Connexion  •  M’enregistrer

"Miraculé" en 1940

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

"Miraculé" en 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Ferber  Nouveau message 10 Aoû 2014, 17:48

Enfant, j'ai souvent tenu dans mes mains et joué avec le témoignage d'un véritable "miracle" qui laissa la vie sauve à mon père.
Gendarme, il fut affecté à une unité de reconnaissance motocycliste pendant la campagne de France en 1940. Il sera fait prisonnier au terme d'un (long) "week-end à Zuidcote" où, avec ses compagnons, il vit les derniers bateaux s'éloigner tandis qu'ils restaient à terre. L'épisode se termina dans un Stalag, mais c'est une autre histoire.

Avant cet épisode, mon père et son équipier (les unités de reconnaissance motocycliste étaient équipées de side-cars) avaient été pris sous le feu d'un détachement allemand approché d'un peu trop près. Miraculeusement indemnes, ils avaient pu rejoindre leur unité. C'est là que mon père eut une frayeur rétrospective : son casque avait été transpercé de part en part par une balle entrée au milieu de front juste au dessus de la visière de cuir et ressortie au niveau de la nuque. J'ai eu suffisamment de fois ce casque en mains pour affirmer que la trajectoire aurait du lui traverser le crâne. Les déchirures de métal marquant l'entrée et la sortie du projectile étaient suffisamment éloquentes pour le prouver.
Auraient du, car la balle, probablement entrée légèrement de biais, avait ..... suivi la calotte métallique, sectionnant au passage une des lanières de cuir réunies par un lacet qui constituaient la coiffe isolant la tête de la calotte du casque. Au passage, la balle avait simplement balafré le cuir chevelu avant de poursuivre son chemin avec suffisamment d'énergie pour trouer l'arrière du casque.

Ce casque a malheureusement été perdu au cours des pérégrinations familiales, mais son image reste gravée, ainsi que les explications de mon père
C'était ce modèle (photo empruntée à https://clausuchronia.files.wordpress.com/2014/03/casque-modc3a8le-1935.png)

Casque moto 1940.jpg
Casque moto 1940.jpg (81.87 Kio) Vu 737 fois

Private
Private

 
Messages: 5
Inscription: 08 Aoû 2014, 13:43
Région: P.A.C.A.
Pays: France

Voir le Blog de Ferber : cliquez ici


Re: "Miraculé" en 1940

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Aoû 2014, 17:55

Merci pour le récit, bien que la photo aurait pu être empruntée ici:
http://www.militaria1940.fr/t1-tenue-de ... motorisees
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 66084
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: "Miraculé" en 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Nicoww2  Nouveau message 10 Aoû 2014, 19:54

Bonjour,
Merci pour ce récit poignant!
Les casques n'ont plus rien à prouver, il s'agit en l'occurrence d'un modèle 35 pour troupes motorisées.
Je possède moi même le casque de mon arrière grand père, marqué par un éclat d'obus à la tête qui lui a sauvé la vie.

Nico
Amicalement,
Nico


Image

Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 931
Inscription: 06 Oct 2010, 14:12
Région: Ile le France
Pays: France

Voir le Blog de Nicoww2 : cliquez ici


Re: "Miraculé" en 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 10 Aoû 2014, 20:56

Beau témoignage en effet.

Et le cas n'est pas unique de balles suivant la courbe hémisphérique du casque pour resortir sans tuer le chanceux qui le porte.
Et pour rappel, les casques "acier" des deux conflits mondiaux (ils apparaissaient il va y avoir 100 ans) ont été remis au gout du jour pour protéger des éclats et des explosions des obus d'artillerie mais sont, par conséquent, trop légers pour arrêter une balle en "tir direct" ; fonction pour laquelle ils n'ont pas été conçus.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8210
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici



Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 4 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 7 minutes
par: iffig 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
il y a 42 minutes
par: tistou48 
    dans:  Jean Piat 
Aujourd’hui, 15:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  un lien sur la LVF.... 
Aujourd’hui, 14:48
par: pierma 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Aujourd’hui, 14:43
par: GBW067 
    dans:  L'armée polonaise 1939-1945 
Aujourd’hui, 14:41
par: iffig 
    dans:  Bataille mer de Ligure 
Aujourd’hui, 14:35
par: de.rene 
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
Aujourd’hui, 14:29
par: pierma 
    dans:  mein kampf 
Aujourd’hui, 14:03
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll