Connexion  •  M’enregistrer

Boissons alcoolisées produites distribuées en France pendant la SGM

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Boissons alcoolisées produites distribuées en France pendant la SGM

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 26 Avr 2012, 09:19

Bonjour,
Le cidre fait partie de ma petite enfance, mon adolescence.
Tu as parlé François, du cidre à la tireuse (durant l'occupation pour demeurer dans le sujet :mrgreen: ) mais tu n'as pas évoqué la bolée dans laquelle on le buvait. Je pense qu'en Normandie on ne dit pas bolée mais Mok - mock - moque...je ne connais pas l'orthographe exact du mot.

Les informations de ta maman concernant ses impressions sur les dirigeants de la cidrerie sont intéressantes. Que ta maman se trompe ou ait raison cela résulte de toute manière, du climat de l'époque. L'allemand avait tous les droits et ne pas être souple avec eux signifiait, pas d'entreprise donc pas de cidre pour les Caennais...et pas de texte pour moi :mrgreen:
Merci pour ta contribution
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3065
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de brehon  Nouveau message 26 Avr 2012, 11:01

Bonjour Eric,
huck a écrit:Très original et intéressant texte Aldebert. Les français et l'alcool, les normands et le cidre. Toute une histoire. Il me semble que le droit de faire du cidre en Normandie était perpétué de génération en génération sans payer de taxe à condition qu'il y ait des pommiers de plantés dans la cour. Je ne connais toute fois pas la quantité maximum autorisée. ;)
Vieux clichés qui ont la vie dure.
Il n'y a pas que la France qui a une tradition de production et de consommation d'alcool. Le cidre ce n'est pas que la Normandie, c'était la boisson de base également en Bretagne. Mes grands parents paternels ont tenu un café dans les années 20-30. Ils débitaient presque exclusivement du cidre. Mes parents en ont fait jusqu'à la fin des années 70. J'en ai bu quotidiennement depuis aussi loin que je me souvienne, donc au moins depuis l'âge de 5 ans jusqu'à 18 ans. La production de cidre est totalement libre.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7083
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 26 Avr 2012, 11:29

...et il n'y a pas qu'en France car dans la région de Francfort on cultive la pomme et on boit du cidre càd Apfelwein et on aime ça, cré vingt diou!
cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3065
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de huck  Nouveau message 26 Avr 2012, 15:46

Brehon, les français et l'alcool, ce n'était pas dit de façon péjorative, mais il y a une histoire tout de même très étroite entre la France et les alcools. Les vins (et quels vins!), les cidres, les cognacs et autres alcools forts qui sont réclamés dans le monde entier. Lors de la prohibition chez nos voisins du sud, l'une des plaques tournantes du traffic d'alcool était française, c'est à St-Pierre-et-Miquelon que les pêcheurs "pêchèrent" en faisant de la contrebande. C'était d'ailleurs très lucratif pour l'ile. Lors de l'occupation l'alcool était une monnaie d'échange avec l'occupant qui était toujours stable (la monnaie, pas l'occupant). Idem avec les libérateurs, on voit bien dans les récits des GI ces moments de grâce avec la population ou l'on recevait le libérateur avec ses meilleures bouteilles. J'ai lu il y a quelque temps "Ils arrivent" de Paul Carell et le fil conducteur du livre, c'est le calvados. En France, il y a un savoir-faire et un savoir-vivre liés au bien boire (comme au bien manger) qui n'a jamais laissé un étranger indifférent. En tout cas, je trouve le sujet original et intéressant. ;)

Aviantic, je me suis mélanger avec le calvados dans mon texte, mais le cidre, c'est vrai, c'est une boisson fort sympathique. Merci pour ces explications, c'est fort instructif.
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 26 Avr 2012, 17:01

huck a écrit: Lors de l'occupation l'alcool était une monnaie d'échange avec l'occupant qui était toujours stable (la monnaie, pas l'occupant).
.

A ma connaissance il n'y a jamais eu de vrais échanges sur le plan commercial avec l'occupant car celui-ci se servait sur tout à discrétion. En France quand le soldat allemand payait (son cidre) dans un magasin ou quand l'industriel allemand réglait une facture pour une pièce fabriquée en France c'était avec de l'argent qu'il nous avait préalablement volé. La France qui possèdait un Empire colonial était considérée elle même comme une colonie allemande.
Mais cela, c'est une autre affaire HS qui vaudrait peut-être l'ouverture d'un nouveau fil, s'il n'existe déjà.
Cordialement Eric ;)
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3065
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Aviantic  Nouveau message 28 Avr 2012, 10:03

huck a écrit:Brehon, les français et l'alcool, ce n'était pas dit de façon péjorative, mais il y a une histoire tout de même très étroite entre la France et les alcools. Les vins (et quels vins!), les cidres, les cognacs et autres alcools forts qui sont réclamés dans le monde entier. Lors de la prohibition chez nos voisins du sud, l'une des plaques tournantes du traffic d'alcool était française, c'est à St-Pierre-et-Miquelon que les pêcheurs "pêchèrent" en faisant de la contrebande. C'était d'ailleurs très lucratif pour l'ile. Lors de l'occupation l'alcool était une monnaie d'échange avec l'occupant qui était toujours stable (la monnaie, pas l'occupant). Idem avec les libérateurs, on voit bien dans les récits des GI ces moments de grâce avec la population ou l'on recevait le libérateur avec ses meilleures bouteilles. J'ai lu il y a quelque temps "Ils arrivent" de Paul Carell et le fil conducteur du livre, c'est le calvados. En France, il y a un savoir-faire et un savoir-vivre liés au bien boire (comme au bien manger) qui n'a jamais laissé un étranger indifférent. En tout cas, je trouve le sujet original et intéressant. ;)

Aviantic, je me suis mélanger avec le calvados dans mon texte, mais le cidre, c'est vrai, c'est une boisson fort sympathique. Merci pour ces explications, c'est fort instructif.


En illustration et pour revenir au thèmet du forum, je vous livre un texte qui figurera dans mon livre à paraître aux éditions Heimdal (50 aérodromes pour une victoire). C'est le témoignage d'un G.I. appelé travaillant au service cartographique d'un Fighter Group de Lightnings (le 474ème) basé sur le terrain A11 à Neuilly-la-Forêt près d'Isigny

A la découverte des boissons normandes

[i][i]« Tiens, bois un coup »
« Mais qu’est-ce que c’est que cette boisson d’enfer ? »
« Du cidre. Pas mauvais ma foi »
« Yeah, » approuvèrent-ils. « c’est du cidre français »
« Où l’avez-vous dégotté ? Il n’est pas empoisonné au moins ? »
« Pourquoi le serait-il, Bon Dieu, regarde-nous ; est-ce que nous avons l’air empoisonnés? On s’en gave depuis hier où on en a trouvé un tonneau dans les ruines de Saint-Lô. Mon gars, cette ville a subi l’enfer, elle est entièrement dévastée. »
« Les mecs, faites gaffe à ne pas en boire de trop car vos boyaux vont pas aimer et tout éjecter »
« T’en fais pas, personne n’a le droit d’y toucher. C’est planqué dans un petit cellier dans une maison et personne ne peut en abuser. En outre nous le surveillons. » [i](c'était leur chat mascotte qu'il avait amené d'Angleterre qu'ils avaient enfermé dans le cellier qui remplissait cet office car si quelqu'un ouvrait la porte, le chat en s'échappant donnait l'alerte. Efficace ?)

Les officiers percevaient avec leur ration mensuelle une pinte de gin et 1/5ème de whisky écossais. Le prix était insignifiant, 2,12$ le tout. Ils mettaient alors leur truc en commun et organisaient de grandes bringues dans leur tente pendant que les simples soldats les regardaient d’un air morose. Beaucoup pensaient que cette boisson était réservée aux officiers pilotes.
« Les rampants ont un autre sort » disaient-ils d’un air dégoûté.
« Qu’est-ce que t’en as à foutre » s’exclama un autre G.I. « Mais, Bon Dieu, tu ne peux pas donner du whisky à tout le monde. Il n’y aurait jamais assez de bateaux pour l'amener jusqu’ici. Si ces gars là reçoivent ce réconfort, c’est qu’ils ont eu du pot et je ne les envie pour rien au monde ». Et la discussion s’anima avec les pour et les contre.
Néanmoins les simples soldats n’étaient pas si mal lotis que ça. Bien sûr ils n’avaient ni gin, ni whisky, mais la gamme de variétés de boissons locales qu’ils ont essayées n’était rien moins que remarquable.
D’abord le cidre parce qu’il y en avait partout. Ensuite la crème de menthe et le cognac ainsi que tout un florilège de liqueurs françaises qui nous rendaient plus malades que réellement ivres. Et enfin il y avait le Calvados…
« … Ce breuvage était aussi clair que de l’eau mais vous donnait un coup de pied au cul aussi violent qu’une mule déchaînée. Rapidement on appela ça « White Lightning » (éclair blanc par analogie avec les avions du Group). Ca avait le goût d’alcool mais c’était encore plus fort. Ca vous titillait avec la gentillesse d’un petit chat mais ça vous frappait comme une bombe de 5 tonnes en passant dans le gosier. Tout le monde l’a essayé durant les premières semaines de Normandie mais si les gosiers furent frénétiquement emplis, les fossés se remplirent aussi d’hommes saouls.

[/i][/i][/i]


 

Voir le Blog de Aviantic : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Aviantic  Nouveau message 28 Avr 2012, 10:20

omega.067 a écrit:mini hs on ;)
je remarque qu'à l'époque, les bouteilles de cidre contenaient 0,85L, alors que de nos jours, c'est 0,75L
mini hs off :Omega.067 anti alcoolique:



oui et la mention "Diex Aïe" figurant sur l'étiquette était le cri de ralliement de Guillaume le Conquérant (Dieu à mon aide)


 

Voir le Blog de Aviantic : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Aviantic  Nouveau message 28 Avr 2012, 10:40

cidre.jpg
cidre.jpg (335.59 Kio) Vu 1924 fois
Aviantic a écrit:
huck a écrit:Brehon, les français et l'alcool, ce n'était pas dit de façon péjorative, mais il y a une histoire tout de même très étroite entre la France et les alcools. Les vins (et quels vins!), les cidres, les cognacs et autres alcools forts qui sont réclamés dans le monde entier. Lors de la prohibition chez nos voisins du sud, l'une des plaques tournantes du traffic d'alcool était française, c'est à St-Pierre-et-Miquelon que les pêcheurs "pêchèrent" en faisant de la contrebande. C'était d'ailleurs très lucratif pour l'ile. Lors de l'occupation l'alcool était une monnaie d'échange avec l'occupant qui était toujours stable (la monnaie, pas l'occupant). Idem avec les libérateurs, on voit bien dans les récits des GI ces moments de grâce avec la population ou l'on recevait le libérateur avec ses meilleures bouteilles. J'ai lu il y a quelque temps "Ils arrivent" de Paul Carell et le fil conducteur du livre, c'est le calvados. En France, il y a un savoir-faire et un savoir-vivre liés au bien boire (comme au bien manger) qui n'a jamais laissé un étranger indifférent. En tout cas, je trouve le sujet original et intéressant. ;)

Aviantic, je me suis mélanger avec le calvados dans mon texte, mais le cidre, c'est vrai, c'est une boisson fort sympathique. Merci pour ces explications, c'est fort instructif.


En illustration et pour revenir au thèmet du forum, je vous livre un texte qui figurera dans mon livre à paraître aux éditions Heimdal (50 aérodromes pour une victoire). C'est le témoignage d'un G.I. appelé travaillant au service cartographique d'un Fighter Group de Lightnings (le 474ème) basé sur le terrain A11 à Neuilly-la-Forêt près d'Isigny

A la découverte des boissons normandes

[i][i]« Tiens, bois un coup »
« Mais qu’est-ce que c’est que cette boisson d’enfer ? »
« Du cidre. Pas mauvais ma foi »
« Yeah, » approuvèrent-ils. « c’est du cidre français »
« Où l’avez-vous dégotté ? Il n’est pas empoisonné au moins ? »
« Pourquoi le serait-il, Bon Dieu, regarde-nous ; est-ce que nous avons l’air empoisonnés? On s’en gave depuis hier où on en a trouvé un tonneau dans les ruines de Saint-Lô. Mon gars, cette ville a subi l’enfer, elle est entièrement dévastée. »
« Les mecs, faites gaffe à ne pas en boire de trop car vos boyaux vont pas aimer et tout éjecter »
« T’en fais pas, personne n’a le droit d’y toucher. C’est planqué dans un petit cellier dans une maison et personne ne peut en abuser. En outre nous le surveillons. » [i](c'était leur chat mascotte qu'il avait amené d'Angleterre qu'ils avaient enfermé dans le cellier qui remplissait cet office car si quelqu'un ouvrait la porte, le chat en s'échappant donnait l'alerte. Efficace ?)

Les officiers percevaient avec leur ration mensuelle une pinte de gin et 1/5ème de whisky écossais. Le prix était insignifiant, 2,12$ le tout. Ils mettaient alors leur truc en commun et organisaient de grandes bringues dans leur tente pendant que les simples soldats les regardaient d’un air morose. Beaucoup pensaient que cette boisson était réservée aux officiers pilotes.
« Les rampants ont un autre sort » disaient-ils d’un air dégoûté.
« Qu’est-ce que t’en as à foutre » s’exclama un autre G.I. « Mais, Bon Dieu, tu ne peux pas donner du whisky à tout le monde. Il n’y aurait jamais assez de bateaux pour l'amener jusqu’ici. Si ces gars là reçoivent ce réconfort, c’est qu’ils ont eu du pot et je ne les envie pour rien au monde ». Et la discussion s’anima avec les pour et les contre.
Néanmoins les simples soldats n’étaient pas si mal lotis que ça. Bien sûr ils n’avaient ni gin, ni whisky, mais la gamme de variétés de boissons locales qu’ils ont essayées n’était rien moins que remarquable.
D’abord le cidre parce qu’il y en avait partout. Ensuite la crème de menthe et le cognac ainsi que tout un florilège de liqueurs françaises qui nous rendaient plus malades que réellement ivres. Et enfin il y avait le Calvados…
« … Ce breuvage était aussi clair que de l’eau mais vous donnait un coup de pied au cul aussi violent qu’une mule déchaînée. Rapidement on appela ça « White Lightning » (éclair blanc par analogie avec les avions du Group). Ca avait le goût d’alcool mais c’était encore plus fort. Ca vous titillait avec la gentillesse d’un petit chat mais ça vous frappait comme une bombe de 5 tonnes en passant dans le gosier. Tout le monde l’a essayé durant les premières semaines de Normandie mais si les gosiers furent frénétiquement emplis, les fossés se remplirent aussi d’hommes saouls.

[/i][/i][/i]


 

Voir le Blog de Aviantic : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 28 Avr 2012, 14:01

Bonjour

Pour rester sur le Calvados
à l'époque le Calva que l'on buvait dans les fermes ne titrait pas comme aujourd'hui 45° voire 40° d’alcool mais un bon 75°
le plus dilué était selon la formule pour "les parisiens"

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1309
Inscription: 16 Déc 2006, 15:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Re: Une entreprise à Caen, calvados, sous l’occupation allemande.

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de huck  Nouveau message 29 Avr 2012, 08:15

Merci Aviantic.
Petite question : en 1940, quel type d'alcool était fourni à la troupe en France et en Belgique? Est-ce que des marques de cognac ou de Bière eurent des contrats avec l'armée?
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Suivante

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 5 minutes
par: Orwell 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
il y a 43 minutes
par: ClaudeYaacov 
    dans:  Publication : "U.S. Army 1944. Les Marquages des véhicules" 
il y a 53 minutes
par: Dog Red 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 13:27
par: Orwell 
    dans:  Paris 1ère 21/04 
Aujourd’hui, 13:01
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 11:02
par: Didier 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Aujourd’hui, 07:35
par: carlo 
    dans:  realisation ODB ww2 ( OTAN ) 
Hier, 22:49
par: thucydide 
    dans:  Gainsbourg 
Hier, 22:36
par: thucydide 
    dans:  Fait prisonnier mais où ? 
Hier, 21:38
par: Joldan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll