Connexion  •  M’enregistrer

Pourquoi ont-ils débarqué si tard ?


Le 6 juin 1944, 6 divisions d'infanterie débarquent sur 5 plages précédées par 3 divisions aéroportées.
Dès le 7 juin, c'est la bataille de Normandie qui commence et qui ne s'achèvera que le 29 aout.
MODÉRATEUR: Jumbo

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 18 Fév 2004, 20:21

Peut-être que les Anglais n'avaient pas confiance dans la valeur combattive de ces troupes???????


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Utaha_Beach  Nouveau message 20 Fév 2004, 20:36

Hit917 a écrit:Peut-être que les Anglais n'avaient pas confiance dans la valeur combattive de ces troupes???????


Oh non! Je ne pense pas que ce soit ça! Vu comment il se sont défendus durant 1940-41, je ne pense pas que ce soit ça. Du moins, du point de vue des troupes anglaises! Mais les troupes françaises, américaines, canadiennes, ... étaient trop impatients de se battre et on pouvait craindre qu'il se transforment en têtes brulées! Mais c'est le matériel américain qui a sauvé les Alliés!

Amicalement


 

Voir le Blog de Utaha_Beach : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Yves  Nouveau message 05 Avr 2004, 11:04

C'est tout simplement une question de logistique je pense. Pour débarquer d'énormes quantités de troupes il faut des ports en eau profonde (en passant Origfild, Caen, on a vu mieux comme port, non ? :lol: ), et ceux-ci n'étaient pas aux mains des alliés.
Il faut aussi que les unités débarquées puissent être utilisables rapidement, or pendant de longues semaines le front se prêtaient pas au déferlement de unités mécanisées car on était en pleine bataille de positions, haies par haies.

Et puis, il y a effectivement la préparation du débarquement en Provence qui nécessitait pas mal de matériel également...

Pour ce qui est de la confiance, je ne pense qu'il y avait spécialement de soucis là-dessus, les britanniques (en particulier) connaissaient la valeur de ces troupes, que ce soit sur terre ou dans les airs (vu le nombre d'aviateurs étrangers au sein de la RAF).
La composition des troupes qui débarquent en première ligne en Provence le prouve également...


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Sexychocolat  Nouveau message 31 Mai 2004, 21:08

je crois qu il y a eu une tempete qui a endommagé serieusement les ports artificiels je ne c plus a quelle moment car je ne connais pas tres bien ce sujet mais peut etre que cela a eu un impact mais quand mm pas provoquer 2 mois de retard, si klk un pouvait m eclairer.


 

Voir le Blog de Sexychocolat : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de lht86  Nouveau message 31 Mai 2004, 23:09

Celui de St Laurent sur mer (omaha beach) a été détruit par une tempête autour du 20 juin. Il me semble que celui d'arromanches a quant à lui résisté.

Pascal LHOUTELLIER


 

Voir le Blog de lht86 : cliquez ici


reserves

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 31 Mai 2004, 23:44

ce choix est stratégique. En premier lieu, la congestion des unités en secteur Britannique est tel que les couloirs disponibles ne permettaient pas une disposition satisfaisante des troupes. Il a donc été choisi d'attendre une contexture du terrain plus aérée avant de lancer de nouvelle unités dans la bataille....

Ensuite, les alliés préféraient un maximum de troupes Américaines, ou Anglo-Canadiennes sous leur commandement, dans l'incertitude de savoir comment allaient réagir la Belgique, la France, les Pays Bas à la libération qui commençait à être évoquée... Les engager aussitot et les voir accumuler les victoires ( ce qui est probable, lorsque l'on voit leur combativité exemplaire en Normandie) aurait posé un problème de légimité de l'Amgot... En faisant le forcing sur le Shaef lors de la libération de Paris en août 1944, De Gaulle savait pertinement qu'en rentrant dans la capitale en chef légitime, il contrerait l'Amgot...

La thèse du manque de confiance dans la qualité de ces troupes ne me semble pas devoir être retenue : la Brigade Piron, la 1ère DB Polonaise, La 2ème DB avaient connu l'expérience du feu et leur valeur était reconnue.... En revanche, il est clair qu'Eisenhower craignait que De Gaulle n'intervienne directement et exerce un droit de regard sur les missions confiées à la 2ème DB, qui n'allaient pas forcément vers l'intéret de la France, mais vers l'intéret commun .... Les nombreux accrochages entre Leclerc et Gerow confortent d'ailleurs les alliés dans cette crainte


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de chien jaune  Nouveau message 01 Juin 2004, 12:08

Tout à fait d'acord avec Stéphane !
La planification de l'arrivée en Normandie devait s'étaler sur plusieurs semaines et être fonction du déroulement des évènements.
Les conquêtes de terrain n'allant pas aussi bien que prévu ,des retards inévitables se sont produits . Rien d'étonnant à ce que la 2ème DB arrive deux mois plus tard !
Les grandes unités blindées sont prévues pour opérer avec du champ devant elles ,c'est pourquoi elles sont arrivées après les premières vagues
Les considérations politiques n'étaient certainement pas absentes dans la mesure où un chef américain préférait avoir des troupes américaines sous ses ordres plotôt qu'une unité française qu'il imaginait (sans doute à tord :lol: ?) discutant ses ordres ...
Patton était déjà un problème alors si en plus on mettait Leclerc......


 

Voir le Blog de chien jaune : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 05 Juin 2004, 02:23

Salut,
Sexychocolat a écrit:je crois qu il y a eu une tempete qui a endommagé serieusement les ports artificiels je ne c plus a quelle moment car je ne connais pas tres bien ce sujet mais peut etre que cela a eu un impact mais quand mm pas provoquer 2 mois de retard, si klk un pouvait m eclairer.

Effectivement une terrible tempête du 18 au 20 juin détruit le Mulberry A à Colleville dans le secteur américain et endommage sérieusement le Mulberry B à Arromanches. Ce dernier sera rafistolé avec du matériel récupéré sur le Mulberry A mais sera quand même hors d'utilisation pendant quelques jours. Premiers retards sur l'organisation du débarquement du ravitaillement et des troupes puisque tous doivent désormais passer par un seul Mulberry.
Autre retard : la prise du port de Cherbourg est incomplète dans la mesure où le port est grandement endommagé et ne pourra pas fonctionner au maximum de ses capacités. Le Mulberry restera en activité jusqu'en décembre 44 alors qu'il était prévu qu'il ne serait utilisé que pendant 1 mois : cette prolongation illustre les dommages subis par les infrastructures du port de Cherbourg.
Ce qui fait que l'état major allié se voit confronté à un double problème : faire passer tout le ravitaillement par un seul Mulberry au lieu des deux prévus initialement et devoir ensuite compenser l'inefficacité du port de Cherbourg par l'utilisation prolongée du mulberry restant ...
Second problème : les armées piétinent dans les haies et il semble difficile de concentrer davantage de divisions sur un espace qui se restreint de plus en plus du fait de l'augmentation de densité des personnels débarqués (pas uniquement les unités combattantes mais aussi toute la logistique qui suit les armées en campagne...). Le fait est que dès la percée est réussie les divisions blindées gardées en réserve seront rapidement débarquées pour faire le forcing à Falaise.
Je pense donc que ce délai dans le débarquement des armées alliées non anglo-américaines tient plus à des considérations logistiques et stratégiques qu'à des visées politiques.
J'ai enregistré un reportage avant hier dans Histoires naturelles sur le Débarquement et le rôle de la nature dans la réussite de celui-ci et le prix qu'elle a également payé le long des côtes normandes et dans le bocage. Bref... l'historien qui intervient, j'ai oublié son nom, pense que si la tempête avait eu lieu 10 jours plus tôt elle aurait compromis la réussite du Débarquement en empêchant l'acheminement des renforts et du ravitaillement. J'avoue que je n'avais jamais pensé à cet aspect des choses mais je trouve que son analyse est pertinente.
Qu'en pensez-vous ? Etes-vous de cet avis et pourquoi ?


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de chien jaune  Nouveau message 05 Juin 2004, 10:18

C'est évident qu'une tempête juste après le 6 Juin n'aurait pas arrangé les affaires des Alliés , compromis comme dit prudemment l'historien ! Aurait il pu être un facteur d'échec? on ne le saura jamais.....
En tout cas les unités de combat de la 2ème DB ont débarqué directement sur le sable d'Utah beach avec l'aide des grands chalands à fond plat comme on a pu le voir sur les images tournées à l'occasion de l'arrivée du général Leclerc .
Les liberty ships avaient besoin d'appontements classiques et les ports artificiels étaent les seuls à pouvoir en offrir.


 

Voir le Blog de chien jaune : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 05 Juin 2004, 10:34

chien jaune a écrit:En tout cas les unités de combat de la 2ème DB ont débarqué directement sur le sable d'Utah beach avec l'aide des grands chalands à fond plat comme on a pu le voir sur les images tournées à l'occasion de l'arrivée du général Leclerc .
Les liberty ships avaient besoin d'appontements classiques et les ports artificiels étaent les seuls à pouvoir en offrir.


Ce que tu appelles des chalands à fond plat sont des Rhino Ferry ils etaient armés par le Sea Bee (abeilles de mer) des specialistes non combattants en matière de genie

Sur la plage de Utah Beach ils faisaient partis des:
28th CB Bn Rhino feries (5off et 270 HDR)
81 st CB Bn (campement et services)

3 groupes a Utah Beach Groupe 3: RHF21, 22,23,24,25
Groupe 4 : RHF 25,26,2728
Groupe 5 :RHF 29,30,31

L'equipage du Rhino ferry est composé
1 officier de marine
1 maître
2 pilotes
1 chaudronnier de marine
1 mécanicien
1 transmetteur
1 infirmier
8 matelots
1 conducteur de bulldozer

L'equipage des rhino tugs
1 maitre
2 pilotes
1 transemtteur
3 matelots

Pour décharger un LST il fallait deux Rhinos

les chargements trnasbordés par rhino sur Omaha et Utah sont les suivants
6 juin 1944 21 octobre 1944
94 495 véhicules 422195 tonnes de marchandises

Sources Jour J à l'aube


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers DEBARQUEMENT ET BATAILLE DE NORMANDIE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:40
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll