Connexion  •  M’enregistrer

Le corps expéditionnaire italien en Russie.

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Tom  Nouveau message 25 Mai 2007, 19:37

Tietie007 écrit :

Je suis grand fan de l'Italie ...de la Toscane, évidemment, mais aussi de Venise, ma cité préférée !


Comme je te comprends ! Pour Venise, je ne vais pas dire le contraire, puisque ma mère, venue en France à l'âge de trois ans, était tout de même née en Vénétie tridentine et parlait un peu le vénitien (différent du toscan devenu l'italien classique) !

Cependant, à l'usage, je crois - peut-être parce que je vis déjà dans la Petite Venise savoyarde - que je préfère les petits bijoux comme Ferrara ou Mantova... Cela dit, j'apprécie aussi beaucoup Venezia et Firenze...

Mais, c'est bien sûr : quoi de plus doux et de plus fort que l'Italie vécue et rêvée un beau soir d'été en Toscane après une visite aux Uffizi ou à la pinacothèque de Siena ? Pour pasticher Camus, l'un des écrivains que j'apprécie le plus après Stendhal, le coeur retrouve là les deux ou trois images simples et grandes sur lesquelles il s'est ouvert une première fois... :roll:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 14 Aoû 2008, 06:21

A noter dans le Magazine 2nde Guerre Mondiale, n°21, août-septembre 2008, un article très intéressant de David Zambon, sur L'itinéraire d'un capitaine des Alpini, Franco Prosperi.
En 1942, assigné à la 57e compagnie du bataillon Verona, il part le 28 juillet 1942 de la garde d'Asti pour arriver à Novo Gorlovka, le 11 août, en Russie méridionale.
Les camions prévus par les allemands ne sont pas au rendez-vous, et c'est à pieds que les Alpini monte au front. Une offensive russe est déclenchée sur le Don dans le secteur du XXXV Corpo d'Armata italien, dès le 17 août, et deux bataillons du 6e Régiment ont été renvoyés en renfort. Les pertes italiennes au niveau des officiers ont été de 100%, et devant le manque de cadre, Prosperi est promu commandant de la 54e compagnie du Bataillon Vestone !!
Prosperi raconte alors la terrible bataille suite à l'Opération Uranus, destinée à encercler la 6 armée de Paulus à Stalingrad. Le Corpo d'Armata Alpino du général Gabriele Nasci, composé des divisions Tridentina, Julia, Cuneense et Vicenza (cette dernière non Alpine, composée de soldats âges et privée de son régiment d'artillerie.), qui occupe le cours supérieur du Don, entre Babka et Novo Kalitva.
Pour anéantir le corps alpin italien, les russes, le 13 janvier 1943, lancent l'opération Ostrogosk-Rossosk, avec une supériorité écrasante. Les italiens repoussent l'attaque au prix d'énormes pertes. Mais la 2e Armée Hongroise cède et déséquilibre tout le front.
Prosperi raconte alors l'effroyable retraite des troupes italiennes encerclées, mais qui vont rompre l'étau soviétique à Nikolajevka, le 25 janvier.
Près de 60% des effecifs du Corps Alpin italien ont été perdus durant la retraite.
Après l'armistice du 8 septembre 1943, Franco Prosperi sera interné par les allemands dans le nord du Reich. Il est décédé en 1995.

De ce témoignage, on peut relever deux aspects :

1) Le manque de moyens matériels des allemands, puisque les renforts italiens manquent de camions pour être acheminés sur le front et qui confirment, une nouvelle fois, que la Wehrmacht et ses alliés manquent cruellement de mobilité sur le front de l'Est.

2) La combativité des unités italiennes. En effet, l'ARMIR est constitué d'unité d'élite, et les troupes transalpines, malgré un déficit en matériel lourd flagrant, se sont battus avec acharnement.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 20 Sep 2008, 23:06

Tom a écrit:Dis donc, Tietie007, à propos d'un "front de l'Est" moins lointain et entre parenthèses, j'ai rapidement parcouru ton blog et je ne peux m'empêcher de t'informer que j'ai, à vraiment très peu de choses près, effectué jadis le même fascinant périple toscan (avec complexe de Stendhal à la clé...), ce après avoir visité et revisité les petits bijoux de la Renaissance que sont nombre de cités de l'Italie du Nord...

Mais revenons à nos moutons bruns et noirs et aux soldats italiens en Russie (voir les bouquins, comme Le sergent dans la neige, de Mario Rigoni Stern, auteur très réaliste quoique plutôt pacifiste...)...

:cheers:


Mario Rigoni Stern ...Je ne connaissais pas cet auteur, et je vais m'empresser de le lire !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Rigoni_Stern


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de clems  Nouveau message 20 Sep 2008, 23:57

Effectivement, les italiens etaient courageus mais le fait qu'ils subirent beaucoup de défaites sans avoir de tres grandes victoires pour contrebalancer (ou alors, ces victoires sont attribuées aux allemands seuls) a modifier le point de vue allié sur leur courage. D'ailleurs, l'armée francaise de 40 continue d'etre victime du cliché tenace.

Sur le front de l'Est, les italiens avaient peu d'equipements, un commandement moyen et des allemands qui les meprisaient et pourtant, ils se sont bien battus, comme du reste les hongrois, roumains et autres. Mais leur déficit capacitaire et d'equipement leur a joué des tours.


 

Voir le Blog de clems : cliquez ici


Re: Le corps expéditionnaire italien en Russie.

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de vania  Nouveau message 05 Fév 2009, 09:25

Ma femme est russe, et originaire de la région de Rossoch, qui fut pendant la guerre le siège de l'état major de la 8ème armée italienne.
J'ai visité plusieurs fois la région, et d'après tous les témoignages que j'ai pu recueillir sur la présence des italiens, il en ressort que ces derniers se sont comportés de manière exempalire vis à vis de la population civile, ce qui n'est pas le cas des allemands, loin s'en faut.
Il existe également un monument à la mémoire des soldats du Corps Alpin Italien près du Don, édifié après la période soviétique...

Private
Private

 
Messages: 22
Inscription: 05 Jan 2009, 13:08
Localisation: Sainte Geneviève des Bois

Voir le Blog de vania : cliquez ici


Re: Le corps expéditionnaire italien en Russie.

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de sergent scott brady  Nouveau message 28 Fév 2009, 11:59

J'ignorais qu'il y avait un tels Corp expéditionnaire en Russie de la part des Italiens :oops:


 

Voir le Blog de sergent scott brady : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  1944 - UN NOUVEAU PERIODIQUE DE PASSIONNES ! 
il y a 4 minutes
par: Tomcat 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 24 minutes
par: brehon 
    dans:  Grandes batailles, la fin... 
Hier, 23:23
par: thucydide 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:00
par: coyote 
    dans:  Le voyage de Marcel Grob:juin 1944:un jeune Français de 17 ans est enrôlé dans la Waffen SS. 
Hier, 22:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Dunkerque nouveau blog 
Hier, 20:43
par: facecachee5 
    dans:  Sauveteurs en asphixies de la Marne 
Hier, 20:24
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:01
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  autre camp 
Hier, 16:56
par: Cat 
    dans:  chroniques de la Moselle annexée : l'évacuation de 1939 
Hier, 16:13
par: orpo57 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll