Connexion  •  M’enregistrer

unités

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de CapDan  Nouveau message 02 Oct 2007, 22:23

Concernant les Combat Command et les Brigades.

- Les Combat command sont des subdivisions spécifiques des divisiosn blindées US de la 2ème GM (et des DB françaises par simple recopie du modèle US). Il y a deux types de Combat Command, ceux des Divisions Blindées dites lourdes du début de la guerre et les Combat Command des Light Division.
Il n'y avait que 2 divisions lourdes opérationnelles (2nd "Hell on Wheels" et 3rd "Spearhead") comportant chacune 2 Combat Command (CCA et CCB) organisaient chacun autour d'un régiment de chars à 3 bataillons.
Les light divisions, les plus nombreuse (toutes les autres y compris les françaises) formaient 3 CC (CCA, CCB et CCC) autour d'un bataillon de char s, un d'infanterie mécanisée et un groupe d'artillerie). Les français parfois organisaient un quatrième CC (noté CCR) qui regroupait les élément légers de la divisions (reconnaissance et chars légers).

Les Brigades (côté allié) était une spécificité des anglais qui regroupaient les unités de combat en Brigade d'infanterie ou Brigade de chars. Une Division Blindée anglaise regroupait une brigade de chars et une d'infanterie ainsi que des unités d'appui (artillerie, DCA..)


 

Voir le Blog de CapDan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Tom  Nouveau message 03 Oct 2007, 19:16

Je ne suis pas spécialiste de l'armée américaine, mais, si je comprends bien, les Combat Command Headquarters (CCA, CCB et CCR de réserve), en quelque sorte des états-majors opérationnels, permettaient d'organiser des groupements tactiques au sein des divisions.

Effectivement, à partir de 1943, les divisions blindées légères (10 754 h.) comprenaient un Q.G. divisionnaire, trois états-majors opérationnels dont un de réserve, trois bataillons de chars, trois bataillons d’infanterie mécanisée, trois groupes d’artillerie, un groupe blindé de reconnaissance, un bataillon blindé du génie, un bataillon blindé des transmissions et des unités de soutien logistique.

Les deux divisions blindées lourdes (14 664 h.) comprenaient un Q.G. divisionnaire, seulement deux états-majors opérationnels, deux régiments de chars à trois bataillons, un régiment d’infanterie mécanisée à trois bataillons, trois groupes d’artillerie, un groupe blindé de reconnaissance, un bataillon blindé du génie, un bataillon blindé des transmissions et des unités de soutien logistique.

Quant aux divisions d’infanterie (14 253 h.), elles comprenaient trois régiments d’infanterie, quatre groupes d’artillerie (un de 155 mm, trois de 105 mm), un escadron mécanisé de reconnaissance, un bataillon du génie, un bataillon des transmissions et des unités de commandement et de soutien logistique.

N.B. Dans l'armée américaine, les armées étaient désignées en toutes lettres (First Army), les corps par des chiffres romains, les divisions, brigades, régiments, bataillons et sections par des chiffres arabes tandis que les compagnies, escadrons et batteries étaient désignés par des lettres.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Combat Command

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 03 Oct 2007, 19:56

Bonjour CapDan et Tom,

Merci pour ces explications. Mais les Combat Command étaient elles (ils?) organiques, càd un composant permanent et structurel de la division? ou bien étaient-ce des groupements de circonstances mis sur pied ou activés en fonction des situations tactiques du moment?

J'espère en savoir encore plus...

Amicalement,

Alain


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Pacificelectric  Nouveau message 03 Oct 2007, 21:06

Je pense qu'on ne peut considérer le sujet des composantes d'une armée sans parler des....... demi-brigades, la plus célèbre étant la 13° DBLE (demi-brigade de la Légion Etrangère). C'est quoi, une demi-brigade? Normalement, une brigade étant composée de deux régiments (dans l'infanterie en tout cas), une demi-brigade est l'équivalent d'un régiment.

Il semble que cette dénomination spécifique ait vu le jour sous la Révolution, les Sans-Culottes étant souvent intégrés à des demi-brigades, et puis sous Napoléon on est revenu au régiment, mais la demi-brigade a néanmoins survécu aux guerres mondiales grâce à la 13° DBLE.

Curieusement cette demi-brigade apparaît en "Halb-Brigade" quoi que très rarement dans les armées austro-hongroises de la Première Guerre Mondiale, et je n'en connais pas d'autre exemple.


 

Voir le Blog de Pacificelectric : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Tom  Nouveau message 04 Oct 2007, 17:05

tagnon écrit :

Merci pour ces explications. Mais les Combat Command étaient elles (ils?) organiques, càd un composant permanent et structurel de la division? ou bien étaient-ce des groupements de circonstances mis sur pied ou activés en fonction des situations tactiques du moment?


Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas spécialiste de l'armée américaine, mais il me semble que ces commandements opérationnels coiffaient des groupements tactiques qui, sans être des "composants structurels" de la division blindée, étaient régulièrement organisés sur la base : "un escadron de reconnaissance, un bataillon de chars, un bataillon d'infanterie mécanisée, un groupe d'artillerie, etc.", c'est-à-dire en quelque sorte comme des regimental combat teams...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Tom  Nouveau message 04 Oct 2007, 17:27

Pacificelectric écrit :

Je pense qu'on ne peut considérer le sujet des composantes d'une armée sans parler des....... demi-brigades, la plus célèbre étant la 13° DBLE (demi-brigade de la Légion Etrangère). C'est quoi, une demi-brigade? Normalement, une brigade étant composée de deux régiments (dans l'infanterie en tout cas), une demi-brigade est l'équivalent d'un régiment.
Il semble que cette dénomination spécifique ait vu le jour sous la Révolution, les Sans-Culottes étant souvent intégrés à des demi-brigades, et puis sous Napoléon on est revenu au régiment, mais la demi-brigade a néanmoins survécu aux guerres mondiales grâce à la 13° DBLE.
Curieusement cette demi-brigade apparaît en "Halb-Brigade" quoi que très rarement dans les armées austro-hongroises de la Première Guerre Mondiale, et je n'en connais pas d'autre exemple.


Oui, une demi-brigade est l'équivalent d'un régiment et comprend normalement trois bataillons. Sous la Révolution française, l'appellation de régiment (comme celle de colonel d'ailleurs), trop attachée à l'Ancien Régime, ayant été abandonnée, la demi-brigade à trois bataillons a permis, au printemps 1794, l'amalgame, c'est-à-dire la fusion entre les soldats d'avant 1789 (les "habits blancs") et les nouvelles recrues (les "habits bleus"), à raison d'un bataillon des premiers pour deux bataillons des seconds.

Cela dit, la demi-brigade n'est pas célèbre seulement dans la Légion. En effet, les bataillons de chasseurs alpins français, formant corps, n'ont jamais été regroupés en régiments, mais ont toujours été rassemblés en demi-brigades, telle, en 1944/45, la 7e demi-brigade de chasseurs alpins composée des anciens bataillons F.F.I. Vercors, Oisans, Belledonne devenus respectivement 6e, 11e et 15e B.C.A., et résultant également de l'amalgame des maquisards A.S. et F.T.P. et de jeunes recrues (voir ma page : http://alain.cerri.free.fr/index21.html).

N.B. Sous la Révolution, le commandant d'une brigade était un général de brigade et le commandant d'une demi-brigade portait le titre de chef de brigade (et non de demi-brigade).

:cheers:
Dernière édition par Tom le 04 Oct 2007, 18:04, édité 1 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Pacificelectric  Nouveau message 04 Oct 2007, 18:04

Merci mon cher Tom(me de Savoie.....) pour ces précisions! Maintenant que nous avons fait le tour des unités "métropolitaines" pourquoi ne pas se pencher sur les unités spécifiques de la troupe coloniale: tabors et goums, par exemple! Je me souviens avoir eu en ma possession, il y a des années, un Historama spécial troupes coloniales qui donnait la numérotation des goums et des tabors, mais bon, les lecteurs de ce fil ne feront pas de cauchemars même s'ils ne connaissent pas cette numérotation. A moins que tu la connaisses? :?


 

Voir le Blog de Pacificelectric : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de CapDan  Nouveau message 04 Oct 2007, 18:13

Tom a écrit:Je ne suis pas spécialiste de l'armée américaine, mais, si je comprends bien, les Combat Command Headquarters (CCA, CCB et CCR de réserve), en quelque sorte des états-majors opérationnels, permettaient d'organiser des groupements tactiques au sein des divisions.
...


Effectivement les QG de CC étaient des EM affectés théoriquement à des groupements tactiques plus ou moins temporaire. Les américaines en créaient trois dont un de réserve alors que les français en créaient 4, 3 identiques et un regroupant les éléments restants. Dans l'armée américaine je ne sais pas exactement ce qu'il en était des habitudes mais dans l'armée française ce sont vite devenus des genres de Brigades à tel point que dans l'organisation d'après-guerre l'armée française conserva ses DB de type ternaires et les organisa en trois brigades.

Pendant la campagne de France et d'Allemagne, les CCA, CCB et CCC français conservèrent tous la structure précisée (régiment de char+bataillon d'infanterie mécanisée+groupe d'artillerie automotrice+escadron de reconnaissance+compagnie de génie+escadron de TD). Dans l'armée française d'après 43 du fait de l'amalgame de tous les blindés dans l'Arme Blindée Cavalerie, il n'y a pas de bataillons de chars à trois compagnies mais des régiments de chars à trois escadrons.

Le Regimental Combat Team est effectivement l'équivalent pour les Division d'infanterie, organisé à partir autour de chaque Régiment d'infanterie. Leur oragnisation etait à moins avis moins figée.


 

Voir le Blog de CapDan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Tom  Nouveau message 04 Oct 2007, 18:33

Pacificelectric écrit :

Merci mon cher Tom(me de Savoie.....) pour ces précisions! Maintenant que nous avons fait le tour des unités "métropolitaines" pourquoi ne pas se pencher sur les unités spécifiques de la troupe coloniale: tabors et goums, par exemple! Je me souviens avoir eu en ma possession, il y a des années, un Historama spécial troupes coloniales qui donnait la numérotation des goums et des tabors, mais bon, les lecteurs de ce fil ne feront pas de cauchemars même s'ils ne connaissent pas cette numérotation. A moins que tu la connaisses?


Je peux effectivement, en cherchant bien, comme tu peux le faire aussi de ton côté, trouver ces infos sur les tabors et autres goums, car les chasseurs alpins de mes montagnes ne chantent-ils pas : Nous sommes les descendants des chasseurs d'Afrique, des spahis, des tabors, des goumiers... ! ;)

Mais, à propos d'Afrique, et puisque tu mentionnais, sur un autre fil, le film L'ennemi intime sur la guerre d'Algérie, je tiens à signaler l'excellent dossier sur ce sujet dans Historia de ce mois.

En attendant de parler des tabors et des goums, il n'est peut-être pas inutile de rappeler que tous les Algériens qui ont combattu dans l'armée française ou à ses côtés de 1954 à 1962 n'étaient pas des harkis au sens strict :

- engagés volontaires (notamment tirailleurs algériens) : 15 000 en 1962 ;

- appelés : 120 000 de 1954 à 1962 ;

- supplétifs :

. harkis (harka = unité territoriale mobile) : 70 000 (dont 7500 versés dans les commandos de chasse) ;

. moghaznis (protection des SAS) : 20 000 ;

. groupes d'autodéfense (garde des douars) : 60 000 ;

. groupes mobiles de sécurité (CRS musulmans) : 10 000 en 1962.

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Pacificelectric  Nouveau message 04 Oct 2007, 18:42

Tom a écrit:les chasseurs alpins de mes montagnes ne chantent-ils pas : Nous sommes les descendants des chasseurs d'Afrique, des spahis, des tabors, des goumiers... ! ;)



Ils chantaient très exactement: "c'est nous les descendants des régiments d'Afrique...." et les Chasseurs Mécanisés, où j'ai passé un an il y a exactement.... trois décennies (incorporé le 3 octobre 1977....) n'en étaient pas dispensés!!!


 

Voir le Blog de Pacificelectric : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 2 minutes
par: Didier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche d"un vétéran anglais 
Hier, 21:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pearl Harbor 70 ans 
Hier, 21:56
par: alain adam 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:47
par: alain adam 
    dans:  Uniformes et insignes : la Suède 
Hier, 21:45
par: iffig 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
Hier, 20:44
par: kfranc01 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Hier, 19:56
par: alfa1965 
    dans:  chroniques de la Moselle annexée : l'évacuation de 1939 
Hier, 18:34
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll