Connexion  •  M’enregistrer

Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Retrouvez ici toutes les histoires vécues et les récits de guerre. Déposez ici les témoignages en votre possession sur la vie pendant le conflit. C'est un pan important du devoir de mémoire cher à notre forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de alberto  Nouveau message 20 Sep 2013, 15:19

Bonjour Aldebert,

Très honnête de ta part de publier les contestations de ton ami.

Mais quand il rouspète après le traducteur : c'est de toi dont-il s'agit ? En fait, j'ai l'impression qu'il t'engueule ! :twisted:

Sur le fond, une petite remarque quand même : avec le temps, ton ami Joseph, il a dû bien lire et apprendre des choses sur les conditions des prisonniers de guerre français en Allemagne de l'époque (je n’évoque pas ici les camps de"concentrations", ni des "volontaires" du STO), je dis bien les camps de prisonniers, les droits de l'Homme, les conventions de Genève, ils s'en foutaient les gardiens, les sous-rations de nourritures,le pain moisi, les conditions sanitaires déplorables, les poux, les puces, les rats, le manque de courrier, de colis, tout ça : c'était la norme !

Tout ça pour faire remarquer que même si les prisonniers allemands en France ont quelquefois été malmenés, ce n'était pas la norme et je trouve un peu indécent les plaintes que formule ton ami, en regard de ce passé.

Une petite anecdote à ton attention que je ne te demande pas de rapporter à ton ami et qui pourrais le fâcher : mon père m'a raconté qu'un de ses gardiens emmenait des hommes pour scier du bois en forêt et pendant qu'ils travaillaient, s'allongeait et faisait semblant de dormir, son fusil négligemment à portée de main; mon père a ramassé un petit rondin de bois et l'a balancé dans les fourrés à une vingtaine de mètres : tu devines, vif comme l'éclair, le pseudo dormeur à épaulé son fusil et tiré au jugé deux coups de feu en direction du fourré... Tu vois, c'était aussi bien dangereux le "travail" pour les prisonniers français !

Quoiqu'il en soit, ce récit était bien intéressant, mais je te renvoie si tu le veux bien au résumé des tribulation de mon père soldat que j'ai mis en ligne sur mon blog :
http://www.39-45.org/blog.php?u=6780 STP tu me pardonneras qqs fautes d'orthographe qui restent et que je n'arrive pas à corriger... :mrgreen:

Bien à toi;
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1132
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de vf20123  Nouveau message 20 Sep 2013, 17:36

Les conditions de détention de Josef n'étaient pas reluisantes et de toute façon indignes mais quid des conditions de détention de mon père,prisonnier de guerre lui aussi, détenu à Bergen-Belsen? Certes, cela ne justifie en rien les souffrances infligées à Josef mais peut être faut-il se replacer dans le contexte de l'époque... Quoi qu'il en soit,j'apprécie son témoignage!

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 73
Inscription: 06 Avr 2012, 15:53
Région: aquitaine
Pays: france

Voir le Blog de vf20123 : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de pierma  Nouveau message 20 Sep 2013, 18:08

Il me semble que la Convention de Genève, qui interdit d'employer des prisonniers dans la zone des combats ou pour des travaux militaires, n'aurait pas dû permettre d'utiliser des prisonniers au déminage.

D'où sans doute cette fiction d'un salaire, dont on maintient toutes les apparences administratives alors que dans la réalité ces prisonniers n'en voient pas la couleur !

vétéran
vétéran

 
Messages: 1187
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 20 Sep 2013, 19:04

alberto a écrit:Bonjour Aldebert,

Très honnête de ta part de publier les contestations de ton ami.

Mais quand il rouspète après le traducteur : c'est de toi dont-il s'agit ? En fait, j'ai l'impression qu'il t'engueule ! :twisted:

Sur le fond, une petite remarque quand même : avec le temps, ton ami Joseph, il a dû bien lire et apprendre des choses sur les conditions des prisonniers de guerre français en Allemagne de l'époque (je n’évoque pas ici les camps de"concentrations", ni des "volontaires" du STO), je dis bien les camps de prisonniers, les droits de l'Homme, les conventions de Genève, ils s'en foutaient les gardiens, les sous-rations de nourritures,le pain moisi, les conditions sanitaires déplorables, les poux, les puces, les rats, le manque de courrier, de colis, tout ça : c'était la norme !

Bien à toi;

Salut à toi Alberto
Tu as immédiatement compris bien des choses. Si j'ai passé un peu de baume et d''huile en traduisant les détestables conditions de vie de mon cher ami Josef c'était justement pour éviter des réactions telles que je lis sur ta présente contribution au demeurant bien légitimes.



GBW067 a écrit: Josef a "payé" de façon disproportionnée son incorporation dans les forces nazies, soit ces dignitaires ont bénéficié d'une large clémence pour la plupart. Ces propos n'engagent que moi évidemment.


Josef a été incorporé dans la Wehrmacht , mais son unité de télégraphistes n'est pas forcément nazi au sens politique du terme.
Prisonnier, Josef s'est trouvé à la mauvaise place au mauvais moment parce qu'il faisait partie d'une unité du génie. Le génie par définition peut être utilisé pour tous les boulots dangereux. " Tu appartiens à une unité du Génie, Josef !? Bien tu iras déminer ce que vous avez installé". Voilà !
Il est certain que les Français ne trouvaient pas de volontaires, et que ceux déjà "formés", en place depuis plusieurs mois seront conservés le plus tard possible, sans considération des services rendus et du temps passé devant le danger. L'administration avait besoin de ces gens là. En général, quand le danger se manifestait c'était la mort certaine.

Un contributeur a évoqué le fait qu'à cette époque la considération des Français pour les soldats allemands était nulle.Bien sûr, face aux cinq années de privations, de douleur morale, physique. L'occupant n'était pas tendre vis avis de l'occupé. Certains Français pouvaient toutefois avoir de la pitié pour les prisonniers allemands et c'est heureux. D'ailleurs en Allemagne avec les prisonniers français, des Allemands pouvaient aussi avoir des gestes de pitié.

Sur un post précédent, Yvonnick rappelle que les Américains avaient donné le feu vert aux français pour l'utilisation des prisonniers allemands pour le déminage.

Piema évoque la convention de Genève.L'occupant s'en est il soucié durant les cinq années d'occupation. Combien de fois n'a t'elle pas été bafouée

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3775
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de GBW067  Nouveau message 23 Sep 2013, 14:38

Aldebert a écrit:Josef a été incorporé dans la Wehrmacht , mais son unité de télégraphistes n'est pas forcément nazi au sens politique du terme.


C'est bien comme cela que je l'interprétais Albert ;)
Dan
_______________________________________________________________
Fais ce que dois, advienne que pourra

Ma bibliothèque (en cours de saisie)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1346
Inscription: 11 Juil 2012, 23:04
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de GBW067 : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de lodieu didier  Nouveau message 05 Juil 2019, 21:32

Un grand et intéressant article, si ce n'est une biographie. Serait-il possible de connaitre son unité? Il semblerait appartenir au Fallschirm.-Pio.-Btl. 3?
Merci pour votre réponse, bien que votre texte soit excellent et sincère.

Private First Class
Private First Class

 
Messages: 29
Inscription: 23 Mar 2013, 17:00
Région: seine maritime
Pays: France

Voir le Blog de lodieu didier : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 06 Juil 2019, 19:23

Bonsoir,
Dans ses nombreuses lettre, Willibald Schnabel, frère de Josef de qui on parle ci-dessus, ne dévoile jamais l'unité à laquelle il appartient. On sait qu'il est dans la Luftwaffe et surtout dans la protection des aérodromes.

J'ai retracé son parcours depuis la Russie jusqu'en France. Je vais l'éditer ici, peut-être que certains détails vous éclaireront.
Pour l'instant je résume ses lettres expurgeant tout ce qui a trait à la famille. C'est beaucoup de lignes à retranscrire pour un dactylographe amateur à qui il faudra accorder un répit d'un jour ou deux. Mais quand on aime....
Cordialement
Albert

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3775
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de lodieu didier  Nouveau message 06 Juil 2019, 22:28

Un grand merci, et une grande reconnaissance pour votre travail, afin de nous faire partager le contenu de ces lettres. Peut-être qu'avec des bribes d'in d'informations nous pourrons déterminer son unité.
Bonne soirée

Private First Class
Private First Class

 
Messages: 29
Inscription: 23 Mar 2013, 17:00
Région: seine maritime
Pays: France

Voir le Blog de lodieu didier : cliquez ici


Re: Parcours d'un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 08 Juil 2019, 11:51

Willibald rejoint son frère Josef sur ce Forum, Le monde en Guerre, pour ce qui est de son parcours militaire. Le plus jeune des deux frères, Josef à survécu à la guerre, il était moins exposé que Willibald qui s'était porté volontaire pour les Fallschirmjäger. Peut-être que si ce dernier s'était contenté de demeurer gardien des aérodromes, aurions nous-pu avoir une description plus riche de son séjour en Russie et sa famille moins de peine.

Toutes ces extraits des lettres écrites par Willibald sont adressées à son frère Josef.

Werder (Potsdam) le 7 mars 1942
Il est affecté à la Luftwaffe – différentes tâches – Photo, poste de commandement, station météorologique. – patrouille dans la ville – garde.

A l’Est – Le 9 juin 1942.
Il explique que sa compagnie a été bombardée. Ils se sont réfugiés en forêt, ils ont eu des pertes. Leur refuge a été découvert et des obus sont tombés à 200m du bord de la forêt. Pendant une heure et plus il s’était tapi avec deux camarades dans un cratère pour prendre des photos. Il a remarqué sept bombardiers (russes mais ne précise pas) il a couru comme un fou. Une déflagration l’a jeté par terre avec sa MG. Leur refuge est dévasté par 12 bombes. Il demande à son frère de ne pas montrer sa lettre à ses parents pour ne pas les inquiéter.

A L’Est le 1er septembre 1942
Il est dans unité combattante à Stalingrad. Son unité sera déplacée dans qqs jours. Qqs jours ici, qqs jours ailleurs écrit-il

A l’Est le 4 octobre 1942
Son unité protège avant tout les aérodromes surtout contre les infiltrations de l’ennemi. Elle campe sous des tentes. Les journées sont encore chaudes les nuits glaciales. Il pense que Stalingrad tombera aux mains des Allemands dans 4 à 5 semaines ainsi ils pourront bénéficier d’abris dans des bâtiments.

A l’Est le 31 mars 1943
Il s’excuse de n’avoir pas écrit depuis si longtemps (depuis le 4 octobre). Il invoque certaines circonstances, sans les citer, que son frère ne doit pas ignorer. Il est pour l’instant « hors poussière » trois jours de repos, repas spécial amélioré en reconnaissance du service difficile qu’ils ont rendu.

A l’Est le 6 Mai 1943
Il envisage une formation de S/off dans une ULK. Il a volé dans un Me 111, il l’a trouvé très grand. Ils ont été harcelé part Ivan, 20 impacts.

A l’Est le 19 juin 1943.
Chaleur 45° + mais il y a un cinéma…Il évoque Kharkov et ses embarras sur le terrain.

Hainstadt Du 2 au 28 Juillet 1943 Frère qui est aussi en Russie
Willibald est en permission chez lui et écrit à Josef qui est sous les drapeaux depuis le 17 octobre 1942.
Il dit devoir retourner rejoindre sa Cie à Kharkos au sud de Dir à l’issue de sa permission.

A l’Est le 2 août 1943
Il est au front, sud de Mius (Rivière) Ukraine. D’abord à Bjelgerod puis relocalisé au sud.
Les beaux jours de permissions sont passés. Zone, environ 70 Km de Rostov-Don. Ils sont remontés sur Kovel avec engagements contre des unités de partisans qui avaient fait sauter les voies ferrées.

A l’Est le 10 aout 1943
Il est en route dans le train il peut donc écrire à son frère. Il passe une journée à Dniepropetrovsk.

A l’Est le 4 septembre 1943
Il est dans la région de Poltava. Il été deux fois transporté par avion militaire et une fois sur 300kms. Il se demande comment les Allemands vont se débrouiller en Russie. Il espère qu’ils seront les meilleurs.

A l’Est le 10 Octobre 1943 Frère qui est en France depuis fin aout 1943
Il a été heureux de se sortir de Poltava et aussi du Dniepr. Il est maintenant dans la région de Kief

A l’Est le 21 octobre 1943
Frère est en France - Wie gott in Frankreich leben, pensait-il
Il donne son sang pour ses camarades.

A l’Est le 6 décembre 1943
Il souhaite rejoindre une école de parachutisme mais elles sont toutes complètes. Il devra patienter.

A l’Ouest le 13 février 1944
Après une permission passée avec son frère Josef chez eux.
De Gardenlegen (Reich) il atterrit à Meulin France (Ce doit être Meulan), après avoir survolé Namur Charleville Reims et Paris.
Il est affecté à un régiment de parachutistes dans une compagnie de chasseurs de chars au Sud Est de Paris.Il attend sa formation.

France le 1er mars 1944
Il change de cantonnement. Son régiment est déplacé en Bretagne, dans un petit village près de Brest. Il est affecté au maniement du Pak 7,5cm. Beaucoup d’entrainement physique, marche etc…Pour l’instant pas de formation para, les centre sont complets. Il demande à son frère de lui envoyer des cigarettes ce dernier ne fumant pas car lui ne perçoit que trois cigarettes par jour. Il a de l’argent mais il ne peut pas acheter car il n’y a pas grand chose ici.

France le 11 mars 1944
Il reçoit enfin du courrier mais les lettres datent toutes de trois semaines.
« Il ne sent plus ses os » à cause de l’entrainement, il est tireur à la lourde MG.
Il attend impatiemment son stage dans une école de saut.

France le 9 avril 1944
Il se plaint à son frère de l’extrême lenteur du courrier, plusieurs semaines

France le 16 avril 1944
Il évoque une opération contre des terroristes à laquelle il a participé un dimanche.

France le 30 avril 1944.
Stage para dans une grande ville, Lyon. Le stage devrait durer trois à quatre semaines. L’hébergement est confortable digne d’un para.
Chaque jour il y a des bombardements. Aujourd’hui 140 quad-bombardiers Tommy. Il y a beaucoup d’alertes aériennes.

France le 1er juin 1944.
Il rejoint son unité après un long et pénible voyage. Parti le 20 mai il arrive le 30. La Cie avait changé de position en Bretagne, déplacée à plusieurs kms et organisée comme en Russie. Tous couchent sous la tente. Il a fait 35 kms avec ses bagages pour la rejoindre. Il est maintenant mitrailleur. Tommys leur rendent fréquemment visite. Ils ont abattu trois de leurs appareils.
Durant son stage il a effectué six sauts, 3 à partir d’un He111 et trois à partir d’un Savoya italien. Un avion d’entrainement s’est écrasé faisant 27 victimes, un para a pu sauter à temps. Willibald a sauté deux fois avec sa MG en premier de stick.

France le 10 juillet 1944 (Dernière lettre de Willibald)
Après un long moment, je peux ainsi t’écrire à nouveau. Il s'est passé depuis beaucoup de choses qui ont changé. Nous sommes depuis déjà trois semaines à St. Lo en action d'infanterie. Je n'ai jamais vécu l'enfer comme je le vois. Je remercierai Dieu à genoux quand je serai sorti d'ici. Une telle avalanche de grenades est indescriptible, presque jour et nuit. On peut à peine sortir la tête du trou. Malheureusement, nous n'avons aucun support de la part de l’aviation, chars ou artillerie. C'est juste terrible, plus les pertes. Seppel !!!, Je suis content que tu n’y sois pas et j'espère, si Dieu le veut, que nous nous verrons en bonne santé à la maison à nouveau. Je veux rentrer à la maison et revoir nos parents. J'espère que notre Seigneur entend mes prières, j'ai confiance en lui. et maintenant, cher frère, sois…… Au revoir à la maison

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3775
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers HISTOIRES VÉCUES - RÉCITS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 48 minutes
par: iffig 
    dans:  GBM 130 
Aujourd’hui, 13:32
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 13:32
par: coyote 
    dans:  RAEDER sur le GNEISENAU à Brest 
Aujourd’hui, 13:17
par: NIALA 
    dans:  le parlement européen réécrit l'histoire de la SGM 
Aujourd’hui, 13:00
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Soyons sérieux et concentrés 
Aujourd’hui, 12:23
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 11:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Vandalisme à Lyon sur une plaque commémorative à la mémoire de juifs déportés 
Hier, 21:58
par: PICARD77 
    dans:  Un gardien de camp nazi devant la justice. 
Hier, 20:05
par: pierma 
    dans:  Georges Gabriel était membre de la brigade Piron 
Hier, 17:49
par: gernika 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll