Connexion  •  M’enregistrer

La meilleure unité allemande de la SGM ?

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR :

Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de cloclo  Nouveau message 09 Nov 2020, 09:23

bonjour,

Pourquoi vouloir s'occuper particulièrement d'assassins en les qualifiants de meilleure unité???

Posons la même question a propos des unités US ce sera mieux

Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

 
Messages: 244
Inscription: 30 Sep 2013, 09:45
Localisation: Waterloo
Région: .....................
Pays: Belgique

Voir le Blog de cloclo : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 09 Nov 2020, 09:56

Bonjour cloclo.

cloclo a écrit:Pourquoi vouloir s'occuper particulièrement d'assassins en les qualifiants de meilleure unité???
Posons la même question a propos des unités US ce sera mieux


On évoque dans ce fil la valeur militaire des unités allemandes de la SGM.

La valeur morale est un autre aspect qu'il ne faut pas occulter (tu fais bien de le rappeler, il l'est parfois par certains auteurs, fussent-ils de qualité, ce qui m'étonne toujours).
Tu émets toi-même un jugement de valeur morale des troupes US souvent consensuel à bien des exceptions près (bombardements stratégiques, relation aux populations libérées, crimes de guerre en Ardenne notamment).

Il pourrait être intéressant d'ouvrir par ailleurs un fil consacré à ce caractère moral (il en existe sur le forum à propos des bombardements stratégique et la Libération. J'en ouvrirais bien un sur la bataille des Ardennes, début de l'année prochaine tiens... ::dubitatif:: )
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12961
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de cloclo  Nouveau message 09 Nov 2020, 10:42

Dog Red a écrit:Bonjour cloclo.


Il pourrait être intéressant d'ouvrir par ailleurs un fil consacré à ce caractère moral (il en existe sur le forum à propos des bombardements stratégique et la Libération. J'en ouvrirais bien un sur la bataille des Ardennes, début de l'année prochaine tiens... ::dubitatif:: )



oui excellente idée

Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

 
Messages: 244
Inscription: 30 Sep 2013, 09:45
Localisation: Waterloo
Région: .....................
Pays: Belgique

Voir le Blog de cloclo : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de gibraltar114  Nouveau message 10 Nov 2020, 11:55

la meilleure ceci, le meilleur cela, ça débouche sur des débats stériles et ça me semble être des gamineries. Ce qui fait la valeur d'une unité, c'est son chef.

vétéran
vétéran

 
Messages: 569
Inscription: 21 Juil 2010, 10:11
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de gibraltar114 : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de François  Nouveau message 10 Nov 2020, 12:06

gibraltar114 a écrit:la meilleure ceci, le meilleur cela, ça débouche sur des débats stériles et ça me semble être des gamineries. Ce qui fait la valeur d'une unité, c'est son chef.

Un chef d'accord mais sans soldats un chef n'est rien
La terre appartient à celui qui la cultive

vétéran
vétéran

 
Messages: 6303
Inscription: 06 Mai 2018, 21:52
Région: Limousin
Pays: France

Voir le Blog de François : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de gibraltar114  Nouveau message 10 Nov 2020, 12:29

unité = régiment, brigade, division, ça fait des hommes il me semble et un bon chef les instruit.

vétéran
vétéran

 
Messages: 569
Inscription: 21 Juil 2010, 10:11
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de gibraltar114 : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 10 Nov 2020, 12:31

gibraltar114 a écrit:la meilleure ceci, le meilleur cela, ça débouche sur des débats stériles et ça me semble être des gamineries. Ce qui fait la valeur d'une unité, c'est son chef.


On s'est tous posé cette question-là (et bien d'autres !) à l'adolescence. ;)
C'est le tour de notre jeune membre Le petit caporal.

EDIT : le chef est essentiel en effet mais il fait partie de tout un ensemble.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12961
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: La meilleure unité allemande de la SGM ?

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 10 Nov 2020, 15:31

gibraltar114 a écrit:unité = régiment, brigade, division, ça fait des hommes il me semble et un bon chef les instruit.


Un chef, quelques soient ses compétences, n'instruit rien du tout... il commande!

L'instruction (de base) est fournie, au soldat incorporé, durant ladite période d'instruction; dans la Heer, en gros, jusqu'à l'automne 1944, cette période était de 12 semaines, suivie, souvent, par un cours de spécialité (lui-aussi, de base), plus, en parallèle et en complément pour certains, les écoles de formation des sous-officiers et officiers. A son arrivée en unité, la recrue, qui sortait de ces différents cours, était sensée être instruite, sauf qu'elle n'avait pas l'expérience, qu'elle devait compléter, alors, au contact essentiel et quotidien de ses Anciens et sa hiérarchie - çà avait été l'un des problèmes rencontrés par la Heer, dès 1943, en raison des pertes, qui avaient très sérieusement élagué les rangs des "Anciens et "Vétérans- .

Cà explique, aussi, pourquoi, par exemple dans l'US Army, même si les jeunes officiers subalternes d'active ou (surtout) de réserve étaient sensés assumer le commandement de leur unité, c'étaient, de fait, les sous-officiers supérieurs expérimentés, qui "géraient" l'unité, sur le terrain. Les sous-officiers étaient, eux-aussi, essentiels dans l'armée allemande, d'où les problèmes, évoqués par Roco, au post N°29.

A l'inverse, les grades de sous-officiers étaient purement honorifiques dans l'Armée Rouge, durant la WW2, et n'avaient aucune implication hiérarchique sérieuse, leurs fonctions et rôles étant confiés aux officiers subalternes ; par exemple, dans un char JS-2, mis en service début 1944, il y avait, systématiquement, deux officiers subalternes (sous-lieutenant et lieutenant) - un, comme chef de char, dans la tourelle, le second, dans la caisse!... alors que, au même moment, dans la Heeres-Sturmartillerie, un adjudant, faisant office d'officier, pouvait avoir le commandement d'une batterie de StuGe!

De nos jours, la méthode n'a guère changé, y compris dans l'Armée ou la Marine Française - c'était le cas de mon temps :D - On apprenait les bases, y compris "techniques", en école et on se perfectionnait pour le reste, en unités, au contact (surtout!) des "copains".

Je vais citer un exemple concret, celui de ton serviteur. Après, à la louche, 10 mois de formation, Hourtin + Rochefort, je m'étais retrouvé embarqué dans une équipe d'entretien V3 - le stade ultime (250, 500, 750, heures) de l'intervention technique dans l'Aéronavale... après l'appareil retournait, d'office chez le(s) constructeurs! -... Y compris les deux patrons de l'équipe, deux officiers-mariniers -de vrais arbres de Noël, mais selon les anciennes pratiques de l'armée française, alors avare de décorations! - de plus 20 ou de 15 ans de service (WW2, Indochine, Algérie), tous mes "collègues" de travail étaient des mécano-aéro et j'étais le seul Elaer (électricien d'équipement)!

Donc, hormis faire, éventuellement, preuve de patience à mon égard, personne n'était foutu de me filer le moindre coup de main "électrique"! Heureusement, il y avait les énormes dossiers techniques "constructeurs", au secrétariat du service... sauf qu'ils étaient, pour l'essentiel, rédigés en anglais, vu notre dotation - TBM, HSS! - . Personne ne m'avait, jamais, posé de question sur mon niveau réel d'anglais - coup de bol, il était plutôt bon, ce qui était rare, à l'époque! - ni, en fait, sur mes supposées compétences techniques manuelles, car, un, je suis, définitivement, affligé de deux mains gauches, d'une maladresse crasse et, quand j'avais débarqué dans l'équipe, même si j'avais bénéficié de 6 ans de latin ::mortderire:: , j'étais totalement infoutu de faire la différence entre une clé de 8 et un tournevis plat -une très sérieuse lacune de la formation "technique" (très théorique!) rochefortaise -, sans parler de la pince à fretter - Euh, çà sert à quoi, ce truc? - et de la caisse à outils en inches ::mal-a-la-tete:: . Sur ce coup, mes camarades mécanos m'avaient, très gentiment, bien aidés ... Sauf que, débarqué en mai (65), je m'étais retrouvé, tout seul, en septembre suivant, à devoir installer de "A à Z" un chauffage de tube Pitot, sur une Alouette II I... Houlala, j'étais très mal! Avec un énorme coup de bol,- je n'ai aucune honte à le préciser!- j'y étais parvenu "très correctement", tout me brulant très sérieusement la mimine, façon steak, en prétendant vouloir vérifier le fonctionnement et la montée en température - il n'y avait pas la moindre mention de ce risque "secondaire", évoquée dans la notice de modification & montage des plus succinctes! -. Il avait du s'écouler à peine 10 secondes, entre le moment ou j'avais basculé l'interrupteur sur "On", dans la cabine, et foutu la main sur cette saloperie de tube Pitot, modifié par mes soins! grossesurprise :rire:

Dans toutes les armées dignes de ce nom, en temps de paix ou, pire, en temps de conflit, il n'y a pas la queue d'une instruction au sein des unités opérationnelles! Selon le contexte, si la "recrue" est trop lente ou infoutue de s'adapter rapidement, elle dégage ou se fait dézinguer! Amen!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4877
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La Seconde Guerre mondiale. Éd du 75e anniversaire. 
Aujourd’hui, 01:51
par: carcajou 
    dans:  Mort de Valéry Giscard d'Estaing 
Aujourd’hui, 00:22
par: Alfred 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
Hier, 23:31
par: Richelieu 
    dans:  Anne Sylvestre 
Hier, 23:11
par: thucydide 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
Hier, 22:03
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pour les amateurs de ballon rond : Revanche ou pas ?? That's the question. 
Hier, 21:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 20 
Hier, 21:01
par: PHILIPPE77 
    dans:  Des lettres sauvées de la destruction 
Hier, 20:08
par: Excalibur 
    dans:  Deux frères du USS Oklahoma identifiés 
Hier, 19:44
par: coyote 
    dans:  Livre sur le matériel allemand 
Hier, 18:50
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll