: Vroenhoven. Départ:05.50 heures.

Capitaine GLORIE et Sous-lieutenant VANDENBOSCH sur le T 70.
Pris sous des tirs "amis" près d’Evere, Tirlemont et Tongres. Effectue deux passages sur le pont et est durement touché.
Le Capitaine Glorie ordonne à son compagnon de sauter. Le T 70 s’écrase en flammes près du hameau de Lafelt (Vlijtingen).
Vandenbosch est blessé et Glorie tué. Il repose à la pelouse d'Honneur des aviateurs à Evere.(Bruxelles)

Adjudant BINON et Caporal LEGRAND sur le T 64.
Lâchent leurs bombes et rentrent sain et sauf.

Adjudant DELVIGNE et Sergeant MOENS sur le T 61.
Après leur attaque sur le pont ils s’écrasent et meurent à Veldwezelt. Ils reposent à la pelouse d'Honneur des Aviateurs à Evere.

3ème section: BRIEGDEN. Départ:06.00 heures.

Adjudant JORDENS et Sgt de RIBAUCOURT sur le T 62.
Leur avion, touché par la Flak allemande est abandonné par l’équipage. De Ribaucourt est fait "prisonnier" par les soldats belges qui ne connaissaient pas la tenue des aviateurs. Il fut plus tard "libéré" par les Allemands et envoyé en captivité.
Jordens était déjà une figure connue dans le monde aéronautique ayant fait partie du vol de record du monde en durée, 60 heures avec ravitaillement en l’air, en 1928.

1er Sergeant WIESELER et Adjudant DECONINCK sur T 68.
Wieseler dépose son avion endommagé près de Herk-de-Stad après avoir ordonné à Deconinck, blessé, de sauter en parachute.

Adjudant VANDEVELDE et Caporal BERGMANS sur T 71.
Endommagé par les tirs "amis" retourne vers Aalter.

Mais les autorités avaient prévu une escorte de chasseurs biplan Gloster Gladiator pour protéger les Fairey Battle.
Ils devaient rejoindre leurs amis avant d’arriver sur la cible. Cependant ils furent interceptés par 8 Messerschmitt 109 et arrivèrent donc en retard, non sans casse sérieuse.

1ère section:
G27 avec pilote Capitaine GUISGAND, blessé.
G19 pilote Sergeant PIRLOT, disparu.
G31 pilote Sergeant VANDENBROECK, survivant.

2ème section:
G22 1er Sergeant ROLIN, prisonnier.
G34 1er Sergeant CLINQART, tué.
G32 1er Sergeant WINAND, survivant.

Résultat de toute l’opération:

Avions mis en oeuvre: 15
Avions perdus: 10
Avions endommagés: 5

Personnel: 24
Tués ou disparus: 7
Blessés: 6
Prisonniers: 1
Ponts détruits: 0

Le lendemain, 12 mai, les Britanniques se lancent à leur tour depuis leur base de campagne d'Amifontaine dans les environs de Reims(F).
Ils disposent également de Fairey Battle mais leur équipage compte un homme de plus. Un soldat où Leading Aircraftman qui fait office d’observateur.

Cible Vroenhoven.

Avion P2332: Pilot Officer THOMAS, Corporal CAMPTON et Sergent CAREY.
Abattu près de Tongres, tous prisonniers.

Avion L5241: Pilot Officer DAVY, LAC (Leading Aircraft Man) PATTERSON et Sergent MANSELL
Tombé près de St Germain-lez-Mons. Patterson est fait prisonnier.

Avion L5439: Pilot Officer McINTOSH, Sergent HARPER et LAC (Leading Aircraft Man) McNAUGHTON.
Abattu à Neerharen. L’équipage est fait prisonnier.

Cible Veldwezelt.

Avion P2204: Flying Officer GARLAND, Sergent GRAY et LAC (Leading Aircraft Man) REYNOLDS.
Abattu à Veldwezelt, tout l’équipage est tué. Il repose au War Cemetery à Heverlee.
Garland et Gray obtiendront la Victoria Cross pour leur comportement héroïque au-dessus de la cible. Reynolds, n’occupant pas une position de prise de décision aura, des années plus tard, droit à une moindre médaille.
La famille Garland comptait 4 fils. Ils furent tous les quatre tués au sein de la RAF. F/O Garland fut le premier de la triste série.

Avion L5227: Sergent MARLAND, Sergent FOOTNER et LAC (Leading Aircraft Man) PERRIN. Abattu à Eigenbilzen. Tout l’équipage est tué et repose au War Cemetery à Heverlee.

Source:
Article aimablement communiqué par M. René Torsin et mise en ligne avec l'autorisation de ce dernier.
Via le site de Freebelgians:
https://www.freebelgians.be/articles/ar ... i-1940.php
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67919
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 20 Nov 2018, 21:12

Avant l'attaque héroïque des ponts du Canal Albert par l'aviation, il y a la coûteuse défense des abords par l'infanterie belge.
La disproportion des pertes est éloquente quant à la violence des combats.

Pour rappel, les Allemands montent un Sturmabteilung aéroporté sous les ordres du Hauptmann KOCH constitué de 4 Sturmgruppen :
Beton contre Vroenhoven ;
Eisen contre Kanne ;
Stahl contre Veldwezelt.

Le quatrième groupe d'assaut (Granit) a pour mission de neutraliser le fort d'Eben-Emael qui couvre en artillerie les 3 ponts.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 20 Nov 2018, 21:26

Vroenhoven

Le secteur est tenu par le Ier Bataillon du 18e Régiment de Ligne qui y engage sa 1e Compagnie appuyée par 3 canons antichar de 47.
Le bataillon est soutenu par le Ier Groupe du 20e d'Artillerie dont 2 pièces de 75 sont en appui directe de la 1e Compagnie.

La garde du pont proprement dit est tenue par une section de Cyclistes-frontière.

L'assaut va durer au plus 1 heure. Trois planeurs amènent le Sturmabteilung Beton directement sur l'objectif. La surprise est totale. Le poste de commandement situé dans la caserne de Lanaken détruit par les Stuka. L'ordre de faire sauter le pont ne peut être obtenu. Les aéroportés sont rapidement rejoints par des parachutistes largués en renfort et la 1e Compagnie est submergée (pas de grenades ! Et seuls 3 FM comme armes automatiques).

Rejoints en début d'après-midi par les pointes de la 4.Panzer-Division, les Fallschirmjäger auront perdu à la fin de la journée 7 des leurs.
Décimés, les défenseurs laissent 141 tués et 300 captifs.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 20 Nov 2018, 21:50

Veldwezelt

Le secteur est tenu par le IIe Bataillon du 2e Régiment de Carabiniers qui y engage sa 6e Compagnie (les riverains ont été évacués).
Comme à Vroenhoven, un peloton de cyclistes assure la garde du pont.

L'assaut allemand (Sturmabteilung Stahl) est mené par l'Hauptmann KOCH en personne, à la tête de 133 Fallschirmjägern (9 planeurs) qui vont rapidement submerger les défenseurs.
L'appui aérien de la Luftwaffe est prévu dans le quart d'heure avec largage de renforts parachutés. Ici aussi, impossible de contacter Lanaken pour obtenir l'ordre de faire sauter le pont. Les cyclistes dans leur abri y sont réduits à coups de lance-flammes et d'explosifs !

Les carabiniers sont exterminés dans leurs tranchées à coup de lance-flammes et de grenades.
A la fin de la journée, les Allemands ont perdu 8 tués et 28 blessés. Les défenseurs ont perdu 115 tués.

Image
Carabiniers sortant de l'abri C situé au pied du pont. Conçu pour battre le canal de ses mitrailleuses, il est inutile contre des assaillants ayant déjà franchi la ligne d'eau…
Comme en témoigne la date de la photo ci-dessus, les Carabiniers seront bien obligés d'en sortir, le 11 mai 1940.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 20 Nov 2018, 22:10

Kanne

Le secteur est ici tenu par le 2e Régiment de Grenadiers.

Les choses vont se passer différemment à Kanne où le site est inadapté à une action aéroportée.
Les 10 planeurs du Sturmabteilung Eisen sont en retard et lorsqu'ils approchent le pont s'abat dans le canal sur ordre du commandant du fort d'Eben-Emael.
Alertés, les Grenadiers abattent un planeur en feu. Le commandant des assaillants, l'Oberleutnant SCHÄCHTER est touché et aussitôt remplacé.
Les 25 Fallschirmjäger largués en renfort sont rapidement tués ou neutralisés.

Le canal ne sera forcé qu'en soirée par l'Infanterie-Regiment.151.

Les Fallschirmjäger laissent sur le terrain 22 tués et 26 blessés.
Les Grenadiers ont perdu 117 tués !

Sources de ces 4 petits posts : Hubert LABY, "En Hesbaye… mai40-septembre 44", à compte d'auteur, 2002
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 21 Nov 2018, 11:13

Prosper Vandenbroucke a écrit:Petit gamin dans le flux de l’exode, attaqués régulièrement par les Stukas, j’ai souvent entendu cette phrase dans la bouche des réfugiés:
"Mais où sont nos aviateurs?".
Ce n'est que des années plus tard que j’ai appris où ils étaient!
Nos aviateurs, se battaient et mouraient pendant ces moments là!

80% de nos avions avaient été détruit au sol dès les premières heures du 10 mai. Les survivants s’étaient repliés, sous la poussée des Allemands, sur leurs bases de diversion plus à l’Ouest.

Le fort "imprenable" d’Eben-Emael, avec sa garnison de 1200 hommes contre 87 Fallschirmjäger allemands, était, dès 11 heures du matin du 11 mai, hors service. Les Allemands franchissaient la Meuse et le Canal Albert par les ponts de Briegden, Veldwezelt et Vroenhoven.

Alors les aviateurs se mirent en route afin de stopper l’hémorragie et d’empêcher, autant que possible, le gros des troupes ennemies de pénétrer plus vite encore dans notre pays.

Les pilotes du 5/III/3 (5ème escadrille du 3ème groupe du 3ème Régiment d’Aéronautique – insigne Aigle Egyptien – avions Fairey Battle) se rassemblent sur leur terrain de diversion d’Aalter afin de recevoir les ordres de mission vers 5 heures du matin en ce 11 mai. Les bombes (50 kilos!) sont accrochées sous les ailes et l’attente commence afin de recevoir des renseignement fiables.
Les cibles : les ponts de Briegden, Veldwezelt et Vroenhoven sur le Canal Albert. Le pont de Kanne avait déjà été détruit par l’infanterie belge.

05.45 heures.

1ère section: Veldwezelt. Départ:05.45 heures.

Capitaine PIERRE et Lieutenanr CLOQUETTE sur le T 73.
Ils sont attaqués par des Messerschmitt près de Hasselt mais parviennent à renter à leur base.

Adjudant VERBRAECK et Adjudant DOME sur le T 60.
Sont pris sous le feu de deux Dornier 17 près de Gand. Le pilote est blessé dans le dos et Dome, le mitrailleur, a les mains déchiquetées sur la crosse de sa mitrailleuse. Ils font un atterrissage forcé près de Lebbeke.
Verbraeck rejoindra la RAF et sera tué en Libye lors d’un bombardement italien sur sa base.

Adjudant TIMMERMANS et 1er Sergeant ROLIN-HYMANS sur le T58.
Intercepté en même temps que le T73 et s’écrase sur le "Mosterveld" à Herderen. L’équipage meurt dans le crash. Rolin-Hymans repose au cimetière de l’église de s’Herenhelderen.

2ème section: Vroenhoven. Départ:05.50 heures.

Capitaine GLORIE et Sous-lieutenant VANDENBOSCH sur le T 70.
Pris sous des tirs "amis" près d’Evere, Tirlemont et Tongres. Effectue deux passages sur le pont et est durement touché.
Le Capitaine Glorie ordonne à son compagnon de sauter. Le T 70 s’écrase en flammes près du hameau de Lafelt (Vlijtingen).
Vandenbosch est blessé et Glorie tué. Il repose à la pelouse d'Honneur des aviateurs à Evere.(Bruxelles)

Adjudant BINON et Caporal LEGRAND sur le T 64.
Lâchent leurs bombes et rentrent sain et sauf.

Adjudant DELVIGNE et Sergeant MOENS sur le T 61.
Après leur attaque sur le pont ils s’écrasent et meurent à Veldwezelt. Ils reposent à la pelouse d'Honneur des Aviateurs à Evere.

3ème section: BRIEGDEN. Départ:06.00 heures.

Adjudant JORDENS et Sgt de RIBAUCOURT sur le T 62.
Leur avion, touché par la Flak allemande est abandonné par l’équipage. De Ribaucourt est fait "prisonnier" par les soldats belges qui ne connaissaient pas la tenue des aviateurs. Il fut plus tard "libéré" par les Allemands et envoyé en captivité.
Jordens était déjà une figure connue dans le monde aéronautique ayant fait partie du vol de record du monde en durée, 60 heures avec ravitaillement en l’air, en 1928.

1er Sergeant WIESELER et Adjudant DECONINCK sur T 68.
Wieseler dépose son avion endommagé près de Herk-de-Stad après avoir ordonné à Deconinck, blessé, de sauter en parachute.

Adjudant VANDEVELDE et Caporal BERGMANS sur T 71.
Endommagé par les tirs "amis" retourne vers Aalter.

Mais les autorités avaient prévu une escorte de chasseurs biplan Gloster Gladiator pour protéger les Fairey Battle.
Ils devaient rejoindre leurs amis avant d’arriver sur la cible. Cependant ils furent interceptés par 8 Messerschmitt 109 et arrivèrent donc en retard, non sans casse sérieuse.

1ère section:
G27 avec pilote Capitaine GUISGAND, blessé.
G19 pilote Sergeant PIRLOT, disparu.
G31 pilote Sergeant VANDENBROECK, survivant.

2ème section:
G22 1er Sergeant ROLIN, prisonnier.
G34 1er Sergeant CLINQART, tué.
G32 1er Sergeant WINAND, survivant.

Résultat de toute l’opération:

Avions mis en oeuvre: 15
Avions perdus: 10
Avions endommagés: 5

Personnel: 24
Tués ou disparus: 7
Blessés: 6
Prisonniers: 1
Ponts détruits: 0

Le lendemain, 12 mai, les Britanniques se lancent à leur tour depuis leur base de campagne d'Amifontaine dans les environs de Reims(F).
Ils disposent également de Fairey Battle mais leur équipage compte un homme de plus. Un soldat où Leading Aircraftman qui fait office d’observateur.

Cible Vroenhoven.

Avion P2332: Pilot Officer THOMAS, Corporal CAMPTON et Sergent CAREY.
Abattu près de Tongres, tous prisonniers.

Avion L5241: Pilot Officer DAVY, LAC (Leading Aircraft Man) PATTERSON et Sergent MANSELL
Tombé près de St Germain-lez-Mons. Patterson est fait prisonnier.

Avion L5439: Pilot Officer McINTOSH, Sergent HARPER et LAC (Leading Aircraft Man) McNAUGHTON.
Abattu à Neerharen. L’équipage est fait prisonnier.

Cible Veldwezelt.

Avion P2204: Flying Officer GARLAND, Sergent GRAY et LAC (Leading Aircraft Man) REYNOLDS.
Abattu à Veldwezelt, tout l’équipage est tué. Il repose au War Cemetery à Heverlee.
Garland et Gray obtiendront la Victoria Cross pour leur comportement héroïque au-dessus de la cible. Reynolds, n’occupant pas une position de prise de décision aura, des années plus tard, droit à une moindre médaille.
La famille Garland comptait 4 fils. Ils furent tous les quatre tués au sein de la RAF. F/O Garland fut le premier de la triste série.

Avion L5227: Sergent MARLAND, Sergent FOOTNER et LAC (Leading Aircraft Man) PERRIN. Abattu à Eigenbilzen. Tout l’équipage est tué et repose au War Cemetery à Heverlee.

Source:
Article aimablement communiqué par M. René Torsin et mise en ligne avec l'autorisation de ce dernier.
Via le site de Freebelgians:
https://www.freebelgians.be/articles/ar ... i-1940.php


Bonjour Prosper,

Infos intéressantes...

Ce qui est étonnant, c'est que l'on ai envoyé des Fairey Battle équipés de bombes de 50kg pour détruire un pont en béton et structure métallique, ce qui est tout simplement impossible avec des bombes aussi petites...c'était vraiment une mission suicide sans aucun espoir de réussite...

vétéran
vétéran

 
Messages: 750
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 21 Nov 2018, 12:05

Bonjour Olivier,
Parfaitement, c'était du suicide pure et simple!!!!!!
Amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67919
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 21 Nov 2018, 12:23

Tomcat a écrit:Ce qui est étonnant, c'est que l'on ai envoyé des Fairey Battle équipés de bombes de 50kg pour détruire un pont en béton et structure métallique, ce qui est tout simplement impossible avec des bombes aussi petites...


L'esprit de sacrifice, c'est aller à la bataille avec ses seules armes.

Les pilotes belges et alliés évoqués par Prosper lors des attaques aériennes des têtes de pont allemandes n'en manquèrent pas, de courage et d'esprit.
Comme leurs compagnons d'armes de l'infanterie, opposés à trop fort parti.
Les pertes, terribles, en attestent. :|
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 21 Nov 2018, 12:35

Image

Sergeant Major
Sergeant Major

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 87
Inscription: 29 Sep 2018, 18:42
Région: HAINAUT
Pays: BELGIQUE

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: Les ponts du Canal Albert - 11 et 12 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 21 Nov 2018, 13:03



::Merci:: ::super::

C'étaient des braves !
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8569
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 4 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 34 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Service secret allemand avant 1940 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Aujourd’hui, 19:15
par: coyote 
    dans:  Metz ville ouverte juin 1940 
Aujourd’hui, 19:05
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
Aujourd’hui, 18:49
par: Loïc Charpentier 
    dans:  luger mauser 1940 police 
Aujourd’hui, 17:43
par: Loïc Charpentier 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Aujourd’hui, 16:45
par: Loïc Charpentier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 16:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Aujourd’hui, 14:19
par: François Delpla 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: alfa1965, Lusi, pierma et 17 invités


Scroll