Connexion  •  M’enregistrer

Unités Valdôtaines de l'Armée Italienne

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR :

Unités Valdôtaines de l'Armée Italienne

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 31 Oct 2022, 01:33

buongiorno

je suppose que à l'instar de la conscription en France les francophones du Val d'Aoste sont mélangés avec leurs compatriotes, néanmoins selon le même système il devait exister des unités de réservistes territoriaux plus spécifiquement de recrutement régional comme partout en Europe

http://www.regioesercito.it/milizia/mvsnorgterr.htm
On trouve pour la MVSN
XII° Battaglione Mobilitato
CCXII° Battaglione Territoriale


d'autres unités spécifiquement Valdôtaines?


pour l'anecdote (pages 31-36)
bref Journal de Guerre de Zeffirino Petit, un Alpino Valdôtain en guerre contre la France juin 1940
4° Reggimento Alpini, Battaglione Aosta, 43° Compagnia, Plotone Arditi
https://core.ac.uk/download/pdf/158819472.pdf

20 juin
On ignore encore ce qui va devoir se passer, on espère encore que la France, voyant l'inutilité de la lutte, viendra aux négociations
(...)
21 juin 1er jour de guerre
Leur présence nous donne du courage en pensant à l'aide précieuse que l'aviation italienne imbattable peut apporter.
Avant d'atteindre le sommet de Valesan, nous les voyons viser hardiment la terre ennemie, décrivant un cirque avec des nuages ​​artificiels. Chacun de nous pense ce que cela peut signifier. Quelques minutes passent, je regarde ma montre, il est 8 heures précises, lorsque notre artillerie commence à tirer sur le fort Traverset.
Nous nous réjouissons tous de penser que cela rendrait les Français plus raisonnables
(...)
Les Français nous ont vus et en voyant l'inutilité de la lutte ils essaient d'ajouter plus de victimes à ceux qui sont tombés dans le nord de la France pour servir la cause de Churchill.
(...)
si l'occasion se présente en lançant la devise d'Aoste pour montrer aux Français ce que sont les Alpini d'Italie et surtout le Bataillon Aoste.
(...)
24 juin
ce soir je ne peux pas dormir un peu à cause du froid car je suis tout mouillé, ainsi que les couvertures et le sol. Un peu parce que la France se débat dans l'agonie tragique et irrévocable.
.



Le document est intéressant justement parce qu'il constitue certainement un témoignage sur la guerre moins réfléchis que ceux des deux grands auteurs et, surtout, en évidente contradiction avec eux. En fait,
Le style sec de Rigoni introduit la comparaison entre l'homme et la nature, tandis que Malaparte la tisse description des événements de guerre aux réflexions et angoisses personnelles, avec des échos décadents évidents,
mais tous deux expriment le rejet de la guerre fasciste. Au contraire, Zeffirino Petit, avec sa prose imprégné des concepts de propagande, se borne à décrire des actions et des sensations, sans y ajouter
détails pittoresques ou psychologiques, et, grâce à cela, offre un témoignage direct sur la mentalité répandue chez les jeunes valdôtains au début de la Seconde Guerre mondiale. Les effets de l'éducation imposées par le régime et le martèlement de la propagande suite au déclenchement de la guerre en Europe, en 1939, ressortent clairement dans les pages du journal, probablement écrit après les événements,

en juin 1940, les Italiens ne voulaient pas la guerre et, au contraire, ils montraient surtout une attitude anti-allemande, mais les résultats de la guerre-éclair contre la France avaient développé un éphémère enthousiasme interventionniste, dans la conviction que la guerre serait terminée en peu de temps et que l'Italie n'aurait ainsi pas affronté le chagrin et les difficultés de la Grande Guerre. De même, Petit révèle une confiance sans réserve dans le potentiel militaire italien et dans la fatalité de la victoire des troupes de l'Axe, ce qui le conduit à espérer que la capitulation française se fera sans combat, pour ensuite faire des commentaires stupéfaits face aux la résistance des français

Le Journal de Petit se présente donc comme un témoignage important pour comprendre la mentalité répandue dans une partie des soldats valdôtains au moment de la déclaration de guerre, mentalité certainement différente de celle décrite dans les ouvrages de Malaparte et de Rigoni Stern et, ensemble, pour déceler la fusion entre la figure de l'Alpine et celle du Val d'Aoste proposée par la propagande de l'époque.

la perspective des écrits de Malaparte et de Rigoni Stern. Le premier consacre les pages amères et polémiques de Il sole è cieco au Val d'Aoste et aux soldats valdôtains, dans lequel il décrit les événements de guerre de juin 1940, mettant en lumière, dès la préface, les protestations des troupes alpines qui se déploient à Morgex, lorsque les haut-parleurs diffusent l'annonce de l'entrée en guerre de Mussolini le 10 juin. Bien que la véracité de l'épisode soit mise en doute par certains commentateurs et contredite par d'autres sources, relative à l'attitude des soldats valdôtains lors de l'offensive contre la France, il n'est pas possible de nier une analogie avec ce Rigoni Stern raconte la première nuit de la guerre dans son Quota Albanie, lorsque la nouvelle de la déclaration plonge pour la première fois dans un silence pensif les Alpini campés « entre Aymavilles et Villeneuve "et soulève alors" un bourdonnement qui se confondait avec le bruit de la rivière "
A Moi Auvergne

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 748
Inscription: 18 Oct 2015, 00:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: Unités Valdôtaines de l'Armée Italienne

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 31 Oct 2022, 11:06

Cependant, si Malaparte a pris quelques distances avec le fascisme, il ne faut pas oublier qu'il fut parmi les plus intransigeants fascistes notamment lorsque Mussolini songea de quitter le pouvoir lors de l’affaire Matteotti. Il était en désaccord avec d’autres fascistes, toscans comme lui tel Pavolini qui était ministre de la culture populaire. Il était lié à Ciano, un autre Toscan.
Il pour être reporter de guerre au Corriere della Sera, il fallait appartenir au syndicat fasciste du journalisme être encarté.
Il n’en demeure pas moins que Kaputt est un témoignage implacable sur les exactions allemandes en URSS.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 39-45
Redac' Chef Histomag 39-45

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9103
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: Budapest
Région: Budapest
Pays: Hongrie

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  ENOLA GAY - B 29 superfortress 
il y a 27 minutes
par: Jumbo 
    dans:  Début de la coupe du monde de foot au Qatar aujourd'hui 
Aujourd’hui, 09:22
par: Dog Red 
    dans:  Le Quiz-Suite 3 
Hier, 23:03
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  GUERRE EN UKRAINE - UN HERITAGE DE LA SGM ? 
Hier, 20:55
par: frontovik 14 
    dans:  Aviation française contre Kriegsmarine entre 1939 et 1940 
Hier, 16:48
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Sq Ldr George "Johnny" Johnson 
Hier, 16:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sous-marin italien endommagé Ab 3 
Hier, 16:24
par: alfa1965 
    dans:  Identification pilote allié 
Hier, 12:21
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1/72 .HEINKEL HE 162.D kit AZmodel. 
Hier, 08:41
par: Dog Red 
    dans:  Resistance et consience Bretonne (1940-1945) 
Hier, 08:13
par: landevenneg 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll