Connexion  •  M’enregistrer

L'Occupation en Aquitaine

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 24 Oct 2012, 18:12

Il s'agit de cahiers d'écolier (le papier était rare) remplis, non tous les jours, mais selon les évènements.
Le scripteur, un juriste de formation qui était de ma famille, s'était replié à une soixantaine de km de Bordeaux, dans sa propriété campagnarde à l'écart d'un village. Très bien informé par l'écoute de la radio suisse et de la BBC, il commente avec pertinence, cette guerre mondiale, tout autant que les faits et gestes des occupants.
Dans le village dont il dépendait, il y a eu des collabos, dans son entourage amical aussi, donc, je ne donnerai pas le nom des personnes ni des petites localités du coin. Lui-même était un Gaulliste fervent dès le début.

12 Nov. 40 - le domaine a failli servir de champ de bataille lors de la débâcle de Juin. Le village se préparait à la résistance : canons et mitrailleuse sur la terrasse, troupes un peu partout. La position de notre propriété, près de la ligne de chemin de fer et près de la rivière, en aurait fait un point de résistance bien placé en cas de combat. Fort heureusement, l’armistice est survenu à temps pour empêcher la bataille à cet endroit.

Ma femme et moi et moi avons l’intention de passer l’hiver ici, où on évitera les difficultés de ravitaillement de la ville. Nous devenons donc paysans et sommes ravis de ce nouvel état, auquel nous sommes d’ailleurs préparés de longue date, puisque nous avons l’habitude de passer presque chaque année six mois entiers ici. Mais passer l’hiver sera pour nous un changement. Je suis content de voir un peu la vie campagnarde en cette saison.
Pour l’instant, nous observons l’heure allemande, en avance de 2 heures sur celle du soleil. Il fait à peine jour le matin à 8 h (nous sommes au 15 Novembre) par contre, la nuit n’arrive qu’à 7 h le soir, et c’est bien agréable.

14 Nov.40 – « L’Occupation » ne se fait pas du tout sentir ici jusqu’à présent. Quelquefois, mais rarement, un Allemand vient acheter des œufs, c’est tout. Cependant, au mois de Juillet, alors que nous avions ici des réfugiés, 150 hommes sont venus camper pendant une nuit dans l’allée. Un officier a couché dans l'ancienne chambre de Maman et 2 sentinelles ont fait toute la nuit les cent pas autour de l’aire. Au village, au contraire, presque chaque famille a un ou deux soldats à loger, blanchir, éclairer, etc.. les plus belles maisons ont été vidées et aménagées pour le logement des troupes et des services : la Kommandantur est dans la maison F... on y a transporté beaucoup de meubles du château. Le drapeau à croix gammée flotte sur la place devant le monument aux morts, délicate attention !

Ils ont fait faire des tranchées, absolument inutiles, aux hommes de 18-45 ans ! Au point de vue propreté et hygiène, ils ont pris des mesures que font crier les villageois, bien qu’elles soient excellentes (vidange des cabinets, balayage des rues, caniveaux, etc.) A part cela, tout le monde reconnaît qu’individuellement, ils sont parfaitement corrects et plutôt sympathiques, rendant parfois de petits services : sciage de bois, etc.

Le pont de chemin de fer est gardé – pas trop sévèrement – mais le jour du passage de Hitler se rendant vers Franco, il était gardé, en haut et en bas, et on ne pouvait passer sur la route pendant toute la matinée, pas plus d’ailleurs qu’aux passages à niveaux.

15 Nov 40 - Quelques cavaliers « occupants » sont venus ce matin et sont repartis aussitôt comme ils étaient venus.

Le 8 décembre, vers 9 h 1/2 (heure allemande) le métayer est venu nous prévenir que des lueurs étaient visibles dans la direction de Bordeaux : en effet, nous avons observé un superbe feu d’artifice et notamment de fusées à parachute d’une luminosité formidable : on les aurait crues toutes proches alors qu’elles se trouvaient au dessus de Bordeaux : cette ville était bombardée par les Anglais et la Bourse était incendiée et de nombreuses bombes faisaient des victimes : depuis lors, Bordeaux a subi de nombreuses alertes et bombardements, surtout du côté des bassins de la basse sous-marine et les chantiers de la Gironde. Les Bordelais supportent avec fort mauvaise humeur cette nouvelle atteinte du sort, et la pensée que les Londoniens en supportent bien davantage ne les console point.

1941 – Depuis le 23 Décembre – et nous sommes le 10 Janvier – le thermomètre est presque constamment au dessous de 0°, il est descendu plusieurs jours à –9 ; les fossés sont gelés. Heureusement, nous avons un peu de bois (nous en avons déjà brûlé 1 brasse 1/2 et il ne nous en reste guère que 1/2 brasse) et nous avons pu nous procurer du charbon. Néanmoins, nous devons être couverts comme des oignons : chandails, bas et chaussettes se superposent. Grâce à un petit poêle, chauffé au charbon, j’arrive à avoir 10° dans mon cabinet d’hiver.

Nous recevons en ce moment des lettres de Bordeaux et de Paris décrivant avec une certaine angoisse les difficultés de ravitaillement, doublées, pour le Bordelais, par l’angoisse des bombardements. On nous demande d’envoyer des volailles, patates, et autres victuailles à n’importe quel prix.
La taxation des produits donne lieu à un « marché noir ». Cette attitude des agriculteurs conforme à la célèbre loi de l’offre et de la demande, démontre à quel point l’esprit de solidarité nationale fait défaut. Au surplus, les paysans sont persuadés que leurs produits sont destinés aux Occupants, et ils ne veulent pas, disent-ils « travailler pour les Boches ». Etat d’esprit néfaste à tous points de vue, car, si les Allemands achètent individuellement beaucoup dans les magasins, ils n’ont pas – pour le moment du moins – procédé à des réquisitions chez les producteurs agricoles, sauf dans la période qui a suivi immédiatement l’armistice.

Janvier 1941
La disette se fait cruellement sentir en ville : un voyage à Bordeaux m’a édifié à ce sujet : les gens maigrissent : pas de légumes, pas de poisson, petite ration de viande les jours où celle-ci est autorisée, pas de beurre, pas de graisse : les restaurants ne sont pas mieux lotis : menu au Louvre pour 16 F : bouillon de légumes, petite rondelle de merlus à la sauce vinaigrette sans huile, macédoine de légumes (petits pois, carottes, taupinambours) avec une vague sauce – une mandarine. Le tout, après absorption, laissant une impression de vide stomacal. Pourtant, on mange bien, généralement, à ce restaurant. J’ai au surplus, reluqué les menus d’autres restaurants du même genre, et c’était nettement inférieur. Les pauvres citadins se plaignent amèrement, sans prendre toutefois la situation au tragique – sauf peut-être les gourmets et gros mangeurs – mais à ceux-là quelques restrictions ne font, en somme pas de mal.

17 Mars 41
Gros événement : toutes les garnisons allemandes des alentours sont parties sans tambour ni trompettes, pour aller se faire pendre ailleurs : le drapeau à croix gammée ne flotte plus devant le monument aux Morts : voici le moment venu d’entreprendre d’offensive « décisive ». On s’attend d’un jour à l’autre à quelque coup de boutoir inédit de Mr Hitler. Va-y-il encore réussir… ou se cassera-t-il enfin le nez sur les dents de la perfide Albion ? Et resterons-nous seulement spectateurs, de cette lutte homérique ?

J’ai visité avec le Maire, le local de la Kommandantur, sur la place de La Roche : ces messieurs s’étaient fort bien installés : bons fauteuils, tapisseries neuves, T.S.F. vastes tables, etc. Quatre officiers sont venus s‘installer à L...... pour remplacer des « partis ». Un épicier prend des airs mystérieux pour dire que les troupes qui étaient à L....... sont maintenant massées sur la ligne de démarcation prêtes à entrer en zone libre : un canard de plus.

à suivre....


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 24 Oct 2012, 20:34

Merci Manon.
Est ce un condensé ou une transcription littérale ?
Impatient de lire la suite.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3373
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 25 Oct 2012, 09:59

Intéressant.....Pour moi cette période effectivement m'a laissé le souvenir du froid....manque de combustible,le charbon géré dans le village par un vert de gris de la Wehrmacht,la fureur de ma mère,la neige si épaisse que je ne parvenais pas à marcher......le travail de mon père pour récupérer le bois de vieilles souches que la châtelaine du village lui avait donné....et c'était en Bretagne.......

vétéran
vétéran

 
Messages: 1423
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 25 Oct 2012, 15:57

dynamo a écrit:Merci Manon.
Est ce un condensé ou une transcription littérale ?
Impatient de lire la suite.


Bonjour !
Oui, c'est une transcription littérale, mais je coupe quand le rédacteur parle de questions touchant uniquement à la marche de la ferme. Je n'ai pas donné le nom du village qui est situé à la limite de la Dordogne et de la Charente Maritime (Inférieure autrefois) c'est La Roche Chalais.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 25 Oct 2012, 16:01

Alfred a écrit:Intéressant.....Pour moi cette période effectivement m'a laissé le souvenir du froid....manque de combustible,le charbon géré dans le village par un vert de gris de la Wehrmacht,la fureur de ma mère,la neige si épaisse que je ne parvenais pas à marcher......le travail de mon père pour récupérer le bois de vieilles souches que la châtelaine du village lui avait donné....et c'était en Bretagne.......


Avez-vous évoqué vos souvenirs ? Nouvelle dans le Forum, je suis loin d'en avoir tout exploré...


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 25 Oct 2012, 23:31

Bonsoir, je réponds à cette question : Quelques moments se trouvent sur ce forum oui, mais rien de systématique. J'avais entrepris, de rédiger mes souvenirs, pour mon unique petit fils, mais j'ai beaucoup d'activités et je ne veux pas me limiter à l'évocation de faits "historiques" limités à la période 39/45... Je veux, en fait, lui expliquer la mort, la disparition inexorable d'une famille qui aura été la sienne.....et cela a commencé vers 1820 du côté maternel où la survie ne tient qu'à un fil.......côté paternel cette mince chance de survivre ne commence à apparaître que de 1914 à 1925....la plus grande hécatombe....

vétéran
vétéran

 
Messages: 1423
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 26 Oct 2012, 18:39

Azuréenne a écrit:Bonjour !
Oui, c'est une transcription littérale, mais je coupe quand le rédacteur parle de questions touchant uniquement à la marche de la ferme. Je n'ai pas donné le nom du village qui est situé à la limite de la Dordogne et de la Charente Maritime (Inférieure autrefois) c'est La Roche Chalais.


Bonjour,
C'est un endroit que j'ai souvent traversé me rendant de Bergerac en Charentes Inférieure.
J'espère que vous nous communiquerez la suite de ce superbe journal que vous avez seulement commencé de nous présenter. :D
Les notes qu'il contient, outre les évènements, sont d'autant plus intéressantes puisqu'elles traduisent aussi l'émotion du moment.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3067
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 26 Oct 2012, 21:18

Aldebert a écrit:
Azuréenne a écrit:Bonjour !
Oui, c'est une transcription littérale, mais je coupe quand le rédacteur parle de questions touchant uniquement à la marche de la ferme. Je n'ai pas donné le nom du village qui est situé à la limite de la Dordogne et de la Charente Maritime (Inférieure autrefois) c'est La Roche Chalais.


Bonjour,
C'est un endroit que j'ai souvent traversé me rendant de Bergerac en Charentes Inférieure.
J'espère que vous nous communiquerez la suite de ce superbe journal que vous avez seulement commencé de nous présenter. :D
Les notes qu'il contient, outre les évènements, sont d'autant plus intéressantes puisqu'elles traduisent aussi l'émotion du moment.


Bonjour,
Cet endroit m'est cher aussi puisque cette propriété fut le RV de la famille des années 20 à 1966 et j'y ai passé mes vacances d'adolescente. La fratrie de ma mère fut élevée à Bergerac.
Oui, bien sûr, je veux "poster" le maximum de ce journal qui existe en 4 cahiers et je vais essayer d'avancer un peu plus vite, mais je n'ai pas toujours le temps.
Une connaissance, prof' d'histoire et passionnée par cette période a demandé à avoir en mains ces cahiers, après en avoir lu le texte informatisé, car elle se demandait s'ils n'aient pas été écrits après la guerre. La lecture des manuscrits l'a convaincue de leur authenticité.


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Azuréenne  Nouveau message 26 Oct 2012, 21:34

Aldebert a écrit,
Bonjour,
C'est un endroit que j'ai souvent traversé me rendant de Bergerac en Charentes Inférieure.
J'espère que vous nous communiquerez la suite de ce superbe journal que vous avez seulement commencé de nous présenter.
Les notes qu'il contient, outre les évènements, sont d'autant plus intéressantes puisqu'elles traduisent aussi l'émotion du moment


Je m'aperçois, bien vexée, que la suite postée hier ne figure pas, je me demande où elle est passée ou a été "avalée "!
Il me semble pourtant avoir bien "envoyé". Il faudra donc que je recommence demain.
Cordialement


 

Voir le Blog de Azuréenne : cliquez ici


Re: L'Occupation en Aquitaine

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 26 Oct 2012, 21:43

Bonjour Manon,
Je peux te comprendre, mais je pense savoir ce qui s'est passé.
Soit, tu as cliqué sur "aperçu" au lieu de cliquer sur "Envoyer"
Cela arrive de temps en temps, même moi je me suis déjà trompé.
Soit il s'agissait d'un long texte et lorsque tu as cliqué sur "Envoyer", c'est comme si le texte était mis en ligne mais en fait il ne l'a pas été.
Cela ne devrait pas arriver, mais arrive quand même.
Pour palier à cet inconvénient et lorsqu'il s'agit d'un long texte, il vaut mieux tout taper en format "Word" et puis faire un copier/coller vers la contribution que tu souhaites mettre en ligne.
Désolé mais je ne puis rien faire.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64126
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Suivante

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 4 minutes
par: Didier 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
il y a 8 minutes
par: Mookie 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 10 minutes
par: Didier 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 26 minutes
par: Didier 
    dans:  Kommandantur de Redon 35 
il y a 30 minutes
par: brehon 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Aujourd’hui, 18:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Utilisation des levées & remplacement et convalescents par les rmées 
Aujourd’hui, 18:28
par: thucydide 
    dans:  L'affaire Wenger 
Aujourd’hui, 16:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Koursk ,1943. 
Aujourd’hui, 15:24
par: Dog Red 
    dans:  Comme ils vivaient: à la recherche des derniers Juifs de Lituanie 
Aujourd’hui, 14:01
par: carcajou 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll