Connexion  •  M’enregistrer

DLM, DLC et Pz D

Dans cette rubrique vous trouverez tout ce qui concerne les grandes unités combattantes de la seconde guerre mondiale, tant du côté allié que de celui des forces de l'axe. Divisions d'infanterie, de paras, de blindés, de la légion, des waffen SS,etc..c'est ici qu'on en parle!
MODÉRATEUR :

Re: DLM, DLC et Pz D

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 04 Juin 2020, 13:22

Dog Red a écrit:Un petit UP pour profiter de la présence d'Erik B et Alain ADAM dans nos pages ces derniers jours.

80 ans après les faits, refaire le point sur les DLM et les DLC apporterait un peu de lumière à tout le monde !

Question subsidiaire : j'avais lu il y a des lustres que la DLM était la réponse française aux Leichte Divisionen allemandes... mais est-ce aussi simple ? :?:


Ce serait même l'exact contraire! ::mortderire:: ;) ... La création, en 1935, par l’armée française, de la division légère mécanisée (DLM) avait généré un très vif intérêt de l’autre côté du Rhin, où l’idée avait été reprise, à l’été 1936, pour constituer trois formations « légères », à l’origine baptisées leichten Brigaden, dont la fonction première était d’éclairer et sécuriser les ailes de l’offensive, tandis que les futures Panzer-Divisionen devaient, elles, être engagées dans le cœur de la bataille.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4454
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: DLM, DLC et Pz D

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 04 Juin 2020, 13:41

Pour essayer de faire simple, on retrouve dans l'arme blindée, les distinctions qui existaient, historiquement, entre la cavalerie lourde et la cavalerie légère. Par exemple, dans la cavalerie française, les cuirassiers constituaient la cavalerie lourde, leurs charges étant sensées enfoncer l'infanterie adverse. A l'inverse, la cavalerie légère assurait l'éclairage, les missions de reconnaissance et harcelait l'adversaire sur ses flancs ; assez, rapidement, d'ailleurs, quand le mousquet s'était allégé, pour faire place à la carabine, la cavalerie légère avait combattu, le plus souvent, démontée et en formation de tirailleur, pour faire le coup de feu.

Pour ceux qui s'intéressent au cinéma, l'excellent film "La Charge de la Brigade Légère", sorti en 1968, impitoyable réquisitoire contre l'imbécilité des états-majors, où les chefs de corps achetaient souvent leur charge où se la faisaient attribuer sur la base de leur seul rang de noblesse et de leurs relations, et du corps des officiers britanniques - c'était, certes, dans le vent contestataire de l'époque, mais pas que!... - qui faisait référence à la charge "imbécile" de la brigade légère britannique (regroupant 5 régiments) sur une position d'artillerie russe à Balaklava, durant la Guerre de Crimée ! Ce n'était en rien une mission de la cavalerie (encore moins légère) ! Cette charge avait été un grand moment de panache, de bravoure inutile, mais s'était, aussi, terminée par un lourd carnage au sein de la cavalerie britannique.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4454
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: DLM, DLC et Pz D

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 04 Juin 2020, 22:28

Loïc Charpentier a écrit:
Dog Red a écrit:Un petit UP pour profiter de la présence d'Erik B et Alain ADAM dans nos pages ces derniers jours.

80 ans après les faits, refaire le point sur les DLM et les DLC apporterait un peu de lumière à tout le monde !

Question subsidiaire : j'avais lu il y a des lustres que la DLM était la réponse française aux Leichte Divisionen allemandes... mais est-ce aussi simple ? :?:


Ce serait même l'exact contraire! ::mortderire:: ;) ... La création, en 1935, par l’armée française, de la division légère mécanisée (DLM) avait généré un très vif intérêt de l’autre côté du Rhin, où l’idée avait été reprise, à l’été 1936, pour constituer trois formations « légères », à l’origine baptisées leichten Brigaden, dont la fonction première était d’éclairer et sécuriser les ailes de l’offensive, tandis que les futures Panzer-Divisionen devaient, elles, être engagées dans le cœur de la bataille.


Tiens un concept d'unités blindées "lourdes" et "légères", voilà qui me fait souvenir quelques échanges que nous avons eu :)

Pour simplifier ...
-La DLC n'est en soit qu'une évolution de la DC, la rendant ainsi semi hippomobile, semi motorisée. De ce fait elle n'a pas la structure réelle pour être une unité de cavalerie blindée, mais il faut savoir que les plans étaient de transformer petit a petit toutes les DLC en DLM, les cavaliers troquant ainsi leurs canassons pour des véhicules. Ce type d'unité aura vocation de se porter au devant des armées afin de procéder a un éclairage et une première prise de contact, en s'appuyant sur les brigades de cavalerie existantes (spahis ou non) rattachées et en s'aidant de groupements de groupes de reconnaissances détachés des Divisions d'infanterie et corps d'armées ( GRDI et GRCA).

-La DLM est la seule organisation divisionnaire disposant d'une similitude potentielle avec les panzer divisions. Du fait de son organisation, elle est assez similaire aux divisions de panzer que l'on peut qualifier de "lourde" comme par exemple la 1e Panzer. La grosse distinction a retenir entre les deux belligérants c'est que la PzD dispose de plus d'infanterie portée (majoritairement sur Protze 6 roues, assez peu de SdKfz 251 en 1940, les français utilisant des semi chenillés ou des voitures 6 roues). La puissance est grosso modo similaire pour les deux unités, l'avantage de l'une étant contrebalancée par l'avantage de l'autre, mais les effectifs français sont plus faibles d'environ 1500 hommes. Du coté des chars, le S35 est redoutable mais malheureusement appuyé par des Hotchisss H35 dans les 1e et 2e DLM , la situation sera meilleure dans la 3e DLM avec une grosse proportion de H39. Du coté des PzD, on trouve de tout comme organisation et j'en ai déjà parlé dans d'autres fils, mais les dotations en chars de combat ( Pz III, 35(t) et 38(t) ) et chars d'appui (Pz IV) restent toutefois limités et ne font pas d'elles en 1940 de véritables rouleaux compresseurs.

-La DCR ( attention , il faut dire "Division CuiRassée" , certainement pas "Division cuirassée de réserve") est une organisation issue des brigades cuirassées servant de test jusqu'alors. Elles verront le jour a partir de janvier/février 1940 et sont modelées autour de quatre bataillons de chars et un bataillon de chasseurs portés. Organisation réçente, beaucoup trop faible en infanterie et en unités de support ( anti-aerien , anti-char ) , c'est une unité hybride qui n'a pas vocation a travailler seule. Le terme de division ne prends donc pas réellement son sens avec ces unités, sauf peut être pour la 4e DCR qui aura une organisation hors normes. Cependant , la DCR dispose d'un atout de poids avec ses deux bataillons de chars moyens B1bis, totalement invulnérables aux canons de chars allemand ( ainsi que pièces antichar ).
De fait, dans des actions de colmatage ou de percée coordonnés avec l'infanterie, les DCR avaient un certain rôle a jouer.

Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2806
Inscription: 06 Aoû 2013, 00:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES GRANDES UNITES COMBATTANTES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Hier, 23:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 23:52
par: Richelieu 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Hier, 23:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Adresse inconnue bis 
Hier, 23:11
par: tistou48 
    dans:  EXPO virtuelle MESSERSCHMITT 109 1/72 AZ model 
Hier, 22:59
par: alfa1965 
    dans:  [DU 1er juillet au 31 juillet 2020]:Stèles et/ou monuments commémoratifs de la SGM 
Hier, 20:00
par: Signal Corps 
    dans:  La Résistance juive à Charleroi 
Hier, 17:57
par: betacam 
    dans:  Général De(s)rousseaux 
Hier, 17:17
par: cloclo 
    dans:  Corvette la Bastiaise 
Hier, 11:53
par: facecachee5 
    dans:  Adresse inconnue 
Hier, 08:55
par: tistou48 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll