Connexion  •  M’enregistrer

L'Occupation en Aquitaine

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 29 Oct 2012, 10:56

Tri martolod a écrit:Bonjour,

"moins davantage de riz..." Faut-il lire "mais davantage de riz??

Bonne journée

Pierre


Cette coquille m'a échappé Il faut que je relise le manuscrit, ou j'ai mal retranscrit ou il a écrit ou voulu dire : "encore moins de riz"... L'écriture est terriblement petite et peu formée.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 29 Oct 2012, 17:40

Avril 41
Le Dimanche de Pâques (13 Avril) nous avons été réveillés à 1h 1/2 du matin par un fort bombardement du côté de Bordeaux : cela a duré jusqu’à 4 h du matin. La même cérémonie a eu lieu le lendemain, mais nous n’(avons pas entendu. Il y a des dégâts en ville, vers le jardin public, et aussi, paraît-il, au camp de prisonniers de S…(illisible)

Je suis allé hier à Chalais (Charente) et ai constaté qu’on y trouvait quantité de beurre. Alors que cette denrée n’existe plus par ici depuis des mois : j’en ai rapporté une livre d’excellente qualité. Trajet agréable d’ici Chalais : différence sensible entre le paysage de Dordogne et celui de la Charente : ici plus de clarté, de nombreux noyers, une certaine ressemblance, sur cette route, avec le route du Médoc (petits bois de pins, petites maisons entourées de prairies et de bois). Autre constatation, combien on voit mieux, à bicyclette, le paysage qu’en auto. Mais, évidemment, les côtes sont plus sensibles !

22 Mai 41
Le printemps ne se presse pas pour nous faire sentir sa chaleur : il fait frais, il pleut, le temps est gris et nous avons fait encore du feu aujourd’hui pour nous réchauffer : la végétation est très en retard : les acacias ont tout juste leurs fleurs.
Nous sommes allés, passer deux jours à Bordeaux. Nous avons remarqué que l’animation y est grande : il semble qu’il y circule un grand nombre de civils allemands des deux sexes. L’élégance d’antan n’est plus : la carte de vêtements n’a pas encore été distribuée, bien que les tickets soient exigibles pour cela aussi : les gens attendent donc la carte… et les beaux jours, pour refaire dans la mesure du possible, leur vestiaire d’été. Ce qui est lamentable en ville, ce sont les queues de centaines de personnes attendant leur tour pour avoir des vivres ! Que de pauvres gens perdent ainsi leur temps pour se ravitailler. Il semble cependant que les personnes qui ont des fournisseurs attitrés dans leurs quartiers ont moins de difficultés… mais sans doute ceux qui font la queue aux grands magasins ce comestibles cherchent-ils à payer moins cher. Cela n’en est que plus lamentable, car actuellement, avec de l’argent, on peut se procurer des primeurs. A mon avant dernier voyage à Bordeaux, les petits pois valaient 30 F le kilo ! Depuis, ils ont été taxés à 10 F je crois.

Visité une exposition de propagande de « L’Allemagne Moderne » au Musée de l’Hôtel de Ville. Présentation sobre et de bon goût : mais en somme, rien de très nouveau : la France serait tout aussi capable de présenter ses réalisations d’usines modèles, de stades, de piscines… etc. Peut être le nombre de ces réalisations est-il plus grand en Allemagne, parce que c’est un pays plus industriel, mais en somme il ne ressort de cette exposition rien de sensationnel ou d’inédit… si ce n’est le pavoisement du jardin de la mairie avec d’immenses bannières à croix gammée et une tête d’Hitler en bronze (le monsieur est passablement « stylisé ») très bien présentée au milieu d’un parterre d’hortensias, comme une jolie femme. Le personnel de l’exposition est français ! (gardiens, filles de salle, etc.). J’étais invité à l’inauguration : les autorités – préfet, maire, etc. – y ont assisté et se sont sans doute confondues en airs admiratifs devant ces messieurs en uniforme. Dignité ! Dignité ! Dignité !


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 29 Oct 2012, 18:15

10 Juillet 41
Nous sommes allés passer 10 jours à Bordeaux : temps superbe, très lourd à la fin de notre séjour. Ravitaillement en principe difficile à Bordeaux quand on y est en passant car, si on ne va pas au restaurant, il faut être inscrit chez un fournisseur pour chaque denrée, ce qui complique singulièrement le marché. Fort heureusement, avec des relations, on finit par s’arranger. Queues aux bureaux de tabac de 8 –18.30 – ridicule ! je suis allé jusqu’à Royan-La Tremblade en passant par le Médoc. Côte bien gardée, vigies partout, avec jumelles. Nombreuse cavalerie. Soldats tous en caleçon. Royan, triste sans estivants, hôtels et restaurants réquisitionnés. J’ai trouvé asile à St-Palais, P…(illisible) La Corniche où il y avait quelques pensionnaires, malgré l’ordonnance décidant qu’aucun estivant ne serait admis dans les stations balnéaires de la côte et que nul voyageur ne pourrait séjourner plus de 5 jours, et encore pour motif d’affaires. A Royan, l’occupant est sévère, les amendes pleuvent pour infractions au code de la route : les réquisitions sont très nombreuses, même les réquisitions d’hommes pour travaux ou dardes divers. Cela sans doute parce qu’au début de l’occupation un factionnaire allemand y a été tué.

30 Juillet 41
Les Occupants ont de nouveau abandonné La Roche depuis une huitaine : les évènements de Russie ne sont évidemment pas étrangers à cette retraite : ce revirement subit d’Hitler a décontenancé tout le monde, et surtout ses fidèles sujets. Il prétend que les Russes préparaient une grande attaque : système commode pour justifier la sienne. Les Teutons ont commencé par avancer à grande allure, mais les voici maintenant stoppés, après un mois de combats : les pertes de part et d’autre, doivent être énormes. Déat et compagnie exultent et s’engagent dans l’armée « Européenne » contre la sauvagerie bolchevique ; après avoir vitupéré contre les guerres idéologiques, les voilà en pleine transe « civilisation » !

En Extrême Orient, on prend prétexte d’une prétendue menace anglaise sur l’Indochine pour autoriser les Japonais à occuper toutes les bases de cette colonie. Le fin mot de l’histoire paraît bien être que le Japon, à court de pétrole, guigne celui de Sumatra et prépare une expédition contre cette colonie hollandaise : quel imbroglio ! Tant de mauvaise foi, tant de violences et de crimes écoeurent les plus sceptiques !

18 Août 1941
Je suis allé à Bordeaux, puis à Poitiers. Il devient très difficile d’acheter quoique ce soit : les produits sont rares ou inexistants, ce qui reste est soumis aux tickets ou à la carte. Impossible d’avoir des souliers : il faut obtenir préalablement un bon d’achat, et à Bordeaux, pour 1000 bons à attribuer, il y a eu 40.000 demandes ! On voit donc en devanture de superbes chaussures, mais il n’y a pas moyen d’en acheter. J’ai cherché en vain des plumes pour écrire : il n’y en a plus, les usines ayant été détruites, et beaucoup de ces objets venant d’Angleterre : pas de stylos avec plume d‘or.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 29 Oct 2012, 18:17

Revu donc Poitiers : j’ai couché au Lycée où X…. est proviseur. Les monuments publics de la ville sont de belles constructions : lycée de jeunes filles, chambre de commerce, Poste. Tout cela postérieur à 1913, date de mon départ. Poitiers a du cachet, avec ses vieilles rues, ses vieilles églises : c’est la ville idéale pour faire des commissions : on en a visité tous les principaux magasins en 1/4 d’heure. On y mange mieux et moins cher qu’à Bordeaux et les magasins sont bien pourvus de ce qui peut encore se vendre. En Juin 1940, la gare a été bombardée et un train de munitions a sauté, tuant 600 personnes qui, entassées aux abords de la gare, essayaient de prendre le train.

Les prisonniers nés avant 1900 ont été libérés, comme combattants des deux guerres : 3 sur 5 des prisonniers que nous connaissons sont donc de retour.
A l’instant, je reçois la visite intéressée (ils cherchent des patates) de deux Allemands : l’un d’eux est de la frontière suisse et n’est nullement réjoui de faire la guerre, même au pont de R…! Il craint que cela dure encore longtemps avec la Russie !

La situation lamentable du peuple français commence à se faire sentir dans toute son horreur, pas de pétrole, pas de bougies pour s’éclairer, pas de charbon, pas de bois de chauffage. Pas de souliers, pas de vêtements (cartes ou tickets très parcimonieux). Très peu de viande et de légumes pour se nourrir, presque pas de poissons. L’hiver prochain s’annonce comme terriblement rude. Tout cela est vraiment lamentable au dernier degré.

10 Sept.41
Décidément nous n’aurons pas d’été cette année : après une longue période de pluies, le beau temps est enfin arrivé, mais avec un vent du nord très frais .
La pénurie de denrées alimentaires se fait de nouveau âprement sentir en ville, à Paris surtout. Autre complication : pas moyen d’avoir des pneus de vélo de rechange : si la guerre dure encore plus d’un an, les bicyclettes seront donc immobilisées à leur tour ! Déjà, l’enveloppe avant du vieux vélo qui sert aux bonnes est dans un état fâcheux : je le ravaude tant bien que mal, mais je crains qu’il ne dure pas plus d’un ou deux mois encore.

A l’extérieur, la guerre Teuto-Russe se prolonge et menace de durer des années : malgré les bulletins de victoires presque quotidiens des Allemands, leur avance se ralentit de plus en plus, et l’hiver approche à grands pas. Les belligérants vont sans doute s’empêtrer tout l’hiver dans les plaines de Russie…. Et le monde entier continuera à souffrir cruellement de cette folie persistante. Quelle misère !

Les J… viennent nous voir, venant de la zone libre où ils ont passé quelques jours ; ils sont écoeurés de l’opinion des gens qu’ils ont vus là-bas : beaucoup de leurs amis ont été embauchés dans la Légion des Combattants et sont devenus des collaborationnistes enragés. Il semble que cette légion soit destinée à représenter en France le parti nazi dont il emprunte les méthodes : intervention dans toute vie sociale ; mouchardage organisé, pression officieuse sur la population, etc. Et cependant, cette légion a été interdite en zone occupée par les occupants. Voici donc des gens dont les Allemands ne veulent pas, et qui font cependant de la propagande pour la collaboration, alors qu’ils ne sont aucunement en contact avec les Vainqueurs !


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 30 Oct 2012, 21:26

La misère économique se fait sentir de plus en plus : quoiqu’on demande dans un magasin, il vous est toujours répondu qu’il n’y en a pas et qu’on ne prévoit pas qu’il y en ait. J’ai dû quémander dans 5 grands magasins de chaussures à Bordeaux avant de trouver 2 paires de souliers pour Flo Flo. Pas de poêles, pas d’éviers, pas de concasseurs, pas de plumes, pas de pneus, pas d‘alcool, pas de savon, pas de tabac,, pas de café, pas de chocolat, etc, etc ! où allons-nous ? cela devient vraiment angoissant.

La nature elle-même s’ingénie à rendre la vie plus difficile : les poules ne pondent plus, les couvées ratent, les lapins crèvent, le poisson lui-même devient impossible à pêcher. Cela paraît invraisemblable, mais c’est la stricte vérité.
Les J... étant en zone libre, sont passés à Bergerac, allant à Beynac, où beaucoup de villégiaturants s’étaient réfugiés, faute de stations balnéaires accessibles. La vie paraît là plus facile et plus gaie qu’ici : le centre d’attraction de cette région périgourdine est maintenant Toulouse, en remplacement de Bordeaux.

10 octobre 41
je reviens de Bordeaux : la situation économique s’aggrave de jour en jour : on trouve de moins en moins de produits dans les magasins : j’ai cherché en vain de la ficelle (les magasins ne livrent plus aucun paquet ficelé), tout se vide. Les trains se raréfient : on nous dit que c’est faute de combustible… mais sur la ligne Paris-Bordeaux, tout marche à l’électricité, alors ! Au total, très peu de choses à manger, et presque rien pour faire cuire ce « peu » puisque le gaz, l’électricité sont rationnés, le charbon et le bois – à peu près inexistants en ville – la graisse, le beurre, l’huile, rationnés aussi à l’extrême. On se chauffera très difficilement cet hiver.
Presque pas de savon pour laver. Bref, la vie devient d’une extrême difficulté et les gens sont vraiment angoissés à la perspective de l’hiver qui vient.
Les Allemands essaient en ce moment d’en finir avec les Russes avant l’hiver : grande offensive sur tout le front : on embarque tout ce qui est disponible et les trains de troupes et de matériel montent à un rythme accéléré.

Je note que le traitement infligé aux Juifs par le gouvernement français lui-même, soulève une vague de réprobation qui commence à percer ça et là : le pasteur Boegner a adressé une lettre de sympathie au grand Rabbin (Boegner, président de la Fédération Protestante, fait partie du conseil national) on perçoit même quelques pointes dans les revues juridiques ! Ces malheureux se voient interdire toute activité, leurs biens sont menacés de confiscation, et ils ne peuvent même pas fuir ! Quelle époque !

10 Nov. 41
Vers le 20, deux officiers allemands des kommandantur de Nantes et de Bordeaux ont été tués par des quidams : aussitôt, représailles allemandes : à Nantes 100 otages arrêtés, 48 fusillés, à Bordeaux, otages arrêtés également, mais devant la réprobation générale, les fusillades sont arrêtées : mais des mesures sévères ont été prises à Bordeaux : circulation interdite entre 5 h du soir et 8 h du matin notamment. Cela a duré une huitaine de jours. On n’a pas trouvé les coupables, mais aucune nouvelle attaque n’a eu lieu. On nous écrit que les 48 fusillés, qui étaient communistes, ont traversé la ville en chantant l’Internationale.

Sur le front Russe, malgré une très puissante offensive allemande, la décision ( ? difficile à lire) n’est pas intervenue : les allemands avancent surtout du côté de la mer d’Azov, la Crimée, avec pour objectif le Caucase. La situation autour de Moscou est stationnaire : il paraîtrait même, d’après la radio Suisse, que les Russes seraient passés à l’offensive de ce côté là. Les Anglais demeurent inertes, se bornant à envoyer de temps à autre une armada aérienne bombarder les villes d’Allemagne et d’Italie. La Prudence est la mère de la sûreté.

On lit dans les journaux des choses ahurissantes : on annonçait tout récemment que l’électricité allait être rationnée et les trains diminués parce que les usines électriques se trouvaient à bout de souffle en raison de la sécheresse exceptionnelle qui a réglé cette année : or, chacun sait que, sauf quelques beaux jours en juillet à septembre, il a plu, au contraire, d’une façon anormale durant toute l’année ! Ceci donne la mesure des informations, même officielles, bruyamment répondues dans la presse.
Enfin, voilà le serment prêté par les gaillards de la Légion Française des combattants en Russie : « Je jure fidélité au chef suprême des Armées allemandes contre le bolchevisme, au chancelier Adolf Hitler. Je jure de donner ma vie au moment où il me la demandera pour sa cause » … Pour sa cause ! on aura vraiment tout vu !

14 Déc 41
Voilà l’Amérique en guerre elle aussi ! On ne voit donc plus la fin de cette invraisemblable folie mondiale. Le dernier discours d’Hitler sent manifestement l’aliénation mentale : mauvaise foi, violence, machiavélisme naïf. Sous prétexte de vouloir du bonheur à son peuple et – soi disant – de l’Europe, il aura plongé le monde entier dans la plus effroyable misère connue depuis des siècles. Que le diable emporte ces bienfaiteurs de l’humanité. Pendant ce temps, la France » va connaître les restrictions de plus en plus sévères et peut-être la famine. En ville, beaucoup de gens sont de véritables squelettes ambulants et les morts subites s’accroissent. Si nous pouvons tenir jusqu’au bout notre attitude expectative, peut-être pourrons nous, en fin de compte, tenir un rôle d’arbitre le jour du règlement final. Mais il y a quelque chance – si l’on peut dire – que l’Allemagne nous embrigade de force dans sa « cause » : ce sera alors une horrible chose de plus à son actif. En tout cas, la tragédie de notre époque devient de plus en plus cruelle, et on n’en voit pas la fin. Le plus lamentable, c’est l’adhésion d’une certaine « élite » à tous les reniements, à toutes les palinodies. La « propagande » travaille ferme et finit par convertir les aigris de l’ancien régime, qui espèrent ainsi, sans doute, se tailler, une bonne place dans « l’ordre nouveau ». Tout cela n’est vraiment pas beau à voir. Ces gens ne veulent entendre qu’un son de cloche, et la cloche sonne, sonne à tout casser sans les rendre sourds !

26 Déc 41
Les Allemands sont en train d’accomplir leur « retraite de Russie » analogue à celle de Napoléon. Ils reculent sur tout le front, harcelés par les Russes. Hitler a « dégommé » le maréchal Von Brauschtel, commandant en chef. En Syrie, l’offensive Anglaise avance à grands pas. La passe est actuellement très mauvaise pour les Allemands, et d’aucuns se demandent – sans doute un peu prématurément – si ce n’est pas le commencement de la fin. Peut-être l’écroulement sera-t-il en effet plus rapide qu’on ne le suppose, car qu’y a-t-il derrière la somptueuse façade hitlérienne : peut-être une construction prête à s’effondrer.

Cependant les Japonais, forts de l’effet de surprise de leur attaque, marquent des points contre Anglais et Américains : ces derniers, absolument pas préparés à un pareil choc, se font prendre tout ce que veulent les Japonais : et ceux-ci, avec leur fougue et leur courage habituels, foncent comme des taureaux et renversent tout. Mais lorsque la machine Américaine se mettra en branle, la situation se renversera sans doute.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 30 Oct 2012, 22:57

Azuréenne a écrit:.
Une connaissance, prof' d'histoire et passionnée par cette période a demandé à avoir en mains ces cahiers, après en avoir lu le texte informatisé, car elle se demandait s'ils n'aient pas été écrits après la guerre. La lecture des manuscrits l'a convaincue de leur authenticité.


Bonjour,
Oui, j'aurais pu aussi me poser la même question tellement ce récit est surprenant. S'il avait été écrit après coup il n'aurait pas pu être aussi pertinent. Ce qui le rend de plus authentique pour ce qui concerne sa date de composition, ce sont les descriptions et la manière de les relater, la façon de rappeler les faits, une des expressions comme par exemple "quelle époque"', expression aujourd'hui désuète. Le récit est présenté comme le ferait un journaliste. Cet homme a l'habitude de rédiger des rapports. Il survole les évènements de la SGM qui surviennent et les relate presque jours après jours clairs et concis. IL voyage, il est au fait des choses, au courant de l'actualité, il écoute même la radio suisse. Tiens, pas la BBC!
Comment se fait-il qu'un tel cahier ait été aussi longtemps celer.
Merci de faire en sorte de nous permettre de le lire.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3067
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 31 Oct 2012, 03:01

Bonjour,

Très intéressant document effectivement!!

Il y est question de météo, voici les chroniques météo de l'année 41 pour soutenir le récit ( HS: période octobre-novembre avec des évènements assez proches de ceux d'aujourd'hui...)

http://www.meteo-bordeaux.com/chronique/annee/1941

A+,

Pierre
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4076
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 31 Oct 2012, 19:40

Aldebert a écrit:
Azuréenne a écrit:.
Une connaissance, prof' d'histoire et passionnée par cette période a demandé à avoir en mains ces cahiers, après en avoir lu le texte informatisé, car elle se demandait s'ils n'aient pas été écrits après la guerre. La lecture des manuscrits l'a convaincue de leur authenticité.


Bonjour,
Oui, j'aurais pu aussi me poser la même question tellement ce récit est surprenant. S'il avait été écrit après coup il n'aurait pas pu être aussi pertinent. Ce qui le rend de plus authentique pour ce qui concerne sa date de composition, ce sont les descriptions et la manière de les relater, la façon de rappeler les faits, une des expressions comme par exemple "quelle époque"', expression aujourd'hui désuète. Le récit est présenté comme le ferait un journaliste. Cet homme a l'habitude de rédiger des rapports. Il survole les évènements de la SGM qui surviennent et les relate presque jours après jours clairs et concis. IL voyage, il est au fait des choses, au courant de l'actualité, il écoute même la radio suisse. Tiens, pas la BBC!
Comment se fait-il qu'un tel cahier ait été aussi longtemps celer.
Merci de faire en sorte de nous permettre de le lire.



Bonjour !
Très contente que ce journal soit apprécié, je l'ai fait lire autour de moi, avec le même résultat.
Il dormait dans des tiroirs familiaux, on l'avait même cru perdu, très peu le connaissaient.
Je n'avais pas réalisé que l'expression "quelle époque" n'a plus cours ! et c'est exact.
Cet homme, quadragénaire, était en effet un homme d'écriture.
Je pense qu'il écoutait la radio anglaise, même s'il ne la cite pas, car enfin, pour être si bien informé... A ce sujet, j'ignorais que l'on pouvait capter la radio suisse. D'autre part, vivant en pleine campagne, il pouvait écouter en toute tranquillité.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 31 Oct 2012, 20:31

Bonsoir,

Je suis convaincu que des quantités de témoignages, de photos et de souvenirs divers de cette période sont oubliés au fond des tiroirs de vieilles commodes elles-mêmes oubliées dans le fond des greniers. Il faut juste que la bonne personne les trouve pour qu'ils ne soient pas définitivement perdus.

A+,

Pierre
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4076
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 31 Oct 2012, 20:41

Azuréenne a écrit:, j'ignorais que l'on pouvait capter la radio suisse. D'autre part, vivant en pleine campagne, il pouvait écouter en toute tranquillité.

Bonjour,
Si fait, sur les ondes courtes l'écoute est tout à fait réalisable, avec un peu de fading toutefois. A l'époque tous les pays ( ou presque) émettaient en OC pour se faire entendre dans le monde entier.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3067
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a moins d’une minute
par: Tarpan 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 06:33
par: Didier 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 23:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Hier, 22:33
par: kfranc01 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Hier, 18:41
par: Aldebert 
    dans:  Identification et localisation 
Hier, 17:51
par: MLQ 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Hier, 16:21
par: alfa1965 
    dans:  21 avril 1944 
Hier, 16:20
par: alfa1965 
    dans:  Soeur Agnès-Marie VALOIS 
Hier, 15:59
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Potez 220 
Hier, 12:32
par: Marc_91 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Scroll