Page 1 sur 1

hommage

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2018, 16:04
de betacam
à un Monsieur que j'admire beaucoup


Re: hommage

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2018, 16:40
de Dog Red
Merci betacam pour cet hommage émouvant à une figure emblématique, et ô combien modeste, du D-Day !

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2018, 16:58
de Prosper Vandenbroucke
Oui, ce Brave mérite bien un Hommage.
Amicalement
Prosper ;) ;)

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2018, 20:04
de Tarpan
::applause2:: ::applause2:: ::applause2::

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2018, 21:44
de Lusi
Bonjour,

Commençons déjà par un immense respect pour tous les gars qui ont débarqués.
Mais encore plus pour un homme qui débarque avec comme arme, une cornemuse.
Il fallait en avoir des énormes sous le kilt.

A+
JP

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 08 Juin 2018, 08:59
de Shelburn
mais vraiment Bill devait avoir une protection divine ! une sorte d'armure invisible ! ou les teutons ont été effrayé par le son bizarre de la cornemuse
bonjour l'exploit !
Shelburn

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 08 Juin 2018, 09:03
de Dog Red
Shelburn a écrit:mais vraiment Bill devait avoir une protection divine ! une sorte d'armure invisible ! ou les teutons ont été effrayé par le son bizarre de la cornemuse
bonjour l'exploit !


La question lui fut régulièrement posée quant à sa témérité.

Bill répondait invariablement qu'avant de partir, une "sorcière écossaise" lui avait prédit qu'il ne mourrait pas à la guerre.
Il ne s'en est donc jamais fait.

C'est du moins ce qu'il aimait raconter.

Re: hommage

Nouveau messagePosté: 08 Juin 2018, 14:36
de betacam
Shelburn a écrit:mais vraiment Bill devait avoir une protection divine ! une sorte d'armure invisible ! ou les teutons ont été effrayé par le son bizarre de la cornemuse
bonjour l'exploit !
Shelburn


il y a quelques années , Bill Millin était invité par un festival ( st-chartier à l'époque) pour fêter son 75è anniversaire

BMillin1_p.jpg
BMillin1_p.jpg (90.28 Kio) Vu 222 fois


il avait raconté que des soldats allemands, faits prisonniers, avaient parlé de lui

"nous n'en croyions pas nos yeux, voir ce soldat avec une cornemuse, nous l'avions au bout du fusil mais on ne tire pas sur un fou."