Connexion  •  M’enregistrer

Opération MERKUR – Les Falls sautent sur la Crète

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR :

Opération MERKUR – Les Falls sautent sur la Crète

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Philippe_R  Nouveau message 08 Aoû 2004, 00:42

Le 20 mai 1941, l’opération « Merkur » est déclenchée par l’état-major allemand. Les troupes aéroportées allemandes (Les Fallschirmjager) sont parachutées en 4 points de l’Ile. Les troupes de montagne (Les Gebirgsjàger) suivront peu de temps après.
C’était la première fois, lors d’un conflit, que les forces aéroportées sont utilisées de façon massive.

Préambule :
Situé à 300kms au sud du Péloponnèse et à environ 200kms des cotes de Libye, la Crète est la plus grande île de la Grèce (260kms de long et large de 12 à 60kms).
La Crète de part sa position géographique, au centre de la méditerranée est la plaque tournante entre, d’une part, l’orient et l’occident et, d’autre part, entre l’Europe et l’Afrique du Nord.
Le 28 octobre 1940, Les troupes de Mussolini envahissent la Grèce. L’armée grecque fait front et oppose une résistance farouche. Elle est soutenue par un corps expéditionnaire britannique. A partir du 3 novembre 1941, les Italiens sont refoulés de Grèce.
Le 6 avril 1941, les Allemands passent à l’attaque depuis le sud de l’Allemagne, la Roumanie et la Bulgarie. Les troupes allemandes enfoncent les défenses grecque et Britannique et se ruent vers le sud de la Grèce.
Suite à la reddition de l’armée grecque, le corps expéditionnaire britannique, après de durs combats, évacue la Grèce continentale (Du 24 au 30 avril 41), soit vers l’Egypte, soit vers la Crète.
Un corps expéditionnaire britannique (la « Creforce ») se trouve déjà sur la Crête. Elle est principalement constituée de Néo-Zélandais et d’Australien.

Les préparatifs :
A partir du 20 avril 1941, le haut-commandement allemand travaille sur un plan visant à envahir la Crète, en utilisant comme force de combat principal, les parachutistes.
Le 25 avril 1941, Hitler donne l’ordre d’envahir la Crète afin d’utiliser l’île comme base stratégique contre les forces anglaises basées en méditerranée. La date est fixée au 20 mai 1941. Le nom de cette opération : « Merkur »
D’un point de vue logistique, le travail est énorme. Il faut diriger vers le sud de la Grèce, l’ensemble des forces nécessaires, et prévoir suffisamment de moyen de transport, tant maritime qu’aérien, sans négligé un soutien efficace.

Le plan d’attaque :
Les avions de transports Ju-52 étant insuffisants, le plan définit une attaque en 2 vagues successives, par 3 groupes sur 4 secteurs dés le 1er jour de l’opération.
La 1ère vague est programmée à 7h15, la seconde à 16h15 (les Ju-52 effectuant 2 rotations).
Les 3 groupes ont comme nom de code : « West », « Mitte » et « Ost ».
Les 4 secteurs sont, en partant de l’est et en allant vers l’ouest, au nord de l’île :
Malémé, La Canée, Rethymon et Héraklion. Ce sont les 4 aérodromes de la Crète.

Les forces en présence, coté alliés (hors aviation et marine) :
- Secteur de Malémé : 11 859 soldats, sous-officiers et officiers (Principalement 3 brigades d’infanteries Néo-Zélandaises + quelques pièces d’artillerie + des canons AC & AA – avec les 40mm Bofors qui feront énormément de dégâts sur les 4 secteurs + une dizaine de chars type Mathilda)
- Secteur de la Canée : 14 822 soldats, sous-officiers et officiers (Principalement 1 Régiment d’infanterie grec + ½ division d’infanterie australienne + 3 bataillons anglais + beaucoup d’artillerie par rapport aux autres secteurs, des canons AC & AA + des troupes diverses)
- Secteur de Rethymon : 6 730 soldats, sous-officiers et officiers (Principalement ½ division d’infanterie australienne + peu d’artillerie + une vingtaine de canons AC et AA + 28 chars type Mathilda)
- Secteur d’Héraklion: 8 024 soldats, sous-officiers et officiers (+ 405 au quartier général)(Principalement 1 régiment d’infanterie anglaise + 2 régiments d’infanterie grecs + de l’artillerie + des canons AC et AA + une dizaine de chars type Mathilda)

D’autre part, à partir du 24 mai 1941, les Britanniques viendront renforcer la « Creforce » par la « Layforce » : 800 soldats, sous-officiers et officiers, en provenance d’Egypte (si ma mémoire est bonne !)

Soit un total de 42 640 soldats, sous-officiers et officiers

Les forces en présence, coté axe (hors aviation et marine) :
- 1 Etat-major (Le XI. Fliegerkops)
- 1 division de para allemand Fallschirmjager (La 7. Flieger-Division)
Elle se compose de 3 régiments FJR 1, FJR 2 et FJR 3 et de diverses unités divisionnaires
Nota : Un régiment parachutiste (2500 hommes) se compose d'un état-major régimentaire et de sa section de transmission, de deux bataillons légers (4 compagnies et 600 hommes par bataillon), d'un bataillon lourd (4 compagnies) ayant respectivement un état-major et d'une section de transmission et des 13e(mortiers) et 14e (antichar) compagnies.
Un bataillon parachutiste du type Falisch. MG-BtI.7 se compose d'un état-major et de sa section de transmission et de trois à quatre compagnies parachutistes.
Soit 8 060 soldats, sous-officiers et officiers

- 1 division de troupes de montagne Gebirgsjàger (La 5. Gbirgs-division)
- 1 régiment de sturm de la 5 Pz division (LL-sturm-régiment) sans chars
Soit, pour les Gebirgsjàger et les sturm, 13 980 soldats, sous-officiers et officiers

Nota : Les Gebirsjager et le régiment de sturm arriveront à partir du 21 mai 1941, après les 2 premières vagues aéroportées.

Soit un total de 22 040 soldats, sous-officiers et officiers

L’opération Merkur :
Les jours précédents et à l’aube du 20 mai 41, les bombardiers allemands procèdent à un bombardement intensif des 4 secteurs.
Le 20 mai 1941, les 8 000 Fallschirmjager sautent sur les 4 secteurs (certains arriveront par planeurs). Pour ce fait, 530 avions de transports Ju-52 (appelé communément « tante Ju ») et 70 planeurs sont mis à contribution.
Les combats sont terribles. Les pertes extrêmement élevées. Certains Fallschirmjager sautent à plusieurs kilomètres de leur objectif. Des sections complètes sont décimées avant de toucher le sol. Les combats rapprochés ou au corps à corps sont fréquents.
Au soir du 20 mai 41, la situation est confuse. Seul l’aérodrome de Malémé est aux mains des allemands, mais toujours sous les obus de l’artillerie britannique. Les 1er avions atterriront le lendemain avec les 1er Gebirsjager.
A la Canée et à Héraklion, la situation est confuse, mais les Allemands commencent à prendre l’avantage.
A Rethymon, les Allemands se font décimer.
A partir du 21 mai 41, les Allemands prennent définitivement l’avantage à Malémé et commencent à progresser vers La Canée, et plus globalement vers l’Ouest.
Les opérations de débarquement sont un fiasco. La plus part des bâtiments transportant les troupes de débarquement sont coulés avant d’arriver à bon port.
Le 27 mai 41, les Allemands ont définitivement pris l’avantage. Seul une partie de la ville d’Héraklion est encore au main des britanniques. L’Etat-major allié décide alors d’évacuer Héraklion, puis la Crète. Dans la nuit du 28 au 29 mai, Héraklion est évacué. La retraite se fait en bon ordre vers le port de Sphakia, au sud de l’île. Les combats d’arrière-garde sont menés par les Britanniques de façon très efficaces.
Le 1er juin 1941, 16 500 britanniques ont définitivement quittés la Crète. Les Allemands ont gagnés la bataille de Crète.

Les pertes en Crète :
Cette bataille aura été extrêmement meurtrière :
Coté allié : 3 742 tués et 2 225 blessés (avec 11 370 soldats fait prisonniers)
Coté allemand : 9 011 tués ou disparus, et 1 869 blessés
Il est à noter que sur les 8 060 parachutistes allemands ayant participé à l’opération « Merkur » plus de 4 000 périront ou seront portés disparus.

Une victoire amère :
Dans sa conception initiale, la conquête de la Crète par le coté nord de l’île, est une opération ambitieuse, mais soigneusement préparée. Le soutien actif de l’aviation allemande a aussi permis la réussite de cette opération. Pourtant, la victoire est amère car les pertes sont énormes. De nombreuses erreurs de largage et une résistance acharnée des troupes alliées auraient pu faire tourner au désastre cette opération. Ce fut d’ailleurs la dernière opération allemande aéroportée d’envergure.
La perte de la Crète est une humiliation pour l’empire britannique. Malgré un surnombre, une bonne connaissance du terrain, une force navale puissante, les Britanniques ne sont pas arrivés à gérer la défense de la Crète.
Curieusement, les alliés vont largement profités de l’opération « Merkur ». En effet, dés le mois de juin 1941, les services secrets britanniques vont étudier de façon intensive l’organisation et la logistique mis en place par les Allemands. Il en ressortira que la réussite de l’opération « Merkur » est le fruit de la collaboration très étroite entre les 3 armes de la Wermarcht : L’Heer (l’armée de terre) la Lutwaffe et la Kriegsmarine.


Conclusion :
Mes sources : J’ai principalement utilisé 2 bouquins pour faire ce petit résumé (+ quelques livres généraux et site Internet) :
Crète -Tombeau Paras Allemands de Jean Mabire, aux presses de la cité. Je n’aime pas trop le style de Mabire, mais si vous avez un Paris-Marseille à faire en train, c’est parfait.
1941, Les Fallschirmjager en Crète de Jean-Yves Nasse, Histoires et Collections. Très beau et très bon livre. Ce ne sont que des témoignages de soldats allemands et britanniques ayant participés à cette opération. La documentation est complète et les nombreuses photos sont magnifiques. Si vous avez une trentaine d’Euros, n’hésitez pas.
D’autre part, si vous allez en Crète, quelques lieus sont à visiter :
- Le musée d’histoire et d’ethnographie, à Héraklion
- Le musée de la bataille de Crète et de la résistance crétoise, toujours à Héraklion
- Le cimetière allemand de Malémé
- Le cimetière britannique de la baie de soude, à coté de la Canée
- Le monastère de Prevelli, au lieu de la résistance crétoise

J’ai employé le terme de britannique, mais celui-ci englobe l’ensemble des troupes alliées (Anglais, Australiens, Néo-Zélandais, Grecs … etc …) présentes en Crète.
Le nom des 4 secteurs (Malémé, La Canée, Rethymon et Héraklion) sont une des traductions du Grec vers le français. Ex : La Canée se dit aussi Hania ou Chania.
L’ordre de batailles indiqués plus haut est approximative et est un résumé des données en ma possession.
J’ai principalement abordé les combats au sol. Les combats aériens et maritimes fut tout autant violent et meurtrier.
Si vous voulez voir quelques photos ou cartes pour situé l’ensemble, allez voir ici :
http://pageperso.aol.fr/alenconcmbo/crete1.html
Si vous voulez des informations supplémentaires, je reste à votre disposition.


 

Voir le Blog de Philippe_R : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Charrette  Nouveau message 09 Aoû 2004, 13:52

Mis à part Héraklion et d'autres secteurs de la Crète, est-ce que des îles de l'archipel ont été concernées par les combats entre les forces alliées et les troupes allemandes ?


 

Voir le Blog de Charrette : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Philippe_R  Nouveau message 10 Aoû 2004, 23:01

Charrette a écrit:Mis à part Héraklion et d'autres secteurs de la Crète, est-ce que des îles de l'archipel ont été concernées par les combats entre les forces alliées et les troupes allemandes ?

Si tu parles des cyclades, la plus part des iles étaient occupées par les Allemands (sauf quelques unes comme Despotiki).
Pour info, la Crète ne fait pas parti des Cyclades :wink:
Si tu parles de la méditéranée en général, Malte et Chypre n'ont jamais été occupées par les Allemands (ou les Italiens) pendant toute la durée de la guerre. La Sicile a été libérée en aout 43, la Sardaigne en sepembre 43 et la Corse en octobre 43.


 

Voir le Blog de Philippe_R : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
il y a 12 minutes
par: François 
    dans:  La tactique de Monty en Normandie.... 
il y a 13 minutes
par: Dog Red 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 20 
il y a 14 minutes
par: François 
    dans:  Recherche de lieu, Russie 
il y a 53 minutes
par: frontovik 14 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
Aujourd’hui, 08:56
par: NIALA 
    dans:  Lapinsota, la guerre finno-allemande 
Aujourd’hui, 08:20
par: betacam 
    dans:  La flotte Française au main de l'Axe, un tournant dans la guerre? 
Aujourd’hui, 00:05
par: alfa1965 
    dans:  23 eme régiment d'infanterie coloniale 
Hier, 22:53
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  De Gaulle et les communistes. 
Hier, 22:29
par: betacam 
    dans:  Juan (Joan) Pujol Garcia 
Hier, 22:25
par: Joldan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll