Connexion  •  M’enregistrer

Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de alberto  Nouveau message 20 Sep 2013, 15:19

Bonjour Aldebert,

Très honnête de ta part de publier les contestations de ton ami.

Mais quand il rouspète après le traducteur : c'est de toi dont-il s'agit ? En fait, j'ai l'impression qu'il t'engueule ! :twisted:

Sur le fond, une petite remarque quand même : avec le temps, ton ami Joseph, il a dû bien lire et apprendre des choses sur les conditions des prisonniers de guerre français en Allemagne de l'époque (je n’évoque pas ici les camps de"concentrations", ni des "volontaires" du STO), je dis bien les camps de prisonniers, les droits de l'Homme, les conventions de Genève, ils s'en foutaient les gardiens, les sous-rations de nourritures,le pain moisi, les conditions sanitaires déplorables, les poux, les puces, les rats, le manque de courrier, de colis, tout ça : c'était la norme !

Tout ça pour faire remarquer que même si les prisonniers allemands en France ont quelquefois été malmenés, ce n'était pas la norme et je trouve un peu indécent les plaintes que formule ton ami, en regard de ce passé.

Une petite anecdote à ton attention que je ne te demande pas de rapporter à ton ami et qui pourrais le fâcher : mon père m'a raconté qu'un de ses gardiens emmenait des hommes pour scier du bois en forêt et pendant qu'ils travaillaient, s'allongeait et faisait semblant de dormir, son fusil négligemment à portée de main; mon père a ramassé un petit rondin de bois et l'a balancé dans les fourrés à une vingtaine de mètres : tu devines, vif comme l'éclair, le pseudo dormeur à épaulé son fusil et tiré au jugé deux coups de feu en direction du fourré... Tu vois, c'était aussi bien dangereux le "travail" pour les prisonniers français !

Quoiqu'il en soit, ce récit était bien intéressant, mais je te renvoie si tu le veux bien au résumé des tribulation de mon père soldat que j'ai mis en ligne sur mon blog :
http://www.39-45.org/blog.php?u=6780 STP tu me pardonneras qqs fautes d'orthographe qui restent et que je n'arrive pas à corriger... :mrgreen:

Bien à toi;
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1115
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de vf20123  Nouveau message 20 Sep 2013, 17:36

Les conditions de détention de Josef n'étaient pas reluisantes et de toute façon indignes mais quid des conditions de détention de mon père,prisonnier de guerre lui aussi, détenu à Bergen-Belsen? Certes, cela ne justifie en rien les souffrances infligées à Josef mais peut être faut-il se replacer dans le contexte de l'époque... Quoi qu'il en soit,j'apprécie son témoignage!

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 73
Inscription: 06 Avr 2012, 15:53
Région: aquitaine
Pays: france

Voir le Blog de vf20123 : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de pierma  Nouveau message 20 Sep 2013, 18:08

Il me semble que la Convention de Genève, qui interdit d'employer des prisonniers dans la zone des combats ou pour des travaux militaires, n'aurait pas dû permettre d'utiliser des prisonniers au déminage.

D'où sans doute cette fiction d'un salaire, dont on maintient toutes les apparences administratives alors que dans la réalité ces prisonniers n'en voient pas la couleur !

vétéran
vétéran

 
Messages: 863
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 20 Sep 2013, 19:04

alberto a écrit:Bonjour Aldebert,

Très honnête de ta part de publier les contestations de ton ami.

Mais quand il rouspète après le traducteur : c'est de toi dont-il s'agit ? En fait, j'ai l'impression qu'il t'engueule ! :twisted:

Sur le fond, une petite remarque quand même : avec le temps, ton ami Joseph, il a dû bien lire et apprendre des choses sur les conditions des prisonniers de guerre français en Allemagne de l'époque (je n’évoque pas ici les camps de"concentrations", ni des "volontaires" du STO), je dis bien les camps de prisonniers, les droits de l'Homme, les conventions de Genève, ils s'en foutaient les gardiens, les sous-rations de nourritures,le pain moisi, les conditions sanitaires déplorables, les poux, les puces, les rats, le manque de courrier, de colis, tout ça : c'était la norme !

Bien à toi;

Salut à toi Alberto
Tu as immédiatement compris bien des choses. Si j'ai passé un peu de baume et d''huile en traduisant les détestables conditions de vie de mon cher ami Josef c'était justement pour éviter des réactions telles que je lis sur ta présente contribution au demeurant bien légitimes.



GBW067 a écrit: Josef a "payé" de façon disproportionnée son incorporation dans les forces nazies, soit ces dignitaires ont bénéficié d'une large clémence pour la plupart. Ces propos n'engagent que moi évidemment.


Josef a été incorporé dans la Wehrmacht , mais son unité de télégraphistes n'est pas forcément nazi au sens politique du terme.
Prisonnier, Josef s'est trouvé à la mauvaise place au mauvais moment parce qu'il faisait partie d'une unité du génie. Le génie par définition peut être utilisé pour tous les boulots dangereux. " Tu appartiens à une unité du Génie, Josef !? Bien tu iras déminer ce que vous avez installé". Voilà !
Il est certain que les Français ne trouvaient pas de volontaires, et que ceux déjà "formés", en place depuis plusieurs mois seront conservés le plus tard possible, sans considération des services rendus et du temps passé devant le danger. L'administration avait besoin de ces gens là. En général, quand le danger se manifestait c'était la mort certaine.

Un contributeur a évoqué le fait qu'à cette époque la considération des Français pour les soldats allemands était nulle.Bien sûr, face aux cinq années de privations, de douleur morale, physique. L'occupant n'était pas tendre vis avis de l'occupé. Certains Français pouvaient toutefois avoir de la pitié pour les prisonniers allemands et c'est heureux. D'ailleurs en Allemagne avec les prisonniers français, des Allemands pouvaient aussi avoir des gestes de pitié.

Sur un post précédent, Yvonnick rappelle que les Américains avaient donné le feu vert aux français pour l'utilisation des prisonniers allemands pour le déminage.

Piema évoque la convention de Genève.L'occupant s'en est il soucié durant les cinq années d'occupation. Combien de fois n'a t'elle pas été bafouée
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3188
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de GBW067  Nouveau message 23 Sep 2013, 14:38

Aldebert a écrit:Josef a été incorporé dans la Wehrmacht , mais son unité de télégraphistes n'est pas forcément nazi au sens politique du terme.


C'est bien comme cela que je l'interprétais Albert ;)
Dan
_______________________________________________________________
Fais ce que dois, advienne que pourra

Ma bibliothèque (en cours de saisie)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1283
Inscription: 11 Juil 2012, 23:04
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de GBW067 : cliquez ici


Précédente

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Cuirassé Bretagne 
Aujourd’hui, 03:14
par: Tri martolod 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 01:56
par: Signal Corps 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:55
par: Richelieu 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Hier, 23:11
par: Benoît Rondeau 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 
    dans:  266 Infanterie Division 
Hier, 20:57
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll