Connexion  •  M’enregistrer

Ne faites aucun prisonnier !


Le 6 juin 1944, 6 divisions d'infanterie débarquent sur 5 plages précédées par 3 divisions aéroportées.
Dès le 7 juin, c'est la bataille de Normandie qui commence et qui ne s'achèvera que le 29 aout.
MODÉRATEUR: Jumbo

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 30 Juin 2006, 12:03

Bonjour loulou,
Les "camions a gaz" c'etait pour les juifs, les Einsatzgruppen ayant des etats d'ames a descendre quelques douzaines de juifs chacun par balles tous les jours. Les pauvres, au debut ils trouvaient cela marrant, mais, a la longue, c'est demoralisant de tuer des femmes, des enfants et des vieillards d'une balle dans la nuque.

Les prisonniers russes etaient envoyes vers l'arriere et tombaient comme des mouches dans des camps sans hygiene ni nourriture ou mourraient de fatigue dans des usines du Reich.

Les prisonniers russes abbatus sur place etaient blesses ou commissaires politiques, en general.

Peu de difference sur le plan moral, me diras-tu, et tu a raison.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Royal Winnipeg Rifles  Nouveau message 30 Juin 2006, 12:17

Hello Audie!
SI SI Cliff en parle dans son livre! quand il parle de RATINSKY regarde!(je suis allé sur sa tomber hier tiens!) Il dit bien que Rohatinsky a changé de nom en Ratinsky (plus facile à dire) et dans ce passage il explique bien que "ça en arrangeait quelques uns qu'on change leur nom".... il ne le dit pas explicitement mais le laisser bien sous entendre!

Oui, l'extrait de l'Historica explique le début de l'histoire avec le colonel de la Panzer Lehr, le colonel Luxemberg. Mais les Anglais n'ont pas fait les sadiques! Ils les ont mis sur leur véhicules de reconnaissance (DINGO) parce qu'ils ne pouvaient les mettre autre part! et puis ils se sont fait surprendre par l'artillerie allemande...et là les officiers ont été exposé aux tirs. Mais après les Inn of Court (vétérans du désert) ont été accusé par les Allemands d'avoir fait exprés et de s'en être servi comme "boucliers humains" Cliff en parle dans son livre il a même été temoigné en tenue de combat lors du procès! ahah.

fred


 

Voir le Blog de Royal Winnipeg Rifles : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 30 Juin 2006, 12:56

Je me permets de reproduire l'article que j'avais composé pour le Chef et son mag44 à la suite du visionnement de la vidéo de M. Cliff Chadderton sur les crimes de guerre SS en Normandie:

Massacre de 134 prisonniers de guerre canadiens en Normandie

Entre le 6 et le 17 juin 1944, 134 soldats canadiens faits prisonniers par les SS en Normandie ont été froidement abattus en violation de l'article 17 de la Convention de Genève. Depuis quelques années, certains négationistes tentent de nier ces crimes ou, à tout le moins, de les justifier. C'est le cas dans le film La bravoure et le mépris sorti en 1992 où il est question que la 12è SS panzerdivision aurait simplement agi en représailles à des gestes commis par les Canadiens sur des prisonniers allemands. Le film stipule que les Canadiens obéissaient à l'ordre: Ne faites aucun prisonnier ! Monsieur H. Clifford Chadderton, ancien-combattant du Royal Winnipeg rifles, qui a perdu une ciquantaine de ses frères d'armes alors qu'ils étaient prisonniers des SS, s'insurge contre ces insinuations qui viennent falsifier l'histoire et ternir la mémoire des soldats canadiens. Suite à une enquête minutieuse, il a interviewé de nombreux anciens combattants qui lui ont tous avoué n'avoir aucun souvenir d'un tel ordre insensé. Par contre, Jan Jesionek, un conscrit polonais appartenant à la 12è SS hitlerjugend, qui s'est fait entendre au procès de Kurt Meyer pour crimes de guerre a déclaré avoir entendu celui-ci donner la consigne à ses hommes de ne plus faire de prisonnier. Au cours de ce même procès, quatre membres de la 25è panzergrenadier division ont corroboré ce fait et ont même ajouté que «Panzermeyer» avait de plus intimé l'ordre d'exécuter tout nouveau prisonnier. Un membre de la 12è SS panzerdivision dit avoir eu connaissance de cet ordre tel que mentionné dans le livre Hitler's last general. Meyer fut condamné à mort, mais sa peine fut commuée en emprisonnement à vie.

Craig Luther, un historien américain, mentionne dans son livre Blood and honor que «Bien des soldats canadiens reconnaissent volontiers que leurs propres troupes se sont aussi rendues coupables de l'exécution de prisonniers ennemis en Normandie.» Dans une note en bas de page, il cite un questionnaire rempli à son intention par des anciens combattants de la 3è division d'infanterie canadienne pour affirmer que: «Des prisonniers allemands furent parfois exécutés, surtout ceux de la Waffen SS.» Selon lui, neuf soldats ont répondu à ce questionnaire. Monsieur Chadderton nous dit que trois seulement appartenaient à la 3è division d'infanterie et que l'un d'eux, le vétéran Larry Brabant, lui avait confié lors d'une entrevue radiophonique n'avoir jamais vu ce questionnaire. L'affirmation en caractère gras semble donc ici exagérée suite à un sondage aussi peu rigoureux. Désireux de connaître la position allemande sur le sujet, monsieur Chadderton a fouillé dans les ouvrages The Wehrmacht war crimes bureau 1939-1945 et The history of the 12 SS Panzerdivision hitlerjugend, ce dernier étant l'oeuvre de Hubert Meyer officier de l'État-major de cette même division, et il n'y a trouvé aucune trace de témoignages incriminants contre les soldats canadiens. Bien sûr, nul doute que des actes répréhensibles ont pu être commis par des soldats de l'armée canadienne, mais à la lumière des écrits et témoignages, il s'agirait d'incidents isolés qui n'ont jamais été approuvés et encore moins commandés par des officiers.

Un autre récit émanant cette fois du comte Clary-Aldringen de la Panzer Lehr division accusait le régiment canadien Inn's of Court de l'avoir fait prisonnier avec deux autres hommes, les colonels Luxenburger et Zeissler, de les avoir attachés à des véhicules blindés comme boucliers humains, manoeuvre au cours de laquelle deux d'entre eux furent tués. L'histoire de la division Panzer Lehr parue en 1989 ne rapporte aucun incident semblable. Le livre de Jean-Claude Perrigault sur cette même division nous montre une photographie de Zeissler prise en octobre 1944, soit trois mois après les faits reprochés aux Inn's of Court. Le livre de Paul Carell intitulé Ils arrivent nous apprend quant à lui que Luxenburger et Zeissler se trouvaient dans une colonne de véhicules quand elle fut bombardée par la Luftwaffe. On peut donc douter de la véracité de ce témoignage qui n'avait pour but que de justifier des meurtres commis précédemment au Château d'Audrieu comme des représailles allemandes à des crimes de guerre alliés.

Malgré tout, seulement deux officiers allemands ont payé de leur vie pour ces assassinats gratuits. Il s'agit du Major Bernhard Siebken et du Capitaine Dietrich Schnabel condamnés à mort en 1948. Wilhelm Mohnke, qui a inspiré le livre Hitler's last general n'a pas été inquiété jusqu'à sa mort. On l'a pourtant identifié comme responsable de massacre de troupes britanniques à Dunkerque, de Canadiens à Wormoudt et une part de responsabilité lui a aussi été attribuée suite au massacre de Malmedy. Un autre officier qui s'en est bien tiré est sans aucun doute l'Hauptsturmführer Gerd von Reitzenstein, directement responsable de la mort de trois soldats canadiens, mais dont le principal témoin n'avait pu être entendu à son procès parce que libéré par erreur. Le but de cet article n'est cependant pas de chercher des coupables, mais seulement d'honorer la mémoire de ces 134 soldats tués sans raison et d'éviter que leur réputation ne soit salie par de fausses rumeurs à leur sujet pour tenter d'excuser les crimes des SS en Normandie.

Merci à monsieur Clifford Chadderton qui m'a inspiré cet article après avoir visionné le documentaire Ne faites aucun prisonnier, les SS nazis en Normandie, une production des Amputés de Guerre du Canada.

Éric Giguère
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Royal Winnipeg Rifles  Nouveau message 30 Juin 2006, 14:11

Cliff a raison! mais bon faut pas se voiler la face... les Canadiens de la 3ème DI après avoir vu ce que faisait les "gosses de la baby division" n'ont pas dut faire dans le détail... les Canadiens étaient les troupes de chocs de Monty... Ils n'ont pas dut se laisser faire de la sorte! Mais ils n'ont pas, contrairement aux HJ, organisé des éxécutions préparés! Peut etre des cas isolés...on connait tous l'histoire des troupes canadiennes d'origines indiennes qui ont scalpé des HJ dans la plaine de Caen...(ils étaient déjà morts...je précise)

Mais les Canadiens dans l'histoire...n'ont pas comméncé...


 

Voir le Blog de Royal Winnipeg Rifles : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 30 Juin 2006, 14:21

Bonjour Audie,
Audie Murphy a écrit:Je me permets de reproduire

Tu a bien fait, merci.
M. Cliff Chadderton contredit donc completement l'article de Historica que Laurent Pepe a poste plus haut.
Pour ce que j'ai pu en lire et en connaitre, les editions Heinmdal me semble (Et je me trompe peut-etre) un tantinet "poetique" comme dirait Laurent.
Que ceux qui les frequentent plus que moi donne leur avis, merci.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 30 Juin 2006, 14:43

euh......

en parlant des executions de prisonniers....comment dire.....faut pas se leurrer. Pour les gars de la 2e db, un SS prisonnier.........Oradour.........


Mais ce ne fut certe pas systematique.

A propos, ca me rappelle que les unités issues des FFL etaient appelés parfois par les allemands , les SS de de Gaulle. Certainement pas en raison de leurs mefaits, mais peut-etre parce qu'ils transposaient les valeurs qu'ils croyaient etre celles des SS : fanatisme, loyauté, .....


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 01 Juil 2006, 22:10

Je ne crois pas que les Canadiens français ont été plus "civilisés" que les autres soldats et j'imagine que des crimes ont sûrement été commis. Cependant, l'argument des Allemands qui stipule que leurs crimes ont été motivés par les crimes des Canadiens me laisse totalement sceptique...
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de gavroche  Nouveau message 02 Juil 2006, 02:25

Laurent Pépé a écrit:A propos, ca me rappelle que les unités issues des FFL etaient appelés parfois par les allemands , les SS de de Gaulle. Certainement pas en raison de leurs mefaits, mais peut-etre parce qu'ils transposaient les valeurs qu'ils croyaient etre celles des SS : fanatisme, loyauté, .....


la 30ème DI de l'armée américaine a égalementg été surnommée " les SS de Roosevelt". Quelqu'un sait-il pourquoi?


 

Voir le Blog de gavroche : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Royal Winnipeg Rifles  Nouveau message 02 Juil 2006, 10:46

Non, c'est bien expliqué dans l'historica! avec le QG du régiment d'artillerie de la Panzer lehr! Les Anglais de l'Inn of court, régiment de reconnaissance anglais ont attaché leurs prisonniers sur leurs petits véhicules de reconnaissance à côté de Putot en Bessin! et l'ordonnance du Colonel Luxember est tombée sur les HJ en s'échappant!!! c'est très bien expliqué dans l'HISTORICA!
Le pb est que l'un des officiers de l'Inn of court était canadien (CANOLAN tu as déjà entendu ça Audie? les officiers canadiens passaient dans l'armée anglaise parce que ceux-ci manquaient d'officiers, et CANOLAN était le mot pour cette échange) Donc l'ordonnance aurait dit " les Canadiens nous ont attaché sur leurs véhicules à l'avant et se sont servis de nous comme boucliers humains!"
c'étaient les SS du 26 ème régiment de grenadiers des jeunesses hitlériennes qui ont reçu l'ordonnance!

MAIS, les Anglais comme je l'ai dit, et comme Cliff l'explique, n'avaient pour intention de tuer leurs prisonniers...ils n'allaient pas les laisser sur le terrain, et ils se sont fait surprendre par les 88 ennemis!

Voilà, donc les Canadiens n'ont pas commencé! Les Anglais ne l'ont pas fait exprès et les Allemands ont mal interprété!


 

Voir le Blog de Royal Winnipeg Rifles : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 02 Juil 2006, 11:12

Bonjour Audie,
Audie Murphy a écrit:Cependant, l'argument des Allemands qui stipule que leurs crimes ont été motivés par les crimes des Canadiens me laisse totalement sceptique...

Ce n'est pas un argument, c'est une explication potentielle. Dans le feu de l'action, l'unite A recupere un blesse de l'unite B qui explique que certains de ses camarades ont ete tues par l'ennemi alors que prisonniers. Alors des soldats de l'unite B descendent leurs prisonniers.

Cela peut se passer dans les 2 sens, je ne serais pas surpris d'apprendre, par exemple, que des soldats americains, apres avoir decouverts les corps de leurs camarades a Malmedy, ont "elimines" quelques prisonniers allemands.
Je connais un cas, en Alsace fin 44, ou des W-SS fait prisonniers par une unite francaise ont ete sommairement executes pour avoir tente de se planquer dans un village derriere la population civile alsacienne. C'est la guerre.
Il y a aussi la celebre affaire de Dachau ou de jeunes GI's, l'estomac et l'ame retournes par ce qu'ils venaient de voir dans le camp, on tire sur des prisonniers W-SS qui etaient la un peu par hasard en les prenant pour les gardes du camp. Et ont ete arretes par leurs officiers qui tiraient en l'air pour les calmer.

Par contre, la grande difference est que, a quelques rares exceptions pres, les executions de prisonniers par les Allies se passent dans le feu de l'action, sont quasi spontannees et rapidement stoppees par les officiers, alors que chez les Allemands, surtout les W-SS, il n'etait pas rare que les ordres viennent d'en haut, soient donc premedites.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers DEBARQUEMENT ET BATAILLE DE NORMANDIE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 4 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 13 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 16 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 58 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
Aujourd’hui, 19:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 19:54
par: iffig 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Aujourd’hui, 19:45
par: JARDIN DAVID 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 17:01
par: Signal Corps 
    dans:  SOLDATS TCHÉCOSLOVAQUES 
Aujourd’hui, 15:51
par: betacam 
    dans:  Des négatifs retrouvés, besoin d'identifier l'époque, le pays et le rang 
Aujourd’hui, 10:14
par: marine 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yandex [BOT] et 13 invités


Scroll