Page 1 sur 5

Re: la bataille de chars en normandie

Nouveau messagePosté: 23 Fév 2005, 20:39
de Laurent Pépé
jordi a écrit:les divisions blindées américaines ne faisait pas le poids face aux panzers allemands plus performants, par qu'elle tactique les alliées ont il combattu ses monstres blindées?


La reponse :

Image

ou

Image

:wink:

Nouveau messagePosté: 23 Fév 2005, 21:10
de SMoutin
Contrairement à une légende tenace sur la Bataille de Normandie, trés peu de panzers furent détruit par l'aviation tactique alliée, en effet, moins de 2% des roquettes tirées par avion à cette époque touchaient leurs cibles. De plus, il n'est pas exact de dire que les divisions blindées US ne faisaient pas le poids, le sherman tient tête au panzer IV et est tout à fait capable de détruire un panther à courte distance, comme ce fut le cas dans le bocage. Il faut surtout ne pas sous-estimée le rôle des armes antichars, tel les canons AT et les Tank Destroyers, en effet, la doctrine américaine leur reserve la lutte contre les blindées ennemis, les chars devant assurer l'exploitation des perçées.

Nouveau messagePosté: 23 Fév 2005, 22:11
de Audie Murphy
Moi, ma réponse, c'est... Le nombre ! Je rejoins donc mon confrère S.Moutin. Quelle est la meilleure façon de s'approcher des blindés ennemis ? Les submerger avec une attaque de Shermans soutenus par les tanks destroyers. L'artillerie préparait bien le terain également avant de foncer à corps perdu.

Nouveau messagePosté: 23 Fév 2005, 22:59
de blackdeath
Audie Murphy a écrit :
L'artillerie préparait bien le terrain également avant de foncer à corps perdu.

Tout à fait OK ....ou dans certains cas le " bombing carpet " par l'aviation avant l'assaut des vagues de shermans.
A noter toutefois que les chasseurs-bombardiers même s'ils n'ont pas forcément eu de " gros " résultats sur les plus gros blindés ( Tigres et Panthers ) eurent toutefois des résultats de destruction non négligeables sur les blindés plus légers ou les convois de ravitaillement, de carburant, sur l'artillerie, sur les troupes au sol, les véhicules de commandement....etc.. paralysant ou du moins amenuisant l'efficacité de ces gros blindés dans leur appui logistique et leur maintenance.

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 08:46
de Laurent Pépé
SMoutin a écrit:Contrairement à une légende tenace sur la Bataille de Normandie, trés peu de panzers furent détruit par l'aviation tactique alliée, en effet, moins de 2% des roquettes tirées par avion à cette époque touchaient leurs cibles. .


ah bon !? :cry: :?
Suis pas convaincu, (le couloir de la mort, la contre-attaque de Mortain ,...)

même si ca me fait douter de ma reponse :wink:

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 10:55
de SMoutin
Larminat a écrit:
SMoutin a écrit:Contrairement à une légende tenace sur la Bataille de Normandie, trés peu de panzers furent détruit par l'aviation tactique alliée, en effet, moins de 2% des roquettes tirées par avion à cette époque touchaient leurs cibles. .


ah bon !? :cry: :?
Suis pas convaincu, (le couloir de la mort, la contre-attaque de Mortain ,...)

même si ca me fait douter de ma reponse :wink:


A Mortain, les allemands engagent selon les sources entre 150 et 200 panzers, et sur ce total, l'aviation tactique alliée revendique 119 chars détruits! totalement irréaliste, mais de tels revendiquations abracadabrantes sont monnaies courantes chez les pilotes, les pertes réels étant de 46 engins dont seulement 9 touchés par l"aviation, pas vraiment énorme quand on sait que 300 Typhoons et Thunderblots appui la défense et, si ils stoppent effectivement l'offensive, c'est surtout en interdisant le traffic sur les routes et en forçant les panzers à s'embusquer dans les bosquets et les chemins ceux.
A Falaise, l'aviation fait effectivement un carton, mais surtout sur les camions et autres véhicules hippomobiles, que quelques coups au but à la cal .50 suffisent à détruire, la plupart des chars perdus le sont aprés abandon par l'équipage, par manque de caburants, ou parce que pris dans les embouteillages inextricables.
Une étude britannique portant sur 76 Panthers capturés ou détruits entre le 6 Juin et le 7 Aout montrent que 50 ont été détruit par des armes terrestres et seulement 8 par l'aviation... de la même manière, un des mythe tenace de la Bataille de Normandie veut que le Tiger de Wittman ait été détruit par un Typhoon alors que l'on sait maintenant qui l'a été par un 17-pounder tiré par un Firefly.

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 12:32
de chien jaune
C'était les débuts, avec l'utilisation généralisée de la roquette anti-char, du chasseur bombardier moderne.
Les Hurricanes au canon de 20mm l'avait préfiguré en Lybie , il manquait simplement l'allonge et la puissance des 8 roquettes transportée par les Typhoons (équivalent à la salve d'un croiseur lourd de la Navy comme s'en vantait la RAF :lol: ).
La crainte des Jabos empêchait les chars de rouler à découvert et donc ils perdaient beaucoup de l'efficacité du blindé censé rouler pour percer et contourner l'adversaire !
la destruction du camion citerne et du camion de ravitaillement, condamne le char à court terme aussi sûrement que s'il avait reçu un coup direct !

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 12:43
de Yves
je ne fais partie de ceux qui ne sont pas convaincus par la thèse du firefly mais ceci est un autre débat (récurrent qui plus est :lol: ).
En fait, j'ai une opinion un peu médiane entre celle de nos amis Smoutin et Larminat...
Il est probable que la précision des tirs des Tempest, Typhoon etc. n'était pas si grande que cela, toutefois, la menace était réelle et permanente, et cella là seule a rendu très compliqués les manoeuvres des blindés allemands (nécessité de ne pas rester trop groupés, rester à couvert le plus possible etc.)... le fait de se faire canarder depuis les airs - même au canon embarqué doit être plutôt stressant aussi non, du coup les équipages se fatiguaient plus vite, étaient sur les nerfs ce qui complique encore plus les choses je pense. Le facteur humain est extrêmement important aussi !
Par ailleurs, les "jabos" dégommaient aussi l'infanterie d'accompagnement, rendant les chars un peu plus vulnérables... et donc plus susceptibles de se faire allumer par un antichar ou un autre tank.
Et comme le souligne Chien Jaune, sans logistique d'accompagnement, un char ne peut plus rien...

Je crois que l'histoire s'est inversée en normandie, en 40 les alliés avaient la terreur des stukas, en normandie la peur avait changé de camp...

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 13:59
de SMoutin
Yves a écrit:En fait, j'ai une opinion un peu médiane entre celle de nos amis Smoutin et Larminat...
Il est probable que la précision des tirs des Tempest, Typhoon etc. n'était pas si grande que cela, toutefois, la menace était réelle et permanente, et cella là seule a rendu très compliqués les manoeuvres des blindés allemands (nécessité de ne pas rester trop groupés, rester à couvert le plus possible etc.)... le fait de se faire canarder depuis les airs - même au canon embarqué doit être plutôt stressant aussi non, du coup les équipages se fatiguaient plus vite, étaient sur les nerfs ce qui complique encore plus les choses je pense. Le facteur humain est extrêmement important aussi !
Par ailleurs, les "jabos" dégommaient aussi l'infanterie d'accompagnement, rendant les chars un peu plus vulnérables... et donc plus susceptibles de se faire allumer par un antichar ou un autre tank.
Et comme le souligne Chien Jaune, sans logistique d'accompagnement, un char ne peut plus rien...

Je crois que l'histoire s'est inversée en normandie, en 40 les alliés avaient la terreur des stukas, en normandie la peur avait changé de camp...


Je n'ai jamais dis le contraire, simplement que les Jabos ont détruit beaucoup moins de panzers que ce qui est communément admis. Il est surprenant que les alliés n'aient pas tenté de construire un avion antichar tel le Ju-87G et ses deux canons de 3.7cm, avec la supériorité aérienne quasi-totale dont ils jouissaient, on imagine les ravages. Voir Rudel et son tableau de chasse ahurissant.

Nouveau messagePosté: 24 Fév 2005, 17:15
de SoldatRyan
En tout cas je crois qu'on peut affirmer que l'aviation allemande n'étais peu ou pas présente dans ce coin ? ...
Dîtes moi si je me trompe ... :oops: