Connexion  •  M’enregistrer

Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Le 6 juin 1944, 6 divisions d'infanterie débarquent sur 5 plages précédées par 3 divisions aéroportées.
Dès le 7 juin, c'est la bataille de Normandie qui commence et qui ne s'achèvera que le 29 aout.
MODÉRATEUR: Jumbo

Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 30 Jan 2019, 12:15

thucydide a écrit:Sinon les trois points que je connais concernant une possible traîtrise des castes dirigeantes allemandes est:
1- on en a parlé l'évocation par Spiedel de la participation de Rommel à la conjuration du 20 juillet avec l'acquiescement de la 7e panzer armée SS.
Le fait que lors de cobra la 9e panzer division est restée arme au pied.



Bonjour,

A ma connaissance, il n'y avait pas de "7e Panzerarmee SS", juste deux SS-Panzerkorps, le I. & le II. , positionnés, avec le Panzergruppe West à l'aile droite du dispositif allemand, en Normandie, la 7. Armee étant, elle, à l'aile gauche.

La schematische Kriegsgliederung du Heeresgruppe D (Heeresgruppe B + Armeegruppe G), en date du 17 juillet 1944 - on peut considérer qu'elle était d'actualité le 20 juillet et les jours d'après.

Image

Situation sur le Front de Normandie, le 20 juillet 1944 en fin d'après-midi.

Image

La ligne de front avait lâché, à l'ouest de Saint-Lô, le 25 juillet 1944.

Image

Quant à la 9. Panzer-Division, elle est, en juillet 1944, en cours de "rafraichissement" (Auffrischung, reconstitution), dans le secteur d'Avignon-Nimes ! :D Elle figure, certes, dans la Réserve de la 19.Armee/Armeegruppe G, le 17 juillet, mais c'est plus une mention "administrative" de rattachement qu'autre chose. Il n'y a, donc, rien de bien étonnant qu'elle soit restée "l'arme au pied" lors du déclenchement de Cobra. ;) A l'époque, les allemands devaient, déjà, aussi, s'inquiéter d'un proche débarquement allié sur le rivage méditerranéen et la 9. Panzer était la seule formation blindée présente dans ce secteur.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4774
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 30 Jan 2019, 13:04

Il ne faut pas oublier le rôle des femmes dans l'industrie en URSS,en Grande Bretagne, aux USA........Souvenez vous même de leur rôle primordial comme "munitionnettes" en France pendant 1914/18.......Le national socialisme applique la doctrine des kkk....Kinder,Kuche,Kirch ,la réaction n'est que très tardive quand il y en a une et c'est trop tard.Pour une véritable économie de guerre,il faut attendre 1942 et encore l'organisation mise au point n'atteindra pas la rationalité de celle de 1914/18 à cause des rivalités internes propres au National Socialisme où beaucoup de ces arrivistes n'hésitent pas à se "tirer dans les pattes"...Il faut relire ce que disait Gudérian à propos des décisions prises à propos des fabrications de blindés........En plus,bien sûr,il existe le quasi dénuement de l'Europe en matériaux stratégiques alors que les alliés restent maîtres des mers.....
Il semblerait qu'une partie des industriels aient compris dès fin 1942 que la défaite totale était au tournant.......Il y aurait eu à cette époque de très grosses sommes ,plusieurs milliards de Reichmarks qui se seraient "évadés" passant par la Suisse et les Banques "françaises" d'Afrique du Nord avec pour destination les pays d'Amérique du sud en mettant à profit le basculement de l'AFN et le reste de l'Afrique française dans le camp allié.... (selon le fils,décédé il y a peu, du "Comte" de Paris ,ce dernier,ainsi que Darlan ,Canaris et le général américain Clarke en auraient été informés)...........

vétéran
vétéran

 
Messages: 2427
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 30 Jan 2019, 14:00

Bonjour,

thucydide a écrit:Le fait que lors de cobra la 9e panzer division est restée arme au pied.



Je suppose que Thucydide nous parle du mythe de la 116.Panzer Division ??

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 1197
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Jan 2019, 14:38

thucydide a écrit:Sinon les trois points que je connais concernant une possible traîtrise des castes dirigeantes allemandes est:
1- on en a parlé l'évocation par Spiedel de la participation de Rommel à la conjuration du 20 juillet avec l'acquiescement de la 7e panzer armée SS.


Il n'y a pas de "7e Panzer-Armee SS".

Pour l'offensive des Ardennes, les I et II.SS-Panzer-Korps sont regroupés au sein d'une 6.Panzer-Armee commandée par Sepp DIETRICH.
Avec le temps, et à cause de la présence de DIETRICH à sa tête, beaucoup d'auteurs la qualifient improprement de 6.SS-Panzer-Armee... ce qu'elle ne sera requalifiée qu'après début janvier 1945 et son engagement en Hongrie.

A mon avis, tu amalgames un peu le tout Thucydide.

Une anecdote à propos de DIETRICH et du complot du 20 juillet.
Ce jour-là, en pleine bataille de Normandie, alors qu'on lui apprend l'attentat manqué, DIETRICH se serait écrié "Qui a fait le coup ? La Heer ou la SS ?".
Si c'est vrai, la confiance régnait ! :D
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12887
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 30 Jan 2019, 16:07

thucydide a écrit: le point de vue sur le Traité de Versailles est intéressant, car on lit souvent le contraire, il aurait permit, dit-on, à l'industrie et l'armée allemande de partir sur de nouvelles bases et d'innover . On fait peu état de ce démantèlement .

Mais d'un autre côté les états unis développent tout azimute une industrie militaire qui produisait peu de matériel militaire.
Seuls des bateaux et même des avions recevaient des commandes à hauteur d'une armée puissante.
A l'ouest s'était développé par la volonté de milieux industriels ou politiques républicains une industrie aéronautique totalement privée pour faire pièce à la politique de New deal de Roosvelt.
En ce qui concerne la Kriegsmarine le Traité de Versailles avait gelé l'évolution de la conception des navires, ce qui s'est vu dans le développement des U-boats.


Les "Clauses Militaires, Navales & Aériennes" figurent dans la Partie V (page 84 à 104), du Traité de Versailles, remis le 7 mai 1919 aux plénipotentiaires allemands et applicables à dater du 31 mars 1920, au plus tard. Au fil des 20 pages, l'armée allemande terrestre ne devait plus aligner que 7 divisions d'infanterie (effectif maximal par division : 410 officiers, 10 830 hommes) et trois divisions de cavalerie ( 275 officiers, 5250 hommes), les dotations en armement avaient été, strictement, encadrées - exemples : 400 coups par fusil & carabine - nombre maximal autorisé : 84 000 fusils, 18 000 carabines -, l'artillerie réduite à 204 pièces de 77 mm (1000 coups par pièce), 84 de 105 mm (800 coups/pièce) - sur la base de 5 coups/min pour les 77 mm, la Reichswehr disposait, à la louche, d'un mois de stock... ce n'est pas avec ce genre de dotation qu'une armée réduite à 100 000 hommes risquait d'inquiéter ses voisins! -. L'Allemagne avait interdiction de posséder de l'artillerie lourde (calibre supérieur à 10,5 cm), des blindés, des avions militaires, des sous-marins - sa force navale se résumait à 6 vieux pré-Dreadnoughts, 6 croiseurs légers, 12 destroyers (sic), 12 torpilleurs -.

Si on se penche sur les conditions de recrutement du personnel d'active - la conscription, ou "service militaire universel", étant, évidemment, désormais, interdite - le troufion de base et le sous-off devaient signer pour 12 ans continus (!), les officiers "maintenus", servant, eux, jusqu'à 45 ans minimum et les nouveaux recrutés devant contracter un engagement de service d'au moins 25 ans. C'est là qu'on se marre - tout est relatif ! -, car si ces mesures étaient, à l'origine, conçues pour empêcher la Reichswehr de renouveler ses effectifs, elles lui avaient permis de se constituer un encadrement de premier brin, qui pèsera lourd en 39-40... et, même, après.

La production d'armement militaire était, aussi, sévèrement, contingentée. Selon l'article 168, à l'exception des rares usines "tolérées", destinées à couvrir les stricts besoins de l'armée de 100 000 hommes, toutes les autres étaient démantelées et leurs parcs de machines-outils, soit ferraillés, soit attribués aux "Vainqueurs", dans un délai de 3 mois à dater de la mise en vigueur du Traité.

Il existe un rapport américain, de 48 pages, établi fin 1944, intitulé "German Evasions of the Military Provisions of the Treaty of Versailles", où il est reproché, notamment, un "manque de suivi" des commissions alliées de désarmement - au sein desquelles les américains, qui n'avaient pas ratifié le Traité de Versailles, étaient absents - et où l'analyse détaillée vire souvent à l'enculage de mouches - Exemples : Dans ledit rapport, on reproche leur manque de vigilance à propos de la construction d'avions d'une puissance-moteur de 60 CV (!), sauf que l'aviation civile n'était pas prise en compte dans le Traité! Etc.

Toutes les clauses étaient assujetties à la réintégration de l'Allemagne au sein de la Société des Nations, fixée "arbitrairement" à 10 ans, après l'application des termes du Traité. Dans les faits, à partir de 1929, au grand dam de la France et de l'Italie et grâce à "l'appui" des anglo-saxons (Ricains compris!), l'Allemagne avait été est autorisée à occuper un strapontin "silencieux" dans les différentes commissions internationales traitant de l'armement - notamment, celles s'intéressant au naval -.

La Reichswehr, jusqu'en 1933, s'était "strictement" conformée aux clauses du Traité de Versailles, comme le démontre le tableau ci-dessous

Image

Le réarmement de l'armée de terre (Reichswehr), qui était implicitement prévu, dans le Traité, après 10 ans de "punition", n'était passé en "mode accéléré", qu'après l'arrivée au pouvoir, fin 1933, des nationaux-socialistes, avec la nomination de AH en tant que Reichskanzler, dont le campagne électorale affichait, clairement, la volonté de s'asseoir sur le Traité de Versailles, coupable d'avoir réduit l'Allemagne à celui "d'état-croupion", par la faute de dirigeants "mous du genou" qui s'étaient succédés, à la tête de l'état, depuis novembre 1918 - la "vieille ganache d'Hindenburg, pour raison "d'emblème militaire historique" étant épargné par les balles, à condition de laisser le siège vacant -. La crise monétaire allemande, qui avait débuté en 1929, générant, en 1933, 15 millions de chômeurs "complets" & "partiels", était dans la directe filiation de celle qui avait frappé les Etats-Unis, suite au retrait massif des investissements américains dans l'économie allemande, alors que ses conséquences, en France, avaient été, elles, sans aucune comparaison et beaucoup plus tardives (postérieures à 1931).

La production d'armement, en Allemagne, avait repris à partir de 1931, mais, à cette date, hormis les cris d'orfraies des tenants rigoureux du Traité de Versailles - devenu "obsolète" , après 10 ans ! -, des alarmistes et pacifistes de tous crins, elle était logique, rapportée aux besoins de reconstruction, les années suivantes, d'une armée nationale de temps de paix.

En ce qui concerne le matériel terrestre, il convient de ne pas se leurrer, le bête "fusil" Kar 98, version raccourcie (Karabine) du Modèle 1898, n'était entré en dotation qu'en 1935. Il est de même de la MG 34, dérivée, plus ou moins, de la MG 15, mise au point en 1930, etc. La mise en service des premières "trottinettes" blindées (Panzer I Ausf.A) date du mois d'août 1935. En dépit , au sein de l'artillerie, de la désignation "Modèle 18" - pour différencier les pièces conçues et produites, au-delà de novembre 1918 (date "psychologique), des productions 14-18 -, 90% du parc d'artillerie de septembre 1939 avaient été produits après 1933, etc.

Il y avait eu, certes, quelques matériels testés, avec la complicité des Soviétiques, notamment les protos du Sd.Kfz. 8 (12 tonnes) et le 3,7 cm TAK 27 - qui débouchera, ultérieurement, sur le 3,7 cm Pak 36/37 (et sa fabrication sous licence pour le compte de l'Armée Rouge) -, des études confiées à des "succursales" helvétiques, constituées à l'aide d'achats, durant la décennie 1920-1930, de majorité d'actions par des fonds "privés" allemands (Exemple : Solothurn AG, filiale "inavouée" de Rheinmetall-Borsig, ex-Ehrardt). Mais, un, quoique on en dise, ces "manipulations", hors Traité, jusqu'en 1933, étaient restées des épiphonèmes, deux, quand on soumet une nation entière à un tel régime, il ne faut pas trop s'étonner qu'elle avait cherché à le contourner. Il convient, juste, de rappeler que, jusqu'à la publication du Traité de Versailles, aucune nation "défaite" n'avait, historiquement, subi un tel traitement! Il suffit de se référer aux clauses du Traité de Francfort, signé en mai 1871, après l'arrêt des combats, fin janvier 1871, avec une armée française dans ses 36ème dessous, qui avait empilé revers sur revers, et une Allemagne qui occupait un bon gros tiers du territoire français! Je ne défends rien, je constate historiquement! :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4774
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 30 Jan 2019, 17:25

Dog Red a écrit:
Une anecdote à propos de DIETRICH et du complot du 20 juillet.
Ce jour-là, en pleine bataille de Normandie, alors qu'on lui apprend l'attentat manqué, DIETRICH se serait écrié "Qui a fait le coup ? La Heer ou la SS ?".
Si c'est vrai, la confiance régnait ! :D


Cà m'étonnerait fort que "Seppi" ai, un seul instant, envisagé une "initiative" de la Waffen-SS. Du très peu qu'on en sait, le projet d'attentat contre AH et ses suites militaires envisageables (en cas de réussite!) était resté confiné à un quarteron - comme dira, plus tard, le Grand Charles - d'officiers-généraux de la Heer, dont la quasi-totalité s'était contentée de penser... Ce jour-là, je serai en tournée d'inspection, éventuellement, en congés, mais je ne me mouillerai pas avant d'en connaitre l'issue! . Rommel en faisait en partie et son implication réelle dans le complot est loin d'être avérée -il avait été blessé le 17 juillet! -.

Le "nettoyage", effectué après le 20 juillet, n'est qu'une réplique, à une très moindre échelle, des purges staliniennes dans l'Armée Rouge. Les "tièdes", qui avaient exprimer, trop haut, leurs réserves n'avaient pas eu de bol! D'autant plus que l'imbécile Himmler en avait profité pour redorer son blason, très sérieusement terni par l'OKH, depuis fin 1942. Il est notoire, également, que cet incompétent, de par sa position dans la hiérarchie nazie, rêvait de prendre le pas sur l'OKH, repère, selon lui, de "vieilles culottes de peau" et symbole de la main-mise historique de la noblesse militaro-prussienne, - au sens large - sur l'encadrement de l'armée allemande du III. Reich. Il y avait un aspect, non négligeable, de la promotion "populaire" - à la façon soviétique - au mérite, selon les critères SS, au sein de l'encadrement des forces de la Waffen-SS, sauf que la Heer, à dater de la fin 1942, elle, s'était, strictement, cantonnée à leurs compétences militaires avérées! Après le 20 juillet 1944, HH rêvait d'une purge magistrale de la Heer, inenvisageable, compte -tenu de la situation sur le terrain, qui lui aurait permis de se voir attribuer la responsabilité des opérations militaires - ce que confirmera, ultérieurement, son incompétence crasse à tenter commander le Heeresgruppe Oberrhein et sa honteuse & lamentable "défection" en 1945, lorsqu'il essayera de se déguiser en caporal de la Heer, pour éviter son arrestation en tant que "dirigeant"! -.

A l'été 1944, avant le 20 juillet, essayer "d'impliquer" des unités de la Waffen-SS était, totalement, inenvisageable. C'était aussi, le cas, au sein de la Heer, pour de simples raisons "historiques" militaires de discipline et hiérarchie. On a fait des gorges chaudes, après-guerre, à propos du complot et de l'attentat du 20 juillet, mais, en réalité, faute de "combattants décisionnaires", il n'avait eu aucune chance d'aboutir! On constate, également, le 20 juillet et les jours qui s'étaient succédés, qu'il n'avait eu aucune répercussion sur le déroulement des combats, aussi bien à l'Ouest qu'à l'Est.

Tout l'édifice du "complot" et ses suites éventuelles ne reposaient que sur la (possible) mort de Dodolf, lors de l'attentat. S'il s'en était sorti - ce qui avait été le cas! -, il était voué à l'échec. A mon humble avis, faute de "connivences" importantes et sérieuses, notamment, en l'absence de tentatives pour rallier à la "cause" des généraux du Front Est, il était condamné.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4774
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Les conjurés sabotent l'effort de guerre allemand

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Jan 2019, 20:50

Loïc Charpentier a écrit:Cà m'étonnerait fort que "Seppi" ai, un seul instant, envisagé une "initiative" de la Waffen-SS.


Moi aussi.
Du coup, j'ai trouvé intéressant de citer l'anecdote pour ce qu'elle est.

Lue récemment dans "Invasion" de Benoit RONDEAU qui cite les mémoires de VON LUCK"Panzer Commander".
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12887
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE DEBARQUEMENT ET LA BATAILLE DE NORMANDIE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
il y a 16 minutes
par: François 
    dans:  Une Wehrmacht propre.................. 
il y a 33 minutes
par: Dog Red 
    dans:  [DU 30 sept au 31 octobre 2020] et dans le cadre du 80°anniv: Le Ghetto de Varsovie 
il y a 59 minutes
par: champ de blé 
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
Aujourd’hui, 07:48
par: betacam 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Aujourd’hui, 00:56
par: Marc_91 
    dans:  Guerre en Afrique du Nord, VERSION 3 
Aujourd’hui, 00:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Hier, 23:52
par: kfranc01 
    dans:  L'ASSASSINAT DE SAMUEL PATY - PROFESSEUR D'HISTOIRE 
Hier, 23:34
par: Niki08 
    dans:  Le souffre conserve bien son Marine 
Hier, 20:49
par: François 
    dans:  Covid-19 (suite) 
Hier, 20:45
par: champ de blé 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 33 invités


Scroll