Connexion  •  M’enregistrer

Correspondances de 1940

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 09 Déc 2013, 13:03

Bonjour à tous
J'ai déserté le forum durant plusieurs mois.
J'ai retrouvé dans le fouillis de mes vieux papiers cette lettre adressée par ma mère à l'une de mes sœurs qui était en sanatorium en Savoie:

<< Versailles, jeudi 20 mars 1940
..Ici nous avons en effet des jours sans viande, et d'autres sans gâteaux, mais j'ai toujours des provisions d'avance et je m'arrange pour que nous ne manquions de rien. Ne t'inquiète donc pas sur notre triste sort. Ne t'en fais pas non plus pour ton filleul*. Tu n'es pas la reine du nickel (qui par ailleurs le vend fort cher à la France et que la guerre enrichit) et tous les soldats, m'a dit Henri**, sont assez quémandeurs. Ne lui envoie pas d'argent, il en redemanderait tous les jours, et tu n'en finirais plus.
Il y a aussi beaucoup de "cafard" et d'ennui pendant cette "drôle de guerre" qui n'en finit pas. J'envoie à Henri, chaque mois, un paquet de journaux et revues pour lui et ses soldats.
Nous comptons bien aller en Savoie au mois de juillet...>>

Inutile de dire qu'au mois de Juillet, nous sommes restés à Versailles..
* Ma sœur jouait la "marraine de guerre"
**Mon frère ainé, jeune sous-lieutenant
J' ai plusieurs autres lettres à vous proposer.


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 10 Déc 2013, 00:20

Merci de ta contribution.

Pourrais tu nous scanner la Lettre en question, c'est un document intéressant à partager !.

Merci à toi

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 10 Déc 2013, 19:05

Je ne pensais pas que cette modeste correspondance allait susciter tant d'intérêt. Puisque c'est ainsi, mieux vaut respecter l'ordre chronologique. Je vous propose donc de revenir 11 mois en arrière avec cette lettre écrite par ma mère le 2 avril 1939..


Image

Le sanatorium de Guébriant où se trouvait ma sœur était proche d'un usine de fabrication d'explosifs. C'est pourquoi ma mère envisage une évacuation.


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 11 Déc 2013, 11:29

Je n'ai encore pas respecté l'ordre chronologique. Voici un extrait de la lettre hebdomadaire précédente:
<<19 mars 1939
...Tu n'ignores pas les bruits de guerre qui recommencent à empoisonner toute l'Europe à la suite des folies d'Hitler. Il faut bien nous préoccuper, comme tout le monde, d'un possible départ; sais-tu où votre sana serait évacué en cas de conflit ? J'aimerais connaitre au moins la région pour faire nos projets en conséquence...Espérons d'ailleurs que nous en serons quitte pour la peur, comme en septembre dernier. Les F. ont acheté une propriété dans le Calvados où ils ont envoyé leurs meubles qu'ils ne trouvaient pas en sûreté à Sedan. Albert* y a expédié aussi une partie des siens. C'est beaucoup de prévoyance, évidemment. >>
* L'un de mes oncles, officier de carrière.


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 12 Déc 2013, 11:46

Versailles, Dimanche 14 mai 1939
...Henri* a dû rentrer hier à Dunkerque après un petit voyage en Belgique d'où il nous a envoyé une série de cartes postales. Il semble assez content de son sort, mais je voudrais bien qu'il puisse venir en permission. Le petit Jean** espère en une avoir dimanche prochain, il est absolument dégouté du béton et voudrait quitter le ligne Maginot, mais plus moyen ! En désespoir de cause, il veut demander la Légion étrangère, ce qui ne fait pas du tout le bonheur de ses parents. C'est une vraie dispersion cette année, les bruits de guerre s'éternisent, on ne voit pas quand cela finira, et quand Hitler se calmera. Eugène*** est venu hier nous voir et commenter les évènements...
*Mon grand frère sous-lieutenant d'active. **L'un de nos cousins, jeune officier de carrière également. ***L'un de mes oncles,


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 13 Déc 2013, 11:44

Le spectre de la guerre semble s'estomper quelques temps:

28 mai 1939:
...Henri rentre mardi soir à Dunkerque d'où il doit aller avec son régiment inaugurer l'exposition de Lille, et il compte bien ensuite passer sur les plages de la mer du Nord tous ses Dimanches
11 juin 1939:
...Jean est en congé avec sa petite auto verte, et je crois que sa mère a bien envie de le marier, plutôt que de le voir s'en aller dans les colonies comme il en a fait la demande. La famille cherche à le retenir en France, je le comprends...
dimanche 16 juillet 1939:
... ton papa et Yvonne ont emmené les enfants voir la Revue à Paris, qui a été superbe cette année, avec des troupes anglaises et une masse d'avions, en l'honneur du 150 ième anniversaire de Marianne. Il y a eu aussi un feu d'artifice tiré de la tour Eiffel.


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 14 Déc 2013, 11:45

Toute la famille se retrouve en vacances à Saint-Gervais, quand au matin du 27 août:
<<...Je suis bien désolée de ne pas pouvoir aller te dire au revoir. Nous aurions aimé prolonger les vacances et je venais de trouver un gentil petit appartement pas cher libre en septembre lorsque j'ai reçu pour ton papa une dépêche partie de Paris jeudi soir et le rappelant à son service. En même temps, une autre dépèche rappelait deux collègues d'Annette en pension ici. Nous rentrons donc tous ensemble demain soir en soupirant de quitter ce joli pays où les enfants se trouvaient si bien et où j'espérais te revoir encore. Mais cela se retrouvera.>>
Hélas, non, cela ne s'est jamais retrouvé !
Et le 1er septembre, mon père revenu à Versailles écrit à ma soeur, avant de rejoindre son affectation:
<<...Es-tu encore à Guébriant * ? Pour nous, nous sommes arrivés ici à bon port après un voyage très normal quoique un peu fatigant. Et maintenant je me prépare à rejoindre Châlons sur Marne demain. C'est avec un serrement de coeur que je laisse ici tes frères et soeurs et ta maman, mais si la situation devenait ici dangereuse ou même trop difficile nous envisagerions son éloignement vers la Normandie (ou le Centre ?). Annette est à Flers de l'Orne, chargée de 9 petits enfants de 3 à 6 ans. >>
* Le sanatorim où se trouvait ma soeur


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 15 Déc 2013, 11:54

18 sept 1939 :
<<Tes deux lettres me sont bien parvenues assez rapidement. Je crois qu'il vaut mieux pour toi que le sana reste à Guébriant puisque le climat de Savoie te réussit.
......J'ai acheté une superbe carte d'Europe, dernier modèle moderne pour tes frères qui voulaient suivre les opérations et je t'enverrai la pareille; tu l'afficheras au mur de ta chambre. La situation n'est pas brillante; la malheureuse Pologne entre les Russes et les Boches ne pourra pas tenir longtemps et les forces allemandes vont ensuite se retourner sur nous. Heureusement l'hiver approche; la pluie, la boue gênent beaucoup l'offensive, et les belligérants resteront sur leurs positions dans une paix relative jusqu'au printemps prochain, espérons-le.
Ton papa est à Woippy, près de Metz, mais il ne faut mentionner dans l'adresse, si tu lui écris, que ceci: Lieutenant L., parc essence et ingrédients d'Armée, 563ième compagnie...
L'adresse d'Henri est toujours la même: 110ième R.I. 1er bataillon, 1ère compagnie, secteur postal 83; quoiqu'il ait changé de résidence à 10 km environ vers le sud.
Annette va quitter Flers ces jours-ci pour aller près de Laigle à St E lt N.D. des Bois; je n'ai pas encore son adresse exacte, mais c'est non loin d'Evreux, je crois et d'accès facile de Versailles en ch. de fer. Les élèves ont trouvé moyen de lui passer des poux et des punaises. Aussi a-t-elle du se faire couper les cheveux. >>


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 15 Déc 2013, 12:58

Grand merci à toi, voilà des contenus superbes.

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Correspondances de 1940

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Gardavous  Nouveau message 16 Déc 2013, 11:55

Je prends cela comme un encouragement à continuer

24 sept 1939
<<Où en es-tu ? Heureusement que Piot* et Jugnot* ne partent pas ! Le Dr Teissiot* a été mobilisé un des premiers, c'est pourquoi Monique** a échappé aux piqûres qu'il voulait lui faire aux Myriams. Balland*** est médecin major aux Sables d'Olonne, où sa soeur l'a accompagné comme infirmière. Votre aumônier se montre bien courageux mais il n'est pas très robuste, et semblait à bout de souffle en prêchant pour la Bonne Presse à St-Gervais. Il se tuera s'il va sur le front. Ton papa est au bout de son temps de service comme officier de réserve, il aurait même pu donner sa démission au début de l'année, il a hésité, son colonel a insisté pour le garder. Je pense qu'il reviendra au printemps prochain dans les services de l'arrière, défense passive, ou autres, qui utilisent toutes les bonnes volontés. Les A.S. où il compte toujours comme inspecteur, marchent très au ralenti; j'ai ici un gros paquet de paperasses qu'Heubert devait venir chercher pour son travail (c'est le collègue de ton papa aux faillites) et il n'a pas encore paru. On dit même que les services de l'avenue Lowendal ont quitté Paris, emportant tous leurs dossiers ! Il y en a ! Le ministère de l'air s'est reformé près d'Orléans, où Eugène s'est installé avec sa femme et sa petite fille. Les H. sont toujours à Erquy, Bernard**** a été reçu 42 ième à l'école de l'air, il doit rejoindre Noël**** à Bordeaux le 2 octobre. François**** H. est à Etampes, en cours de perfectionnement. Jeanne est venue passer ici quelques jours pour le voir, et repartie ce matin emportant dans l'auto conduite par Bernard toutes ses affaires: couvertures, literie, vêtements, livres de classe, etc... Un vrai déménagement, pour passer l'hiver en Bretagne. Cela me semble excessif.
Annette s'installe pour la rentrée à Larchamp, près de Flers de l'Orne et me presse de venir l'y rejoindre; et d'y louer une des petites maisons qu'elle a visitées à notre intention. Sans affolement ni panique, je crois sage de prévoir une porte de sortie, car s'il prenait fantaisie à Hitler de nous envoyer des pruneaux, j'éloignerais d'ici les enfants tout de suite.
Albert a passé son appartement à la femme d'un officier aviateur qui va venir s'y installer avec ses trois enfants. Cette arrivée de la famille d'Ervan me laisse perplexe, je ne sais ce que donnera ce voisinage. >>

*Médecin du sanatorium
** L' une de mes autres sœurs
***notre médecin de famille à Versailles
**** Un cousin


 

Voir le Blog de Gardavous : cliquez ici


Suivante

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 02:16
par: Signal Corps 
    dans:  un lien sur la LVF.... 
Aujourd’hui, 00:51
par: thucydide 
    dans:  La femme au temps du National-Socialisme 
Hier, 23:07
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:04
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Ligne Maginot vs mur de l'Atlantique 
Hier, 22:38
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:48
par: iffig 
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
Hier, 21:47
par: pierma 
    dans:  Hitler 
Hier, 21:28
par: frontovik 14 
    dans:  12ème régiment de chasseurs à cheval en 1945-1946 
Hier, 19:53
par: pigeon38 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 19:40
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll